Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time

Par André-Pierre Senet, le 6 novembre 2015
Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time - revue (notes de la rédaction et des internautes), photos et prix du neuf
Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time - revue (notes de la rédaction et des internautes), photos et prix du neuf
Diaporama
Jaeger-LeCoultre étoffe sa collection Geophysic avec le modèle Universal Time. Au menu de cette superbe montre automatique pour amateurs d'horlogerie : Temps Universel et seconde vraie. Découverte.
Montres de luxe - notre revue critique de la Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time : avis, photos exclusives, caractéristiques et prix du neuf.
L'avis de la rédaction
80.5/100
Note des internautes
92/100

   Sélection Guide d'achat Noël 2015   
Voir toutes les montres Hommes testées et recommandées par la rédaction

Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time : un bel hommage à l’Histoire des Geophysic

La Grande Maison a marqué l’année 1958 avec son désormais légendaire chronomètre Geophysic dont une superbe réédition, la Jaeger-LeCoutre Geophysic 1958, avait été dévoilée par la filiale du Groupe Richemont en avril 2014.

A l'occasion du salon Watches & Wonders, Jaeger-LeCoultre a étoffé son offre de montres mécaniques de haute précision avec la Geophysic Universal Time, un séduisant modèle doté d'une combinaison de deux complications très visuelles : La seconde vraie et le Temps Universel.

Nous ne reviendrons pas sur l’histoire de cette illustre lignée que vous retrouverez dans l'Essai susmentionné, sinon pour en rappeler l’objectif fondateur : la précision - profitez-en pour explorer le catalogue et les prix Jaeger-LeCoultre.
Une précision de la mécanique, si importante pour un instrument qui mesure le temps mais qui parfois finit par passer au second plan face à la multitude des critères d’achat !

A l'occasion du salon Watches & Wonders, Jaeger-LeCoultre a étoffé son offre de montres mécaniques de haute précision avec la Geophysic Universal Time, un séduisant modèle doté d'une combinaison de deux complications très visuelles : La seconde vraie et le Temps Universel.

La seconde vraie, également appelée "true beat" ou "seconde morte", réside dans un affichage exact de la seconde par saut précis des secondes, l'une après l'autre, et non par le glissement plus ou moins fluide de la traditionnelle trotteuse des mouvements mécaniques.

Certes, depuis l’avènement du quartz, les montres les plus communes affichent précisément la seconde vraie.
Mais en terme de difficulté mécanique, cette complication - car c’en est une - est singulièrement rare.

Pour l'afficher, il faut de la mécanique tournant en permanence, à la fois légère, précise et fiable, pour réaliser ce simple saut qui semble si naturel de nos jours.
Bien peu de manufactures s’y sont d'ailleurs risquées tant cet affichage pas à pas risque d’altérer la précision de la montre.

Aussi, Jaeger-LeCoultre réserve le meilleur de ses récents développements pour assurer cette précision, avec notamment son balancier Gyrolab®, fruit de huit années de soins attentifs pour passer du confidentiel au stade de la production de série.

Jaeger-LeCoultre a réservé le meilleur de ses récents développements pour assurer une véritable précision à cette nouvelle Geophysic, avec notamment son balancier Gyrolab®, fruit de huit années de soins attentifs pour passer du confidentiel au stade de la production de série.

Cette seconde vraie survole par saut d'une seconde un joli cadran à vocation décorative et pédagogique qui offre une vision aérienne de notre hémisphère Nord.

Pour comprendre le système de Temps Universel, son utilité et sa finesse de conception, il faut examiner les deux anneaux concentriques qui l’entourent.

A l’extérieur d’abord, un anneau fixe portant le nom de vingt-quatre villes, évidemment connues pour figurer chacune dans un fuseau horaire différent.

Très vite, l’œil s’habitue à la position assez inédite - il est d’usage de placer le fuseau GMT (ou UTC désormais) à midi - de Londres, le méridien de référence étant toujours celui de Greenwich, banlieue de la capitale britannique.

Mais le Pôle Nord étant au centre du cadran, cette vision verticale de l’hémisphère aurait été fort déroutante avec une Europe inversée !

Le choix effectué par les équipes Jaeger-LeCoultre est donc parfaitement cohérent et offre une lecture instinctive.

 

Une lecture instinctive et un réglage simple par la couronne

Le méridien est matérialisé par une fine ligne blanche et rouge qui traverse tout le cadran et cet affichage polaire autorise la matérialisation des vingt-quatre fuseaux de base.

Petite finesse bien vue de la part de l'inventeur de l'iconique Reverso - qui fêtera d'ailleurs ses
85 ans à l'occasion du SIHH 2016 : un arc de cercle prolonge certaines villes, indiquant par un astérisque le décalage saisonnier d’une heure (heure d'été / heure d'hiver) en pratique dans nombre de pays.

L’anneau des villes étant fixe, il est nécessaire de régler l’heure de la montre sur Londres (GMT), ce qui affiche aussitôt le temps des autres villes de référence lisible sur l’anneau mobile. Il est ainsi, sur la photo ci-dessus, 11h08 à Londres, 12h08 à Paris et 06h08 à New York.

Le deuxième anneau porte l’indication des 24 heures avec un point à la demie.
Il est solidaire du réglage principal de la montre (heure/minute/seconde), couronne de remontoir tirée au second et dernier cran.

Afin de régler votre Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time, il faut au préalable caler la référence.
L’anneau des villes étant fixe, il est nécessaire de régler l’heure de la montre sur Londres (GMT), ce qui affiche aussitôt le temps des autres villes de référence lisible sur l’anneau mobile.
Le BIPM vous fournira gracieusement sur son site Internet (bipm.org) le temps UTC pour ce faire.

Deuxième étape : quelle heure est-il là où vous vous trouvez ?
Vous lirez cette information directement sur le système des anneaux du Temps Universel sans besoin d'effectuer le moindre réglage.

Cependant, si vous souhaitez une lecture par aiguille, plus instinctive, déplacez celle des heures, et seulement elle, pour la mettre dans la bonne position.
Il suffit pour ce faire de repousser délicatement la couronne d’un cran vers le boîtier (1er cran) pour accéder au réglage indépendant de l’heure.

L’aiguille des heures se désolidarise des autres et permet de se positionner sur l’heure locale par incréments d'une heure.

Vous ne chercherez pas sur ce somptueux cadran l’exactitude de la représentation de l'hémisphère Nord mais plutôt la perception immédiate des grandes masses continentales et de leurs positions, les océans étant notamment d’un bleu laqué en dégradé très séduisant.

Les deux disques continueront quant à eux à afficher l’heure de tous les autres fuseaux.

Ainsi, à Paris en novembre, l’aiguille est décalée d’un cran (donc d'1h) par rapport à GMT. Mais en mars, et sans dérégler la montre, vous sauterez d’un cran supplémentaire pour passer en GMT +2, notre heure d’été (donc 2h de plus que GMT).

Un séjour à New York ?

L’heure est déjà affichée par le système des anneaux du Temps Universel sans besoin d'effectuer le moindre réglage.

Si vous souhaitez cependant une lecture par aiguille, calez celle des heures sur l'heure de New York.
Les deux disques continueront quant à eux à afficher l’heure de tous les autres fuseaux, dont celui de votre domicile.

Si la destination ne figure pas sur l’anneau, il suffit de se renseigner pour savoir quel est le fuseau concerné.

La couronne en position repoussée assure l’éventuel remontage manuel, d’une grande douceur et très silencieux, de cette élégante montre automatique signée Jaeger-LeCoultre.

C’est simple, d'une efficacité exemplaire - réglage par la couronne, sans bouton ni correcteur à pousser - et cette Geophysic Universal Time est aussi plaisante à manipuler qu'à regarder.

 

Une élégante montre classique équipée d'un moteur de pointe

Cette Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time capte l’attention, attire le regard et fascine.

Pour une montre offrant autant d’indications simultanées, le choix d’une taille d’à peine 42mm semble justifié et conviendra à la plupart des poignets.

La décoration du calibre Jaeger-LeCoultre 772 qui motorise cette Geophysic Universal Time est d’un haut niveau et particulièrement soignée, avec en particulier une magnifique masse oscillante qui emportera tous les suffrages.

Le cadran central est à la fois surprenant par le point de vue inhabituel de la projection polaire et fort bien réalisé.
Vous n'y chercherez pas l’exactitude de la représentation mais plutôt la perception immédiate des grandes masses continentales et de leurs positions, les océans étant notamment d’un bleu laqué en dégradé très séduisant.

Les différents traitements de surface des zones du cadran, des aiguilles, des index et des anneaux sont autant de prétexte à satisfaction.

La lisibilité est excellente pour une montre de ce niveau de complexité et la représentation, même partielle, du globe avec ses méridiens pointant sur les noms des villes facilite grandement une lecture instinctive et le réglage.

Ce spectacle est présenté au sein d'un boîtier sobre - lunette lisse et inclinée, flancs satinés, anses courtes et inclinées - qui se place parfaitement sur le poignet pour un confort irréprochable.

Habillée d'un bracelet alligator noir lui aussi très sobre, cette Geophysic Universal Time présente tous les attributs d'une élégante montre classique offrant une grande polyvalence.

Cette élégante Jaeger-LeCoultre est un bien bel hommage à l’Histoire des Geophysic, alliant l’exactitude rigoureuse de l’affichage du temps à la représentation illustrée de la raison d’être des fuseaux horaires - avec en prime la prise en compte des changements d’heure sans oublier un rapport qualité / prix très attractif.

Enfin, pour ce qui est de la mécanique, cette Jaeger-LeCoultre est pourvue d'un fond saphir afin d'offrir à l’amateur la vue sur un mouvement moderne et performant, le calibre de manufacture 772, agréablement mis en avant par une présentation flatteuse qui joue la carte du traditionnel avec une pointe de modernité.

Les découpes des ponts sont douces, la visserie bleuie agréable à l'œil tandis que le pont de balancier est de type intégral pour une meilleure rigidité et supporte le dernier cri de la technique Jaeger-Lecoultre en la matière.

La décoration d’un haut niveau est très soignée, avec en particulier une magnifique masse oscillante qui emportera tous les suffrages par sa qualité, l’originalité de sa découpe, la recherche esthétique dans les surfaces et une indéniable aptitude à jouer avec la lumière.

Vous vous laisserez entraîner à de longues minutes de contemplation ludique face à cette Jaeger-LeCoultre, le mouvement des rouages étant bien visible.

 

Conclusion

Dans le club relativement fermé des montres à complication Temps Universel, cette Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time tire brillamment son épingle du jeu.
La seconde vraie donne une vie bien particulière à la mécanique, les réglages du Temps Universel sont aisés et la lisibilité excellente pour une complication par nature riche en informations - sans parler d'une esthétique très réussie.
L’ensemble est un bien bel hommage à l’Histoire des Geophysic, alliant l’exactitude rigoureuse de l’affichage du temps à la représentation illustrée de la raison d’être des fuseaux horaires - avec en prime la prise en compte des changements d’heure.
Une invitation au voyage qui ne se refuse pas, surtout quand elle est proposée à un prix aussi compétitif.

Les +
  • une présentation originale pour une Heure du Monde très réussie
  • une très belle conception avec, en particulier, un cadran de toute beauté
  • deux complications rares et originales
  • un mode de réglage de la fonction Temps Universel d'une incroyable simplicité
  • une excellente lisibilité compte tenu de la richesse des informations
  • une mécanique moderne et performante soumise au Contrôle 1000 Heures Jaeger-LeCoultre
  • un prix très compétitif à ce niveau technique
Les -
  • une montre qui ne passera pas inaperçue - mais est-ce ici un défaut ?
  • l’absence de date, difficile mais pas impossible à intégrer
  • un cadran dont la projection élimine une partie du monde
Informations complémentaires

 

Diaporama
18 Photos pour voir cette montre sous toutes les coutures
Cliquez sur une Photo pour ouvrir le diaporama.
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time - revue (notes de la rédaction et des internautes), photos et prix du neuf
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time version acier - le test
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time - une montre heures du monde très réussie
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time ref. Q8108420 - revue complète
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time - lisibilité nocturne
  • Montre automatique Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time acier
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time - un très beau cadran
  • Montre pour voyageurs Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time - vue de l'Europe
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time - logo en applique sur le cadran
  • Montre sport chic en acier Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time
  • Bracelet alligator noir - Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time
  • Calibre Jaeger-LeCoultre 772 (manufacture) : heures universelles et true second / seconde vraie
  • Calibre Jaeger-LeCoultre 772 (manufacture) : une masse oscillante joliment décorée
  • Mouvement automatique calibre JLC 772
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time acier - nouveauté 2015
  • Jaeger-LeCoultre Geophysic Universal Time - photo de face

Données constructeur

Marque Jaeger-LeCoultre
Modèle Geophysic Universal Time
Référence constructeur Q8108420
Boîtier (matière) Acier
Diamètre boîtier (hors couronne) 41,60 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 44,67 mm
Mouvement Automatique
Calibre Calibre Jaeger-LeCoultre 772
Base calibre Manufacture
Fonctions Seconde vraie
Minute
Heures du monde
Heure (réglage indépendant)
Verre Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche 40h
Fond transparent OUI
Entre-cornes 20 mm
Longueur corne à corne 48,38 mm
Hauteur boîtier 11,95 mm
Etanchéité 50 m
Bracelet (matière) Alligator
Boucle (type) Boucle déployante
Boucle (matière) Acier
Poids total 98 grammes
Prix public conseillé en France au 06/11/2015 14,400.00 € calc

L'avis de la rédaction 80.5/100

Confort / Agrément (/15) 15
détail Mouvement (/20) 15
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 0.5
Complications (/5) 3
détail Finitions (/20) 17
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
détail Fonctionnalité (/20) 14.5
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 3
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
détail Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
Pour un tour du monde en montgolfière !

Note des internautes 92/100

Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 18.5
Finitions (/20) 18.5
Fonctionnalité (/20) 18
Bonus (/10) 8
Rapport qualité / prix (/15) 15
Noter cette montre