Pays :

test Tissot Visodate 1957 automatique

La note de la rédaction
59.5 / 100
L'austérité économique de ces dernières années a entraîné les marques à redécouvrir leur passé. Tissot a su ainsi ressortir la Visodate de ses archives pour nous la servir avec intelligence. Revue.
L'essentiel

Tissot Visodate 1957 automatique

Réf.: Visodate 1957 automatique
445.00 € Prix public conseillé en France au 5 décembre 2010
Les +
  • son aspect néo vintage réussi
  • son élégance
  • son prix
Les -
  • les cornes trop horizontales
  • le saphir non traité antireflet
  • le bracelet en vrai veau mais en faux crocodile
Marque Tissot
Modèle
Visodate 1957 automatique
Référence constructeur
Visodate 1957 automatique
Boîtier (matière)
Acier 316L
Diamètre boîtier (hors couronne)
39,89 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
41,65 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
ETA 2836-2
Base calibre
ETA 2836-2
Fonctions
Date
Heure
Jour
Minute
Seconde
Verre
Saphir
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20,03 mm
Longueur corne à corne
47,21 mm
Hauteur boîtier
11,95 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Cuir
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier 316L
Poids total
71 grammes
Prix public conseillé en France au 5 décembre 2010
445.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 5.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 1
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 3.5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 0
Capacité de la réserve de marche (/2) 0
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 10
Finitions cadran (/6) 3.5
Finitions boîtier (/6) 3
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 0.5
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 10.5
Lisibilité diurne (/5) 4.5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 3
Bonus (/10) 3.5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 0.5
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Tous les jours de la semaine, en jean/baskets ou en costume !
L'avis des internautes
72%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Avant-propos

L’austérité économique de ces dernières années a entraîné les marques à redécouvrir leur passé, pour notre plus grand bonheur : plutôt que de porter au poignet une simili navette spatiale aux dimensions titanesques, la montre de Papa revenue au XXIe siècle nous comble de joie.

Tissot, filiale du Swatch Group, a su ainsi ressortir la Visodate de ses archives, pour nous la servir avec intelligence.
J’ai essayé pour vous la version acier cadran noir.

Un cadran équilibré

Premier élément qui marque la nouvelle génération : un généreux diamètre de près de 40 mm – nettement plus que les 35 mm de son ancêtre.
Cadran noir, index appliqués, aiguilles dauphine argent, grande seconde à contrepoids : cet ensemble classique et aéré est équilibré et très réussi.

Le logo Tissot, traité à l’ancienne, rappellera, à ceux qui l’ont connu, la typographie d’une époque partagée par exemple avec le Chocolat Menier « qualité à croquer ».
Souvenirs, souvenirs…

 

Un look résolument vintage

Pourquoi Visodate ? Sans doute à l’époque un argument de réclame vantant la lecture de la date – à laquelle s’est adjointe celle du jour dans la version actuelle.
Plutôt que de laisser les bords du guichet nu, comme c’est souvent malheureusement le cas, Tissot a repris le choix historique de l’encadrer par un rebord argent, créant ainsi une mise en valeur panoramique du plus bel effet.

Point curieux, le réglage du jour laisse le choix entre l’indication simple (par exemple pour lundi « Monday ») et une deuxième indication, en rouge, positionnant le jour à l’intérieur de la semaine (par exemple pour mercredi « 3 Wednesday »).
L’utilisation pratique de cette indication paraît pour le moins limitée…
Mais elle ajoute une touche de couleur à ce cadran classique en accentuant son côté vintage.

Un montre confortable au porté

Le profil de la construction de la carrure étonne tout d’abord : les flancs polis s’évasent sur les 2/3 de la hauteur puis se resserrent rapidement, la surface étant alors brossée.
Cet artifice permet de donner à la ligne générale du profil un aspect bien plus mince qu’il n’est en réalité – l’œil ne prenant alors en compte que la partie supérieure de la carrure.

 

Les cornes de dimension généreuse s’y rattachent – mais on aurait souhaité les voir plus plongeantes, afin de rapprocher le boîtier du poignet et ainsi de compenser la hauteur réelle de l’ensemble.
Cette Visodate 1957 automatique est malgré tout très confortable au porter.
La faible épaisseur de la couronne, frappée du logo moderne, est une bonne surprise : elle marque résolument l’aspect vintage.

La lumière joue sur la boîte, le cadran, les aiguilles et le verre avec des reflets qui attirent l’oeil.

La forme convexe du verre saphir, cohérente avec le look de la montre, apporte également une évocation des plexi d’antan pour notre plus grand bonheur.

Conclusion

Avec cette Visodate 1957 Automatique proposée à un tarif très attractif, Tissot réalise un quasi sans faute dans le segment des montres « revival vintage ».
Elle saura sans aucun doute plaire à plusieurs générations, de 7 à 77 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *