Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal bracelet caoutchouc

Par Paul Ragiac, le 23 juillet 2012
Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal bracelet caoutchouc
Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal bracelet caoutchouc
Diaporama
Située au sommet de sa gamme, l'Omega Seamaster Planet Ocean Titanium réunit des matériaux novateurs autour d'un design unique et intemporel. TWO teste pour vous une plongeuse résolument high-tech !
Exclusivité ! Découvrez l'Essai de la Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal bracelet caoutchouc. Caractéristiques techniques, Photos, notes de la rédaction et prix du neuf.
L'avis de la rédaction
78/100
Note des internautes
87/100

La Titanium Liquidmetal, vitrine technologique d'Omega

Qui aurait pu deviner ce que serait Omega aujourd'hui lorsqu'il y a une vingtaine d'années, Nicolas G. Hayek, alors PDG du Swatch Group, décidait de faire de cette marque le fleuron et la locomotive de son groupe horloger ?

Le chemin parcouru depuis est réellement impressionnant !
En moins d'une quinzaine d'années, Omega est parvenue à introduire et à généraliser une technologie complètement nouvelle : l'échappement co-axial, de l'horloger anglais George Daniels.
Mais la marque a également réussi à élargir et à asseoir ses collections tout en donnant naissance à plusieurs séries de mouvements de manufacture, dont les calibres 8500 et 9300.

Située au sommet de sa gamme, l'Omega Seamaster Planet Ocean Titanium réunit des matériaux novateurs autour d'un design unique et intemporel.

Lancée en 2005, la Seamaster Planet Ocean est caractéristique de la transformation opérée par Omega.
Inspirée de son prestigieux passé, en particulier de sa mythique Seamaster 300, la Planet Ocean s'est rapidement positionnée sur le créneau des montres de plongée comme challenger direct de la Submariner, célèbre modèle de son concurrent Rolex.

Depuis, la gamme n'a cessé d'accueillir des améliorations successives, tant sur le plan des matériaux que de la conception, Omega cherchant à se placer comme l'un des leaders les plus innovants du secteur.

A ce titre, la Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal constitue indéniablement l'une des pièces les plus achevées de la nouvelle dynamique qui anime la marque.

 

Un boîtier ultra-léger en titane

Révélée pour la première fois lors de la Foire de Bâle 2011, la Titanium Liquidmetal est le premier modèle de la lignée Seamaster Planet Ocean entièrement réalisé en titane.

Dès la prise en main de la montre, l'avantage du matériau paraît évident : malgré sa taille imposante – 45,5 mm de diamètre, cette Omega reste d'une légèreté étonnante
(120 grammes), un atout non négligeable pour une montre de sport.

L'autre élément de surprise, c'est l'alliage de titane qu'Omega a retenu et dont le rendu singulier donne l'impression d'avoir en main un matériau de premier choix.
D'une texture plutôt inhabituelle, ce titane réfléchit la lumière avec une palette de nuances extrêmement riche et variée, allant de l'acier inoxydable au platine, en passant par des reflets presque noirs dans les situations de faible luminosité.

Révélée pour la première fois lors de la Foire de Bâle 2011, la Titanium Liquidmetal est le premier modèle de la lignée Seamaster Planet Ocean entièrement réalisé en titane.

Bénéficiant d'une grande variété de types de finitions – finitions brossées, polies, satinées et microbillées, l'autre intérêt de ce boîtier est incontestablement son niveau d'exécution impressionnant.

Etanche à 600 mètres, cette plongeuse ne joue pas sur le créneau de la performance, d'autres modèles faisant mieux qu'elle en matière de résistance aux profondeurs sous-marines.

Toutefois, cette Titanium Liquidmetal propose un niveau de réalisation très séduisant – et rarement atteint sur une plongeuse tout titane.

Equipée d'un fond saphir, elle offre par ailleurs la possibilité d'observer son mouvement mécanique, une prestation peu courante sur une montre aussi étanche.

 

Contrairement aux autres modèles de la gamme, cette Omega dispose de deux couronnes au crénelage identique, l'une pour la valve à hélium, l'autre pour le réglage de l'heure.
Un reproche cependant : si le dévissage de la couronne de mise à l'heure ne pose aucun souci, son revissage les doigts mouillés s'avère moins facile.

