Pays :

ACTUALITÉ Omega Seamaster 300 Master Co-Axial : une gamme de montres de plongée irrésistibles

Alors que les 7.007 exemplaires de la Seamaster 300 Spectre sont quasiment tous écoulés, revenons à l'origine de ce modèle : la Seamaster 300 Master Co-Axial, une montre de plongée irrésistible.

Diaporama = 27 photos
+ découvrez le catalogue actuel et les prix Omega

A l’occasion de BaselWorld 2014, la célèbre gamme Omega Seamaster accueillait une nouvelle référence particulièrement réussie qui n’a pas manqué d’enthousiasmer la communauté des amateurs et le grand public : la Seamaster 300 Master Co-Axial.

Véritable coup de cœur de la rédaction, cette pièce a donné quelques temps plus tard naissance à un autre superbe best-seller : la Seamaster 300 Spectre, l’une des deux montres Omega habillant le poignet de Daniel Craig dans le dernier opus des aventures de l’agent 007.
Nombreux sont ceux à être tombés sous le charme de ce futur collector.
S’il convient de reconnaître que le modèle ne manque pas d’atouts pour séduire tout un chacun, il présente un inconvénient majeur : il est limité à 7.007 exemplaires pour le monde.
Il semble d’ailleurs dès à présent compliqué d’en trouver…

Lorsque vous passerez chez votre distributeur Omega, passez au poignet l'une des Seamaster 300 Master Co-Axial et laissez le charme agir ! Très belle qualité de réalisation, look vintage, conception contemporaine et mouvement de pointe : tous les ingrédients sont réunis pour le coup de foudre ! Ci-dessus la version titane sur bracelet Barénia.

C’est la raison pour laquelle il nous est apparu nécessaire, à quelques semaines des fêtes de Noël – une excellente occasion de s’offrir une montre ! -, de revenir aux origines de cette Spectre :
l’Omega Seamaster 300 Master Co-Axial.

D’abord parce que cette magnifique montre de plongée, à part dans ses versions platine sur bracelet cuir et platine sur bracelet platine, n’est pas produite en série limitée.
Vous n’aurez donc a priori pas de souci pour acquérir celle qui vous séduit le plus.

Mais aussi parce qu’Omega en propose plusieurs versions toutes plus enthousiasmantes les unes que les autres.

Nous en avons quant à nous retenu trois (voir notre diaporama) : la version « classique » au boîtier acier sur bracelet acier, idéale pour les activités aquatiques et ultra polyvalente dans cette configuration ; une version plus urbaine au boîtier en titane habillée d’un somptueux cadran et d’une lunette bleus et d’un bracelet Barénia et, pour finir, une version très élégante au boîtier en or Sedna et montée, pour la série photo, sur un bracelet de type NATO noir (la version or Sedna étant proposée en boutique soit sur bracelet Barénia, soit sur bracelet en or Sedna).

Ces trois références présentent les mêmes attributs flatteurs.
A commencer par le sentiment de bienfacture qui s’en dégage dès le premier regard.

On y retrouve ainsi un boîtier aux mensurations raisonnables (41mm) et à la finition classique (alternance de surfaces polies et satinées) parfaitement exécutée.

Chacun des trois modèles est d’autre part coiffé d’une lunette unidirectionnelle ferme et précise dont l’insert haut de gamme est réalisé en céramique et les graduations en LiquidMetal.

Au programme de la gamme : un magnifique cadran mat dont les index sont découpés dans la surface et remplis d'un Super-LumiNova teinté type tritium patiné - un esprit très vintage mais une conception contemporaine irréprochable.

Directement inspirées de la première Seamaster éditée par Omega en 1957, ces montres automatiques affichent par ailleurs un cadran typé vintage irrésistible.
D’un noir ou d’un bleu sablé mat, il se distingue par des index qui ont été creusés dans la surface du cadran et qu’Omega a pris soin de remplir d’un très beau et non moins efficace Super-LumiNova teinté qui donne l’illusion d’un tritium ancien.

Balayant ce séduisant visage, la filiale du Swatch Group utilise des aiguilles des heures et des minutes en acier facettées et une aiguille des secondes peinte en blanc.

Il en résulte, de jour comme de nuit, une lisibilité absolument parfaite.

Enfin, Omega soigne le contenu mécanique de la gamme en la motorisant avec le calibre 8400 (8401 pour la version en or Sedna), un mouvement à remontage automatique de dernière génération.

Au programme (notamment) de la bête : une résistance aux champs magnétiques jusqu’à 15.000 gauss, 60h de réserve de marche et une certification Chronomètre par le COSC.

Aussi, lorsque vous y irez dans les jours qui viennent à la pêche aux cadeaux de Noël, n’hésitez pas à faire un arrêt chez votre distributeur Omega préféré pour passer au poignet l’une de ces Seamaster 300 Master Co-Axial : coup de foudre garanti !

Caractéristiques techniques et Prix de vente des modèles photographiés :
Omega Seamaster 300 Master Co-Axial
– Boîtier de 41mm (Ø)
– Matière : acier inoxydable / titane / or Sedna
– Cadran noir ou bleu
– Fonctions = heures, minutes, secondes
– Calibre Omega Master Co-Axial 8400 / 8401 (version or Sedna) = mouvement mécanique à remontage automatique
– Bracelet = acier (boîte acier) / Barénia (boîte titane) / Barénia ou or Sedna (boîte or Sedna)
– Etanchéité = 300m
Prix de vente = pour un prix à jour, merci de vous rendre sur le lien désigné :
     > Omega Seamaster 300 Master Co-Axial acier sur acier prix
     > Omega Seamaster 300 Master Co-Axial titane sur cuir prix
     > Omega Seamaster 300 Master Co-Axial or Sedna sur cuir prix
     > Omega Seamaster 300 Master Co-Axial or Sedna sur or Sedna prix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES