Raymond Weil Nabucco Rivoluzione

Par Jeff Beaumont, le 24 février 2011
Nabucco Rivoluzione
Nabucco Rivoluzione
Diaporama
En 2007, Raymond Weil lance la collection Nabucco, décrite par ses créateurs comme audacieuse et moderne. Découvrons ensemble cette gamme avec sa dernière née, la Nabucco Rivoluzione.
Exclusivité ! Découvrez l'Essai de la Nabucco Rivoluzione. Caractéristiques techniques, Photos, notes de la rédaction et prix du neuf.
L'avis de la rédaction
67/100
Note des internautes
73/100

Avant-propos

Raymond Weil est une entreprise familiale qui, depuis 1976, préserve son indépendance.
Ses collections sont plutôt classiques et la Nabucco vient dynamiser la production en offrant des modèles jouant sur un design et des matières modernes.

Pour le design, cette Rivoluzione mise sur l'allure sportive et "All Black".

Cadran noir, aiguilles et index sombres, dimensions généreuses, poussoirs vissés, protège couronne anguleux : la panoplie de la montre sportive est complète.

 

Des contrastes de matières

La question étant récurrente pour les montres aux finitions intégralement sombres, attardons-nous un instant sur la lisibilité de la montre.

En effet, les aiguilles de l'heure sont polies et de couleur anthracite.
Celles du chronographe sont quant à elles bleuies.
Les couleurs des aiguilles contrastent ainsi relativement peu avec celle du cadran.

 

Son design cohérent, à la fois sportif et élégant, associé à de belles finitions ne manquent pas d'arguments !

 

A l'inverse, des matières !

Sur un fond mat, les reflets des aiguilles se détachent efficacement et finalement, permettent une lisibilité tout à fait satisfaisante (et même surprenante) en pleine lumière.

Cette lisibilité est en revanche un peu plus délicate en cas de faible luminosité.

Pour faciliter la lecture, le saphir plat est traité antireflets sur ses deux faces très efficacement.

Et son effet bleuté sied très bien à l'allure générale de la montre.

En revanche, de nuit, le SuperLumiNova appliqué sur les index et les aiguilles est visible mais assez faible et peu durable.

 

 

Une très belle qualité de finition

Si la lisibilité reste malgré tout pour certains un point faible de ce type de montres, les finitions de cette Raymond Weil sont de grande qualité et lui donne un réel intérêt.

Tout d'abord, le cadran.
Tout en relief, il compense avec bonheur le "manque" de couleurs.
Ses trois vis hexagonales creuses rappellent celles des cornes et ajoutent à la cohérence de l'ensemble.

Ensuite, le boîtier.
Réalisé en titane avec un revêtement PVD noir mat, ses flancs sont rehaussés d'inserts en carbone parfaitement découpés et appliqués.
Une touche de blanc s'invite ensuite dans ce paysage : ce sont les chiffres de la lunette tachymétrique, gravés dans la lunette titane de couleur noire et cerclée d'acier.
L'ensemble est très réussi.

Le fond plein, très proprement réalisé, reprend le même thème, titane noir avec en prime, un logo "RW" en relief.

 

Réalisé en titane avec un revêtement PVD noir mat, ses flancs sont rehaussés d'inserts en carbone parfaitement découpés et appliqués.

Enfin, le bracelet n'est pas en reste.
En crocodile noir mat très agréable au toucher, il est complété d'une boucle déployante titane noir avec fermeture de sécurité et réglage de la longueur très bien pensé.

L'épaisseur du bracelet au niveau des cornes le rend cependant très rigide à ce niveau. Avec un poignet trop fin, l'impression n'est pas très agréable et rappelle les dimensions imposantes de la montre – que le titane a tendance à nous faire oublier lorsqu'on la prend en main.
Un peu plus de souplesse au niveau du bracelet aurait incontestablement amélioré le confort au porté pour les petits poignets !

 

Cerise sur le gâteau, cette sportive chic est accompagnée dans son écrin de boutons de manchettes en titane noir et carbone, parfait complément de cette montre qui ravira l'amateur de détails.

 

Côté mouvement

Pour motoriser cette montre, Raymond Weil a misé sur une valeur sûre : le Valjoux 7753.
Sans entrer dans le détail de ce mouvement, on rappellera ses qualités de précision et de robustesse.
Mais on regrettera qu'un habillage si soigné ne soit pas accompagné d'un calibre plus original.

On notera toutefois qu'un des défauts du 7753, à savoir l'absence de date rapide, est corrigé dans la Nabucco Rivoluzione par un poussoir de mise à jour de la date fort pratique - situé à 10h.
Une excellente idée !

 

Conclusion

Avec cette Nabucco Rivoluzione, Raymond Weil nous propose une montre à la personnalité affirmée et moderne.
Son design cohérent, à la fois sportif et élégant, associé à de belles finitions ne manquent pas d'arguments et saura séduire l'amateur de montres très typées.
Parce que même si cela peut paraître paradoxal, ce garde-temps all black ne passera pas inaperçu à votre poignet !

 

Les + :

  • la qualité des finitions
  • les matériaux utilisés
  • un design affirmé

 

Les – :

  • la rigidité du bracelet pour les petits poignets
  • ses dimensions généreuses
  • un mouvement standard

 

Informations complémentaires :

  • le prix affiché dans "Données constructeur" est le prix public de la montre à la date de publication de l'Essai
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
Diaporama
14 Photos pour voir cette montre sous toutes les coutures
Cliquez sur une Photo pour ouvrir le diaporama.
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione
  • Nabucco Rivoluzione

Données constructeur

Marque Raymond Weil
Modèle Nabucco Rivoluzione
Référence constructeur 7810 BSF 05207
Boîtier (matière) Fibre de carbone / titane / acier PVD
Diamètre boîtier (hors couronne) 46 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 51,42 mm
Mouvement Automatique
Calibre Valjoux 7753
Base calibre Valjoux 7750
Fonctions Seconde
Minute
Heure
Date
Chronographe
Verre Saphir bombé antireflets double face
Capacité de la réserve de marche 46h
Fond transparent NON
Entre-cornes 22,98 mm
Longueur corne à corne 55,08 mm
Hauteur boîtier 16,03 mm
Etanchéité 200 m
Bracelet (matière) Crocodile
Boucle (type) Boucle déployante
Boucle (matière) Acier PVD
Poids total 131 grammes
Prix public conseillé en France au 24/02/2011 4,990.00 € calc

L'avis de la rédaction 67/100

Confort / Agrément (/15) 12
détail Mouvement (/20) 8.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 2
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 0
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1.5
détail Finitions (/20) 18
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
détail Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 3
Lisibilité nocturne (/4) 2
Etanchéité (/3) 1.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 2
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
détail Bonus (/10) 3
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 13
Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
Lors d'un match de rugby opposant la Nouvelle Zélande à la France !

Note des internautes 73/100

Confort / Agrément (/15) 11.5
Mouvement (/20) 15
Finitions (/20) 16.5
Fonctionnalité (/20) 14
Bonus (/10) 5.5
Rapport qualité / prix (/15) 11.5
Noter cette montre
  • Commentaires 4

    Posté par :
    cousinhub

    Mon doigt a fourché désolé :-) Pardon à tous nos amis "culturistes"

    Posté par :
    cyrilvl

    cousinhub qu'entendez vous par sculpturistes ?

    Posté par :
    cousinhub

    Oui le all Black est à la mode mais s'il vous plait arrêtez les diamètres pour sculpturistes :-)

    Posté par :
    IronWatch

    J'aime bien ce look all black ! Mais côté dimensions, elle irait bien à Schwartzy, non ? :-)