SIHH 2017 - Girard-Perregaux 1966 WW.TC : trois nouvelles références très réussies

Par Pierre Gisclard, le 14 décembre 2016
Après son doublet gagnant au GPHG 2016, Girard-Perregaux, qui fête son 225ème anniversaire cette année, reprend la parole pour dévoiler en amont du SIHH 2017 une nouvelle 1966 très élégante. Partager cette Actualité

Diaporama = 5 photos
+ profitez-en pour explorer les collections et les prix des montres Girard-Perregaux

2017 sera probablement un grand cru pour Girard-Perregaux qui semble avoir retrouvé depuis quelques mois son inspiration.

Après la très réussie Laureato dévoilée à Baselworld 2016 et saluée lors du Bucherer Watch Award de cette année (même si le modèle n'a pas remporté le premier prix) et après le doublet réalisé par la Manufacture à l'occasion du GPHG 2016 - voir ICI -, Girard-Perregaux vient de rendre publique quelques-unes des nouveautés qu'elle présentera lors du SIHH prochain, à l'occasion de son grand retour au Salon de Genève - à suivre ici : SIHH 2017 - photos, prix, actualités.

Intéressons-nous aujourd'hui à la 1966 WW.TC qui présente de très beaux atouts à même de séduire une clientèle exigeante.

Après un gratifiant doublet réalisé à l'occasion du GPHG 2016, la Maison Girard-Perregaux signe son grand retour en 2017 au SIHH et dévoile, en avant-première du Salon, trois nouvelles références très réussies dans sa gamme de montres classiques 1966 - les 1966 WW.TC (ci-dessus la version acier).

Déclinée à partir de cette montre classique et élégante que connaissent tous les amateurs, la 1966, cette nouvelle WW.TC - abréviation de World-Wide Time Control - insuffle à cette gamme par ailleurs un peu (trop ?) sage un vent de jeunesse et de dynamisme bienvenu.

Proposée donc en une version heures du monde, cette Girard-Perregaux s'inscrit tout d'abord dans l'ère du temps - celui de la mobilité, qu'elle soit effective ou rêvée.

Parce que même si vous êtes sédentaire pour ne pas dire casanier, cette 1966 WW.TC vous fera voyager chaque fois que vous la regarderez.
Surtout si vos activités professionnelles vont au-delà des frontières hexagonales.

Plus concrètement, elle vous permettra de connaître instantanément et de manière simultanée l'heure de 24 villes du monde correspondant aux 24 fuseaux horaires officiels - une division de la Terre qui remonte à 1884.

Pratique, la Girard-Perregaux 1966 WW.TC dispose par ailleurs d'un réglage enfantin.

La couronne de remontoir à 9h permet de positionner la ville de référence à midi - Paris sur les photos fournies par le service Presse de GP.
La couronne à 3h permet quant à elle d'ajuster les heures et les minutes, entraînant une synchronisation automatique du disque 24h - section blanche (pour le jour) et noire (pour la nuit).
Ainsi, comme sur la photo ci-contre, lorsqu'il est 10h08 à Paris, il est 12h08 à Moscou et 4h08 (du matin) à New York.

Difficile de faire plus simple et intuitif sachant que cette 1966 WW.TC présente un élégant et sobre visage opalin qui en facilite considérablement la lecture.

Déclinée en version or rose ou acier, ces Girard-Perregaux 1966 WW.TC dont nous vous rapporterons des photos (des vraies !) du SIHH 2017 cumulent les atouts : proportions raisonnables, cadran élégant et lisible, fonctions utiles, mouvement in-house et prix raisonnables.

Girard-Perregaux a également la bonne idée de jouer la carte de l'élégance côté proportions en déclinant cette nouveauté SIHH 2017 dans un boîtier de 40mm de diamètre par 12mm d'épaisseur - des mensurations classiques et agréables à vivre au quotidien.

Ce sobre boîtier, dont la vocation est de mettre en exergue le cadran de cette montre automatique haut de gamme, abrite le calibre GP03300-0022/0027.
Celui-ci, issu des ateliers de la manufacture, se compose d'une base - le calibre GP03300 - à laquelle GP adjoint un module heures du monde, lui aussi fabriqué en interne.

Vous pourrez d'ailleurs admirer une partie de ce mouvement développant 46h de réserve de marche au travers du fond saphir dont le boîtier est équipé.
Vous y verrez dès lors, nous précise le communiqué, "une mécanique minutieusement étirée, anglée, perlée et décorée de Côtes de Genève".

Déclinée en acier ou or rose, Girard-Perregaux a, pour finir - mais ce n'est pas un détail !-, la bonne idée de proposer ces 1966 WW.TC à des prix sages (voir ci-dessous) au regard de ce que peut proposer la concurrence à prestation similaire.

Pour conclure et sans avoir eu les pièces en main, ces deux nouveautés SIHH 2017 semblent augurer d'une belle édition chez Girard-Perregaux.
Proportions raisonnables, cadran élégant et lisible, fonctions utiles, mouvement in-house et prix raisonnables... Ces deux 1966 WW.TC sont pleine de promesses !
Vous les découvrirez en photos dans notre série consacrée aux nouveautés Girard-Perregaux SIHH 2016 !

Caractéristiques techniques et Prix de vente :
Girard-Perregaux 1966 WW.TC
- Références :
    => 49557-52-131-BB6C (boîte or rose, bracelet alligator)
    => 49557-11-132-BB6C (boîte acier, bracelet alligator)
    => 49557-11-132-11A (boîte acier, bracelet acier)
- Dimensions = 40mm (Ø) x 12mm (épaisseur)
- Verre saphir traité antireflets
- Fond saphir
- Cadran argenté opalin
- Aiguilles de type feuille
- Fonctions = heures, minutes, petite seconde, heures du monde avec indicateur jour/nuit
- Mouvement mécanique à remontage automatique - Cal. GP03300-0022/0027 : 11’’’1/2 (25,60mm Ø) - 5,71mm d'épaisseur - 28.800 alt/h (4Hz) - 248 composants dont 32 rubis - 46h de réserve de marche
- Bracelet en cuir d’alligator avec surpiqûres / bracelet en acier
- Boucle déployante, en acier ou en or rose 18 ct
- Etanchéité = 30m
- Prix de vente =
    => 49557-52-131-BB6C (or rose / alligator) = 24.300 €
    => 49557-11-132-BB6C (acier / alligator) = 12.500 €
    => 49557-11-132-11A (acier / acier) = 13.200 €