Pays :

test Grand Seiko SBGX339 Diver’s Quartz : une superbe toolwatch de luxe

A quelques jours de l’ouverture de son flagship Place Vendôme, Grand Seiko nous confirme sa capacité à naviguer d’un segment de montres à l’autre. Voici la sublime SBGX339, une luxueuse toolwatch.
L'essentiel

Grand Seiko Quartz Diver's

4,400.00 € Prix public conseillé en France au 21 février 2020
Les +
  • une montre de plongée qui associe le meilleur des deux mondes : celui de la montre de luxe et celui de la montre-instrument
  • un boîtier bénéficiant d’une qualité de réalisation magnifique
  • une fonctionnalité optimale
  • des tonalités sobres et masculines
  • un cadran épuré de toute beauté
  • un bracelet acier intelligemment conçu
  • un mouvement à quartz de haute volée
  • un rapport qualité / prix impressionnant
Les -
  • un diamètre de 43,6mm qui pourra en freiner certains – même si je vous encourage vivement à la passer au poignet pour ne pas vous en tenir aux chiffres
  • une boucle déployante fort bien conçue côté fonctionnalité mais dont le rendu visuel se situe en-deçà de celui de la tête de montre
Marque Grand Seiko
Modèle
Quartz Diver's
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
43,60 mm
Mouvement
Quartz
Calibre
Calibre Grand Seiko 9F61 (-10/+10 secondes par an)
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir bombé antireflets 1 face
Capacité de la réserve de marche
NA
Fond transparent
Non
Entre-cornes
21 mm
Longueur corne à corne
50,20 mm
Hauteur boîtier
13,15 mm
Etanchéité
200 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Prix public conseillé en France au 21 février 2020
4,400.00 €
L'avis des internautes
95%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Grand Seiko SBGX339 Diver’s Quartz : une luxueuse montre de plongée

Chez Grand Seiko, les nouveautés se suivent mais ne se ressemblent pas.
Elles sont en revanche (presque) toutes sublimes – parce que j’ai beau être un fan inconditionnel des productions de la manufacture nippone, je n’aime pas tout ce qu’elle lance.
Cette toute nouvelle Grand Seiko Diver’s Quartz, portant référence SBGX339, est cependant à mon avis à classer au rang des très belles nouveautés de l’année 2020 dans la catégorie montre de plongée sous-marine.

Chez Grand Seiko, les nouveautés se suivent mais ne se ressemblent pas. Cette toute nouvelle Grand Seiko Diver’s Quartz, portant référence SBGX339 et éditée à 800 exemplaires numérotés, est à mon avis à classer au rang des très belles nouveautés de l’année 2020 dans la catégorie montre de plongée sous-marine.

En attendant d’aller l’essayer place Vendôme au sein du nouveau flagship Grand Seiko qui va ouvrir ses portes d’ici quelques petites semaines et qui célèbre les 60 ans de la maison, vous pouvez aller la découvrir et l’acquérir dans les boutiques actuelles de la marque (coordonnées complètes en fin d’article dans Informations complémentaires).
Parce que si vous attendez l’ouverture de Grand Seiko Vendôme, vous risquez d’être pris au dépourvu…
En effet, cette Diver’s Quartz SBGX339 est une série limitée à 800 exemplaires monde – un très petit numerus clausus pour Grand Seiko.

Surnommée par certains amateurs BumbleBee (bourdon, en français) en raison de ses codes couleurs évocateurs de l’insecte bicolore, cette nouveauté dispose en effet non pas d’une taille de guêpe mais bel et bien du tour de taille d’un bourdon avec ses 43,6mm.

Ce diamètre masculin est cependant compensé par sa silhouette, l’épaisseur contenue de seulement 13,15mm de la SBGX339 lui permettant d’afficher un équilibre optimal et d’offrir en conséquence un confort de porter particulièrement appréciable au quotidien.

Surnommée par certains amateurs BumbleBee (bourdon, en français) en raison de ses codes couleurs évocateurs de l’insecte bicolore, cette Grand Seiko dispose en effet non pas d’une taille de guêpe mais bel et bien du tour de taille d’un bourdon avec ses 43,6mm, son épaisseur contenue et sa couronne à 4h lui assurant un excellent confort de porter.

Celui-ci est d’ailleurs servi par une couronne de remontoir positionnée à 4h, cette position évitant au poignet d’être au contact avec la couronne.

Ledit confort se doit d’être souligné compte tenu du poids non négligeable de la Grand Seiko Diver’s Quartz SBGX339 – à savoir 180 grammes avec le bracelet réglé pour un poignet de 17,5mm de diamètre.

Ses presque 200 grammes ne sont bien entendu pas anodins et supposent que vous aimiez les montres présentes au poignet.
Ils se situent néanmoins parfaitement dans la moyenne des montres de plongée en acier sur bracelet acier – et des montres tout acier en général.

Bref, rien d’exceptionnel en la matière.

Ce qui l’est en revanche, c’est la réalisation du boîtier de la Diver’s Quartz SBGX339.

Comprenons-nous bien : je m’adresse ici spécifiquement à ceux qui ne connaissent pas (encore) Grand Seiko.

En effet, le soin impressionnant dont bénéficie sa conception est parfaitement conforme aux standards particulièrement élevés de la maison et laisse très loin derrière les plus grands noms de l’horlogerie helvétique.
Aussi, si vous ne savez pas ce qu’est une magnifique boîte de montre, je vous invite à découvrir celle-ci et, encore mieux, à aller la découvrir de visu en boutique.

Véritablement sculptée dans l’acier - en opposition à certaines montres suisses dont la boîte semble tout simplement emboutie -, le boîtier de la Grand Seiko Diver’s Quartz SBGX339 offre au regard avisé un relief d’une étonnante richesse : carrure galbée, large chanfrein, cornes tridimensionnelles aux arrêtes saillantes mais douces… Somptueux !

Véritablement sculptée dans l’acier – en opposition à certaines montres suisses dont la boîte semble tout simplement emboutie -, le boîtier de la Grand Seiko Diver’s Quartz SBGX339 offre au regard avisé un relief d’une étonnante richesse : carrure galbée, large chanfrein, cornes tridimensionnelles aux arrêtes saillantes mais douces…

Somptueuse, l’architecture de la boîte est rehaussée d’une finition qui met en scène chacun des plans grâce à une alternance de traitements finement satinés et poli-miroir de type Zaratsu – une technique propre à la manufacture nippone qui prodigue aux surfaces traitées un éclat d’une pureté incomparable.

La merveilleuse complexité du boîtier de la Diver’s Quartz SBGX339 répond à la simplicité de son cadran.

Grand Seiko opte en effet ici pour une conception axée sur la fonctionnalité attendue d’une montre de plongée digne de ce nom.

Il en résulte un cadran dont l’extrême sobriété vient servir une lisibilité optimale.

Pour ce faire, Grand Seiko pare sa série limitée d’un cadran noir mat destiné à absorber efficacement la lumière.

 

Grand Seiko SBGX339 : une fonctionnalité à toute épreuve

Son visage est ponctué de larges index cerclés et généreusement pourvus de Lumibrite, la matière luminescente mise au point par le Groupe horloger nippon qui bénéficie d’une luminescence absolument bluffante.

La merveilleuse complexité du boîtier de la Diver’s Quartz SBGX339 répond à la simplicité de son cadran. Grand Seiko opte en effet ici pour une conception axée sur la fonctionnalité attendue d’une montre de plongée digne de ce nom. Il en résulte un cadran dont l’extrême sobriété vient servir une lisibilité optimale.

De larges aiguilles des heures et minutes, également luminescentes, viennent assurer une lisibilité optimale en toutes conditions.

Ce spectacle épuré est complété d’une longue trotteuse jaune dotée d’un contrepoids circulaire également luminescent – ce dernier faisant office de témoin de fonctionnement de la Diver’s Quartz SBGX339, critère figurant au rang des caractéristiques listées par la norme ISO 6425 définissant les montres de plongée professionnelles.

Le jaune vif de cette grande aiguille des secondes répond à celui du rehaut périphérique sur lequel Grand Seiko a eu l’intelligence de reporter les graduations des minutes pour épurer au maximum le cadran de cette Diver’s Quartz SBGX339.

Enfin, les marquages du cadran sont réduits au strict minimum.

Luxueusement réalisé, ce cadran associe à une fonctionnalité redoutable une élégance sportive servie par son minimalisme et l’harmonie des tonalités utilisées.

Mais la fonctionnalité optimale de cette Grand Seiko ne s’arrête pas là.

Elle embarque tout d’abord un mouvement à quartz de haute volée – aussi paradoxale que puisse paraître l’association de ces termes à vos oreilles.
Parce que, si du quartz vous n’avez en tête que les montres à 200 € des années 70, il est plus que temps d’updater vos connaissances en la matière, Grand Seiko et la Seiko Watch Corp. dans son ensemble ayant su redonner au quartz ses lettres de noblesse.

Le jaune vif de la grande aiguille des secondes répond à celui du rehaut périphérique sur lequel Grand Seiko a eu l’intelligence de reporter les graduations des minutes pour épurer au maximum le cadran de cette Diver’s Quartz SBGX339 et lui permettre d’offrir une lisibilité instinctive optimale.

Figurant au rang des très rares manufactures à n’avoir jamais abandonnée cette technologie – je rappelle à toutes fins utiles que c’est Seiko, petite sœur de GS, qui, en décembre 1969, commercialise la première montre à quartz de l’Histoire ! -, Grand Seiko a même érigé le quartz au rang d’Art. Celui de la précision ultime.

Ainsi, motorisée par le calibre 9F61 (conçu, développé, produit et réglé en interne), la Diver’s Quartz SBGX339 figure parmi les montres les plus précises au monde avec une marge de tolérance qui s’établit entre -10 et +10 secondes par… an.

Pour en savoir davantage sur la précision inégalable des mouvements quartz de Grand Seiko et des calibres 9F en particulier, je vous invite notamment à lire mon article dédié aux montres Grand Seiko SBGH281, STGK015, SBGP007 et SBGP015.

Doté en plus d’une batterie dont la longévité est de l’ordre de 3 ans en moyenne, ce mouvement à quartz ultra haut de gamme contribue au charme de cette série limitée.

Le classique (vous l’avez, j’en suis certain, entendu) Moi, j’ai une montre à quartz prononcé sur le ton de l’excuse (sous-entendant : je n’y connais rien) se décline avec Grand Seiko sur le mode de l’enthousiasme pour ne pas dire de la fierté : celui de savoir qu’on a acquis une montre embarquant une technologie de pointe.

Animée d’un calibre manufacture à quartz d’une précision exceptionnelle (-10/+10 secondes par an), la Grand Seiko Diver’s Quartz SBGX339 s’habille d’un bracelet acier à boucle déployante doublement sécurisée et munie d’une extension de plongée, GS livrant par ailleurs cette série limitée accompagnée d’un bracelet caoutchouc additionnel.

Le dernier attribue de cette Grand Seiko Diver’s Quartz SBGX339 est à rechercher côté bracelet.

Constitué de trois maillons acier satiné, il est équipé d’une boucle déployante avec double sécurité : des poussoirs latéraux auxquels s’ajoute une boucle sécurisante sur une montre destinée à l’exploration des abysses.

Mais montre de plongée intelligemment pensée et conçue oblige, Grand Seiko équipe le bracelet de sa Diver’s Quartz SBGX339 d’une extension de plongée dont la longueur se règle par paliers progressifs sans qu’il soit nécessaire d’enlever la montre.

Cette extension vous permettra par ailleurs de gagner quelques petits mais précieux millimètres quand vous serez sur la Terre ferme, faisant office de rallonge de confort lorsque votre poignet se dilatera par fortes chaleurs.

Enfin, la présence de cornes percées vous permettra, si le cœur vous en dit, de changer à l’envi de bracelet en limitant les risques d’endommagement de la boîte.
Et cela tombe bien puisque GS livre cette plongeuse avec un bracelet additionnel en caoutchouc noir…

 

Ce qu’il faut retenir…

Grand Seiko réalise avec cette Diver’s Quartz SBGX339 un exploit : l’association de deux mondes de prime abord antinomiques – celui de la montre de luxe et celui de la montre-instrument ou toolwatch pour nos amis anglo-saxons et collectionneurs.

A ce dernier segment, la SBGX339 emprunte une lisibilité absolument optimale de jour comme de nuit, sur la Terre comme sous la Mer.
Elle y emprunte également une fiabilité et une précision qui découlent d’un calibre manufacture de compétition.

Grand Seiko réalise avec cette Diver’s Quartz SBGX339 un exploit : l’association de deux mondes de prime abord antinomiques - celui de la montre de luxe et celui de la montre-instrument, cette montre de plongée sport-chic et éditée à seulement 800 exemplaires pour le monde bénéficiant par ailleurs d’un rapport qualité / prix impressionnant.

S’y ajoute, côté optimisation de la fonctionnalité en tant que montre de plongée, une étanchéité à 200 mètres, une lunette tournante unidirectionnelle 120 clics franche mais agréable à manipuler, un bracelet qui vous permettra de porter la Diver’s Quartz SBGX339 aussi bien à même la peau qu’au-dessus de votre combinaison de plongée et un bracelet caoutchouc additionnel.

Mais cette toolwatch aquatique, aussi fonctionnelle soit-elle, n’en demeure pas moins une véritable montre de luxe.

L’admirable conception de sa boîte, dont le travail architectural et la finition de haut de vol pourraient (devraient ?) inspirer des maisons suisses – parmi lesquelles Rolex pour ne pas la citer – ainsi que la magnifique réalisation de son cadran, sobre, masculin mais parfaitement étudié, en font une montre de caractère bénéficiant d’une grande polyvalence.

Cette nouveauté est d’autant plus enthousiasmante qu’elle bénéficie d’un prix particulièrement ajusté eu égard à ses qualités intrinsèques mais également au regard de ce que propose la concurrence (4.400 €).

Je vous invite ainsi vivement à aller la découvrir, la passer au poignet et l’admirer sans attendre l’ouverture de Grand Seiko Vendôme parce qu’il sera très certainement trop tard compte tenu de son numerus clausus à 800 exemplaires.

Vous ne pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *