Pays :

test Jaeger-LeCoultre Grande Reverso Ultra Thin Duoface

La note de la rédaction
78 / 100
Présentée lors du SIHH 2013, la Grande Reverso Ultra Thin Duoface réunit tout ce qui a su faire le charme des Reverso depuis les années 30. Passage en revue d’une merveille d’Art déco contemporain.
L'essentiel

Jaeger-LeCoultre Grande Reverso Ultra Thin Duoface

Réf.: 3788570
8,150.00 € Prix public conseillé en France au 20 novembre 2013
Marque Jaeger-LeCoultre
Modèle
Grande Reverso Ultra Thin Duoface
Référence constructeur
3788570
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
38,32 (longueur) x 27,27mm (largeur)
Diamètre boîtier (avec couronne)
38,32 (longueur) x 28,78mm (largeur)
Mouvement
Remontage manuel
Calibre
Jaeger-LeCoultre 854/1
Base calibre
Manufacture
Fonctions
2ème fuseau horaire
Heure
Indicateur jour/nuit
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
45h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
45,77 mm
Hauteur boîtier
9,28 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
57 grammes
Prix public conseillé en France au 20 novembre 2013
8,150.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 14
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
Finitions (/20) 17
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 13
Lisibilité diurne (/5) 4.5
Lisibilité nocturne (/4) 1.5
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour changer d'ambiance au gré des basculements de boîtier !
L'avis des internautes
89%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Reverso : pilier du catalogue Jaeger-LeCoultre

On ne présente plus la collection Reverso, pilier du catalogue Jaeger-LeCoultre depuis plus de 80 ans – découvrez les collections et les tarifs Jaeger-LeCoultre.

Cette montre au design si particulier, dont le boîtier bascule dans une sorte de berceau, avait pour vocation initiale de permettre à son propriétaire de protéger le verre de sa montre – il ne s’agissait pas de saphir à l’époque – lors des matchs de polo.

Même si ce sport haut de gamme n’est sans doute pas en 2013 le loisir principal des clients de la Manufacture qui fête cette année ses 180 ans, la Grande Maison n’a pas pour autant abandonné son concept de boîtier basculant.

Elle l’a même fait évoluer au fil des collections pour rendre ses modèles encore plus attractifs aux yeux des amoureux de belle horlogerie.
D’abord par l’adjonction de fonds transparents – qui permettent d’admirer le mouvement tout en portant la montre – puis par l’ajout de complications additionnelles côté verso.

Le fait de réunir deux montres en une – couleurs de cadrans et complications différentes – est ce que Jaeger-LeCoultre appelle le concept Duoface, introduit dans la gamme Reverso pour la première fois en 1994.

La Grande Reverso Ultra Thin DuoFace dévoilée lors du SIHH 2013 n’est cependant pas uniquement une nouvelle déclinaison de Duoface.
Ce modèle reprend en plus l’esthétique vintage réapparue avec la Jaeger-LeCoultre Grande Reverso Ultra Thin Tribute to 1931 présentée au SIHH 2011 ou encore avec la magnifique Grande Reverso 1931 Rouge.

Cette nouvelle montre Reverso est ainsi la parfaite combinaison entre l’approche contemporaine d’une Reverso à double face et l’esthétique Art déco des origines.

Grande Reverso Ultra Thin DuoFace : un charme vintage…

Le boîtier de 38,32mm de longueur (sans les cornes) par 27,27mm de largeur (hors couronne) et 9,28mm d’épaisseur dispose de proportions idéales pour une montre classique.

Sa longueur lui confère en effet une belle présence au poignet mais sa largeur raisonnable et son épaisseur contenue lui permettent de rester très discrète.

La ligne globale de la montre est harmonieuse grâce à une finition intégralement polie rehaussée par 6 godrons grenaillés caractéristiques des Reverso.

La couronne très fine – typique des montres de l’entre-deux guerres – et légèrement protubérante apporte une touche vintage supplémentaire à la montre.

Mais au-delà de ses lignes, ce sont surtout ses deux cadrans qui font tout le charme de la Grande Reverso Ultra Thin DuoFace.

Côté face, nous retrouvons avec bonheur le couple cadran argenté / index et aiguilles noirs rhodiés de la Grande Reverso 1931 en or blanc.

Cet ensemble, tout en simplicité, possède une élégance rare.

Aucun élément n’est en effet vraiment spectaculaire mais le tout dégage un charme à l’ancienne, presque hors du temps – indescriptible mais extrêmement séduisant.

La petite seconde carrée renforce encore l’ambiance Art déco de cette Jaeger-LeCoultre pour en faire peut-être l’un des plus beaux cadrans de Reverso jamais créé, toutes catégories / déclinaisons confondues.

Beaucoup moins sage qu’il n’y paraît à première vue, cette Duoface vous téléportera des années 30 vers les années 2000 en un simple basculement de boîtier.

 

… pour une montre contemporaine

Coté pile, le cadran est en effet beaucoup plus en ligne avec la production Jaeger-LeCoultre contemporaine habituelle et s’inspire notamment fortement de celui de la Reverso Duoface.

Les aiguilles de forme glaive sont ainsi dotées de Super-LumiNova en leur centre.
Le guillochage type Clou de Paris, bien que très classique, apporte ici une touche de modernité et donne du relief au cadran noir.

De même, alors que le cadran côté face ne comporte que la mention Reverso – comme sur le modèle des années 30, le côté pile arbore pour sa part le logo classique Jaeger-LeCoultre.

Enfin, l’indicateur Jour/Nuit sur 24h, lui aussi très moderne dans son approche, complète le deuxième fuseau et en permet une lecture très rapide.

Bien sûr, ces deux cadrans sont animés par un seul et même mouvement, le calibre Jaeger-LeCoultre 854/1.

Comptant 180 composants, ce calibre bat à la fréquence de 21.600 alternances par heure.
Il comporte 21 rubis et offre 45 heures de réserve de marche – une autonomie tout à fait honorable compte tenu de la taille du mouvement qui affiche une épaisseur de seulement 3,8mm.

Il ne s’agit pas en l’occurrence d’un record mais cela reste très respectable pour un mouvement à complications – deuxième fuseau horaire, indicateur jour/nuit et indicateur 24h.

Véritable calibre de manufacture, le Jaeger-LeCoultre 854/1 présente l’avantage de disposer d’une taille et d’une forme parfaitement adaptées à la Reverso – c’est en effet en partie pour cette famille qu’il a été conçu.
Il n’est d’ailleurs pas rond mais d’une forme tirant vers un oval très allongé.

Sa finition est très classique (perlage et Côtes de Genève) et proprement réalisée mais invisible faute de fond transparent.

 

La Jaeger-LeCoultre Grande Reverso Ultra Thin DuoFace au quotidien

Passons maintenant à la manipulation de la montre.

La sensation de remontage, importante pour une montre manuelle, est ici très agréable.
La couronne offre une excellente prise en main et le remontage un doux clic sonore et rassurant.

La mise à l’heure se fait de manière classique pour le côté face – cadran argenté.
Il suffit en effet de tirer la couronne d’un cran comme sur n’importe quelle montre et de procéder à la mise à l’heure de la montre.

C’est une fois la pièce retournée côté pile – cadran noir – que le poussoir rectangulaire au dessus de la couronne dévoile son utilité.
Chaque pression fait ainsi avancer par pas d’une heure le deuxième fuseau (et l’indicateur 24h). Le tout sans incidence sur l’heure principale (cadran argent).

Le réglage d’un deuxième fuseau horaire est dès lors extrêmement facile – un peu trop même puisque rien n’empêche de presser le poussoir par accident, notamment lors de la bascule du boîtier.
Attention donc aux manipulations accidentelles !

La lisibilité diurne est excellente des deux côtés.
De nuit en revanche, il vaudra mieux lire l’heure sur votre portable : les quelques touches de Super-LumiNova n’apportent pas suffisamment de luminescence pour être véritablement fonctionnelles toute la nuit.

 

Conclusion

Cette Grande Reverso Ultra Thin Duoface est sans conteste l’une des plus attachantes montres Jaeger-LeCoultre que nous ayons passé au crible en presque 4 ans.
Elle offre d’un côté tout le charme et l’authenticité du modèle originel et de l’autre la fonctionnalité et le raffinement d’une Reverso contemporaine.
Une simple bascule du boîtier change radicalement l’esprit de la pièce et vous permet de disposer véritablement de deux montres en une.
Saluons enfin son tarif très raisonnable compte tenu de la prestation offerte.
Une grande réussite !

Les + :

  • deux montres en une
  • son magnifique cadran argenté / index et aiguilles, qui constitue à lui seul une excellente raison d’acquérir cette montre
  • l’excellence des finitions – et en particulier celles des cadrans
  • son charme vintage
  • son excellent rapport qualité / prix

 

Les – :

  • la possibilité de dérégler accidentellement le deuxième fuseau horaire
  • la lisibilité nocturne

 

Informations complémentaires :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *