Pays :

test Omega Seamaster Planet Ocean America’s Cup : une montre de plongée estivale

La note de la rédaction
80 / 100
Chronométreur Officiel de la 36ème édition qui se tiendra en 2021, Omega profite de l’occasion pour lancer en série limitée une Seamaster PO 600M aux tonalités inspirées du logo de l’America’s Cup.
L'essentiel

Omega Seamaster Planet Ocean America’s Cup

Réf.: 215.32.43.21.04.001
6,600.00 € Prix public conseillé en France au 23 juin 2020
Les +
  • une montre sport-chic estivale
  • un magnifique cadran blanc en céramique
  • le contre-poids de l’aiguille de grande seconde qui adopte la forme du logo officiel de l’America’s Cup
  • une très belle qualité de réalisation
  • une fonctionnalité irréprochable
  • une précision et une résistance garanties par la certification Master Chronometer
  • une série limitée à 2.021 exemplaires
  • une montre garantie 5 ans
Les -
  • l’absence de fonctions spécifiquement conçues pour la pratique de la régate
  • des mensurations qui ne conviendront sans doute pas à tous les poignets, en particulier son épaisseur de 16mm – à essayer avant d’acheter !
Marque Omega
Modèle
Seamaster Planet Ocean America’s Cup
Référence constructeur
215.32.43.21.04.001
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
43.5 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
46.28 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre Omega Co-Axial 8900
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Date
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
60h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
21 mm
Longueur corne à corne
48.77 mm
Hauteur boîtier
16 mm
Etanchéité
600 m
Bracelet (matière)
Caoutchouc
Boucle (type)
Déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
136 grammes
Prix public conseillé en France au 23 juin 2020
6,600.00 €
Confort / Agrément (/15) 13
Mouvement (/20) 13.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 3
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 16.5
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1.5
Fonctionnalité (/20) 19
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 3
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 3
Série limitée (/3) 1
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour aller pêcher le bar en Bretagne !
L'avis des internautes
80%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Omega : Chronométreur Officiel de l’America’s Cup 2021

Le monde de la mer, et plus particulièrement celui de la course nautique, inspirent autant qu’ils attirent les maisons horlogères.
D’abord parce que le contrôle du temps y joue un rôle primordial, notamment au moment du départ.

présentation de la nouvelle Omega Seamaster Planet Ocean America's Cup
Omega accompagne ETNZ depuis 1995 à l’occasion de la célèbre Coupe de l’America, éditant pour chaque édition une (ou plusieurs) série(s) limitée(s). Devenue à partir de l’an 2000 Chronométreur Officiel de l’America’s Cup, Omega sera à nouveau sur le pont à Auckland en 2021 pour la 36ème édition et dévoile la Seamaster Planet Ocean Coupe de l’America.

 

Mais aussi parce que les amateurs de régate et de plaisance en général représentent un potentiel de clientèle intéressant pour les marques, certes petit en nombre d’individus concernés mais néanmoins financièrement attractif, la pratique de cette activité nécessitant un certain niveau de revenus.

On retrouve ainsi sur le segment des montres dédiées à la régate des modèles divers et variés, allant du chronographe à la montre de plongée, ces modèles affichant en général des marquages spécifiques et parfois des fonctionnalités dédiées.

Je pense en particulier à la Rolex Yacht-Master II 116680 agrémentée d’un compte à rebours spécifique et, dans le registre des montres connectées, à la Garmin MARQ Captain.

Omega est loin d’être en reste, son offre de montres Seamaster inspirées et / ou dédiées à l’univers nautique étant particulièrement large.

On y retrouve bien entendu l’Omega Seamaster Aqua Terra remise sur le devant de la scène en 2017, un modèle sport-chic à l’aise aussi bien sur le pont d’un bateau qu’en milieu urbain.

Derniers articles Omega
La note de la rédaction
79 / 100

test Omega Speedmaster Moonwatch : un chronographe légendaire

VIDÉO Omega Speedmaster Moonwatch : revue vidéo

La note de la rédaction
80 / 100

test Omega Speedmaster Moonwatch Alinghi : un chrono racé

La note de la rédaction
79 / 100

test Omega Speedmaster Moonwatch : un chronographe légendaire

VIDÉO Omega Speedmaster Moonwatch : revue vidéo

La note de la rédaction
80 / 100

test Omega Speedmaster Moonwatch Alinghi : un chrono racé

Mais surtout, Omega accompagne l’équipage Emirates Team New Zealand depuis 1995 à l’occasion de la célèbre Coupe de l’America, éditant pour chaque édition une (ou plusieurs) série(s) limitée(s).

Omega Seamaster Planet Ocean America's Cup portée au poignet
Cette édition Auckland 2021 fait sienne les attributs classiques de la robuste et haut de gamme Seamaster Planet Ocean 600M : boîtier masculin en acier impeccablement réalisée, couronne de remontoir vissée, valve à hélium à 10h, étanchéité à 600 mètres, insert de lunette en céramique, mouvement résistant et précis…

 

Devenue à partir de l’an 2000 Chronométreur Officiel de l’America’s Cup, épreuve reine en matière de voile, Omega sera à nouveau sur le pont à Auckland en 2021 pour la 36ème édition de la célèbre course créée en 1851.

La maison sise à Bienne édite pour l’occasion une série produite à 2.021 exemplaires baptisée Seamaster Planet Ocean Coupe de l’America.

Cette édition spéciale fait sienne, pour commencer, les attributs classiques de la robuste et haut de gamme Seamaster Planet Ocean 600M.

Elle se présente ainsi sous la forme d’un boîtier de 43,5mm de diamètre sculpté dans de l’acier, la finition alternant les surfaces satinées (partie supérieure des cornes et carrures) et traitements poli-miroir – un travail impeccablement réalisé.

Dans la mesure où il s’agit à la base d’une montre de plongée conçue pour la plongée en saturation, Omega pare cette Seamaster Planet Ocean Coupe de l’America d’une couronne de remontoir vissée et d’une valve à hélium à 10h, la bête offrant une étanchéité à 600 mètres.

Omega Seamaster PO Coupe de l’America : une montre sport-chic estivale

On y retrouve également au dos un fond vissé bénéficiant du système Naiad Lock qui permet aux différents marquages de rester constamment dans la même position alignée – tel n’est pas le cas sur l’exemplaire testé et photographié, cette Seamaster étant un prototype.

les éguilles de l'Omega Seamaster Planet Ocean America's Cup
Si la majorité des Omega Seamaster Planet Ocean affiche un cadran noir ou bleu, plus rarement gis, cette série limitée America’s Cup se pare quant à elle d’un cadran blanc – d’un blanc laiteux dont l’éclat est renforcé par sa construction en céramique polie et qui constitue pour moi son atout majeur.

 

Le fond de cette montre automatique aquatique est enfin muni d’une glace saphir décorée d’un motif évocateur des ondes et paré en son centre du logo de la Coupe de l’America.

Vous y verrez en transparence le calibre Omega 8900 dont il convient de retenir deux éléments : sa précision exemplaire située dans une marge de tolérance de -0/+5 secondes par jour et son exceptionnelle résistance, en particulier aux champs magnétiques, la montre étant certifiée Master Chronometer.

Les amateurs de la Seamaster Planet Ocean 600M sont jusqu’à présent en terrain connu.

Là où cette Seamaster Planet Ocean Coupe de l’America diffère des références classiques de la collection, c’est côté couleurs, les Seamaster Planet Ocean 600M étant essentiellement déclinées sur cadran noir, bleu et dans une moindre mesure gris.

Cette version America’s Cup affiche quant à elle un cadran blanc – une tonalité cependant déjà présente au catalogue Omega mais qui concerne exclusivement la Planet Ocean 600M lunette orange.

Le blanc laiteux de ce cadran, dont l’éclat est renforcé par sa construction en céramique polie, est pour moi son atout majeur.

Les cadrans blancs sont en effet relativement rares dans l’univers des montres.
Ils peuvent pourtant, quand ils sont bien réalisés, être véritablement très séduisants et très différenciant, les trois couleurs classiquement proposées dans l’horlogerie étant le noir, le bleu et l’argenté.

 

le cadrant de l'Omega Seamaster Planet Ocean America's Cup
Surplombé d’une lunette tournante avec insert en céramique et graduations en céramique liquide, le cadran de cette édition America’s Cup adopte les mêmes tonalités que la lunette qui ne sont ni plus ni moins que celles des couleurs officielles de la célèbre course : bleu, blanc, rouge – un choix qui confère au modèle des allures sport-chic et estivales.

 

Celui de cette Omega Seamaster Planet Ocean Coupe de l’America bénéficie en plus d’une conception au-delà de tout soupçon : index en appliques bleuis généreusement pourvus de matière luminescente, aiguilles également bleuies luminescentes, discret guichet de date à 3h et index chiffres romains en appliques.

La lisibilité est irréprochable, de jour comme de nuit et l’esthétique très réussie.

Surplombé d’une lunette tournante avec insert en céramique et graduations en céramique liquide, le cadran de cette édition America’s Cup adopte les mêmes tonalités que la lunette qui ne sont ni plus ni moins que celles des couleurs officielles de la célèbre course : bleu, blanc, rouge !

La ventilation intelligente des couleurs n’évoque cependant pas le drapeau tricolore.

Elle confère en revanche à la Seamaster Planet Ocean Coupe de l’America des allures sport-chic et estivales parfaitement en adéquation avec la vocation du modèle.

Sa dimension sportive est d’ailleurs renforcée par la présence d’un bracelet caoutchouc bleu à la texture tissée avec surpiqûres blanches et bordure rouge, celui-ci offrant un bon confort de porter bien que la tête de montre soit un peu lourde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires
Lolo : Sympa ce combo de couleurs mais un peu grosse pour mon poignet :(
Guilhem Guodin : commentaire test