Omega Speedmaster Moonwatch Apollo 11 50th anniversary Moonshine : test, avis, prix

Par Pierre Gisclard, le 26 juin 2019
Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - avis, prix, photos
Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - avis, prix, photos
Diaporama
Il y a 50 ans, la Speedmaster d’Omega devenait la Moonwatch en entamant, au bras d’Armstrong, sa carrière lunaire. Pour célébrer l’Evènement, la manufacture en a dévoilé une version irrésistible.
Omega Speedmaster Moonwatch Apollo 11 50th anniversary or moonshine : découvrez ce chronographe édité à 1.014 exemplaires (avis, test, prix, photos Live).
L'avis de la rédaction
81.5/100
Note des internautes
96/100

Omega Speedmaster Moonwatch : 50 ans de légende célébrés avec panache

Omega, qui vient tout juste de détrôner Rolex en envoyant à -10.928 mètres sous la surface de la mer une Seamaster spécifiquement conçue pour l’occasion - à (re)découvrir ici : Omega Seamaster PO Ultra Deep Professional -, célèbre en même temps cette année les 50 ans du premier alunissage.

1969 : afin de célébrer dignement le succès de la mission Apollo 11 et les premiers pas de l’Homme sur la Lune, Omega édite une Speedmaster en or jaune 18 carats (ci-dessus) que la marque produira à 1.014 exemplaires et qu’elle remettra à titre honorifique aux membres de la mission. 2019 : la manufacture en propose une version anniversaire.

En effet, le chronographe Speedmaster, homologué par la NASA pour toutes les missions spatiales habitées à compter du 1er mars 1965, habille les poignets de l’équipage de la mission Apollo 11 lorsque le 21 juillet 1969, Neil Armstrong est le premier homme à fouler le sol lunaire.

C’est à partir de cette date que naît la légende et que le célèbre chrono Omega prend dès lors le nom de Speedmaster Moonwatch.

Mais pour célébrer cet emblématique cinquantenaire, Omega crée la surprise et ce, à plusieurs titres.

D’abord, la manufacture du Swatch Group choisit pour l’occasion de rééditer non pas l’un des deux modèles portés par l’équipage d’Apollo 11 (Speedmaster réf. 105.012 et 145.012) mais la Speedmaster or jaune réf. BA 145.022 produite par Omega afin de marquer le succès de la mission spatiale.

Comme ce fut le cas pour le modèle original, la marque n’en édite que 1.014 exemplaires.

Mais à l’inverse de son aînée, cette version 2019 est conçue en or Moonshine 18 carats.

Ce nouvel alliage - au même titre que l’or Sedna - spécifique à Omega présente deux sérieux avantages au quotidien.

Sa teinte est tout d’abord beaucoup plus douce que celle de l’or jaune 18 carats traditionnel.
Plus discret et moins bling bling, à l’image d’un acier cuivré, l’or Moonshine 18 carats se porte ainsi nettement plus facilement que l’or jaune même s’il ne passe pas, il convient de le reconnaître, inaperçu.
Personnellement, j’adore sachant que je suis par ailleurs amateur d’or jaune !

L’autre caractéristique de ce métal précieux - mais je n’ai pas pu la tester faute de temps - réside dans sa meilleure résistance à la décoloration.

A l’inverse de son aînée, cette version 2019 est conçue en or Moonshine 18 carats, un nouvel alliage spécifique à Omega qui présente deux sérieux avantages au quotidien - le principal étant à mon avis qu’il affiche une teinte beaucoup plus douce que celle de l’or jaune 18 carats traditionnel.

Cette version 50ème anniversaire affiche un diamètre de 42mm comme le modèle original.
Les amateurs y retrouveront également les identitaires cornes incurvées - dites lyre - que l’on retrouve sur les Speedmaster à partir de la 4ème génération.

La finition de ce beau bloc d’or est d’autant plus somptueuse qu’elle est mise en exergue par le métal précieux : fine carrure satinée (avec laquelle tranche le poli-miroir de la tête des poussoirs et de la couronne de remontoir siglée), à l’instar de la partie supérieure des cornes et large chanfrein poli-miroir.

Comme sur la version mise en production à partir de 1969 (elle s’arrête vers 1972/1973), cette nouvelle Omega Speedmaster Moonwatch dispose d’une lunette tachymétrique identitaire de couleur bordeaux.

Mais comme nous sommes en 2019, la marque du N°1 mondial de l’horlogerie abandonne l’insert traditionnel en aluminium au profit d’un anneau en céramique, l’échelle tachymétrique étant en Ceragold - aujourd’hui deux classiques des productions Omega.

 

Omega Speedmaster 50th anniversary : un sans-faute

Côté visage, Omega joue également la carte de la conformité esthétique au modèle historique mais en upgradant matériaux et réalisation.

Surface dorée bénéficiant d’un traitement satiné vertical qui absorbe efficacement la lumière, compteurs en 3/6/9 creusés dans la surface, azurés au centre avec aiguilles bâton laquées noir, logo vintage Omega en applique, index facettés en appliques en onyx d’un noir profond encadré d’or, aiguilles des heures et des minutes dorées mais parcourues d’un liseré noir leur permettant de se détacher visuellement du cadran pour une lisibilité diurne optimisée et grande seconde de chronographe laquée noir.

Comme sur la version historique, cette nouvelle Omega Speedmaster Moonwatch dispose d’une lunette tachymétrique identitaire de couleur bordeaux. Mais comme nous sommes en 2019, Omega abandonne l’insert traditionnel en aluminium au profit d’un anneau en céramique, l’échelle tachymétrique étant en Ceragold.

En revanche, contrairement aux Speedmaster classiques connues pour leur très efficace lisibilité nocturne mais conformément à la Speedmaster BA 145.022, cette version anniversaire est invisible la nuit - ce qui n’a rien de surprenant pour une montre classique et habillée.

La nette montée en gamme de cette Speedmaster Moonwatch Apollo 11 50th anniversary est également perceptible côté mouvement.

Abandonnant le calibre 861 de son aînée, Omega la motorise du tout nouveau calibre Master Co-Axial 3861, descendant du Cal. Omega 1861 à remontage manuel, basé sur l’Omega 861 sorti en 1968, lui-même émérite successeur du légendaire Omega 321 issu du Lémania 1871.

La montre ayant passé avec succès les drastiques tests de la certification Master Chronometer délivrée par le METAS, elle affiche pour commencer une remarquable précision garantie au minimum entre 0 et +5 secondes par jour.

Bénéficiant d’un échappement Co-Axial, son mouvement à remontage manuel, doté de 50 heures de marche, embarque des composants amagnétiques qui permettent à Omega de fermer le boîtier de cette Speedmaster d’un fond muni d’une glace saphir tout en affichant une résistance aux champs magnétiques jusqu’à 15.000 gauss.

Retournez la montre et vous vous réjouirez du spectacle aérien qu’elle offre : plaquage or versus plaquage rhodié, décoration Côtes de Genève…

Cadran doré bénéficiant d’un traitement satiné vertical, compteurs en 3/6/9 creusés dans la surface, azurés au centre avec aiguilles bâton laquées noir, logo vintage Omega en applique, index facettés en appliques en onyx d’un noir profond encadré d’or... La conformité esthétique avec l’original est de rigueur et la montée en gamme très nette.

Si elle est là pour commémorer les 50 ans du premier alunissage, sa conception est également un hymne à l’horlogerie mécanique, la vue sur son mouvement haut de gamme et performant constituant à elle seule une excellente raison d’acquérir cette Speedmaster.

D’autant qu’Omega propose, pour cercler le calibre 3861, une bague inédite et particulièrement soignée : insert en météorite lunaire bombé représentant la Lune incrusté dans l’anneau, planisphère partiel représentant le continent américain sur lequel on aperçoit, sous réserve d’avoir de bons yeux, le site de lancement de la navette Apollo 11 à Cap Canaveral…

Pour finir, Omega pare sa Speedmaster Moonwatch Apollo 11 50th anniversary d’un bracelet trois maillons en or massif Moonshine à la finition satinée.

Superbement réalisé et fermé d’une très belle boucle déployante, ce bracelet contribue sans conteste au poids important du modèle - 200 grammes avec le bracelet réglé pour mon poignet de 17,5cm de circonférence.

Ne paniquez cependant pas : la présence au poignet est bien entendu incontestable mais le confort est tout à fait bluffant.

 

Pour conclure…

Fêtant les 50 ans de l’une des (si ce n’est LA) plus fantastique(s) épopée(s) du XXème siècle, Omega nous prend de cours en éditant cette Speedmaster Moonwatch Apollo 11 50th anniversary.

En effet, beaucoup d’amateurs s’attendaient à une édition anniversaire plus accessible, aussi bien esthétiquement que financièrement.
Pourtant, Omega choisit pour ce cinquantenaire de rééditer la Speedmaster BA 145.022 dont les exemplaires N°1 et 2 sur les 1.014 produits furent offerts respectivement (mais poliment refusés par déontologie et / ou politique) au Président Nixon et à son Vice-Président Spiro Agnew (plus de détails en fin d’article sur sa distribution, dans Informations complémentaires).

Si elle est là pour commémorer les 50 ans du premier alunissage, la conception de cette Speedmaster Moonwatch anniversaire est également un hymne à l’horlogerie mécanique, la vue sur son mouvement haut de gamme et performant constituant à elle seule une excellente raison de l’acquérir.

Et je trouve personnellement l’idée et sa réalisation excellentes et ce pour quatre raisons majeures.

La première me paraît évidente.
Omega a célébré en 2017 les 60 ans de la Speedmaster en éditant une version acier somptueuse.
En proposer une nouvelle dans la même veine eût été redondant et presque banal eu égard à l’événement à célébrer.
Il fallait donc pour les 50 ans des premiers pas de l’Homme sur la Lune un modèle différent et emblématique.
Et quelle autre Speedmaster pouvait mieux commémorer l’exploit incroyable de la mission Apollo 11 que cette BA 145.022 qui fut offerte à ses participants après leur succès ?

La deuxième raison qui me fait aimer cette Speedmaster Moonwatch Apollo 11 50th anniversary réside dans son esthétique vintage mais sa conception de pointe.
Son design et ses tonalités identitaires du modèle original, servis par de nouveaux matériaux (or Moonshine et céramique bordeaux) et entraîné par un mouvement de dernière génération en font une Speedmaster tout à fait atypique, à la fois sport et très chic - probablement la plus élégante du catalogue Omega actuel et en même temps la plus désirable...

La troisième raison qui me fait aimer cette version anniversaire se trouve côté pile : son calibre Master Co-Axial 3861 qui, au-delà de ses impressionnantes performances, est tellement beau qu’il justifie à lui seul l’achat de ce chronographe.

Enfin, Omega, qui peut parfois être gourmand sur le numerus clausus de ses séries limitées, a su ici raison garder en limitant la production de cette superbe Speed à seulement 1.014 exemplaires - soit la même quantité que celle de l’originale de 1969.
Et une autre bonne raison de l’acquérir.

Son design et ses tonalités identitaires du modèle original, servis par de nouveaux matériaux (or Moonshine et céramique bordeaux) et entraîné par un mouvement de dernière génération en font une Speedmaster tout à fait atypique, à la fois sport et très chic - probablement la plus élégante du catalogue Omega actuel et en même temps la plus désirable...

Evidemment, la couleur de l’or peut vous faire hésiter, les montres en or (à l’exception de l’or gris) demandant à ce que vous soyez à même de les assumer.
L’or Moonshine d’Omega est à ce titre ultra séduisant dans la mesure où il revêt une robe pâle et une teinte douce.

Mais cela demeure un or évocateur de l’or jaune.
Le mieux reste ainsi de voir la montre de vos propres yeux et surtout de la passer au poignet pour en apprécier les multiples qualités.
Cela tombe bien : The Watch Observer va vous proposer d’ici quelques jours une soirée exclusive de découverte des nouvelles montres Omega 2019 - parmi lesquelles cette Speed 50 ans mais également les nouvelles très belles Seamaster et autres Globemaster introduites cette année au catalogue de la marque.
Un évènement en comité restreint à ne manquer sous aucun prétexte.
Alors stay tuned !

 

Les +
  • La pertinence du modèle historique choisi comme base de cette édition anniversaire
  • une réinterprétation particulièrement réussie du modèle de 1969 : esthétique vintage et emblématique et conception ultra haut de gamme
  • des tonalités atypiques mais d’une grande élégance
  • un mouvement de dernière génération, fiable et précis, magnifique
  • un magnifique bracelet
  • une édition limitée à seulement 1.014 exemplaires
Les -
  • un poids qui pourra en freiner certains - mais qui demeure parfaitement classique pour une montre homme tout or - alors même que du haut de ses 200 grammes, la montre est très confortable
  • des tonalités atypiques et donc segmentantes
  • une Speedmaster privée de lisibilité nocturne (mais c'est normal sur une montre classique)
  • une réserve de marche un peu juste eu égard aux standards actuels qui s'établissent aux alentours des 70 heures
Informations complémentaires
  • A propos de la Speedmaster BA 145.022 - Sur les 1.014 pièces produites entre 1969 et 1972/73, les numéros 1 et 2 ont été offerts à Richard Nixon et Spiro Agnew qui n’ont pu les accepter, ces deux exemplaires étant désormais conservés au Musée Omega ; les exemplaires 3 à 28 ont été offerts à des astronautes de la NASA (dont les membres de la Mission Apollo 11) ; les N°29 à 32 furent remis à des personnalités horlogères ou politiques Suisses ; les N°33 à 1.000 ont quant à eux été vendus dans le réseau de détaillants Omega de l’époque ; les N°1.001 à 1.008 ont été remis aux astronautes qui n'avaient pas encore effectué de mission en novembre 1969 (c’est-à-dire aux astronautes des missions Apollo 14 à 17 et les N°1.009 à 1.014 ont été distribués à des personnalités (sans qu’il soit précisé lesquelles)
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
Diaporama
15 Photos pour voir cette montre sous toutes les coutures
Cliquez sur une Photo pour ouvrir le diaporama.
  • Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - avis, prix, photos
  • Omega Speedmaster Moonwatch BA 145.022 - modèle original de 1969
  • Chronographe Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - 1014 exemplaires
  • Montre de luxe Homme - Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine
  • Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - revue complète et photos Live
  • Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary : boîte et bracelet en or Moonshine 18 carts
  • Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - vue du logo en applique
  • Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - chronographe tricompax
  • Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - un magnifique cadran brossé
  • Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - des index en appliques en onyx noir
  • Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - un superbe bracelet en or moonshine
  • calibre Master Co-Axial 3861 - Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine
  • Calibre Master Co-Axial 3861 (remontage manuel) - Omega Speedmaster Moonwatch 50ème anniversaire or Moonshine
  • une élégante montre de sport - Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine
  • Omega Speedmaster Moonwatch 50th anniversary Moonshine - wristshot

Données constructeur

Marque Omega
Modèle Speedmaster Moonwatch Apollo 11 50th anniversary
Référence constructeur 310.60.42.50.99.001
Boîtier (matière) Or Moonshine 18 carats
Diamètre boîtier (hors couronne) 42 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 42,90 mm
Mouvement Remontage manuel
Calibre Calibre Omega Master Co-Axial 3861
Base calibre Manufacture / Lémania 1871
Fonctions Seconde
Minute
Heure
Chronographe
Verre Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche 50h
Fond transparent OUI
Entre-cornes 20 mm
Longueur corne à corne 47 mm
Hauteur boîtier 13,32 mm
Etanchéité 50 m
Bracelet (matière) Or Moonshine 18 carats
Boucle (type) Boucle déployante
Boucle (matière) Or Moonshine 18 carats
Poids total 200 grammes (pour un poignet de 17,5cm de circonférence)
Prix public conseillé en France au 26/06/2019 32,000.00 € calc

L'avis de la rédaction 81.5/100

Confort / Agrément (/15) 13
détail Mouvement (/20) 14
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 3
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1
détail Finitions (/20) 20
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
détail Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
détail Bonus (/10) 7
Série limitée (/3) 2
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
Lors d'une soirée de collectionneurs, pour les rendre jaloux !

Note des internautes 96/100

Confort / Agrément (/15) 13.5
Mouvement (/20) 19.5
Finitions (/20) 20.5
Fonctionnalité (/20) 18.5
Bonus (/10) 10.5
Rapport qualité / prix (/15) 15.5
Noter cette montre
  • Commentaires 3

    Posté par :
    GSlover

    Pas pour moi : trop voyant !

    Posté par :
    YemaMan

    Pas fan de l'or "jaune" poour ma part mais elle est plutôt très belle, je dois l'avouer

    Posté par :
    Watchaddict

    Très beau ce chrono !