Pays :

test Nomos Zurich Weltzeit – Heures du monde

La note de la rédaction
70.5 / 100
Jeune marque allemande inconnue du grand public, Nomos a su se créer une identité forte au fil de ses collections. Avec la Weltzeit, la gamme Zürich entre dans l'ère des montres à complication. Revue.
L'essentiel

Nomos Zurich Weltzeit - Heures du monde

3,880.00 € Prix public conseillé en France au 11 juin 2012
Marque Nomos
Modèle
Zurich Weltzeit - Heures du monde
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
40 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
42,97 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Nomos Xi
Fonctions
GMT
Heure (réglage indépendant)
Heures du monde
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets 1 face (5
9 mm d'épaisseur)
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
49,40 mm
Hauteur boîtier
11,20 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Cuir shell cordovan
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
72 grammes
Prix public conseillé en France au 11 juin 2012
3,880.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 11.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
Finitions (/20) 12.5
Finitions cadran (/6) 4.5
Finitions boîtier (/6) 4.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 0.5
Fonctionnalité (/20) 11.5
Lisibilité diurne (/5) 4.5
Lisibilité nocturne (/4)
Etanchéité (/3)
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 5
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour un long voyage !
L'avis des internautes
54%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

La Zürich, une gamme à part chez Nomos

Chez Nomos, la gamme Zürich se distingue des codes esthétiques des collections Tangente et Tangomat qui ont fait le succès de la marque.

Cette gamme ne reprend en effet ni leur cadran ni leurs aiguilles caractéristiques et profite aussi de cette liberté pour proposer des montres aux dimensions un peu plus généreuses.
Pas de surenchère déplacée toutefois, les Zürich faisant entre 39 et 40 mm de diamètre.

 

Jeune marque allemande inconnue du grand public, Nomos a su se créer une identité forte au fil de ses collections...

A ceux qui se demandent pour quelle raison ce modèle s’est vu affubler du nom d’une ville – et de Zürich en particulier, la raison en est simple.

Il s’agit en fait d’un hommage que rend Nomos à la ville : cette dernière, à l’instar de la montre, nécessite en effet un deuxième regard – voire davantage – pour en saisir l’essence et la complexité… que nous allons tenter de vous faire découvrir au travers de cet Essai !

Alors que la Nomos Tangomat GMT reste dans les codes Bauhaus de la marque, la Zürich Weltzeit fait preuve quant à elle d’une grande originalité dans sa fonctionnalité, son cadran et son habillage.

 

Une montre au fonctionnement ludique

Adapter l’heure de sa montre facilement lorsque l’on voyage à travers les fuseaux horaires ou tout simplement quand on communique à travers la planète est un sujet qui a fait l’objet de nombreuses déclinaisons horlogères.

Il est néanmoins possible d’isoler deux grandes familles de complications : les GMT et les heures du monde.

Les GMT ou UTC indiquent une heure de référence et une heure locale.
Elles comportent deux indications des heures – par aiguilles ou disques – dont une sur 24 heures.

La complication heures du monde est en général plus élégante / d’allure moins sportive et donne lieu à des cadrans souvent plus spectaculaires.
Elle permet d’un coup d’oeil de connaître l’heure dans tous les fuseaux horaires, représentés par une ville.

Traverser les fuseaux horaires avec cette Nomos est une expérience ludique et agréable tant le fonctionnement du mouvement est simple et précis.

La Nomos essayée aujourd’hui se trouve à mi-chemin entre ces deux familles.

Bien qu’elle s’appelle Weltzeit (heures du monde en allemand), la complication ne permet pas de lire simultanément l’heure dans toutes les villes du cadran.
Pour autant, l’indication de l’heure locale est plus élégante qu’une simple et efficace GMT.

En pratique, la Nomos Zürich Weltzeit comporte trois points de réglage : la couronne, le poussoir à 2h et le palpeur à 8h.

Pour commencer, si vous êtes à Paris, vous placez grâce au poussoir par exemple la mention Athen à 12h.

Puis, avec le palpeur et son pointeau – fourni quand vous achetez la montre, il suffit de faire avancer l’aiguille des heures, par incrémentation d’une heure, jusqu’à ce qu’elle corresponde à l’indication du disque à 3h.

Il ne vous reste maintenant plus qu’à régler votre heure précise comme sur une montre traditionnelle et de voyager à travers le monde uniquement grâce au poussoir.

Cette façon de traverser les fuseaux horaires est une expérience ludique et agréable tant le fonctionnement du mouvement est simple et précis.
Chaque pression est franche sans être trop dure et dépourvue de jeu à la manipulation.

Vous n’aurez jamais eu autant envie de connaître l’heure de Santiago ou de Nouméa.

Deux reproches toutefois.
Tout d’abord, indiquer l’heure en fonction des villes et non du décalage par rapport à l’heure au méridien de Greenwich pose des problèmes en été, où tous les pays n’ont plus le même décalage…

Ensuite, le passage de ville en ville ne se fait que dans un seul sens. Ainsi, si vous passez souvent de Paris à Londres ou à Dubaï, vous n’aurez qu’à effectuer deux ou trois pressions.
Mais pour revenir à l’origine, il vous faudra en faire 21 ou 22…
Pas rédhibitoire mais pas franchement pratique non plus !

 

Un cadran à l’allure moderne et technique

Voyons maintenant l’habillage réservé à cette complication.

Le cadran tout d’abord propose une allure très originale.

Le cadran de cette Nomos propose une allure très originale : pas de guichet et une construction en relief.

Pas de guichet pour indiquer la ville et l’heure locale comme dans la Tangomat GMT.

A la place, on retrouve légèrement sous le niveau du cadran central deux disques : le premier, presque entièrement visible, est celui des villes ; le second, à moitié dissimulé sous le plateau central, indique l’heure du pays d’origine.

Cette disposition donne du relief au cadran et une allure technique et moderne à cette montre automatique.

La finition est quant à elle plus classique.
Le cadran et les disques sont finement poudrés et les indications (index et logo) peints avec précision.

Les aiguilles sont de type glaive.
Fines et élancées, elles sont polies et facettées, laissant apparaître des reflets d’un côté ou d’un autre selon les jeux de lumière.

Ces choix esthétiques animent le cadran et améliorent la lisibilité de la montre – de très bonne qualité quand il s’agit de lire l’heure ; un peu plus délicate pour la lecture de l’heure d’origine ou des villes qui requièrent une bonne vue – ou à défaut des lunettes.

La carrure droite, polie et ornée d'une lunette très fine permet une grande ouverture de cadran.

La boîte quant à elle est celle, distinctive, de la collection Zürich.
La carrure droite, polie et ornée d’une lunette très fine permet une grande ouverture de cadran.
L’impression est celle d’une montre assez grande malgré des dimensions très raisonnables : 40 mm de diamètre pour 11,20 mm d’épaisseur.

Les cornes sont particulièrement réussies.
Elles offrent en effet de belles proportions élancées et des courbes agréables.
Petit détail esthétique très réussi : un léger espace a été laissé au contact de la boîte entre la partie supérieure des cornes et la carrure de la montre, donnant le sentiment de griffes qui enserreraient le boîtier.

Enfin, complément classique chez Nomos, un bracelet noir en shell cordovan fermé d’une boucle ardillon accompagne cette pièce.
Il est très souple et d’un grand confort.

 

Un mouvement précis à la décoration réussie

Pour finir, passons au mouvement.

Le calibre Xi qui motorise la Zürich Weltzeit est basé sur le calibre Espilon, mouvement automatique maison, dont une grande majorité des composants est fabriquée à Glashütte.

Les amateurs de vue sur le mouvement apprécieront la décoration particulièrement réussie de cette Weltzeit.

Pour intégrer la complication, 46 pièces supplémentaires viennent compléter le mouvement initial.

Le calibre fait 5,6 mm d’épaisseur et est ajusté comme d’habitude chez Nomos dans 6 positions.
Les maniaques de précision horaire se réjouiront de savoir que l’exemplaire testé se situe dans une moyenne de +1 seconde / jour au porté et entre -1 à +3 sec./jour en fonction des positions mesurées au chronocomparateur.

Enfin, les amateurs de vue sur le mouvement apprécieront la décoration particulièrement réussie de cette Weltzeit visible au travers du fond transparent qui équipe la montre.

Les vis bleuies, les Côtes de Glashütte ou encore les perlages sont en effet parfaitement exécutés.
La finition black gold des ponts permet d’autre part un beau contraste avec le rotor ajouré.
Un résultat plutôt rare pour une montre de cette gamme de prix…

 

Conclusion

Nomos nous propose avec cette Zürich Weltzeit une montre à la conception soignée dans les moindres détails et bénéficiant d’une réalisation de qualité.
Dotée d’une personnalité à part dans le catalogue de la marque allemande, elle devrait séduire l’amateur de montres que le style Bauhaus des collections précédentes avait laissé froid jusqu’à présent.

 

Les + :

  • un cadran au dessin original
  • une complication ludique
  • la qualité du mouvement maison et de ses décorations

 

Les – :

  • la lecture un peu délicate de l’heure d’origine
  • le déplacement du disque des villes qui ne se fait que dans un seul sens

 

Information complémentaire :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *