Pays :

test Hublot Classic Fusion Aero Chronograph Titanium

La note de la rédaction
75.5 / 100
La Classic Fusion Aero Chronograph, inspirée de l’Aero Bang, est une montre de caractère qui sort de l'ordinaire. Passage au crible d’une pièce dont le cadran aérien offre un spectacle très réussi.
L'essentiel

Hublot Classic Fusion Aero Chronograph Titanium

Réf.: 525.NX.0170.LR
12,700.00 € Prix public conseillé en France au 26 novembre 2013
Marque Hublot
Modèle
Classic Fusion Aero Chronograph Titanium
Référence constructeur
525.NX.0170.LR
Boîtier (matière)
Titane
Diamètre boîtier (hors couronne)
45 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
48,50
Mouvement
Automatique
Calibre
HUB 1155
Base calibre
Sellita SW300
Fonctions
Seconde
Minute
Heure
Date
Chronographe
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
Non applicable
Longueur corne à corne
53,31 mm
Hauteur boîtier
13,64 mm
Etanchéité
100 m
Bracelet (matière)
Caoutchouc / Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
115 grammes
Prix public conseillé en France au 26 novembre 2013
12,700.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 12.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1.5
Finitions (/20) 20
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 12
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 3
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 1
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour assister aux matches du PSG !
L'avis des internautes
84%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Montres Hublot : une success story horlogère

Hublot est passée en quelques années du statut de petite marque sur le déclin à celui de hit international que s’arrachent les amateurs et les people les plus en vue – au rang desquels on compte, d’après le site officiel de la marque, Usain Bolt, Shawn Carter, Diego Maradona ou encore Garou.

Hublot Classic Fusion : des montres fortement inspirées du design des Big Bang mais bénéficiant d'un look moins radical.

Ce succès est en grande partie dû au génie marketing de Jean-Claude Biver, Chairman de la marque, mais aussi (et surtout) à la réussite du modèle qui a porté cette renaissance des montres Hublot : la Big Bang.

Déclinée depuis son lancement en 2005 dans de multiples versions associant matériaux divers, coloris et séries limitées, la Big Bang ne laisse personne indifférent.
Que vous en soyez fan ou non, cette montre automatique s’est hissée en quelques années au rang d’icône de l’horlogerie contemporaine !

Mais la réussite d’une marque de montres de luxe peut-elle ne reposer que sur un modèle, même décliné en de multiples versions ?
Sans doute, mais le pari s’avère risqué.

C’est la raison pour laquelle Hublot, face à cette problématique simple et même si la Big Bang a largement dépassé le simple phénomène de mode, s’est évertuée à enrichir son catalogue et à diversifier son offre pour inscrire son développement dans la durée.

C’est dans ce cadre que sont apparues les King Power – voir notamment notre Test Hublot King Power Unico Titanium.
C’est cette même démarche qui a présidé à la création de la gamme des Classic Fusion, des montres fortement inspirées de l’esthétique Big Bang mais bénéficiant d’un design moins radical.

 

Classic Fusion Aero Chronograph : un boîtier titane très réussi

Si elles semblent visuellement proches – surtout dans cette version chronographe de 45mm de diamètre, la principale différence se trouve au niveau du boîtier.

Le boîtier de la Classic Fusion Aero Chronograph dispose de beaux flancs tout en courbes et arbore des lignes moins anguleuses que celui de la Big Bang.

Alors que la Big Bang fait appel à une construction futuriste avec des flancs en résine pris en sandwich entre des plaques, le boîtier de la Classic Fusion est quant à lui beaucoup plus classique – toutes proportions gardées !

Monobloc et mono matière, le boîtier de la Classic Fusion Aero Chronograph Titanium dispose en effet de beaux flancs arrondis et arbore des lignes moins anguleuses que celui de la Big Bang.

Le concept de fusion cher à Hublot – que l’on pourrait résumer par mélange de matériaux – n’est que discrètement présent via l’insert en résine entre la lunette et la carrure – détail qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler le joint en caoutchouc placé au même endroit sur les Royal Oak d’Audemars Piguet.

 

Impeccablement réalisée, la finition de cette Classic Fusion permet la réflexion de la lumière grâce à un remarquable travail de polissage du titane.

La lunette polie / brossée est bien entendu maintenue par les habituelles vis titane en H, signature stylistique des montres Hublot.

Ce boîtier très réussi est intégralement réalisé en titane.
Mais son traitement diffère de celui que l’on réserve habituellement à ce métal en horlogerie.

Les boîtiers titane sont en effet souvent assez mats.
Celui de cette Classic Fusion réfléchit la lumière grâce à un remarquable travail de polissage.
Ainsi, hormis sa couleur légèrement différente, presque métallique, on pourrait facilement le confondre avec un boîtier acier classique.

La finition polie / brossée est ici parfaitement réalisée, un point d’autant plus remarquable quand on sait que le titane est un matériau particulièrement difficile à usiner et à polir.

 

Un spectacle cadran / mouvement tout en profondeur

Au-delà de ce boîtier, c’est au niveau du couple cadran / mouvement que l’Aero Chronograph Titanium se démarque en offrant un spectacle tout en relief et en conférant à cette pièce une personnalité vraiment à part.

Au-delà de son boîtier, c’est au niveau du couple cadran / mouvement que l’Aero Chronograph Titanium se distingue en proposant un spectacle très réussi.

Hublot reprend ici en l’occurrence le concept initié avec la Big Bang Aero Bang en 2008.

Côté pile, le mouvement est relativement simple en termes de provenance – un Sellita précisément – comme dans sa finition – très proprement réalisée sans être époustouflante.

Côté face / cadran en revanche, ce mouvement est beaucoup plus travaillé et s’adjoint un module de chronographe particulièrement esthétique.

Alors que les constructions modulaires sont très courantes en horlogerie mais souvent décriées par les puristes sous prétexte qu’elles seraient moins nobles qu’une complication intégrée, Hublot tire ici judicieusement partie de l’option retenue pour renforcer l’attrait visuel de son chronographe.

Les larges découpes du module de chrono côté face permettent une vue plongeante au cœur de ses rouages.

Le module, élément le plus visible côté cadran, est ainsi également le plus travaillé alors que le mouvement, moins exposé à la vue, reste standard afin de contenir le prix de vente de cette Classic Fusion Aero Chronograph.

Il est intégralement squeletté et traité dans une finition noire très high tech qui lui sied à merveille.
Ses larges découpes permettent par ailleurs une vue plongeante au cœur de ses rouages.

La finition est ici assez remarquable bien que peu conventionnelle – une fois n’est pas coutume chez Hublot.
On y retrouverait même presque un air de famille avec certaines montres Richard Mille !

 

Un chronographe doté d’une forte personnalité

Il convient également de noter que malgré les apparences, cette montre n’est pas dépourvue de cadran.
Celui-ci est en effet bien présent mais réalisé en saphir.

Invisible, il ne sert que de support aux index appliqués, au cerclage des compteurs de chronographe et aux inscriptions délicatement peintes sur sa surface interne.
Le résultat est là encore très plaisant, les différents éléments semblant flotter au dessus du mouvement.

Hublot propose avec ce chronographe sport/chic une pièce que vous pourrez emmener partout, quelle que soit votre tenue.

Au quotidien, cette Classic Fusion Aero Chronograph Titanium offre un confort de porté très agréable grâce au poids léger du titane.

Le bracelet associant caoutchouc et alligator, marque de fabrique des productions Hublot, est un régal et sera en particulier très appréciable lors des chaudes journées d’été.

Seul bémol, la couronne très proéminente, qui permet de fait une manipulation / mise à l’heure de la montre très agréable, peut en revanche devenir gênante en fin de journée.

Les montres équipées de cadrans ajourés ont rarement pour qualité première d’être particulièrement lisibles.

La lisibilité de ce chronographe signé Hublot est néanmoins de très bonne qualité pour une pièce de ce type même si l’on peut regretter le manque de contraste entre les aiguilles et les différents éléments côté cadran dans certaines conditions de lumière.

Enfin, vous pourrez porter cette pièce en toute circonstance, la sobriété de ses couleurs et matériaux lui permettant de passer aussi bien avec un costume / cravate que sur des tenues plus décontractées.

 

Conclusion

Hublot nous propose avec cette Classic Fusion Aero Chronograph Titanium une sorte de version assagie de la Big Bang : elle en conserve le panache mais avec un brin d’exubérance en moins qui la rend davantage polyvalente que son aînée.
La marque fait par ailleurs ici preuve d’une grande ingéniosité en jouant sur la construction modulaire de son mouvement pour en tirer profit sur le plan esthétique en offrant un très beau spectacle.
Classic Fusion Aero Chronograph : une pièce de caractère bénéficiant d’une impeccable finition et qui sort vraiment de l’ordinaire !

 

Les + :

  • une forte personnalité
  • un design très travaillé
  • l’excellente finition du module de chronographe (visible côté cadran)
  • l’impeccable finition du boîtier titane

 

Les – :

  • la finition basique du mouvement côté fond

 

Informations complémentaires :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17 cm
  • découvrez les nouveautés SIHH 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *