Pays :

test Audemars Piguet Quantième Perpétuel Jules Audemars

La note de la rédaction
80 / 100
L'Essai du Quantième Perpétuel est une superbe occasion de découvrir une Grande Complication d'Audemars Piguet, dans la ligne parfois méconnue « Jules Audemars ». Je l'ai testé pour vous !
L'essentiel

Réf.: 26390OR.00D088CR.01
53,750.00 € Prix public conseillé en France au 3 septembre 2010
Les +
  • une belle complication d’une grande manufacture
  • le confort au porté
  • la qualité de la réalisation de l’ensemble
  • la polyvalence de cette montre habillée
Les -
  • l’absence d’aiguille des secondes
  • une montre presque trop discrète
  • la réserve de marche limitée à 40h
  • une montre qui n’est (malheureusement) pas à la portée de toutes les bourses
Marque Audemars Piguet
Référence constructeur
26390OR.00D088CR.01
Boîtier (matière)
Or rose
Diamètre boîtier (hors couronne)
41 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
42 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
2120/2802 extra-plat
Base calibre
AP 2120
Fonctions
Calendrier perpétuel
Cycle bissextile
Date
Heure
Minute
Phases de lune
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
40h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
22,04 mm
Longueur corne à corne
47,40 mm
Hauteur boîtier
9,26 mm
Etanchéité
20 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Or rose
Poids total
91 grammes
Prix public conseillé en France au 3 septembre 2010
53,750.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 16
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2)
Complications (/5) 4
Finitions (/20) 19
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 11
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4)
Etanchéité (/3)
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 5
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Partout où un homme élégant se sent à l'aise !
L'avis des internautes
82%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

En effet, la Royal Oak ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt des autres collections.
La tradition des montres compliquées est ancienne chez Audemars Piguet et trouve ici une déclinaison nouvelle.
Saura-t-elle retenir l’attention de l’amateur adepte des montres à vocation plutôt sportive ?

 

Une montre poétique

Tout d’abord, voici les fonctions de ce quantième perpétuel (QP) : il renseigne sur l’heure, les minutes, le jour, la date, le mois, le cycle bissextile et la phase de lune.

Tout ceci n’est certes pas indispensable au quotidien et les sceptiques diront que n’importe quel téléphone de nouvelle génération doté de l’application idoine peut le faire.

Mais ce serait oublier la magie de la mécanique horlogère qui atteint ici un très haut niveau et touche à l’amour de l’art.
Nous sommes dans le registre de la poésie et non de l’information brute !

Bon, je m’emballe un peu !

 

Une lecture instinctive des informations

Lors de la prise en main, la lecture de ce quantième se fait de façon quasi instinctive.
Fait important à souligner car la lisibilité n’est pas toujours le fort de ce type de complication.

Pour tout dire, il est même compréhensible sans utilisation de la notice par quelqu’un n’ayant jamais manipulé de QP !

 

Un cadran équilibré

Le cadran est non seulement très équilibré, mais surtout clair, grâce à l’utilisation systématique de registres au lieu de (parfois) disgracieux guichets.

Les aiguilles feuilles des heures et des minutes auraient néanmoins pu gagner à être plus grandes, pour améliorer encore la lisibilité.

Un regret également : l’absence d’aiguille des secondes qui permettrait de visualiser instantanément la marche de la montre.

Mais au pire on peut attendre la venue de l’année bissextile, diront les adeptes du téléphone à tout faire …

Une finition superbement réalisée

Au-delà du savoir-faire et de la complexité d’un tel mécanisme – qui comporte 355 pièces sur une hauteur limitée à 4 mm – la qualité de la finition, le traitement des surfaces ainsi que l’anglage des pièces sont superbement réalisés.

Le traitement de la masse oscillante squelettée, en or, fait apparaître discrètement le monogramme AP.

 

 

Un confort au porté immédiat

Le diamètre contenu de la boîte galbée (41 mm), sa faible épaisseur (9,26 mm), la forme des cornes ainsi que les poussoirs discrets bien intégrés contribuent à la grande légèreté de la ligne.

Cette légèreté est notamment possible grâce à la faible épaisseur du calibre – en comparaison avec d’autres QP.

Résultat : le confort au poignet est immédiat.

Le bracelet aux anses courbes qui prolonge la ligne du boîtier ainsi que la boucle déployante polie contribuent à cette élégance.
Tout comme le verre saphir légèrement bombé et la couronne polie marquée d’un discret logo AP.

Conclusion

L’idée initiale se confirme : le quantième perpétuel Jules Audemars est bien sorti d’un univers feutré pour entrer dans la vie active.
Même s’il demeure un objet d’exception, il ne séduira pas que les aficionados de la complication.

A noter que cette Audemars Piguet est livrée dans un magnifique écrin en acajou qui fait office de watch winder (boîte à montre avec remontoir intégré).
Vous pourrez ainsi l’abandonner quelques jours lors de vos prochaines vacances à Bali sans craindre qu’elle ne s’arrête…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *