Pays :

Photos Montres Omega vintage : shooting en direct de Bienne (Tome 2)

Après notre série consacrée aux montres de plongée, nous vous proposons de découvrir en photos et en exclusivité quelques-unes des nombreuses montres vintage Omega que recèle le musée de Bienne.

Montre Omega Speedmaster – 1957 : exemplaire de la toute première génération du célèbre chronographe lancé par Omega en 1957 et qui sera choisi par la NASA à partir de 1965 pour ses missions spatiales puis lunaires, devenant ainsi la Moonwatch / Calibre 321 à remontage manuel.

Montre Omega Automatic officielle des Chemins de fer turcs – 1984 : modèle de Seamaster dont le nom est remplacé par le logo des TCDD (Chemins de fer nationaux de la République turque) / Boîtier tonneau en acier / Calibre 1020 (jour, date) / Réf. ST 366.0848 sur base 166.0216.

Montre Omega Automatic Coca-Cola – 1954 : montre jubilee basée sur la version standard des premières Seamaster à seconde au centre / Boîte acier, cadran argenté guilloché / Calibre chronomètre 28,10 RA SC – 354 / Réf. CK 2494.
Découvrir l’Espace Omega.

Chronographe Seamaster Omega-Cartier du Cardinal Spellman – 1964 : montre ayant appartenu au prélat catholique américain et arborant sur le fond la dédicace « Francis Cardinal Spellman Nov. 1964 » / Boîte et bracelet en or 14ct / Calibre 321.

Compteur-bracelet militaire Omega UK – vers 1940 : prototype d’un instrument probablement destiné aux artilleurs de bombardiers ou aux sous-mariniers / Cadran beige clair portant la Broad Arrow caractéristique de tous les matériels propriété de l’armée britannique / Boîte chromée / Calibre 15 »’ simplifié.

Montre d’aviateur Omega – 1934 : Boîte en acier Staybrite avec anses soudées pour bracelet lanière pouvant se fixer à la manche ou au genou / Lunette tournante cannelée avec flèche repère pour déterminer la durée du vol / Couronne sphérique montée sur un long tube permettant de manipuler la montre avec des gants / Calibre 35,5 SOB T1.
Lire nos Essais de montres d’aviateur.

Montre-pilote Omega – vers 1937 : Boîte en acier inoxydable avec cornes à large écartement pour bracelet spécial pouvant se fixer à la manche ou au genou / Lunette tournante à tour d’heures gravés et munie d’un repère radium permettant de déterminer la durée du vol / Calibre 26,5 SOB T2.

Montre Omega Automatic Railroad Official Standard – 1963 : modèle répondant aux exigences des montres chemin de fer nord-américaines / Pièce livrée au marché canadien (ST 165.001) / Boîte acier, cadran laqué blanc / Calibre 552.

Montre Omega Megaquartz 2400 Marine Chronometer – 1974 : les premiers prototypes de cette montre sont dévoilés à la Foire de Bâle en 1970 et le modèle est lancé sur le marché en 1974 pour la version chronomètre de marine (calibres 1511) / Ce modèle conservera de longues années le titre de montre-bracelet la plus précise du monde avec une précision d’une seconde/mois.

Montre Omega Seamaster Golf – 1954 : Boîte acier étanche / Modèle doté d’un cadran argenté à zones, martelé en son centre tel une balle de golf / Calibre chronomètre 354.

Montre Omega Seamaster officielle de l’International Association of Chiefs of Police – 1957 : modèle très rare d’origine américaine avec emblème de l’association sur la cadran / Boîte étanche en plaqué laminé 14 carats / Calibre automatique 500 / Réf. GX6250AF.

Montre Omega Seamaster à cadran émail Char de Neptune – 1954 : Boîte or 14ct / Calibre chronomètre automatique 28,10 RA SC RG – 352 / Cadran reproduisant le dieu de la mer tiré sur les vagues par 2 chevaux marins / Le cheval marin sera choisi comme symbole de l’étanchéité Omega et gravé ou étampé sur le fond des Seamaster à partir de 1958.

Montre Omega Automatique Chronomètre de luxe – 1955 : Calibre chronomètre automatique 28,10 RA SC – 354.