Présentée ici sur un bracelet en caoutchouc de belle facture, ce dernier affiche un rendu proche de celui d'un bracelet en cuir avec notamment un fil de nylon blanc surpiqué.
Très léger et sans odeur, ce bracelet dispose sur son revers d'un motif en relief qui ne colle pas à la peau en cas de transpiration ou au sortir de l'eau.

Enfin, muni d'une boucle déployante sécurisée en titane, ce bracelet permet de facilement réajuster sa longueur en cas de port sur une combinaison de plongée.

 

Un affichage high-tech et de grande volée

Côté affichage, cette Titanium Liquidmetal présente une belle modernité en combinant une lunette de plongée high-tech à un cadran à la finition très soignée.

Le traditionnel insert en aluminium qui équipe la lunette de la Planet Ocean a été ici remplacé par un modèle alliant céramique et Liquidmetal.
Ce dernier est un tout nouvel alliage à base de zirconium, dont Omega possède l'exclusivité pour toutes les applications horlogères – mais qui est également employé en électronique pour le refroidissement des composants.

Coulé à haute température dans les cavités de la bague en céramique, l'ensemble est poli jusqu'à obtenir une surface parfaitement lisse.
Le résultat est une lunette à l'apparence vitrifiée et brillante, dont les indications sont théoriquement insensibles aussi bien aux rayures qu'à une exposition intensive au soleil.

Côté affichage, cette Titanium Liquidmetal présente une belle modernité en combinant une lunette de plongée high-tech à un cadran à la finition très soignée.

Contrairement à la concurrence, la lunette d'Omega présente l'avantage de ne retenir ni la poussière ni la saleté grâce à une absence totale de creux.
Un regret toutefois, lié à son utilisation en plongée : l'absence de marquage des minutes après le premier quart d'heure.

Côté cadran, la marque est partie sur l'affichage classique de la Planet Ocean, toutefois sublimé par une réalisation hors pair.

Qu'il s'agisse du nom ou du logo de la marque, des index, des chiffres ou encore de l'aiguillage, l'ensemble bénéficie d'un polissage diamant ainsi que de surfaces parfaitement planes ou anglées.
Les jeux de lumière sont remarquables avec une lecture de l'heure optimale et très contrastée grâce à un traitement antireflets double face.

 

De nuit, l'action du Super-LumiNova est particulièrement intense et se prolonge longtemps après l'exposition à la lumière d'une lampe torche.
Les traitements luminescents sont par ailleurs différenciés, avec une couleur verte pour l'aiguille des minutes et la capsule de la lunette et un traitement bleu pour les index des heures et le reste de l'aiguillage.

Pour finir, le bleu pétrole qui accompagne la lunette et le cadran laqué de cette Planet Ocean propose les nuances superbes qui se marient parfaitement aux reflets du titane – et qui achève de donner à cette montre de plongée une personnalité bien à elle !

 

Une mécanique techniquement à la pointe

Sous le cadran de cette Seamaster, on retrouve le calibre de manufacture Omega 8500 sorti en 2007.

Entièrement développé autour de la technologie co-axiale propre à la marque, ce mouvement de nouvelle génération bénéficie des connaissances les plus récentes en matière horlogère.

Son système de remontage automatique, totalement silencieux et efficace, a été couplé à un double barillet afin d'assurer 60h de réserve de marche tout en minimisant les phénomènes de friction et d'usure.

Equipée d'un fond saphir, cette Seamaster offre la possibilité d'observer son mouvement mécanique, une prestation peu courante sur une montre aussi étanche.

Niveau précision, ce calibre profite de la technologie co-axiale, d'un pont de balancier traversant, d'un système de réglage par micro-vis ou encore du tout dernier spiral en silicium de la marque.

Equipé de 39 rubis et oscillant à la fréquence de 25.200 alt./h, ce calibre certifié par le C.O.S.C. a fait preuve d'une excellente précision de marche avec un + 2 secondes/jour.

L'Omega 8500 bénéficie par ailleurs d'un utile stop-seconde, d'un changement de date à saut instantané, ainsi que d'une aiguille des heures à réglage indépendant – bien pratique pour avancer ou reculer d'une heure sans perturber les minutes et les secondes.

Pour terminer, ce calibre dispose d'une finition intégralement rhodiée et affiche des Côtes de Genève en arabesque et des platines anglées.
Bref, de la belle mécanique !

Conclusion

Authentique petit bijou de haute technologie, l'Omega Titanium Liquidmetal constitue une nouvelle étape intéressante dans l'évolution de la Seamaster Planet Ocean.
Bien que ne jouant pas sur le créneau de la performance, son habillage unique et de haute voltige comme son mouvement mécanique la placent directement dans le peloton de tête des montres de plongée les plus à la pointe.
Une pièce magnifique à essayer impérativement si votre budget vous le permet.
Du grand Omega !

 

Les + :

  • un design de plongeuse mythique dans un boîtier high-tech
  • un cadran somptueux, lisible de jour comme de nuit
  • un bleu pétrole aux nuances superbes
  • un calibre à la pointe de la technique horlogère

 

Les – :

  • ses dimensions généreuses qui ne conviendront pas à tous
  • la couronne, difficile à revisser les doigts mouillés
  • l'absence de marquage des minutes sur la lunette après 15 minutes

 

Informations complémentaires :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
  • accédez aux collections et aux prix du neuf Omega
Diaporama
18 Photos pour voir cette montre sous toutes les coutures
Cliquez sur une Photo pour ouvrir le diaporama.
  • Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal bracelet caoutchouc
  • Montre de plongée Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Montre automatique Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Montre homme Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Montre de plongée Omega Seamaster PO Titanium Liquidmetal
  • Lunette tournante Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Index montre Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Aiguille des secondes Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Aiguille des heures Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Mouvement automatique Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Calibre Omega 8500 Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Masse oscillante Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Platine de l'Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Mouvement manufacture Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • bracelet caoutchouc Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal
  • Montre de plongée Omega Seamaster PO Titanium Liquidmetal bracelet caoutchouc
  • Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal de nuit
  • Montre de sport Omega Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal

Données constructeur

Marque Omega
Modèle Seamaster Planet Ocean Titanium Liquidmetal bracelet caoutchouc
Référence constructeur 232.92.46.21.03.001
Boîtier (matière) Titane Grade 5 + Liquidmetal
Diamètre boîtier (hors couronne) 45,50 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 48,36 mm
Mouvement Automatique
Calibre Omega 8500
Base calibre Manufacture
Fonctions Valve hélium
Seconde
Minute
Heure (réglage indépendant)
Date
Verre Saphir bombé antireflets double face
Capacité de la réserve de marche 60h
Fond transparent OUI
Entre-cornes 22 mm
Longueur corne à corne 51,30 mm
Hauteur boîtier 16,85 mm
Etanchéité 600 m
Bracelet (matière) Caoutchouc
Boucle (type) Boucle déployante
Boucle (matière) Titane Grade 5
Poids total 120 grammes
Prix public conseillé en France au 23/07/2012 5,800.00 € calc

L'avis de la rédaction 78/100

Confort / Agrément (/15) 13.5
détail Mouvement (/20) 12.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
détail Finitions (/20) 17.5
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1.5
détail Fonctionnalité (/20) 18.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 2.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
détail Bonus (/10) 2
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
Pour une plongée sportive suivie d'un cocktail sur la plage !

Note des internautes 87/100

Confort / Agrément (/15) 13.5
Mouvement (/20) 18
Finitions (/20) 18
Fonctionnalité (/20) 18
Bonus (/10) 7.5
Rapport qualité / prix (/15) 13.5
Noter cette montre
  • Commentaires 5

    Posté par :
    WILSON33

    Achat en 42mm ! splendide avec une combinaison néoprène, une plongeuse à la lecture claire sous l'eau. extrêmement confortable au poignet.

    Posté par :
    carlos

    Vous faite erreur! Le 8500 n'a pas de date a saut instantanée. C'est le 86** derivé du 8500 que l'ont retrouve sur l'aquaterra annual calendar qui est à saut instantanée. Bonne article sinon.

    Posté par :
    luc

    Elle est magnifique !! Résultat : Je viens de l'acheter en 42mm c'est top !

    Posté par :
    Kiliwatch

    C'est vrai que la réalisation a l'air magnifique. Le prix me semble aussi bien positionné. Reste que 45,5 mm de diamètre, ce n'est pas à la portée de tous les poignets une fois la combinaison de plongée enlevée...

    Posté par :
    Thedude

    Efficacité, belle finition, look sympa... Une très belle Omega ! A choisir, j'ai cependant un petit faible pour la version cadran noir en série limitée !