Pays :

test IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 : un QP intemporel

La note de la rédaction
81 / 100
Plus petite que la génération précédente avec son boîtier de 42mm de diamètre, la nouvelle Portugieser QP IW3442 est un concentré élégant et intemporel de ce que la manufacture sait faire de mieux.
L'essentiel

IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42

Réf.: IW344203
22,550.00 € Prix public conseillé en France au 23 novembre 2020
Les +
  • un design intemporel
  • une complication emblématique du catalogue IWC dans un modèle iconique de la manufacture
  • des dimensions (diamètre et épaisseur) revues à la baisse par rapport à la génération précédente
  • un nouvel agencement de cadran, plus aéré et plus élégant que sur la génération d’avant
  • l’arrivée d’une grande seconde (en lieu et place de la petite seconde) qui dynamise ce nouveau cadran
  • un confort de réglage exceptionnel, toutes les indications étant pilotées depuis la couronne de remontoir
  • une superbe qualité de réalisation
  • un excellent positionnement tarifaire
Les -
  • l’identitaire affichage de l’année sur 4 chiffres qui a disparu par rapport à la génération précédente
  • l’absence de lisibilité nocturne – qui n’est cependant pas surprenante sur une montre classique
  • la présence d’une zone de la mort (explications dans l’article)
Marque IWC
Modèle
IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42
Référence constructeur
IW344203
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
42,40 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
45,80 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre IWC 82650
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Date
Mois
années bissextiles) ; phases de Lune
Heures ; minutes ; secondes ; calendrier perpétuel (jour
Verre
Saphir bombé antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
60h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
21 mm
Longueur corne à corne
50,20 mm
Hauteur boîtier
14 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
110 grammes
Prix public conseillé en France au 23 novembre 2020
22,550.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 16
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 5
Finitions (/20) 19
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 12
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour montrer vous êtes perpétuellement élégant !
L'avis des internautes
89%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Quantième perpétuel : une spécialité de la manufacture IWC

S’il est une complication horlogère qu’IWC maîtrise à la perfection, c’est sans conteste le quantième ou calendrier perpétuel, souvent désigné par les initiales QP.

Il s’agit pour une montre qui en est équipée de proposer, outre les heures et minutes (et parfois les secondes), l’affichage du jour, de la date, du mois et de l’année sur quatre chiffres (ou des années bissextiles), cette complication de Haute Horlogerie étant dans la majorité des cas accompagnée d’une indication des phases de Lune.

La complexité réside notamment dans la capacité de la montre à reconnaître la durée de chaque mois ainsi que les années bissextiles tous les quatre ans.

Chez IWC, cette complication est l’œuvre de Kurt Klaus.
Au début des années 80, ce dernier met en effet au point un système permettant de traduire le calendrier grégorien à l’échelle d’une montre. C’est une Da Vinci lancée en 1985 qui embarquera la première cette complication devenue depuis lors une véritable spécialité de la manufacture de Schaffhausen.

Elle revient en cette année 2020 consacrée au renouvellement de l’iconique collection IWC Portugieser équiper les IW3442 dont est issue celle que j’ai eu le plaisir de porter et de tester pour vous pendant quelques jours – sa référence complète étant IW344203.

La suite de cet article ci-dessous…

Découvrez le nouveau quantième perpétuel IWC

Des mensurations revues à la baisse
pour l’IWC Portugieser QP IW3442

La précédente génération d’IWC Portugieser Calendrier Perpétuel (réf. IW5023) remonte à 2015, celles de cette année affichant un certain nombre de différences avec leurs aînées – et pour cause : il s’agit d’un nouveau modèle à part entière.

La première est à rechercher du côté des mensurations.

Alors que les références IW5023 étaient équipées d’un boîtier de 44,2 millimètres (hors couronne) pour une épaisseur de 15 millimètres, le millésime 2020 a de toute évidence subi un régime bienvenu.
Ainsi, cette nouvelle IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 est dotée, comme son nom l’indique grosso modo, d’un boîtier de 42,4 millimètres dont l’épaisseur flirte avec les 14 millimètres.

Ses dimensions revues à la baisse, davantage en adéquation avec celles attendues d’une montre classique, offrent à l’IWC Portugieser QP 42 un confort de porter optimal tout en lui permettant d’habiller tous les poignets.

Ce qui ne change en revanche pas par rapport au cru 2015, c’est la très belle qualité de réalisation dont bénéficie la boîte de cette nouvelle Portugieser, le satinage horizontal de ses flancs étant en particulier un régal pour l’œil avisé.

IWC Portugieser QP : une très belle qualité d'exécution

Ce qui ne change pas non plus, c’est la présence d’un fond muni d’une glace saphir dévoilant généreusement la mécanique embarquée – j’y reviens plus tard.

Dotée comme toujours d’une fine lunette poli-miroir qui ouvre largement sur son cadran, l’IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 affiche un visage inédit.

La suite de cet article ci-dessous…

Un nouvel agencement de cadran
pour une plus grande élégance

On y reconnaît pour commencer quelques dénominateurs communs avec la génération d’avant.

C’est en particulier le cas de cette jolie minuterie chemin de fer périphérique rythmée de courts index en appliques qu’IWC nous propose dans une finition dorée.

Il en va de même des index chiffres arabes dotés de la typographie identitaire de la collection Portugieser ou encore des fines et élégantes aiguilles feuille également caractéristiques de la collection, cette IW344203 adoptant pour les premiers comme pour ces dernières un traitement également doré.

Dit autrement, nous sommes dans les grands classiques de la Portugieser.

IWC apporte néanmoins à son QP IW3442 quelques changements côté visage.

La manufacture abandonne en effet l’affichage quatre compteurs de la génération précédente au profit d’un affichage tricompax balayé d’une aiguille centrale des secondes.
L’indicateur des phases de Lune, auparavant positionné à 12h, vient se placer au centre du compteur des mois à 6h.

IWC Portugaise QP IW344203

Ce petit changement offre à l’IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 un cadran plus aéré, moins dense alors même qu’il fournit les mêmes informations. Enfin presque.

Vous retrouverez sur cette montre automatique une date par aiguille à 3h, les phases de Lune et mois par aiguille à 6h et l’indication du jour (toujours par aiguille) à 9h.

IWC abandonne en revanche l’affichage de l’année sur quatre chiffres présent sur l’IW5023 dans un registre horizontal entre 7 et 8h pour le remplacer sur l’IW3442 par un indicateur des années bissextiles qui prend place dans le sous-compteur des jours.

Cet agencement optimisé permet à l’IWC Portugieser QP 42 de présenter un cadran allégé, plus harmonieux que celui de la génération d’avant.
Vous perdez en revanche cet affichage de l’année en chiffres – peu utile au quotidien il est vrai, les personnes ayant besoin de savoir en quelle année nous sommes ayant sans doute d’autres problèmes à régler – qui constituait néanmoins l’une des particularités identitaires des calendriers annuels d’IWC.

Cette perte se fait en revanche au profit d’une plus grande élégance que j’apprécie particulièrement.

La suite de cet article ci-dessous…

Un nouveau calibre manufacture pour
l’IWC Portugieser QP IW3442 : le cal. 82650

Ces changements côté cadran sont bien entendu les conséquences des choix effectués côté moteur.

Sur cette nouvelle version, IWC abandonne le calibre 52610 au profit d’un calibre de dernière génération, le 82650 constitué d’une base (le calibre de manufacture IWC 82000) à laquelle est adjoint le module de quantième perpétuel développé par Kurt Klaus.

Moins encombrant que son aîné – 30mm de diamètre versus 38,20, d’où un boîtier aux dimensions revues à la baisse – il dispense une confortable réserve de marche de 60 heures qui se situe néanmoins à mille lieues des 168 heures du calibre 51613 – le prix n’étant pas le même non plus !

On y retrouve bien entendu un remontage Pellaton et des composants en céramique – roue automatique et cliquets de remontage – ou encore un balancier sans raquette muni d’un spiral plat.

Vous pourrez en admirer la décoration derrière la glace saphir dont est équipé le dos du boîtier – et en particulier son rotor squeletté porteur de l’identitaire médaillon IWC (en or rouge 5N ici) Probus Scafusia.

Découverte du Calibre IWC 82650

Surtout, l’IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 et son calibre 82650 proposent un agrément de réglage exceptionnel.
En effet, toutes les indications se règlent par la couronne directement – un point suffisamment rare pour le préciser, la majorité des QP du marché étant équipés de plusieurs correcteurs latéraux côté carrure permettant de corriger individuellement chaque information délivrée côté cadran.

Attention toutefois.

Le calibre 82650 ne permet pas de revenir en arrière.
Ainsi, si vous dépassez la date du jour, il vous faudra laisser la montre s’arrêter et ne la reprendre que lorsque la date affichée sera antérieure à la date réelle pour procéder à nouveau à son réglage – sans précipitation cette fois. Ou la porter chez votre distributeur agréé IWC préféré.

Le calibre 82650 comporte d’autre part, comme son aîné, une zone de la mort située entre 20h et 2h du matin. Donc aucun changement de date ni recul des aiguilles dans ce créneau horaire sous peine de créer des dommages mécaniques importants.

A manipuler avec précaution donc !

La suite de cet article ci-dessous…

IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442
Un véritable must-have

L’IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 est pour moi ni plus ni moins qu’un véritable must-have et ce pour plusieurs raisons.

La première d’entre elles est simple : il s’agit d’un modèle iconique du catalogue IWC embarquant une complication identitaire de la manufacture de Schaffhausen.
Mais ce n’est pas tout.

Avec ses dimensions revues à la baisse et son nouvel agencement de cadran, ce QP IWC est d’une folle mais sobre élégance et dispose plus que jamais des atouts pour traverser les décennies et les siècles sans prendre une ride – bref, c’est une magnifique montre intemporelle.

C’est également un petit bijou de technologie.
L’affichage des phases de Lune en effet ne devra être corrigé que d’un jour dans… 577,5 années.
Toutes les indications délivrées par le cadran sont par ailleurs parfaitement synchronisées et peuvent être ajustées simplement en actionnant la couronne de remontoir.

L’IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 est enfin à mon avis un must-have en raison de son rapport qualité / simplicité de réglage / prix inégalé sur le marché.

Suite et fin de cet article ci-dessous…

IWC Portugaise QP 42 au poignet

Information complémentaire
  • l’IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 est habillée d’un très beau bracelet en alligator noir de chez Santoni
  • IWC propose à son catalogue, en plus de cette version acier IW344203, deux déclinaisons dotées d’un boîtier en or rouge : l’IW344202 (cadran argenté) et l’IW344205 (l’édition boutique affichant un somptueux cadran bleu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *