Pays :

test Jaeger-LeCoultre Master Chronograph acier

La note de la rédaction
76 / 100
SIHH 2017 : Jaeger-LeCoultre dévoile trois montres en acier dans la collection Master aux accents vintage et aux prix ajustés - dont ce très beau chronographe. Revue, photos Live et caractéristiques.
L'essentiel

Jaeger-LeCoultre Master Chronograph

Réf.: 1538530
8,300.00 € Prix public conseillé en France au 25 mai 2017
Les +
  • un chronographe doté d’une personnalité très séduisante
  • un somptueux cadran
  • une très belle qualité de réalisation
  • une lisibilité diurne impeccable
  • un mouvement moderne et performant
  • un affichage bi-compax avec totalisateur 12h
  • un fond gravé de toute beauté
Les -
  • l’absence de petite seconde qui pourra en gêner certains
  • l’absence de lisibilité nocturne qui pourra en gêner certains
  • l’absence d’une boucle déployante à ce niveau de prix
Marque Jaeger-LeCoultre
Modèle
Master Chronograph
Référence constructeur
1538530
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
40 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
43,10 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Cal. 751G (manufacture)
Base calibre
Calibre 751
Fonctions
Minute
Heure
Chronographe
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
65h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
21 mm
Longueur corne à corne
47,75 mm
Hauteur boîtier
12,50 mm
Etanchéité
50 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
88 grammes
Prix public conseillé en France au 25 mai 2017
8,300.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 13
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1.5
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 16.5
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 0.5
Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Quand vous êtes seul, pour avoir le temps de l'admirer !
L'avis des internautes
91%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Master Chronographe acier : une (belle) surprise SIHH 2017 signée Jaeger-LeCoultre

Le catalogue Jaeger-LeCoultre se compose aujourd’hui de 6 collections principales (hors pendule Atmos et hors Hybris Mechanica et Hybris Artistica).
On y retrouve l’incontournable Reverso, la collection de montres Femmes Rendez-Vous, les Duomètre, les Geophysic, les sportives Master Extreme et pour finir la ligne Master.

Capable de concevoir des montres innovantes d'une extrême complexité, Jaeger-LeCoultre sait aussi proposer des modèles simples, efficaces et joliment dessinés comme en témoignent le trio de Master dévoilé au SIHH cette année. Ci-dessus la Master Geographic.

Cette dernière, qui fait la part belle à la montre classique pour Homme, recense quelques petites merveilles d’élégance comme, pour ne citer qu’elle, la Master Ultra Thin Perpetual acier – un coup de cœur de la rédaction à (re)découvrir ici : Jaeger-LeCoultre Master Ultra Thin Perpetual acier – avis, photos, prix.

Constituée de modèles au dessin plutôt classique et contemporain, cette prestigieuse ligne vient pourtant d’accueillir à l’occasion du SIHH 2017 trois nouvelles références qui nous démontrent, si besoin était, que l’exhumation des styles anciens ne faiblit pas en horlogerie – souvent pour le plus grand plaisir des amateurs.

Elle nous montre également que la filiale du Groupe Richemont, capable de concevoir des montres innovantes d’une extrême complexité, sait aussi proposer des modèles simples, efficaces et joliment dessinés.

Parmi ces trois nouvelles Master, Jaeger-LeCoultre nous livre ainsi une version chronographe dont, au premier regard, vous vous interrogerez peut-être sur son âge.

Mais son diamètre de 40mm vous ramène dans le temps présent : c’est bien une taille contemporaine, plus grande que les modèles des années 40/50, mais qui sait cependant rester raisonnable.

Constituée de modèles au dessin plutôt classique et contemporain, la ligne Master vient d'accueillir à l'occasion du SIHH 2017 trois nouvelles références qui nous démontrent, si besoin était, que l’exhumation des styles anciens ne faiblit pas en horlogerie - souvent pour le plus grand plaisir des amateurs.

Couplée à une épaisseur contenue de 12,50mm et à un poids maîtrisé de 88 grammes, le modèle propose un confort de porté parfait et des proportions à même d’habiller tous les poignets, quelle qu’en soit la circonférence.

Cette Master Chronograph est d’ailleurs une montre simple par la présentation générale de son boîtier acier : flancs droits, cornes modernes affinées par un chanfrein et lunette sans fioriture.

Simple, elle n’en demeure cependant pas moins soignée dans sa réalisation avec, notamment, une belle alternance de traitements de surfaces (flancs finement brossés, cornes et lunette poli-miroir) ou encore la présence de poussoirs de section rectangulaire à la finition parfaite et complexe.

Epurée, cette boîte propose une belle ouverture sur un visage particulièrement réussi qui constitue probablement son atout majeur.

 

Jaeger-LeCoultre Master Chronograph acier :
                                               …. une montre utilitaire de luxe !

Jaeger-LeCoultre pare en effet cette Master Chronograph acier d’un cadran à la fois joliment mis en œuvre et efficace : centre et périphérie en finition opaline très délicate et anneau satiné circulaire qui supporte l’essentiel des graduations et structure la lecture – avec notamment des index horaires fortement marqués qui viennent conférer à cette Master Chronograph un vrai côté utilitaire, à la limite de la toolwatch (de luxe, cela va sans dire !).

Jaeger-LeCoultre pare cette Master Chronograph acier d'un cadran à la fois joliment mis en œuvre et efficace : centre et périphérie en finition opaline très délicate et anneau satiné circulaire qui supporte l’essentiel des graduations et structure la lecture. Une vraie réussite !

La Grande Maison nous épargne cependant les gros effets brillants ou de reliefs pour nous proposer un spectacle tout en finesse, dans l’idée comme dans la réalisation – c’est d’ailleurs un trait commun à cette nouvelle ligne Master dévoilée à Genève en janvier dernier.

Autre élément marquant de ce cadran et présent lui aussi sur les deux autres Master : la présence d’aiguilles évidées de type seringue – ou bâton squelettées, selon le vocabulaire de chacun.
Elles permettent une lisibilité sans faille.

Précises par nature, un peu militaires par ailleurs, les aiguilles seringue de cette montre automatique sont d’une longueur parfaitement adaptées, l’absence de matière luminescente en leur milieu permettant de lire les indications du chronographe même lorsqu’elles en chevauchent les compteurs joliment creusés dans la surface du cadran.

Revers de la médaille : cette Master Chronograph est dépourvue de lisibilité nocturne – une caractéristique qui pourra en freiner certains.

La longue trotteuse se déplace par pas d’un quart de seconde conformément à la graduation.

Retournez cette Master Chronograph acier et vous y découvrirez un fond plein gravé très joliment réalisé - et une nouvelle fois cohérent avec l'ambiance utilitaire de cette Jaeger-LeCoultre qui nous épargne au passage l'incontournable fond avec glace saphir qui prolifère depuis quelques années.

La finition de ces aiguilles bleuies ne souffre là encore pas la critique et supporte l’examen à la loupe 10x sans crainte : c’est suffisamment rare pour être souligné !

Jaeger-LeCoultre renforce encore l’aspect utilitaire de sa nouveauté avec une littérature réduite à son minimum et des graduations de deux couleurs différentes : bleu pour le calcul des temps courts et l’usage du tachymètre et noir pour les indications horaires.

Ce cadran forme un ensemble cohérent, esthétiquement très réussi et d’une grande fonctionnalité – hormis son absence de luminescence.

Retournez cette Master Chronograph et vous y découvrirez un fond plein gravé très joliment réalisé – et une nouvelle fois cohérent avec l’ambiance utilitaire de cette Jaeger-LeCoultre.

Les amateurs de gravures seront ravis de ce décor spatial sur fond d’évocation de mesures – un choix qui a également le mérite de changer des sempiternels fonds avec glace saphir dont le marché est inondé depuis quelques années.

 

Calibre Jaeger-LeCoultre 751G : un mouvement moderne et performant

Mais que les plus inquiets se rassurent : ce n’est pas parce que vous ne le voyez pas que la manufacture Jaeger-LeCoultre motorise sa Master Chronograph d’un mouvement sans intérêt.

La base mécanique de ce pur chronographe est en effet le calibre automatique 751, ici présenté sans date ni petite seconde dans sa référence 751G.

Précises par nature, un peu militaires par ailleurs, les aiguilles de type seringue de cette Jaeger-LeCoultre permettent de lire les indications du chronographe même lorsqu'elles en chevauchent les compteurs joliment creusés dans la surface du cadran.

Autant l’absence de date se justifie parfaitement dans l’ambiance esthétique de la montre, autant l’absence de petite seconde permanente peut surprendre.
La réponse tient à la conception du calibre 751 qui place la petite seconde à 6h.

Pour jouer à fond l’aspect ancien d’un chronographe couramment appelé bi-compax, il a bien fallu éradiquer cet affichage.

Ceux que cette absence de trotteuse perturbe pourront donc laisser tourner le chronographe en permanence – un choix qui se fera cependant au détriment du déclenchement instinctif de la fonction puisque la mécanique n’est pas flyback.

L’avantage de cette conception réside à l’inverse dans la possibilité d’offrir un chronographe sur 12h – une option inédite sur un cadran bi-compax, habituellement doté d’une petite seconde et d’un totalisateur 30 minutes.

 

Jaeger-LeCoultre nous livre avec cette toute nouvelle Master Chronograph acier une montre enthousiasmante qu'il convient de prendre le temps de découvrir pour en apprécier pleinement les subtilités : élégant et efficace cadran finement travaillé, réalisation impeccable et mouvement performant. En d'autres termes, un modèle très séduisant.

Le calibre Jaeger-LeCoultre 751G n’en demeure pas moins un moteur très performant.

Parmi les points à relever, citons un double barillet procurant une réserve de marche de 65 heures, suffisante pour reprendre la montre en état de marche le lundi matin après un week-end au bord de la mer.

Le mouvement, doté de 37 rubis et d’un échappement moderne, est bien éprouvé.

Il dispose d’une commande par roue à colonnes pour des déclenchements précis et d’un embrayage vertical sans saut d’aiguille au démarrage qui permet une transmission fluide et constante à la trotteuse – embrayage également bien moins usant pour la mécanique.

Soumise aux épreuves du célèbre 1000 HOURS CONTROL interne à la manufacture, la montre garantit un fonctionnement testé et fiabilisé.

Enfin, il convient de préciser que le remontage manuel de cette montre automatique est d’une agréable douceur et très silencieux.

 

Conclusion

Jaeger-LeCoultre nous livre avec cette toute nouvelle Master Chronograph acier une montre enthousiasmante qu’il convient de prendre le temps de découvrir pour en apprécier pleinement les subtilités.
Son élégant cadran tout en finesse et réalisé avec beaucoup de soin assume par ailleurs sa vocation utilitaire et son style vintage.
Il lui confère de fait une véritable personnalité qui fait de cette nouveauté SIHH 2017 un modèle sport chic à part mais d’une grande polyvalence.
En d’autres termes, un modèle très séduisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *