Pays :

ACTUALITÉ Rallye des Princesses Richard Mille – JOUR 4 (photos Live et classement)

Quatrième jour du Rallye des Princesses Richard Mille 2017 avec, aujourd'hui, une série de photos Live de ce rallye 100% féminin : jolies Princesses, automobiles anciennes et... montres d'exception.

Diaporama = 16 photos Live

L’avant-dernière étape du Rallye des Princesses Richard Mille 2017 dont l’ultime se joue en ce moment même se déroulait hier entre l’Alpe d’Huez et Mandelieu.
Une 4ème étape longue de 351km et ponctuée de 4 Tests de Régularité (TR).

 Si le classement provisoire, qu'il s'agisse de la catégorie Historic ou de la catégorie Classic, demeure inchangé au soir de la 4ème étape, c'est à l'issue de celle reliant Mandelieu à Saint-Tropez que les jeux seront vraiment faits - une étape de 260km ponctuée de 3 TR.

Pour rappel, ce rallye 100% féminin parrainé par Richard Mille dont l’offre de montres de luxe à destination des femmes s’étoffe d’année en année (comme en témoigne cette très belle, très high-tech et toute nouvelle RM 07-01 Ladies – descriptif complet et prix en fin d’article) est parti de Paris dimanche dernier et se clôture ce soir à Saint-Tropez.

Embarquant 180 Princesses – soit 90 équipages – à bord d’automobiles anciennes préparées pour la course, c’est le seul et unique rallye exclusivement réservé aux femmes – celles-ci nous montrant au détour qu’elles n’ont rien à envier aux hommes en matière de pilotage.

Nous en étions restés hier soir à l’Alpe d’Huez, nos concurrentes et leurs automobiles se rafraîchissant en altitude après une étape sportive et chaude.

Au départ ce matin de la célèbre station, les pilotes et leurs co-pilotes ont traversé les Alpes, gravissant pas moins de cinq cols – Sarenne, le Lautaret, Vars, La Cayolle et Les Félines, autant d’ascensions mythiques qui tapissent les plus belles pages d’histoire du Tour de France cycliste et du Rallye de Monte-Carlo – dans la journée avant de plonger vers la Côte d’Azur et Mandelieu, point d’arrivée.

Véritable course automobiles à part entière, le Rallye des Princesses Richard Mille est également un moment de convivialité et de découverte qui permet aux équipages féminins participants de sillonner la France. Et parfois de s'y perdre...

 

Quelques informations à retenir de cette journée d’hier :

Pour Raphaëlle Honnorat et Béatrice de Cormis (sur MGA Twin Cam n°14), l’aventure de ce Rallye des Princesses a bien failli s’achever prématurément en raison d’une panne d’embrayage durant la matinée – et il ne s’agit pas de l’embrayage de leur chronographe mais bel et bein de celui de leur automobile !

L’équipage a ainsi effectué l’ultime journée au volant d’une voiture de remplacement.

Julie Mallen et Alice Martin, qui avaient déjà dû échanger leur Porsche 356 pour une BMW 1600 lors de la première étape, sont tombées en panne au cours de l’ascension du col des Félines.

Prises en charge par l’équipe d’assistance du rallye, elles ont finalement été en mesure de rallier Mandelieu.

A noter enfin deux visites de courtoisie rendues par deux champions qui sont venus saluer les participantes à ce 18ème Rallye des Princesses Richard Mille : Luc Alphand, champion de ski et vainqueur du Paris-Dakar et Jean-Michel Bayle, multiple Champion du Monde de motocross et vainqueur du Bol d’Or.

 

Véritable fan d'automobiles anciennes et de courses, Richard Mille a bien entendu profité du Rallye des Princesses qui porte depuis 3 ans son nom pour dévoiler quelques modèles à destination de la clientèle féminin. Ci-dessus, la RM 07-01 Ladies dans sa version titane et carbone.

Palmarès de cette 4ème et avant-dernière étape ?

Nadia Moreau et Valérie Dot (sur Ferrari 328 n°89) gagne cette étape et conservent de fait la tête du classement général provisoire dans la catégorie Historic.

Du côté des Classic, si la Porsche 911 pilotée par Sorhor Fèvre et Inès Cohen a remporté cette avant-dernière étape, le classement général provisoire demeure inchangé, la 1ère place étant toujours trustée par le duo Marion Lohio / Sabine Cybulski sur PGO Seven qui s’est classé au passage en deuxième position lors de cette étape.

Suite et fin de ce rallye d’automobiles de collection, pilotées de mains de maître par de jolies Princesses arborant (pour certaines d’entre elles) des montres Richard Mille, demain sur The Watch Observer bien sur !

Podium Historic – classement de l’étape :
1- MOREAU Nadia / DOT Valérie sur Ferrari 328 GTS
2- GRIMM Carole / NICOLET Michèle sur Porsche 356
3- LAURENT Nicole / LAURENT Elisa-Noémie sur Lancia Fulvia Sport Zagato

Podium Classic – classement de l’étape :
1- FEVRE Sorhor / COHEN Inès sur Porsche 911
2- LOHIO Marion / CYBULSKI Sabine sur PGO Seven
3- DEBARS Vanessa / LAPPART Sophie sur Jaguar Type C Réplica

Podium Historic – classement général provisoire :
1- MOREAU Nadia / DOT Valérie sur Ferrari 328 GTS
2- CASTELAIN Véronique/WANTE Stéphanie Porsche 911 SC
3- PROUST Catherine/GOBEAUX Dominique Triumph TR5 PI

Podium Classic – classement général provisoire :
1- LOHIO Marion / CYBULSKI Sabine sur PGO Seven
2- FEVRE Sorhor / COHEN Inès sur Porsche 911
3- DAMELINCOURT Béatrice/COUCKE Maeva Morgan Plus 8

Richard Mille RM 07-01 Ladies (photographiée pour cet article)
– Boîtier en titane et carbone
– Dimensions = 45,66 x 31,40 x 11,85mm
– Rehaut supérieur en fibre de carbone, avec les index remplis d’un matériau luminescent homologué
– Verre en saphir (dureté 1800 Vickers) traité antireflets (des 2 côtés) – Epaisseur = 1,60mm
– Fond du boîtier en saphir traité antireflets (des 2 côtés) – Epaisseur = 0,95mm au centre et 1,67mm à la périphérie
– Calibre CRMA2 : mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes et rotor à géométrie variable – Environ 50h de réserve de marche – Platine et ponts en titane Grade 5 – Balancier à inertie variable – Barillet à rotation rapide – Rouages à profil de développante optimal – 25 rubis – 28.800 alt/h – Pierres de la roue d’échappement : Rubifix (transparent)
– Etanchéité = 50m
– Prix de vente = 72.500 €

Richard Mille RM 037 avec son boîtier en carbone TPT - un nouveauté Femme 2017.

Richard Mille RM 037 (modèle porté par notre Princesse blonde égarée)
– Boîtier en carbone TPT assemblé au moyen de 20 vis spline en titane Grade 5
– Dimensions = 52,63 x 34,40 x 13,00mm
– Rehaut supérieur en fibre de carbone, avec les index remplis d’un matériau luminescent homologué
– Verre en saphir (dureté 1800 Vickers) traité antireflets (des 2 côtés) – Epaisseur = 1,60mm
– Fond du boîtier en saphir traité antireflets (des 2 côtés) – Epaisseur = 0,95mm au centre et 1,66mm à la périphérie
– Calibre CRMA1 : mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes, rotor à géométrie variable, date surdimensionnée et sélecteur de fonctions – Environ 50h de réserve de marche – Platine et ponts en titane Grade 5 – Balancier à inertie variable – Barillet à rotation rapide – Rouages à profil de développante optimal – 25 rubis – 28.800 alt/h – Pierres de la roue d’échappement : Rubifix (transparent)
– Etanchéité = 50m
– Prix de vente = 90.000 €

Richard Mille RM 07-01 Ladies avec son boîtier en céramique brune TZP-Z et or rouge et équipée d'un bracelet gourmette en or rouge.

Richard Mille RM 07-01 Ladies (modèle porté par notre Princesse brune égarée)
– Boîtier en céramique brune TZP-Z et or rouge
– Dimensions = 45,66 x 31,40 x 11,85mm
– Rehaut supérieur en fibre de carbone, avec les index remplis d’un matériau luminescent homologué
– Verre en saphir (dureté 1800 Vickers) traité antireflets (des 2 côtés) – Epaisseur = 1,60mm
– Fond du boîtier en saphir traité antireflets (des 2 côtés) – Epaisseur = 0,95mm au centre et 1,67mm à la périphérie
– Calibre CRMA2 : mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes et rotor à géométrie variable – Environ 50h de réserve de marche – Platine et ponts en titane Grade 5 – Balancier à inertie variable – Barillet à rotation rapide – Rouages à profil de développante optimal – 25 rubis – 28.800 alt/h – Pierres de la roue d’échappement : Rubifix (transparent)
– Etanchéité = 50m
– Bracelet gourmette en or rouge
– Prix de vente = 179.000 €
– Disponible aussi en céramique blanche ATZ, en or rouge et en or gris, lunette sertie diamants

Richard Mille RM 67-01 Extraplat Automatique : une montre profilée d'une très grande élégance.

Richard Mille RM 67-01 Extraplat Automatique (modèle porté par notre chauffeur)
– Boîtier en titane Grade 5
– Dimensions = 38,70 x 47,52 x 7,75mm
– Glace saphir (dureté 1800 Vickers) traité antireflets double face
– Fond du boîtier : glace en saphir traité antireflets double face
– Rehauts supérieur en carbone, avec les index remplis d’un matériau luminescent homologué
– Calibre CRMA6 = mouvement squeletté à remontage automatique avec heures, minutes, date et indicateur de fonctions (50h de réserve de marche)
– Prix de vente = 95.000 €

Et pour celles et ceux qui auraient manqué notre vidéo exclusive d’hier (ou rendez-vous directement sur notre chaîne YouTube ICI) :

Episode 2 :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES