Pays :

test Blancpain Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe

La note de la rédaction
82.5 / 100
En 2013, Blancpain célébrait les 60 ans de la légendaire Fifty Fathoms avec une nouvelle Bathyscaphe. A Bâle 2014, c'est une version chronographe que la Manufacture dévoilait. Passage au crible.
L'essentiel

Blancpain Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe

Réf.: 5200-1110-B52 A
11,700.00 € Prix public conseillé en France au 8 décembre 2014
Marque Blancpain
Modèle
Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe
Référence constructeur
5200-1110-B52 A
Boîtier (matière)
acier satiné
Diamètre boîtier (hors couronne)
43 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
46,95 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre Blancpain F385
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Chronographe
Date
Flyback
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir bombé antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
50h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
23 mm
Longueur corne à corne
49,50 mm
Hauteur boîtier
14,85 mm
Etanchéité
300 m
Bracelet (matière)
Toile synthétique
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
106 grammes
Prix public conseillé en France au 8 décembre 2014
11,700.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 13.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2.5
Finitions (/20) 18
Finitions cadran (/6) 5.5
Finitions boîtier (/6) 5.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 18
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 2
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour un séjour plongée au Four Seasons de Bora Bora !
L'avis des internautes
91%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Blancpain : des montres de plongée conçues… pour plonger

Très populaire, la catégorie des montres de plongée est un segment incontournable de l’horlogerie contemporaine, chaque marque (ou presque) en proposant au moins un modèle.

La Manufacture Blancpain compte au nombre de celles-ci avec quelque 50 références destinées aux sports aquatiques à son catalogue – découvrez les collections et les prix Blancpain Fifty Fathoms.

L’idée est un peu la même que celle qui préside à l’achat d’un SUV : porter une montre de plongée confère tout de suite un côté sportif et aventurier à son propriétaire.

Ceci étant dit, il existe en réalité deux grandes familles de montres de plongée.
Il y a d’une part celles dont l’utilisation sous-marine a été au cœur de la conception et avec lesquelles on peut réellement faire de la plongée sous-marine.
Et il y a celles dont le but principal est d’impressionner les collègues de bureau…

 

Un peu à l’image de ces gros SUV à deux roues motrices et jantes aluminium taille basse qui rechigneront à monter sur le moindre caillou, la plupart des montres de plongée de luxe actuelles supportent une petite baignade de temps en temps mais ne sont clairement pas faites pour un usage aquatique intensif…

Et c’est exactement ce qui différencie la famille des Blancpain Fifty Fathoms – dont la Bathyscaphe est issue – de nombreuses autres productions concurrentes.

Initialement conçues au début des années 1950 par Blancpain en collaboration avec le Capitaine Robert Maloubier et le Lieutenant Claude Riffaud de l’unité des Nageurs de combat, les Fifty Fathoms vont définir les caractéristiques requises pour une montre de plongée dite moderne.

Si leur positionnement tarifaire en font aujourd’hui des montres de luxe, leur conception permet néanmoins un usage sérieux et sans compromis en plongée sous-marine.

Le meilleur exemple en est l’ajout de la fonction chronographe.
En effet, contrairement à la plupart des modèles de la concurrence, quand Blancpain équipe l’une de ses montres de plongée de la fonction chronographe, les poussoirs peuvent être actionnés sous l’eau – ce qui leur donne une vraie légitimité et permettra de vous chronométrer en faisant la course avec un Mérou par exemple.

Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe :
Une réalisation somptueuse

Descendante directe de la Fifty Fathoms classique, la Bathyscaphe fait sa première apparition au catalogue Blancpain à la fin des années 50 pour réapparaître à l’occasion de BaselWorld 2013 afin de célébrer les 60 ans de cette montre de plongée devenue depuis légendaire.

Rééditée en format 3 aiguilles, elle se décline depuis Bâle 2014 dans une version équipée de la fonction chronographe.

 

Cette toute nouvelle Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe arbore tout d’abord un boîtier masculin très instrumental grâce à ses angles vifs et à sa finition intégralement brossée.

Son design viril et sa réalisation impeccable – la finition du boîtier est de toute beauté – ne tombent cependant pas dans la caricature, l’ensemble possédant un côté à la fois rétro et ultra moderne particulièrement réussi.

La boîte est coiffée d’une lunette unidirectionnelle protégée d’un insert en céramique inrayable dont la graduation est réalisée en LiquidMetal.

Déjà utilisé par Omega, autre marque du Swatch Group, sur certaines références de son catalogue telle la Seamaster 300 Master Co-Axial,
le LiquidMetal permet une finition parfaitement lisse et inaltérable tout en proposant au regard un rendu très qualitatif.

A noter que le crantage de la lunette de la version chrono est à l’image de celui de la version trois aiguilles : très marqué lorsque la montre sort de boutique (on l’imagine s’assouplir à l’usage), il permet une excellente prise en main et sera manipulable même avec des gants de plongée.

Si la Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe arbore un boîtier et une lunette de toute beauté, son cadran n’est pas en reste – loin s’en faut !

Affichant un design très utilitaire axé vers la meilleure lisibilité possible, le cadran de cette montre de plongée signée Blancpain arbore une finition à la réalisation exceptionnelle.

Affichant un design très utilitaire axé vers la meilleure lisibilité possible – elle ne souffre pas la critique en l’occurrence (de jour comme de nuit), il est pourtant sans doute l’un des plus beaux cadrans jamais proposés sur une montre de plongée.
Sa réalisation exceptionnelle s’inspire d’ailleurs plus des montres haut de gamme habillées que du classique cadran noir mat / gros index pourvus de Super-LumiNova que l’on trouve en général sur les montres de sport à vocation aquatique.

Il bénéficie ainsi d’une finition très poussée avec un magnifique soleillage du cadran gris qui se marie merveilleusement avec celle du boîtier.
Les index appliqués nipple apportent enfin à ce visage une touche vintage que vient contrebalancer leur parfaite finition contemporaine.

Seul bémol : les aiguilles des trois compteurs dont on aurait aimé qu’elles aient un peu plus de relief et les aiguilles des heures et minutes dont la forme et la taille sont un peu trop proches pour les différencier du premier coup d’œil si l’ivresse des profondeurs se fait sentir.
Rien de rédhibitoire néanmoins, le cadran de cette Blancpain Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe justifiant à lui seul l’acquisition de la pièce !

 

Un mouvement de haute volée pour
une montre de luxe polyvalente

En retournant la montre, vous serez surpris de lire la mention antimagnetic gravée sur le pourtour du fond saphir de la montre.

Faisant d’ordinaire appel à un couvercle en fer doux créant une cage de Faraday pour protéger le mouvement des champs magnétiques, les montres amagnétiques arborent en général un fond plein.

Sur cette nouvelle Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe, la protection contre les champs magnétiques n’est pas due à une cage de Faraday qui les empêche d’altérer le fonctionnement de la montre mais à l’utilisation par Blancpain d’un spiral en silicium totalement immunisé contre leur influence.

Et il ne s’agit là que de l’un des nombreux raffinements techniques offert par le tout nouveau calibre de manufacture F385 qui équipe la Bathyscaphe Chronographe.

Comportant 37 rubis, il bat à la fréquence élevée de 36.000 alternances par heure – une fréquence d’oscillation qui permet un meilleur découpage des temps courts du chronographe et une précision chronométrique optimisée.

Ce mouvement mécanique à remontage automatique est également doté d’une fonction flyback, d’un embrayage vertical et d’une roue à colonnes, le tout dans le but d’offrir la manipulation la plus agréable possible à son propriétaire.

La finition de l’ensemble colle parfaitement à l’esprit de la montre.
Industrielle et instrumentale à première vue, elle est en réalité très poussée et parfaitement réalisée.
Blancpain pousse même le souci du détail jusqu’à utiliser une masse oscillante en or noirci grâce à un alliage de platine.

Au poignet, la Blancpain Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe bénéficie d’un grand confort auquel vient contribuer son bracelet en toile de voile.

De très belle qualité, son aspect luxueux ne se fait cependant pas au détriment de la fonctionnalité puisqu’il est parfaitement adapté à un usage aquatique et qu’il pourra par ailleurs vous accompagner en toutes circonstances.

C’est d’ailleurs l’une des nombreuses forces de cette montre signée Blancpain : sa polyvalence totale !

 

Conclusion

Cette Blancpain Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe est résolument une montre de plongée pour esthètes.
Extrêmement luxueuse dans ses finitions et raffinée dans sa mécanique, elle témoigne d’un vrai soin apporté lors de sa conception pour en faire une montre véritablement utilisable en plongée sous-marine…
Un mélange des genres rares et en l’occurrence particulièrement séduisant.
Bref, un véritable coup de cœur !

 

Les + :

  • une montre masculine au look à la fois vintage et contemporain très séduisant
  • l’excellence des finitions
  • une montre polyvalente à la fois très chic et très sport
  • un chronographe fonctionnel sous l’eau
  • les fonctions chronographe et flyback très agréables à manipuler
  • un mouvement de haute volée amagnétique et visible via un fond saphir
  • son étanchéité à 300m et sa conformité à la norme ISO 6425 définissant les montres de plongée
  • son bracelet en toile de voile chic et sport et sa très belle boucle ardillon

Les – :

  • les aiguilles des sous compteurs qui manquent de relief
  • la lunette tournante dont le crantage est très ferme – au moins au début !
  • une montre que vous hésiterez peut-être à embarquer en plongée sous-marine de peur de l’esquinter

 

Informations complémentaires :

  • la Blancpain Fifty Fathoms Bathyscaphe Chronographe est également disponible sur boîtier céramique noire
  • poignet du rédacteur / testeur = 17 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *