Raymond Weil Maestro Phase de Lune

Par Jeff Beaumont, le 1 décembre 2011
Maestro Phase de Lune
Maestro Phase de Lune
Diaporama
Après la Nabucco, voici sur The Watch Observer une nouvelle Raymond Weil : la Maestro Phase de Lune. Une montre très classique dotée d'une complication poétique. Nous l'avons testée pour vous.
Exclusivité ! Découvrez l'Essai de la Maestro Phase de Lune. Caractéristiques techniques, Photos, notes de la rédaction et prix du neuf.
L'avis de la rédaction
67.5/100
Note des internautes
75.5/100

 Sélection Guide de Noël 2011 - Montres Hommes < 2.500 € 
Voir les 18 montres sélectionnées par la rédaction

 

Une pièce classique

La nouvelle gamme Maestro créée en 2010 est déclinée autour d'une base commune.
La boîte, les index, les aiguilles et le cadran servent de fils conducteur à des modèles habillés, allant de la trois aiguilles simple au chronographe, en passant par la phase de lune.

Ce qui ressort dans la gamme – et en particulier dans notre essai du jour, c'est le classicisme.

Parmi les codes de l'horlogerie, Raymond Weil a utilisé des éléments confortant dès le premier coup d'oeil le positionnement habillé de la montre.
Les aiguilles "pomme" en acier rhodié et poli permettent l'affichage de l'heure.
Le cadran rassemble des finitions de types différents. Les clous de Paris en son centre animent et donnent du relief à la partie la plus dépouillée du cadran. Le guillochage en périphérie met quant à lui en valeur les index chiffres romains appliqués.

La qualité de réalisation de ces différents éléments est très bonne compte tenu du positionnement tarifaire attractif de cette Raymond Weil.
Un petit reproche cependant : les arêtes des aiguilles auraient sans doute mérité un peu plus d'attention.

La lisibilité est pour sa part de très bonne qualité – même si, ironie de l'horlogerie, comme un grand nombre de montres dotées d'une phase de lune, cette Maestro est dépourvue de lisibilité nocturne !

 

Parmi les codes de l'horlogerie, Raymond Weil a utilisé des éléments confortant dès le premier coup d'oeil le positionnement habillé de la montre.

Une montre dotée d'une identité propre

Pour les sous cadrans de la date et de la phase de lune, Raymond Weil a choisi, dans ce cadran classique, une disposition plus dynamique.

Certes, la date à 6h est positionnée de manière standard.

A l'inverse, le sous-cadran légèrement plus petit de l'indication de la phase de lune est situé à 10h30 – le disque sur fond bleu laissant apparaître une lune acier polie immaculée.

L'asymétrie qui en résulte est bienvenue dans cet environnement très classique.

Elle donne une allure et une identité propre à ce modèle.

 

 

 

Un boîtier aux dimensions contenues

Raymond Weil nous propose sur cette Maestro Phase de Lune élégante un habillage cohérent.
Le boîtier poli est en effet légèrement arrondi et ses dimensions sont contenues – 39,5 mm de diamètre pour 10,5 mm de hauteur.

Ce diamètre très raisonnable paraîtrait presque extravagant tant la production horlogère de ces dernières années s'est livrée à une surenchère en matière de taille de boîtiers – Raymond Weil inclus, avec notamment sa Nabucco Rivoluzione d'un diamètre de 46 mm hors couronne !

A ces dimensions contenues s'ajoutent des cornes courbées, un bracelet crocodile confortable, une boucle ardillon siglée et une couronne cannelée et affublée du logo de la marque.

Résultat ? Vous obtenez une montre parfaitement adaptée à un costume, discrète et élégante tout en restant portable par tous les poignets.
En effet, ces différents facteurs contribuent au confort que vous ressentirez en portant cette montre – si tant est que vous ne l'oubliiez pas tant elle est confortable.

 

Côté mouvement

Pour motoriser l'ensemble, Raymond Weil a choisi une base Sellita (le désormais classique SW 200) à laquelle est adjoint un module de complication pour l'indication de la phase de lune.

Le boîtier est légèrement arrondi et ses dimensions sont contenues – 39,5 mm de diamètre pour 10,5 mm de hauteur. Ici en version cadran blanc.

Cette base est connue pour sa fiabilité – avec notamment une fréquence d'oscillation de 28.800 alternances / heure.

On pourra toutefois lui reprocher une réserve de marche un peu faible (38h).

Coté utilisation, les réglages de la date et de la phase de lune se font par des poussoirs intégrés discrètement dans le profil de la lunette à 6h30 et 12h30.

Chose pratique, ces poussoirs peuvent se manipuler à la main, sans outil.
Nous vous laissons le soin de juger du côté esthétique de ce choix.

Pour ce qui est de son usage, cette disposition se révèle très simple et agréable à manipuler.

 

 

Conclusion

Raymond Weil nous propose avec sa Maestro Phase de Lune une montre d'un grand classicisme.
Sa taille contenue, sa qualité de réalisation et la disposition asymétrique de sa complication sauront séduire l'amateur à la recherche d'une montre indémodable au tarif attractif.

 

Les + :

  • le dessin asymétrique du cadran
  • des dimensions contenues
  • un très bon rapport qualité/prix

 

Les – :

  • un ensemble un peu trop sage qui rend la montre peu polyvalente
  • le bleu un peu trop acidulé des aiguilles de la version cadran blanc

 

Informations complémentaires :

  • le prix affiché dans "Données constructeur" est le prix public de la montre en France à la date de publication de l'Essai
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
Diaporama
17 Photos pour voir cette montre sous toutes les coutures
Cliquez sur une Photo pour ouvrir le diaporama.
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune
  • Maestro Phase de Lune

Données constructeur

Marque Raymond Weil
Modèle Maestro Phase de Lune
Référence constructeur 2839-STC-00209
Boîtier (matière) Acier
Diamètre boîtier (hors couronne) 39,5 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 41,86 mm
Mouvement Automatique
Calibre RW4500
Base calibre Sellita SW 200
Fonctions Seconde
Phases de lune
Minute
Heure
Date
Verre Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche 38h
Fond transparent OUI
Entre-cornes 20 mm
Longueur corne à corne 45,45 mm
Hauteur boîtier 10,79 mm
Etanchéité 50 m
Bracelet (matière) Crocodile
Boucle (type) Ardillon
Boucle (matière) Acier
Poids total 69 grammes
Prix public conseillé en France au 01/12/2011 2,050.00 € calc

L'avis de la rédaction 67.5/100

Confort / Agrément (/15) 15
détail Mouvement (/20) 6.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 1
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 0
Capacité de la réserve de marche (/2) 0
Complications (/5) 1.5
détail Finitions (/20) 13.5
Finitions cadran (/6) 4.5
Finitions boîtier (/6) 3.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1.5
détail Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
détail Bonus (/10) 5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
La tête dans les étoiles !

Note des internautes 75.5/100

Confort / Agrément (/15) 14.5
Mouvement (/20) 13.5
Finitions (/20) 14.5
Fonctionnalité (/20) 15.5
Bonus (/10) 4.5
Rapport qualité / prix (/15) 15.5
Noter cette montre
  • Commentaires 2

    Posté par :
    bruce64

    Excellent rapport qualité prix pour cette marque qui mériterait d'être plus connue.

    Posté par :
    IronWatch

    La réalisation semble plus que correcte compte tenu du prix. Après, c'est vraiment une histoire de goût. Pour moi, cette RW est trop classique !