Rolex Cosmograph Daytona 116520

Par Pierre Gisclard, le 15 janvier 2015
Rolex Daytona acier - revue, photos, avis et prix de vente
Rolex Daytona acier - revue, photos, avis et prix de vente
Diaporama
Lancé par Rolex en 1963 pour marquer ses liens avec le Daytona International Speedway, le Cosmograph Daytona est depuis devenu un chrono mythique. Passage au crible d'une montre de pilote légendaire.
Mythique ! Découvrez notre revue complète de la Rolex Daytona 116520. Photos, Avis et Note de la rédaction, Prix de vente et Caractéristiques techniques.
L'avis de la rédaction
79/100
Note des internautes
86/100

Avis aux internautes :
Les 2 Rolex Daytona testées pour cet Essai ont été photographiées avec leurs stickers de protection d'origine.
Testée dans sa version cadran noir, nous avons également pris soin de photographier pour vous la version cadran blanc.

Update 12/07/2016 : découvrez notre article Rolex Daytona 2016 : revue complète

 

De Daytona au Cosmograph Daytona : naissance d'un chronographe mythique

Le Dayto comme le surnomment les amateurs , de son nom complet Oyster Perpetual Cosmograph Daytona, figure au rang de ces montres légendaires produites par la marque à la couronne - au même titre que la Rolex Submariner ou que la Rolex Sea-Dweller (profitez-en pour découvrir le catalogue et les prix Rolex.

L'histoire de cette montre de pilote automobiles remonte à 1959, année de l'ouverture du Daytona International Speedway - un circuit dédié à la course automobile qui comporte des virages relevés de 31 degrés et dont Rolex devient Montre Officielle.

1963 : Rolex s'associe au Daytona International Speedway et créé à cette occasion le Cosmograph Daytona, un chronographe particulièrement fonctionnel dédié aux pilotes de courses automobiles.

Dans le cadre de ce partenariat, la Maison suisse créé en 1963 une montre qui va devenir le trophée remis aux vainqueurs du Daytona Continental, une épreuve qui se court à l'époque sur 3 heures et qui prendra plus tard le nom de Rolex 24 At Daytona.
Ainsi naît le Cosmograph Daytona.

Cette montre de sport signée Rolex répond à des considérations fonctionnelles et innove à l'époque par la grande lisibilité de ses fonctions qu'elle doit en particulier à ses compteurs fortement contrastés et à son échelle tachymétrique positionnée sur la lunette extérieure de la montre.

Bien que le succès de ce chronographe auprès du grand public n'ait pas été immédiat, les modèles vintage sont aujourd'hui particulièrement prisés des collectionneurs et ont pu battre au cours des récentes ventes aux enchères des records étourdissants.

Sans remonter trop loin dans le temps, on a par exemple vu lors de la vente Important Watches organisée par Christie's le 10 novembre 2014 un Cosmograph Rolex Daytona réf. 6263 cadran Paul Newman adjugé 378.251 € - profitez-en pour explorer nos annonces de Rolex d'occasion.

Si le modèle acier actuellement au catalogue semble désormais aujourd'hui plus facilement trouvable qu'à une époque récente et nettement plus accessible que les versions vintage, il n'en demeure pas moins le graal pour de nombreux amateurs et collectionneurs de montres.

 

Rolex Daytona : un chronographe à la réalisation irréprochable

Les amateurs de la marque à la couronne le savent : les montres Rolex bénéficient toutes d'une qualité de réalisation impeccable mais sans fioriture !

L'Oyster Cosmograph Daytona 116520 ne déroge pas à la règle en jouant la carte de la sobriété avec un boîtier en acier intégralement poli.

Rolex propose avec l'Oyster Cosmograph Daytona 116520 un chronographe sobre à la finition intégralement polie qui bénéficie d'une grande polyvalence.

Si ce choix confère incontestablement à cette montre automatique taillée pour le sport un côté un peu plus shiny que la Rolex Submariner par exemple, c'est parce que la lunette qui vient coiffer son boîtier est également en acier et bénéficie elle aussi d'une finition polie - quand celle de la Submariner dispose d'un insert noir qui vient en atténuer les reflets.

Ne vous y trompez cependant pas : si la Rolex Daytona acier demeure une montre reconnaissable entre toutes - au même titre par exemple que l'Omega Speedmaster Moonwatch, autre chrono légendaire, elle sait se faire relativement discrète au poignet malgré son côté un peu brillant.

La Rolex 116520 est d'ailleurs une montre sport chic dont vous apprécierezau quotidien non seulement la très grande polyvalence - elle affiche notamment une étanchéité de 100m - mais également le confort.
Ses mensurations très raisonnables - 40mm (Ø) pour 12,34mm d'épaisseur - et son poids contenu (138 grammes seulement pour un modèle tout acier) qui se répartit bien sur le poignet en font une montre très agréable au porté.

Seuls ceux qui ont l'habitude de montres particulièrement légères auront peut-être besoin d'un temps d'adaptation.

Côté cadran, Rolex décline la Daytona acier en deux versions laquées : blanc ou noir.

Comme ses illustres aînées, la 116520 opte pour une disposition tricompax avec un cadran dont les compteurs bénéficient d'un cerclage argenté décoré d'un guillochage circulaire - un choix qui vient par ailleurs renforcer le côté course automobiles du modèle.

Comme ses illustres aînées, la version contemporaine opte pour une disposition tricompax.
Le contraste caractéristique de certaines références vintage (cadran noir compteurs blancs ou inversement) a cependant été abandonné au profit d'un cerclage argenté des compteurs qui bénéficie d'un guillochage circulaire - un choix qui vient par ailleurs renforcer le côté courses automobiles du modèle.

L'ensemble - index ogive, aiguilles, graduations... - bénéficient également d'une qualité d'exécution irréprochable.

Un seul regret : l'abondance de littérature sur le cadran qui prend 5 lignes, sans compter le marquage rouge Daytona au-dessus du compteur de la petite seconde...

 

Rolex Dayto : une montre sport chic d'une grande polyvalence

L'Oyster Perpetual Cosmograph Daytona 116520 se caractérise également par la présence de poussoirs du chronographe vissés, véritable marque identitaire de la version contemporaine.

Les amateurs le savent en effet : il n'en a pas toujours été ainsi depuis 1963 puisqu'un certain nombre de références du passé disposent de poussoirs champignons classiques, l'adoption de poussoirs vissés étant là pour sécuriser le fonction chronographe.

Caractéristique identitaire de cette légende horlogère signée Rolex, les poussoirs du Cosmograph Daytona sont vissés, permettant ainsi d'éviter un déclenchement ou un arrêt accidentel du chronographe.

Si ce choix permet d'éviter un déclenchement ou un arrêt accidentel du chrono, il n'en fluidifie pas l'usage puisqu'il vous faudra dévisser les deux poussoirs avant de lancer un chronométrage puis faire l'opération inverse après remise à zéro - une opération indispensable au maintien de l'étanchéité de la montre.

Absolument rien de rédhibitoire en la matière !
Les chronométrages ne se faisant pas de manière intempestive mais avec préméditation, vous pourrez toujours prendre le temps pour effectuer cette manipulation.

Constitutifs de l'identité de cette légendaire Rolex, ces poussoirs vissés qui renforcent encore le côté montre de pilote auto du modèle sont d'autre part parfaitement réalisés et esthétiquement très réussis.

Il suffit tout simplement de voir le nombre de marques ayant depuis longtemps emprunté le concept à Rolex pour s’en convaincre !

Une fois les poussoirs dévissés, la fonction chronographe vous comblera de plaisir :
le déclenchement, l'arrêt et la remise à zéro sont francs mais onctueux.
Un régal que l'on doit au Calibre Rolex 4130...

Disponible dans sa configuration acier en deux versions de cadran (blanc ou noir), la Rolex Daytona bénéficie d'un dessin sport chic très réussi, d'une qualité de réalisation irréprochable et embarque l'un des meilleurs mouvements chronographes du marché.

Après avoir fait appel à divers mouvements tiers,
la Daytona est depuis l'année 2000 motorisée par le 4130, un mouvement chronographe mécanique à remontage automatique conçu et produit par Rolex - qui est d'autre part le premier et unique calibre chronographe de la marque.

Fidèle à sa politique en la matière, Rolex a conçu
le 4130 de manière offrir une fiabilité sans faille avec un nombre de composants réduit - au nombre de 290, l’idée étant de limiter au maximum les risques de panne - afin d'en faciliter la maintenance.

Au programme de ce chronographe à roue à colonnes : un embrayage vertical qui permet une limitation de perte d'amplitude une fois la fonction chronographe enclenchée, un spiral Parachrom antichoc et antimagnétique, 72 heures de réserve de marche ou encore un stop-secondes pour les maniaques de la précision horaire.

Restant dans ce domaine, il convient anfin de préciser que le calibre Rolex 4130 bénéficie de la certification chronomètre par le COSC.

En d'autres termes, le calibre 4130 est une vraie bête de course - un bon point dans la mesure où il motorise un chronographe conçu pour la course automobiles !

 

Conclusion

Acquérir un Cosmograph Daytona, c’est s’offrir une montre mythique et un objet de fantasme - voire de culte - pour de nombreux amateurs de montres.
Mais au-delà de ces considérations subjectives, le Dayto bénéficie d'un dessin sport chic qui en fait une montre polyvalente, d'une qualité de réalisation irréprochable et embarque l'un des meilleurs mouvements chronographes du marché.
Il ne vous reste plus qu'à choisir entre la version équipée d'un cadran noir et celle affichant un cadran blanc...

 

Les + :

  • un chronographe mythique
  • une montre d'une très grande polyvalence
  • des dimensions (diamètre et épaisseur) idéales
  • une qualité de fabrication irréprochable
  • un mouvement de manufacture fiable et bien conçu
  • une excellente tenue de sa cote sur le marché de l’occasion

 

Les - :

  • l'abondance de littérature dans le cadran
  • un côté un peu brillant

 

Informations complémentaires :

  • ces deux Rolex nous ont été confiées par la boutique Rolex Saint-Germain
    Adresse : 56, rue de Rennes - 75006 Paris
    Tél. : 01 53 63 00 50
    Horaires : Ouvert du lundi au samedi de 10h30 à 19h
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
Diaporama
16 Photos pour voir cette montre sous toutes les coutures
Cliquez sur une Photo pour ouvrir le diaporama.
  • Rolex Daytona acier - revue, photos, avis et prix de vente
  • Rolex Daytona acier cadran noir 116520
  • Rolex Daytona acier cadran blanc
  • Rolex Oyster Perpetual Cosmograph Daytona 116520 : montre de légende
  • Rolex Daytona - lisibilité nocturne
  • Rolex Daytona : un chronographe de légende
  • Revue de la Rolex Dayto 116520
  • Rolex Daytona acier : compteur de la petite seconde
  • Rolex Daytona acier - cadran noir laqué
  • Rolex Daytona acier : compteur 12h du chronographe
  • Rolex Daytona acier cadran laqué blanc
  • Rolex Daytona acier cadran laqué blanc réf. M116520-0015
  • Rolex Daytona - poussoirs du chronographe vissés
  • Rolex Daytona
  • Montre de sport Rolex Daytona
  • Montre de sport Rolex Cosmograph Daytona

Données constructeur

Marque Rolex
Modèle Cosmograph Daytona 116520
Référence constructeur 116520
Boîtier (matière) Acier 904L
Diamètre boîtier (hors couronne) 40 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 42,84 mm
Mouvement Automatique
Calibre 4130
Base calibre Manufacture
Fonctions Seconde
Minute
Heure
Chronographe
Verre Saphir
Capacité de la réserve de marche 72h
Fond transparent NON
Entre-cornes 20 mm
Longueur corne à corne 46,33 mm
Hauteur boîtier 12,34 mm
Etanchéité 100 m
Bracelet (matière) Acier 904L
Boucle (type) Boucle déployante
Boucle (matière) Acier 904L
Poids total 138 grammes
Prix public conseillé en France au 15/01/2015 9,650.00 € calc

L'avis de la rédaction 79/100

Confort / Agrément (/15) 15
détail Mouvement (/20) 14.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1.5
Complications (/5) 2
détail Finitions (/20) 14
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 0
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
détail Fonctionnalité (/20) 15.5
Lisibilité diurne (/5) 4.5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 2
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
détail Bonus (/10) 5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
Pour assister à l'édition 2015 du Rolex 24 At Daytona !

Note des internautes 86/100

Confort / Agrément (/15) 14.5
Mouvement (/20) 17.5
Finitions (/20) 18
Fonctionnalité (/20) 17
Bonus (/10) 8.5
Rapport qualité / prix (/15) 12.5
Noter cette montre
  • Commentaires 23

    Posté par :
    Roléga

    Les poussoirs vissés du chrono n'ont aucun rapport avec l'étanchéité de la montre, même dévissés, elle est étanche. Ces poussoirs vissés, ne servent qu'à sécurisé un déclenchement non voulu du chrono. Rien à voir donc avec la couronne qui elle, doit être vissée. A noter aussi, que la montre a été aussi testée étanche avec une couronne dévissée, mais, c'est mieux vissé .

    Posté par :
    roberto

    je possede une dayto 16520 que j'adore et que je vais bien sur gardé mais sera t'il possible de changer la lunette pour le modele ceramic noir ?? merci

    Posté par :
    watchamat

    J 'en possède une qui est de 1992 full gold je l' ai reçu en héritage mais je ne sais pas pas grand chose à propos de cette montre .Je sais par contre qu il suffit de la prendre en main pour qu' elle redémarre après 15 ans passée dans un tiroir. Je veux la faire expertisée pour en savoir plus mais est ce une bonne idée ? Faut il vraiment ouvrir ce bijoux pour savoir si elle est vrai ?Ou un professionnel peut il me confirmer cela sans l ouvrir ?

    Posté par :
    Sharp_

    Ce que j'ai toujours reproché à ce modèle c'est l'absence d'une fenêtre pour afficher la date. Et Rolex persiste et signe. J'apprécie les cadrans dépouillés et sobres mais une montre chronographe, par sa nature, a un cadran plutôt chargé, alors pourquoi et sous quel prétexte se passer de la date ? Remarquez sur la montre présentée ici, la surabondance de la littérature nuit gravement à sa sobriété. On a l'impression de lire la notice d'un médicament.

    Posté par :
    Roro

    Moi, j'attends une version panda contemporaine (cadran noir et compteurs blancs ou argentés) et je me l'offre !

    Posté par :
    Pierre

    J'en rêve de ce chrono !!!!

    Posté par :
    samt

    Une très belle montre, élégante et raffinée. Merci pour cet excellent article.

    Posté par :
    LOLO

    Cette montre, pour moi, demeure "LA" montre. C'est ma seconde, la première était cadran noire. Bien sûr, un peu "clinquante", mais uniquement pour les non initiés, qui d'ailleurs pensent souvent que c'est une contrefaçon ! Plus sérieusement, un formidable objet, très agréable à porter, mais dont dont il faut prendre extrêmement soin, tant les parties acier poli du boitier et du bracelet sont fragiles (rayures) au quotidien. Un vrai bonheur !

    Posté par :
    renaud

    Tres belle montre, maintenant il est vrai que j ai quand meme un petit faible pour la version Zenith 16520 .........

    Posté par :
    Gofaster90

    J'ai posté sans trop lire les commentaires postés... Imposante?! Je pige pas là... elle est hyper fine pour un chrono, j'ai possédé pas mal de chronos issus de d'autres maisons horlogère, et aucun ne se portaient aussi bien. Maintenant pour info, je vois que l'on fait des comparaisons avec les versions Vintage (6263, 6265, 6239, etc.), j'ai possédé une 6265 et une 6239, et elles sont incomparables avec les 16520 ou 116520... on est à 1000 lieux. Entre les qualités de matériaux et de finitions, on est loin de pouvoir les comparer. J'ai autant aimé mes Vintage que mes Actuelles mais le feeling est totalement différent, et les dimensions, différentes. Le Valjoux 72 est très sympa mais le 4130 est hyper fiable et hyper silencieux ! On est sur 2 planètes opposées. Pour finir, une Daytona reste une Daytona, on trouvera des connaisseurs qui rêveront d'une Vintage et d'autres, d'une récente car ils n'ont jamais vu de leurs yeux une belle vintage. Mais elles restent toutes les 2 des produits mythiques et j'ai beaucoup d'amis(es) qui envient mes Daytona et espèrent en acheter une un jour ! Peu de marques peuvent se vanter d'un tel succès !

    Posté par :
    Gofaster90

    Merci pour cet Article. J'en suis pour ma part à ma 3ème Daytona de nouvelle génération, j'ai eu une 16520 Zenith cadran Noir et 2 116520 en Blanc. Je dois reconnaître que ce sont de très bonnes montres, je possède d'autres modèles de la marque dont la nouvelles Submariner 50ème Anniversaire mais toute verte, en 116610LV cerachrome. Pour revenir à la Dayto Acier 116520, je repproche à mon nouveau modèle 2012 la vitesse à laquelle l'acier marque... surtout le bracelet qui se garni très rapidement de micro rayure... même certaine matière de vêtement marque le bracelet... et ça, au bout de 5 mois... c'est bien dommage. Sur mon modèle de 2006, le bracelet est entièrement poli et il marque moins facilement... rien de grave en soi mais pas très agréable pour un maniaque comme moi. D'ailleurs je l'ai mise en vente cette Dayto 2012 et vais continuer à porter ma Sub Verte. Je la laisse à 9300 euros si ça intéresse quelqu'un, avec boite papiers, achetée chez Bucherer Genève 11400CHF été 2012. Voilà.

    Posté par :
    watchmangirl

    Aprés avoir acheté des quantités de montres, étant passionné, j'ai finalement repris une daytona fond blanc neuve Je la porte tous les jours et elle reste ,par rapport à ses concurrentes, fiable, douce au toucher et trés précise Il y a dix ans , elle était considérée comme faisant partie prenante de la panoplie du nouveau riche, mais vu la pléthore de montres actuellement sur le marché, elle redevient une montre classique et presque passe partout Son diamétre est devenu "petit" et n'attire plus les jalousies.Pour moi c'est LA montre à avoir et à garder, en costume ou à la plage on en sera toujours content

    Posté par :
    TheWatchObserver2

    Merci Slimfast pour votre fidélité et vos encouragements ! Et bon WE. Amicalement, Pierre

    Posté par :
    Slimfast

    Avec plaisir! Et au passage, même si j'ai la (parfois) fâcheuse habitude ne pas mâcher mes mots, je sais aussi dire quand j'aime, et j'aime votre site. Il n'est pas parfait, le système de notation pris de manière un peu brut peut parfois surprendre, mais on peut au moins reconnaître que la plupart du temps, l'analyse technique et les jugements sont de qualité et reflètent en tout cas toujours votre indépendance. Donc quelques soient vos défauts, continuez, marre des copiés-collés de communiqués de presse sur tous les blogs horlogers qui ne valent pas tripette, vos journalistes à vous ont au moins le mérite de savoir de quoi ils parlent et visiblement de le faire avec passion. Essayez de ne jamais vous faire "acheter", et vous aurez à mon avis toujours un public.

    Posté par :
    TheWatchObserver2

    @Slimfast et TheChic : nous publions bientôt l'Essai de la Daytona or blanc sur bracelet cuir. Vous pourrez échanger à nouveau vos impressions ;-). Amicalement, Pierre

    Posté par :
    Slimfast

    TheChic: vous l'avez essayée pour dire ça? Parce que trop imposante et pas très fin, un chrono de 40mm de diamètre et à peine plus de 12mm d'épaisseur, je vois pas trop... C'est plus petit et plus fin que 95% des chronos en vente aujourd'hui... Quant à tape à l'oeil, méfions nous des photos! Au poignet, elle n'est pas plus brillante ou voyante que n'importe quelle Festina. Et puis le cliché du nouveau riche, c'est un peu éculé... Contrairement aux exemples que vous citez, beaucoup apprécient avec cette Daytona d'avoir un chrono relativement discret car pas trop gros, solide, fiable, portable en quasi toutes circonstances. Et il parait même que certains apprécient en plus d'avoir une mécanique de pointe au fonctionnement souple et aux solutions techniques sans doute les plus abouties qui soient en terme de maintenance et de fiabilité... On est un peu loin de l'oligarque russe, non?

    Posté par :
    chris1964

    je vous trouve tres severes. J'ai cette DAYTONA depuis maintenant 5 ans (porte tous les jours pendant 4 ans et pas de service Rolex) et elle est toujours d une precision redoutable (bien meilleure que ma AP Royale Oak Offshore agee d une annee.... Ce mouvement n'est n est pas le plus complique, mais il est diablement efficace.

    Posté par :
    TheChic

    Non. Décidément, je pense que cette pièce symbolise le mauvais pendant de Rolex : tape à l'oeil, pas très fin, trop imposante... . Je suis assez de l'avis d'IronWatch : les modèles plus anciens sont beaucoup plus attractifs... et élégants. Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Je suis tenté de dire si on est nouveau riche, dans un mauvais restaurant près des Champs, à St Germain ou sur la Côte d'Azur (pour les Russes seulement et le modèle or rose).

    Posté par :
    Snake17

    Décoration du mouvement certes basique, mais la finition est loin de l'être... Et quid de l'embrayage vertical? Parce que ce n'est quand même pas anodin! On fait souvent tout un plat de la roue à colonne, mais en terme de souplesse et de déclenchement franc, l'embrayage vertical est encore plus remarquable! Et je ne comprends pas non plus le reproche fait à la boucle qui est un modèle du genre... De plus, elle est bien loin d'être aussi peu discrète qu'il est dit... Je trouve vraiment le test étonnament dur pour un objet aussi bien conçu (hors poussoirs vissés, mais c'est identitaire, difficile de les supprimer).

    Posté par :
    ninilovni

    Au vu du prix je trouve l'essai quelque peu inquietant. Pressoir pas facile à manoeuvrer, boucle de qualité moyenne...Qualité en baisse chez Rolex ?

    Posté par :
    Thedude

    Un grand classique, effectivement ! Moi, j'adore ce Dayto (je le préfère avec un fond noir malgré tout). C'est pour moi, au même titre que la Speed, un incontournable pour un collectionneur... Bon WE à tous,

    Posté par :
    Kiliwatch

    Moi, ce n'est compliqué : j'adore, j'adore et j'adore !

    Posté par :
    IronWatch

    Un grand classique, qui en fait rêver plus d'un ! Et comme je fais partie des vieux casse-pieds de la famille "c'était mieux avant", j'avoue avoir une vraie attirance pour les anciennes 6263 et surtout 6265 - bien que je ne sois pas prêt de m'en offrir une, à cause de l'argent :-) Les versions récentes me charment moins, sans doute à cause de cette profusion de littérature sur la cadran : 5 lignes la mention Daytona... Sans déconner... Bon, ok, mais ce Dayto reste une montre mythique !