Jaeger-LeCoultre Master Calendar Météorite

Par André-Pierre Senet, le 11 juin 2015
Jaeger-LeCoultre Master Calendar Météorite acier : revue, photos exclusives et prix de vente
Jaeger-LeCoultre Master Calendar Météorite acier : revue, photos exclusives et prix de vente
Diaporama
A l'occasion du SIHH, Jaeger-LeCoultre déclinait l'un de ses best-sellers, la Master Calendar, en l'habillant d'un somptueux cadran en météorite. Passage au crible d'une montre classique revisitée.
Exclusivité ! Découvrez notre revue complète de la Master Calendar cadran Météorite. L'avis de la rédaction, les photos, le prix de vente et les specs.
L'avis de la rédaction
77.5/100
Note des internautes
87/100

Jaeger-LeCoultre : l’incontournable Manufacture

Nombreuses sont les manufactures à s’être tourné vers Jaeger-LeCoultre pour se fournir en mouvements.

La Grande Maison fut et demeure un formidable vivier de conception mécanique sans lequel bien des montres, aujourd’hui reconnues comme historiques, n’auraient pas eu de moteur à la hauteur de leurs ambitions.

La marque est en effet l'une des plus belles manufactures, mêlant tradition et innovation avec un bonheur certain - profitez-en pour explorer les collections et les prix Jaeger-LeCoultre.

Dans le parcours historique de Jaeger-LeCoultre, il faut faire une place à part à une complication esthétique et utile à la fois : le calendrier simple complet avec indication astronomique - ou, pour faire court, le triple calendrier à phase de Lune.

Bien que devenues aujourd'hui fonctionnellement superflues, Jaeger-LeCoultre, fidèle à cette tradition du calendrier simple complet, continue de proposer régulièrement à son catalogue ce type de montres - pour le plus grand plaisir des amateurs !

D’un abord parfois compliqué - en raison des multiples sous-cadrans et aiguilles qu'elles peuvent comporter, les montres dotées d'une telle complication offrent à leur propriétaire la facilité d’une lecture directe du jour de la semaine, de la date et du mois.
En y adjoignant l’indication de la phase de la Lune, on ajoute une dimension astronomique quelque peu poétique à l'ensemble.

Posséder une montre qui indique la seconde, la minute, l’heure, le jour et la date, le mois et parfois l’année, tout en indiquant la phase de la Lune comme pour repositionner la Terre dans son milieu spatial, est une expérience singulière dans la vie horlogère d’un amateur de montres en lui offrant une approche visuelle directe des différents rythmes du passage du Temps.

Dès 1939, Jaeger-LeCoultre a introduit ces calendriers simples complets dans des montres bracelets.

Le mécanisme simple de ces calendriers, leur évidente utilité à une époque dépourvue d’informatique ou de téléphone cellulaire, allait assurer un vrai succès à ce type de montres.

Bien que devenues aujourd'hui fonctionnellement superflues, Jaeger-LeCoultre, fidèle à cette tradition du calendrier simple complet, continue de proposer régulièrement à son catalogue ce type de montres - pour le plus grand plaisir des amateurs !

 

Jaeger-LeCoultre Master Calendar : une montre classique
                                                                   à la conception soignée

Lors du dernier SIHH, la Manufacture de la Vallée de Joux dévoilait ainsi un modèle qui mérite doublement son qualificatif d’astronomique.

Doté d’un affichage de la phase de la Lune, il offre par ailleurs le spectacle d'un ballet de quatre aiguilles qui se déroule sur fond de météorite, ajoutant l’exotisme sidéral à la poésie lunaire.

Cette nouvelle Master Calendar - ici en version acier, dispose d'un boîtier hautement classique dans sa forme qui reprend les codes esthétiques de la lignée traditionnelle de ces montres.
C'est à peine si l'on remarque une hauteur de flancs un peu plus importante que sur les modèles précédents - un choix qui permet de mieux intégrer la couronne de remontoir qui dépassait franchement sous le boîtier auparavant.

Le boîtier de cette Master Calendar affiche de longs et larges chanfreins en biseau sur la longueur des cornes - une astuce qui affine sa silhouette et ajoute ce détail de finition qui caractérise les montres de belle facture.

Le boîtier de cette montre classique signée Jaeger-LeCoultre affiche de longs et larges chanfreins en biseau sur la longueur des cornes - une astuce pour affiner sa silhouette et qui fonctionne très bien en ajoutant ce détail de finition qui caractérise les montres de belle facture.

La lunette à double pans inclinés affine quant à elle la transition avec le boîtier et amincit l’entourage du verre saphir.
Légèrement bombé, il affleure à peine la lunette, ajoutant un peu de transparence au profil.

Si l’on ajoute le fond saphir de la boîte qui dévoile le mouvement dans toute sa qualité de décoration, mais qui participe aussi à un profil bien géré avec son pourtour fortement creusé, on ne peut que louer un dessin certes classique mais plein de petits détails qui prouvent une vraie recherche esthétique dans la simplicité des lignes.

Fixé aux anses, le bracelet en alligator ne se fera remarquer que par ses extrémités incurvées pour une intégration plus fluide au boîtier - encore un détail esthétique plaisant qui témoigne du soin apporté par Jaeger-LeCoultre à cette Master Calendar.

 

Master Calendar Météorite : un cadran exclusif

Même si cette Master Calendar dispose d'un joli boîtier à la conception très soignée et au confort de porté parfait, son atout essentiel réside bien entendu dans son magnifique cadran.

Les marques qui disposent dans leur catalogue de modèles équipés de tels cadrans ne sont pas légion.
Citons brièvement la marque à la couronne avec une version de sa Rolex Daytona équipée d'un cadran météorite (Réf. M116519-0195) ou encore Omega dont une version de la Speedmaster
- le modèle Apollo-Soyuz 35th Anniversary, aujourd'hui sorti du catalogue - disposait lui aussi d'un cadran du même type.

C'est dans une météorite tombée quelque part en Suède que les cadraniers de chez Jaeger-LeCoultre découpent de fines tranches qui seront ensuite déposées sur une base de cadran pour donner naissance à cette magnifique Master Calendar.

Venue des profondeurs de notre système solaire - et plus précisément de la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter, une météorite a percuté notre bonne vieille Terre, quelque part en Suède.
C’est de ce voyageur désormais immobile qu’ont été débitées de fines tranches qui sont collées par les cadraniers Jaeger-LeCoultre sur une base de cadran.

Le reste est affaire de beaucoup de soin et de temps pour découper les endroits stratégiques des guichets, de la petite seconde et du puits central des aiguilles.

Il faut y ajouter les chiffres et les index appliqués aux facettes polies, les fines typographies noires parfaitement exécutées dont le 31 bleu se distingue à 12h ainsi que les quatre points luminescents.
Tout cela sans jamais briser, ébrécher, fendre - bref sans abîmer la fine et précieuse tranche de métal stellaire.

Au-delà du côté exclusif et unique de chaque cadran - chaque tranche présentant ses caractéristiques propres, le spectacle nervuré (dont on a l'impression parfois qu'il est en relief) offert par cette Master Calendar est de toute beauté.

D'élégantes aiguilles aux facettes alternant le poli miroir et le fin poudré mat, caractéristiques des productions Jaeger-LeCoultre, viennent animer ce petit morceau d’espace et assurent par ailleurs une très bonne lisibilité diurne à la montre.

Enfin, presque insolente dans sa rondeur dorée, la Lune traverse le gris du cadran au rythme de ses phases.

 

Calibre Jaeger-LeCoultre 866 : une mécanique fiable
                                                          à la construction maîtrisée

Pour motoriser cette nouveauté 2015, la Grande Maison fait appel, comme pour les Master Calendar classiques, à son Calibre 866.

Il s'agit d'un mouvement à la conception modulaire.

Fiable et disposant d'une construction parfaitement maîtrisée, le calibre Jaeger-LeCoultre 866 qui équipe cette Master Calendar dispose d'un rotor agrémenté d'un segment en or 22 carats destiné à en optimiser les rotations pour un remontage plus efficace.

A la base, on trouve un mouvement automatique classique de chez Jaeger-LeCoultre - autrement dit fiable et précis avec une excellente finition et une décoration agréable.
Rien à craindre donc du côté de la mécanique, à la fois moderne et parfaitement maîtrisée.

Entre cette base de mouvement et le cadran vient se nicher la partie compliquée de la montre - un ensemble précisément ajusté de disques et de rouages qui constituent la partie calendrier et phase de Lune de la montre.

Cette construction sur deux niveaux se voit d’ailleurs au petit décalage existant entre la position des correcteurs situés sur le flanc gauche de la montre et celle de la couronne de remontoir.

Toute la mécanique embarquée par cette Master Calendar vient prendre son énergie à la même source que les heures et minutes, le mouvement délivrant néanmoins 40h de réserve de marche pour une montre qui dépasse à peine le centimètre d’épaisseur.

Le réglage initial de toute cette mécanique ne demande que peu de temps s’il est fait dans le bon ordre, faute de quoi une certaine frustration agacera les plus sensibles.

Le magnifique cadran très typé de cette Master Calendar en fait un modèle qui pourra difficilement être votre seule et unique montre - une Jaeger-LeCoultre qui s'adresse ainsi en priorité aux collectionneurs !

Par ailleurs, il convient d'éviter absolument d’intervenir durant la période comprise entre 22h et 2h du matin - période durant laquelle le calendrier prépare puis exécute les différents ajustements du passage de la date, du jour, de la phase de Lune et du mois s’il y a lieu.

Cette Jaeger-LeCoultre Master Calendar embarque ainsi une mécanique certes fiable mais qui demande, comme tous les calendriers compliqués, un minimum de respect.

La petite correction de date s’effectue cinq fois par an en actionnant le correcteur situé à 4h.

Certains regretteront sans doute que Jaeger-LeCoultre n'ait pas pris soin d'indiquer sur le fond de la montre, pour un agrément de manipulation optimisé, les fonctions pilotées par chacun des trois correcteurs.
Autre regret : le passage de la date et du jour qui n’est pas instantané...

Il convient d'ailleurs de préciser qu'en pratique, ce type de montre doit être porté quotidiennement, avec une pause éventuelle d’une journée.
L’achat d’un remontoir électrique s'avèrera néanmoins fort utile à l’amateur qui change souvent de montres.

 

Conclusion

Comment ne pas être séduit par cette élégante alliance de l’Espace et du Temps signée Jaeger-LeCoultre ?
Toute d’acier, habillée d’accords de gris et de noir et de quelques petites touche de bleu, cette Master Calendar très spéciale mérite incontestablement le coup d’œil et pourra déclencher le coup de cœur.
Le calendrier à phase de Lune est toujours un peu poétique par nature.
Rehaussé de cette petite tranche de météorite exclusive, il invite au voyage imaginaire dans la froide immensité.
Attention cependant : son magnifique cadran très typé en fait un modèle qui pourra difficilement être votre seule et unique montre - une Jaeger-LeCoultre qui s'adresse ainsi en priorité aux collectionneurs !

 

Les + :

  • un morceau d’Espace au poignet !
  • un cadran somptueux
  • une ligne classique et pure, soignée dans les détails
  • des aiguilles des heures et minutes très bien conçues et d'une efficacité redoutable
  • une mécanique éprouvée
  • une incontestable qualité d’ensemble
  • un prix certes élevé mais cohérent avec l’exclusivité réelle

 

Les - :

  • le passage de la date et du jour qui n’est pas instantané
  • la lisibilité de la date
  • les fonctions des correcteurs dont on aimerait qu'elles soient gravées sur le fond vissé
  • une lisibilité nocturne anecdotique
  • gare aux erreurs : pas de sécurité pour les distraits !

 

Informations complémentaires :

  • Jaeger-LeCoultre livre cette Master Calendar accompagnée d'un outil correcteur
  • la Manufacture livre également dans le coffret un certificat qui atteste de la provenance de la météorite dont est fait le cadran
  • Jaeger-LeCoultre décline cette Master Calendar dans une version habillée d'or rose (visible dans notre série photos) - Réf. 1552540 / Prix de vente ici = Jaeger-LeCoultre Master Calendar cadran météorite or rose
  • poignet du rédacteur / testeur = 18 cm
Diaporama
17 Photos pour voir cette montre sous toutes les coutures
Cliquez sur une Photo pour ouvrir le diaporama.
  • Jaeger-LeCoultre Master Calendar Météorite acier : revue, photos exclusives et prix de vente
  • Jaeger-LeCoultre Master Calendar Météorite Réf 1558421 - avis, photos et prix du neuf
  • Jaeger-LeCoultre Master Calendar Météorite Réf 1558421 - nouveauté SIHH 2015
  • Jaeger-LeCoultre Master Calendar Météorite au poignet
  • Montre avec cadran météorite - Jaeger-LeCoultre Master Calendar
  • Jaeger-LeCoultre Master Calendar (SIHH 2015) - montre de luxe avec cadran météorite
  • Jaeger-LeCoultre Master Calendar Réf 1558421 avec Phases de Lune
  • Montre originale Jaeger-LeCoultre Master Calendar Réf 1558421
  • Montre automatique Jaeger-LeCoultre Master Calendar Réf 1558421
  • Jaeger-LeCoultre Master Calendar or rose Réf 1552540
  • Montre habillée Jaeger-LeCoultre Master Calendar
  • Bracelet alligator noir Jaeger-LeCoultre (modèle Master Calendar)
  • Jaeger-LeCoultre Master Calendar Cadran Météorite vue côté mouvement
  • Calibre Jaeger-LeCoultre 866 - masse oscillante - Jaeger-LeCoultre Master Calendar Cadran Météorite
  • Mouvement automatique Jaeger-LeCoultre 866
  • Montre de luxe Jaeger-LeCoultre Master Calendar or rose Réf 1552540
  • Montre Hommes Jaeger-LeCoultre Master Calendar Météorite

Données constructeur

Marque Jaeger-LeCoultre
Modèle Master Calendar
Référence constructeur 1558421
Boîtier (matière) Acier
Diamètre boîtier (hors couronne) 39 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 41,70 mm
Mouvement Automatique
Calibre Calibre Jaeger-LeCoultre 866
Base calibre Manufacture
Fonctions Seconde
Phases de lune
Mois
Minute
Jour
Heure
Date
Verre Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche 40h
Fond transparent OUI
Entre-cornes 20 mm
Longueur corne à corne 46,70 mm
Hauteur boîtier 10,85 mm
Etanchéité 50 m
Bracelet (matière) Alligator
Boucle (type) Boucle déployante
Boucle (matière) Acier
Poids total 80 grammes
Prix public conseillé en France au 11/06/2015 11,700.00 € calc

L'avis de la rédaction 77.5/100

Confort / Agrément (/15) 15
détail Mouvement (/20) 13.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4.5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2.5
détail Finitions (/20) 17
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
détail Fonctionnalité (/20) 12
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 0.5
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
détail Bonus (/10) 5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
Pour une soirée interstellaire avec Ouranos !

Note des internautes 87/100

Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 17
Finitions (/20) 19
Fonctionnalité (/20) 16.5
Bonus (/10) 7
Rapport qualité / prix (/15) 14
Noter cette montre
  • Commentaires 1

    Posté par :
    Popeye

    Maginifique ! Mais je ne suis pas convaincu que ce modèle soit facile à porter tous les jours...