Pays :

test Linde Werdelin SpidoLite II Titanium

La note de la rédaction
69 / 100
Dans notre série estivale spéciale montres de sport, quittons un instant les océans pour les cimes avec l'Essai de la Linde Werdelin SpidoLite II : une montre pensée pour les  montagnards et skieurs.
L'essentiel

Linde Werdelin SpidoLite II Titanium

Réf.: SpidoLite II Titanium
9,401.00 € Prix public conseillé en France au 20 août 2012
Marque Linde Werdelin
Modèle
SpidoLite II Titanium
Référence constructeur
SpidoLite II Titanium
Boîtier (matière)
Titane Grade 5
Diamètre boîtier (hors couronne)
H49,70 mm x L46,61 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
H49,70 mm x L46,80 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
LW04
Base calibre
Concepto Watch Factory
Fonctions
Date
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets 1 face (5,9 mm d'épaisseur)
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
32,41 mm (largeur bracelet)
Longueur corne à corne
49,70 mm
Hauteur boîtier
15,51 mm
Etanchéité
100 m
Bracelet (matière)
Fibres synthétiques
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Titane Grade 5
Poids total
100 grammes
Prix public conseillé en France au 20 août 2012
9,401.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 6.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 2.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 1.5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 0.5
Finitions (/20) 16
Finitions cadran (/6) 4.5
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1.5
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 14
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 2
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 4
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 3
Bonus (/10) 7.5
Série limitée (/3) 3
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 1.5
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 11
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour une randonnée dans l'espace !
L'avis des internautes
76%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Linde Werdelin et sa gamme d’instruments de sport

Linde Werdelin est une jeune marque danoise qui fête ses 10 ans cette année.

 

Fondée par deux passionnés de ski, Morten Linde, le designer et Jorn Werdelin, le businessman, Linde Werdelin se positionne sur un créneau étrangement délaissé par les grandes marques : celui des montres de montagne –même si la marque propose également des montres de plongée sous-marine avec la gamme Oktopus.

Leur concept assez novateur consiste à pouvoir emboîter sur leurs montres – d’où les ailettes sur les côtés du boîtier – des modules électroniques pensés pour le sport, en l’occurrence le ski ou la plongée et dotés de fonctionnalités qu’une simple montre mécanique ne peut proposer.

L’instrument The Rock – pour utiliser la terminologie de la marque – offre par exemple des fonctions de baromètre, boussole, thermomètre, altimètre… Bref, une sorte de couteau suisse pour skieur tendance geek.

Ces modules sont vendus séparément (plus de 1.000 €) mais ne sont pas portables en dehors des activités pour lesquelles ils ont été conçus.

Intéressons-nous aux montres sensées leur servir de support !

Une excellente qualité de réalisation

La SpidoLite II Titanium est une évolution de la SpidoLite All Titanium que nous avions testée lors de sa sortie.

Son boîtier est toujours en titane grade 5 microbillé mais son design a été légèrement retouché.
Son diamètre reste le même mais son épaisseur augmente d’un peu plus de 3mm.

 

Si l’allure générale des deux modèles reste très proche, ce nouveau dessin semble plus abouti, plus mature.
La nouvelle forme des ailettes ressemble moins à des attaches de fixation – ce qu’elles sont au demeurant.

La couronne est encore mieux protégée des chocs sur cette version que sur la précédente.
Un peu trop même puisque qu’elle en est devenue difficile à atteindre…

Entièrement usiné dans la masse, le boîtier est composé de 14 éléments dont la complexité des formes laisse imaginer la difficulté de fabrication de cette montre.
La qualité de réalisation est néanmoins excellente.

Le traitement microbillé fait ressortir le côté mat du titane et lui confère un aspect très instrumental.

On sent d’ailleurs bien que sous des prétextes fonctionnels, la marque danoise a réalisé un important travail sur le design.
Cette SpidoLite II présente ainsi un aspect très futuriste.
En la voyant, on pense d’ailleurs plus volontiers à Batman ou à Darth Vader qu’à Jean-Claude Killy ou Luc Alphand

 

La principale différence esthétique avec le premier modèle vient du cadran à présent squeletté en forme de toile d’araignée.
La finition est excellente. Mais cette découpe, si elle contribue à renforcer le côté science fiction de la montre, n’en facilite cependant pas la lisibilité.

Les aiguilles bleuies viennent à l’inverse remplacer les aiguilles acier de la version initiale, offrant dès lors un meilleur contraste avec le cadran.

Le squelettage de celui-ci présente également l’inconvénient de dégager la vue sur la platine du mouvement assez brute de décoffrage…
Un cadran plein aurait aussi bien fait l’affaire.

La SpidoLite II Titanium propose enfin la date via un disque gris mat ajouré situé à 3h.
Alors que sa conception renforce encore le côté technique de la montre, sa lisibilité souffre de l’absence d’un segment coloré positionné en dessous.

 

Une montre au design technique

Côté mouvement, l’ETA 2892 de la première version a cédé la place au calibre LW04, un calibre produit par Concepto Watch Factory, un ancien bureau d’étude indépendant devenu manufacture.

Ce mouvement propose une finition très industrielle mais ses ponts et platines de couleur grise collent bien avec l’ambiance de la montre.
Le LW04, visible par le fond saphir, est ainsi propre et très agréable à regarder.

Enfin, le rotor squeletté rappelle le cadran et contribue à la réussite esthétique et à la cohérence de l’ensemble.

 

Autre particularité de la marque : les bracelets dont la forme propriétaire imposera de ne monter que des bracelets d’origine Linde Werdelin.

Celui qui équipe la SpidoLite II est en toile synthétique ajourée et doublée de cuir.
Le look hi-tech et le confort sont au rendez-vous.
La découpe et la finition des tranches auraient cependant mérité un peu plus d’attention.

Au poignet, cette montre automatique signée Linde Werdelin – comme tous les modèles que nous avons précédemment testés d’ailleurs – est très agréable.
Même si elle ne bat pas des records de légèreté malgré sa boîte ajourée en titane, elle demeure très confortable au quotidien.

Pour finir, son étanchéité à 100m sera suffisante pour la baignade – ou les chutes dans
les lacs gelés !

 

Conclusion

La SpidoLite II Titanium de Linde Werdelin est une montre très atypique.
Produite à seulement 100 exemplaires, elle offre les saveurs de l’horlogerie indépendante et une personnalité très forte. La possibilité de lui associer le module The Rock est par ailleurs intéressante si vous êtes amateur de sports de montagne.
Même si au final, 99% des acheteurs acquerront cette montre pour son look de détonateur intergalactique à faire pâlir d’envie un Predator…

 

Les + :

  • son look unique
  • la qualité de réalisation
  • son confort
  • la possibilité d’y adjoindre le module The Rock

 

Les – :

  • une lisibilité perfectible
  • la manipulation difficile de la couronne
  • un tarif élevé pour une 3 aiguilles

 

Information complémentaire :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *