Pays :

ACTUALITÉ Baselworld 2018 – Omega Seamaster JO : un max de peps !

Omega s'en donne à cœur joie à l'occasion de ces JO d’hiver de PyeongChang. La marque dévoile en effet, aux côtés des éditions classiques or, des modèles sport colorés revigorants. Avis, prix, photos.

Diaporama = 14 photos officielles – en attendant NOS photos Baselworld 2018
+ pensez à nous suivre sur Instagram pour découvrir plus de photos Live

A quatre semaines de l’ouverture des portes de Baselworld qui se tiendra du 22 (21 pour la presse) au 27 mars prochains – à suivre dès à présent ici : Baselworld 2018 Live -, Omega joue une nouvelle fois le rôle de Chronométreur Officiel des JO – en l’occurrence des Jeux Olympiques d’hiver 2018 de PyeongChang, en Corée du Sud.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la marque du Swatch Group n’a pas ménagé ses efforts pour produire, comme il se doit, des montres pour accompagner cet événement d’envergure mondiale.

Ainsi, aux côtés de l’aquatique Seamaster Planet Ocean PyeongChang 2018 et des très élégantes Seamaster Jeux Olympiques or et platine, Omega nous propose cinq modèles tout à fait à part – mais qui ne manquent pas pour autant d’intérêt, loin s’en faut !

Au programme de ces Omega certifiées Master Chronometer : une boîte acier de 39,5mm de diamètre, un bracelet en cuir microperforé, un mouvement automatique certifié chronomètre, une production en série limitée à 2.032 ex., une résistance aux champs magnétiques jusqu'à 15.000 gauss ou encore un fond saphir gravé.

Au programme de ces nouvelles montres de sport pour Homme certifiées Master Chronometer : une boîte acier de 39,5mm de diamètre, un bracelet en cuir microperforé, un mouvement automatique certifié chronomètre par le COSC, une production en série limitée à 2.032 exemplaires pour chacune des versions (Omega étant Chronométreur Officiel des JO jusqu’en 2032 au moins), une résistance aux champs magnétiques jusqu’à 15.000 gauss ou encore un fond saphir entouré d’un anneau en aluminium anodisé portant le nom de toutes les villes hôtes et la date des éditions des Jeux Olympiques qui ont marqué et marqueront l’histoire d’Omega en tant que Chronométreur Officiel, depuis Los Angeles en 1932 jusqu’à Los Angeles, à nouveau, en 2028.

Mais c’est surtout côté visage que réside le clou du spectacle.

Derniers articles Omega

Chacune de ces éditions limitées est parée d’une des cinq couleurs des anneaux olympiques – noir, jaune, vert, bleu ou rouge – cette couleur s’appliquant non seulement au bracelet mais également à certains éléments du cadran bombé de la montre : aiguille des secondes, marquage Seamaster à 12h et liseré délimitant le cadran en périphérie extérieure.

La partie centrale, de couleur noire, est quant à elle encerclée d’une minuterie particulière évocatrice des instruments de chronométrage produits par Omega à l’occasion des Jeux Olympiques de Montréal et Innsbruck en 1976.

Notre avis :

Après le registre montre classique et les Seamaster Jeux Olympiques or et platine, Omega nous embarque à 1000 lieues pour nous présenter des montres fun très estivales.

Codes couleurs rafraîchissants, dimensions intelligemment contenues, très beau cadran aux accents vintage, mouvements précis et taillés pour durer et bracelets sport : tous les ingrédients sont réunis pour séduire une jeune clientèle à la recherche de montres robustes, lisibles et décomplexées.

Codes couleurs rafraîchissants, dimensions intelligemment contenues, très beau cadran aux accents vintage, mouvements précis et taillés pour durer et bracelets sport dont les perforations évoquent l’esprit racing de la maison.

L’ensemble est séduisant (sur photos en tout cas) et devrait attirer une jeune clientèle à la recherche de montres robustes, lisibles et décomplexées.

Un seul regret toutefois compte tenu de la vocation et du look de ces Seamaster : une étanchéité limitée à 60m…

Vous aimez ?
Attention : il ne sera produit que 2.032 ex. de chacune de ces 5 déclinaisons !

Et pour ceux qui ont eu le coup de foudre, Omega propose un coffret spécial en édition limitée comprenant cinq déclinaisons dotées de cadran blanc ainsi qu’une petite cloche (voir diaporama), fabriquée dans la même fonderie suisse que les véritables cloches olympiques utilisées pour annoncer le dernier tour d’une épreuve.

Des montres à découvrir dans nos séries photos Live consacrées aux nouveautés Omega Baselworld 2018.
Alors stay tuned!

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Omega Seamaster Chronométreur Officiel Olympique
– Séries limitées à 2.032 ex. numérotés
– Références :
     > 522.32.40.20.01.001 / bleu
     > 522.32.40.20.01.002 / jaune
     > 522.32.40.20.01.003 / noir
     > 522.32.40.20.01.004 / rouge
     > 522.32.40.20.01.005 / vert
– Boîtier de 39,5mm
– Cadran bombé noir et blanc
– Verre saphir bombé résistant aux rayures, traité antireflets double-face
– Calibre Omega 8800 – mouvement automatique – Certifié Master Chronometer, approuvé par METAS, résistant aux champs magnétiques jusqu’à 15 000 gauss – 55h de réserve de marche
– Bracelet en cuir microperforé
– Étanchéité = 60m
Prix de vente = 5.000 €
Prix de vente du coffret = 27.500 € (incluant les références suivantes : 522.32.40.20.04.001, 522.32.40.20.04.002, 522.32.40.20.04.003, 522.32.40.20.04.004 et 522.32.40.20.04.005)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES