Pays :

test Grand Seiko Hi-Beat 36000

La note de la rédaction
76 / 100
La Grand Seiko Hi-Beat est l'image parfaite de la perfection à la japonaise, alliant performance et discrétion, avec ce soupçon de paradoxe propre à dérouter les occidentaux. Revue de détails.
L'essentiel

Grand Seiko Hi-Beat 36000

Réf.: SBGH001
6,300.00 € Prix public conseillé en France au 7 juillet 2010
Les +
  • montre habillée très discrète
  • finition superbe
  • calibre de compétition
Les -
  • montre un peu épaisse pour une montre habillée
  • impossibilité de mettre un bracelet cuir standard du fait des cornes très longues
  • lisibilité parfois délicate
  • image haut-de-gamme Seiko ayant (malheureusement) encore un peu de mal à s’imposer
Marque Grand Seiko
Modèle
Hi-Beat 36000
Référence constructeur
SBGH001
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
40,2 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
42,5 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
9S85
Base calibre
9S (calibre maison)
Fonctions
Date
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets 1 face (5,9 mm d'épaisseur)
Capacité de la réserve de marche
55h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
48 mm
Hauteur boîtier
13 mm
Etanchéité
100 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
151 grammes
Prix public conseillé en France au 7 juillet 2010
6,300.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 12.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1.5
Complications (/5) 0.5
Finitions (/20) 16.5
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1.5
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 13
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Au cours d'une cérémonie du thé, au pied du mont Fuji...
L'avis des internautes
69%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

La Grand Seiko Hi-Beat est l’image parfaite de la perfection à la japonaise, alliant performance et discrétion, avec ce soupçon de paradoxe propre à dérouter les occidentaux – profitez-en pour explorer les collections et les prix Grand Seiko des montres neuves.
Revue de détails.

Une montre sportive ?

Pourquoi paradoxale ?
Parce que si l’on commence à énumérer certaines de ses caractéristiques, on pourrait penser avoir affaire à une montre sportive :

  • boîtier et bracelet acier
  • couronne vissée
  • étanchéité à 100 m
  • cornes percées (pour un changement rapide du bracelet, comme sur certaines plongeuses)
  • épaisseur.

Ou une montre habillée ?

Pourtant, cette Grand Seiko se classe clairement dans les montres habillées.
De part les formes de son boîtier, très fines et élégantes d’abord.
Par les subtiles alternances des surfaces polies / brossées ensuite.
Par les index appliqués et les aiguilles d’heures et minutes au polissage pouvant rappeler la pureté des lames de katana.
Ou encore par la splendide aiguille des secondes au bleuissage parfait.

Le cadran soleillé joue lui aussi la carte de l’élégance, avec des teintes variant selon la lumière d’une douce couleur crème à un gris argenté du plus bel effet.

La littérature est relativement discrète, même si inévitablement, l’attention est captée par le « Hi-Beat 36000 ».

 

Un moteur de pointe battant les 36000 vph

Car non contente de soigner sa présentation, cette montre automatique Grand Seiko est dotée d’un moteur de pointe battant les 36000 pulsations à l’heure.

Parmi les pionniers des hautes fréquences à la fin des années 60, Seiko a encore perfectionné son calibre : utilisation de matériaux optimisés pour le ressort moteur et pour le spiral et nouvelles formes de dents, sur la roue d’échappement, pour limiter l’usure liée aux 36000 battements par heure.

Conclusion

Cette Grand Seiko est une magnifique démonstration du savoir-faire de Seiko dans le haut-de-gamme qui en fait une sérieuse concurrente dans le créneau de la sportive (très) habillée.
N’en déplaise à certains : il n’y a pas qu’en Suisse qu’on sait faire de belles montres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *