Pays :

ACTUALITÉ Rolex Daytona vintage : l’or jaune a la cote !

La vente organisée par Phillips et Bacs & Russo le 15 mai dernier à Genève a battu de nouveaux records. Elle nous confirme que la cote du Daytona de Rolex continue de grimper - surtout en or jaune.

Diaporama = 8 photos des Rolex vendues (crédit : Phillips)
+ explorez les collections actuelels et les prix Rolex 2017 – 2018 des montres neuves

Organisée conjointement par les maisons Phillips et Bacs & Russo à Genève les 13 et 14 mai derniers, une vente aux enchères rassemblant plus de 200 montres a réservé son lot de surprises.

La vente a tout d’abord atteint un joli record avec un total de CHF 32,6 million – soit environ 30 millions d’euros.

Parmi les modèles de cette vente Phillips et Bacs & Russo à ne pas manquer, cette sublime Rolex Daytona, référence 6241 co-signée Tiffany & Co et réalisée en or jaune 14K adjugée CHF 730.000 (soit presque 670.000 €) - un prix certes élevé mais situé dans la fourchette d'estimation.

Elle a également vu la Rolex « Bao Dai » référence 6062 atteindre le prix astronomique de CHF 5,06 million – soit l’équivalent de 4,70 millions d’euros – un montant jamais atteint par une Rolex dans une vente aux enchères !
Cette montre, dotée d’un calendrier annuel et d’un indicateur de phases de Lune et commandée en 1954 par le dernier Empereur du Vietnam, connu sous le nom de Bao Dai, se caractérise notamment par un cadran noir dont les index à 2, 4, 8, 10 et 12h ont été remplacés par des diamants.

Les observateurs y ont également vu quelques Rolex GMT-Master 1675, un modèle qui a la faveur des acheteurs depuis quelques années et dont la cote grimpe progressivement, y réaliser de jolies performances.
C’est notamment le cas d’un modèle de 1968, cadran mat avec signature dite Long E, boîte et papiers, atteindre le prix de CHF 27.500 (soit env. 25.200 €) pour une estimation initiale à CHF 15.000 en haut de fourchette (soit env. 13.800 €).
C’est également celui d’une GMT-Master 1675 Cornino dite pointed crown datée de 1960 qui a légèrement dépassé son estimation (CHF 35.000 en haut de fourchette) pour s’établir à CHF 37.500 – soit env. 34.000 €.
La GMT-Master 1675 semble ainsi avoir un bel avenir devant elle !

Mais comme à chaque vente, la Rolex Daytona était richement représentée – découvrez notre article complet consacré à la version contemporaine dévoilée à Baselworld 2016 : Rolex Daytona lunette céramique 116500LN : revue, photos Live et prix.
Y étaient bien entendu présentées à la vente quelques-unes des références incontournables du marché telles que les 6263 et 6265.

Et c’est précisément un Daytona 6263 Paul Newman en or jaune daté de 1969 (lot 237) et surnommé The Legend (d’après le communiqué de la maison de vente – deux premières photos de notre diaporama) qui a créé la (plus grosse) surprise.
Estimé en haut de fourchette à CHF 1.600.000 (env. 1.467.000 €), ce chronographe a été adjugé… CHF 3.722.000 (env. 3.412.000 €) – un chiffre encore jamais atteint par un Daytona lors d’une vente aux enchères…

Si les Daytona ont assuré comme à chaque vente une partie du spectacle, c'est bien entendu la performance de la Rolex 'Bao Dai' référence 6062 que retiendront certains observateurs avec son prix record de 4,70 millions d'euros - un montant jamais atteint par une Rolex dans une vente aux enchères !

On a également vu un très beau Dayto réf. 6264 en or jaune 14K co-signé Tiffany & Co avec sous-compteurs brun (lot 14) atteindre CHF 430.000 pour une estimation haute de CHF 250.000 (soit 394.000 € vs une estimation à 229.000 €).

Enfin, une autre Rolex Daytona, référence 6241 cette fois-ci mais également co-signée Tiffany & Co et réalisée en or jaune 14K, a atteint la somme rondelette de CHF 730.000 (soit presque 670.000 €) – un prix dans la fourchette d’estimation pour une pièce véritablement sublime !

Côté acier, le Daytona a toujours, rassurez-vous, la cote même si aucune performance exceptionnelle n’est à signaler. Il faut dire que sa cote est déjà bien haute !

On a ainsi vu, pour n’en mentionner qu’un, une Rolex Daytona 6263 avec cadran Paul Newman panda et rail de minuterie périphérique de couleur moka atteindre le montant significatif de CHF 550.000 (env. 504.000 €), soit un prix situé en milieu de fourchette d’estimation.

Quelle(s) conclusion(s) tirer de cette vente Phillips et Bacs & Russo ?

Difficile à dire tant le marché de la montre Rolex d’occasion est sujet à la spéculation la plus débridée et par conséquent dépourvue de toute rationalité.

Ce qui semble cependant en ressortir, c’est l’attrait des acheteurs pour les Daytona en or jaune – une tendance que l’on observe également dans l’horlogerie contemporaine, la mode étant à la réédition de modèles historiques ou à la création de montres dont les codes sont inspirés du passé, l’or jaune étant particulièrement caractéristique des modèles anciens.

Faut-il pour autant acheter en priorité des Dayto or jaune ?
S’il s’agit de modèles vintage, c’est probablement trop tard – sauf à dénicher une perle rare et de parvenir à l’acquérir à un « bon prix ».
S’il s’agit de modèles contemporains, oui. Mais pas pour réaliser un investissement susceptible de générer une plue-value à plus ou moins long terme. Juste parce que l’or jaune, c’est beau !

A voir ensuite si la cote des Rolex Daytona or jaune continue de grimper à l’occasion des prochaines ventes aux enchères.
A suivre sur The Watch Observer !
En attendant, la liste d’attente pour la 116500LN n’a de cesse de s’allonger…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES