Pays :

test Yema Superman Maxi Dial Blue : montre de plongée COUP de CŒUR

La note de la rédaction
69 / 100
Le français Yema revient avec les beaux jours et propose une superbe montre de plongée à moins de 1000 € : la Superman Maxi Dial cadran bleu. Photos Live, avis, prix, caractéristiques et lien utile.
L'essentiel

Yema Superman Maxi Dial Blue

Réf.: NA
990.00 € Prix public conseillé en France au 25 mars 2021
Les +
  • une montre de plongée à la personnalité (très) séduisante
  • une ambiance vintage
  • une esthétique évocatrice d’une toolwatch
  • sa lunette acier brossé dépourvue d’insert
  • son identitaire bloque-couronne
  • son identitaire aiguille des secondes et son extrémité pelle rehaussée d’une pointe de bleu clair
  • son magnifique cadran
  • sa fonctionnalité
  • son rapport qualité / prix très attractif
  • une montre française
Les -
  • la taille du triangle sur la lunette à midi qui aurait mérité d’être un poil plus grand
  • des aiguilles des heures et des minutes qui auraient peut-être pu être un peu plus larges
  • une extension de plongée trop courte pour porter la montre au-dessus des manches d’une épaisse combinaison de plongée
  • une réserve de marche de 42h un peu courte à l’aune de la tendance actuelle qui tire vers les 70h
Marque Yema
Modèle
Superman Maxi Dial Blue
Référence constructeur
NA
Boîtier (matière)
Acier 316L
Diamètre boîtier (hors couronne)
39 mm (disponible également en 41mm)
Diamètre boîtier (avec couronne)
43,60 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre YEMA2000
Base calibre
Ambre manufacture (maison mère de Yema)
Fonctions
Heure ; minute ; seconde
Verre
Saphir bombé
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
19 mm
Longueur corne à corne
47,78 mm
Hauteur boîtier
13,34 mm
Etanchéité
300 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Boucle déployante avec extension plongée
Boucle (matière)
Acier
Poids total
126 grammes (bracelet réglé pour un poignet de 17,5 cm)
Prix public conseillé en France au 25 mars 2021
990.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 6.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 1.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 3
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 0
Finitions (/20) 12
Finitions cadran (/6) 3.5
Finitions boîtier (/6) 3
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 0.5
Fonctionnalité (/20) 16.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 3.5
Etanchéité (/3) 2
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 3
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Dès que ce fichu confinement sera levé !
L'avis des internautes
100%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Une nouvelle montre de plongée chez Yema :
La Superman Maxi Dial Blue

Yema, marque française née en 1948 à Besançon, berceau de l’horlogerie hexagonale, connaît un succès croissant depuis quelques courtes années – pour ne pas dire un engouement pur et simple !

Si son succès, lié en partie à la tendance vintage qui caractérise l’industrie depuis longtemps, est lié à la réédition de modèles anciens qui ont forgé sa réputation aujourd’hui, Yema continue de produire en parallèle de véritables nouveautés.

Ses deux segments de prédilection demeurent par ailleurs celui de la montre de plongée d’une part et celui de la montre de pilote automobile de l’autre.

Tout savoir de la Yema Superman Maxi Dial Blue

C’est dans le premier que Yema nous plonge aujourd’hui en dévoilant un modèle que je trouve parfaitement irrésistible : la Superman Maxi Dial Blue.

Vous pouvez d’ailleurs, si vous n’avez pas le temps de lire cet article jusqu’au bout, l’acquérir dès maintenant sur le lien ci-dessous, Yema venant d’ouvrir les précommandes pour les 500 premiers exemplaires (livraison programmée pour fin avril 2021).
C’est ici : PRÉCOMMANDER la YEMA SUPERMAN MAXI DIAL BLUE.

Pour lui donner naissance, la maison bisontine fait cette fois encore appel à une démarche qui lui réussit bien et que l’on peut qualifier de participative.
Mais cette Superman Maxi Dial Blue n’est pas issue de sa plateforme collaborative Yema CoLabs contrairement à la Pearldiver apparue fin 2020.

On la doit en revanche à Zach Weiss du site Worn & Wound qui en a fait le dessin.

La suite de cet article ci-dessous…

Nouveauté montre 2021 : Yema Superman Maxi Dial Blue

Yema Superman Maxi Dial Blue
Un ADN préservé

Puisqu’il s’agit d’une Superman, vous reconnaitrez bien entendu sur cette Superman Maxi Dial Blue le design de l’iconique montre de plongée Yema.

La marque en propose, comme souvent, deux formats.
Le premier – mon préféré et celui que j’ai testé et photographié parce qu’il lui confère une dimension vintage – se présente sur une boîte de 39 millimètres de diamètre pour une épaisseur de 13,34mm – le second affichant un diamètre de 41mm.

Boite de 39mm - Yema Superman Maxi Dial Blue

Réalisée en acier 316L avec finition intégralement brossée, cette montre à remontage automatique affiche de fines cornes inclinées qui prolongent la carrure.

C’est d’ailleurs ici que réside l’un des secrets de cette Yema (et d’autres d’ailleurs) : sa fine carrure minime l’impact visuel de son épaisseur – qui demeure cependant contenue.
Sa finition brossée y contribue également, offrant par ailleurs au modèle une plus grande capacité à encaisser les chocs de la vie de tous les jours qu’une finition poli-miroir.
Bref, ce choix s’avère judicieux aussi bien d’un point de vue fonctionnel qu’esthétique.

Les amateurs de la Yema Superman y retrouveront également l’identitaire système apparu en 1963 qui permet de bloquer la lunette tournante – un système baptisé en toute simplicité… bloque-lunette.

La couronne de remontoir surdimensionnée de cette Yema Superman Maxi Dial Blue s’orne, comme toujours, du Y stylisé en relief emprunté au logo de la marque Made in France.
Celle-ci est par ailleurs abritée derrière un protège-couronne aux extrémités pointues.

Découverte : Yema Superman Maxi Dial Blue

Avec ses angles vifs (mais non coupants, rassurez-vous), la boîte de la Superman Maxi Dial Blue est simple et efficace.
Elle bénéficie d’un fond légèrement bombé qui se pose au creux du poignet pour offrir un confort de porter parfait, celui-ci étant servi par un poids contenu de 126 grammes quand le bracelet est réglé pour un poignet de 17,5 cm de circonférence.

Yema habille enfin cette Superman Maxi Dial Blue de son classique bracelet acier fermé d’une boucle déployante sécurisée.
Cette dernière est équipée d’une extension qui prolonge le bracelet de 2cm d’un coup.
Cette extension vous permettra de porter votre Yema par-dessus les manches d’une fine combinaison de plongée – pas d’une 7mm si vous plongez l’hiver en Bretagne.

Jusque-là, nous sommes donc bien dans les classiques identitaires et fonctionnels de la Superman.
Passons maintenant aux nouveautés qui en font le sel. De mer bien sûr !

La suite de cet article ci-dessous…

Bracelet montre en acier - Yema Superman Maxi Dial Blue

Yema Superman Maxi Dial Blue :
Une nouvelle lunette et un inédit cadran

Ce sont en effet les deux points majeurs qui distinguent la Superman Maxi Dial Blue de ses aînées – et qui en font le charme auquel j’ai succombé.

Depuis sa renaissance, Yema opte pour des lunettes parées d’un insert – à quelques rares exceptions près comme sur la Spacegraf ZERO-G ou la Superman Heritage Bronze.
Insert en saphir comme sur la Superman GMT Bronze ou encore insert en aluminium pour la Rallye Andretti Edition limitée par exemple.

Sur cette Yema Superman Maxi Dial Blue, point d’insert.

Montre cadran bleu - Yema Superman Maxi Dial Blue

A la place, la marque nous propose une lunette acier brossé circulaire ornée des classiques graduations indispensables à toute montre de plongée digne de ce nom.
A midi, on y retrouve un triangle au centre duquel s’installe une petite perle luminescente.

J’aurais certes aimé un triangle un tout petit peu plus grand et pourquoi pas de couleur rouge.
Mais cette lunette n’en demeure pas moins très belle.

D’abord parce qu’en cette époque où fleurissent de toute part des lunettes porteuses d’insert en céramique polie et colorée, la lunette dépouillée de la Yema Superman Maxi Dial Blue allège le design du modèle et permet de mettre en exergue son très beau cadran – j’y reviens dans un instant.

Ensuite parce que cette lunette minimaliste à l’aspect brut nous plonge dans l’univers de la toolwatch / de la véritable montre-instrument – et j’adore ça !

Comme je l’écrivais il y a un instant, l’épure de la lunette tournante de cette Superman Maxi Dial Blue contribue par ailleurs à mettre en exergue ce qui constitue pour moi son deuxième atout majeur (le 1er étant sa lunette, pour ceux qui ne suivent pas) : son inédit cadran dit Maxi Dial.

Montre Made in France - Yema Superman Maxi Dial Blue

Si le terme n’est pas propre à la marque française, ce n’est pas la première fois qu’elle l’utilise.
Pour preuve la Navygraf Maxi Dial actuellement au catalogue Yema par exemple.

L’origine de l’expression Maxi Dial est plutôt à rechercher du côté de Rolex quand la marque à la couronne a introduit à son catalogue des modèles dont les cadrans sont parés d’index points surdimensionnés – souvent accompagnés d’aiguilles également plus larges que la normale. C’est le cas à compter de la Submariner 16610LV.

Focus cadran montre Yema Superman Maxi Dial Blue

Yema nous propose ainsi sur sa Superman Maxi Dial Blue un cadran bleu marine ponctué d’index proéminents généreusement pourvus de Super-LumiNova blanc.

Les aiguilles, également luminescentes, conservent en revanche leurs mensurations classiques avec, en particulier, l’aiguille des secondes dotée de sa caractéristique extrémité dite pelle que Yema rehausse d’une petite pastille bleu clair.
L’ensemble est cerclé d’une fine minuterie périphérique.

Détail cadran Yema Superman Maxi Dial Blue

Il résulte des choix opérés ici un cadran de caractère qui associe une esthétique réussie et inédite à une fonctionnalité irréprochable, le bleu marine du cadran contrastant efficacement avec le blanc des index et aiguilles.

La lisibilité instinctive diurne est parfaite.
De nuit, le spectacle vaut le coup d’œil, les index et aiguilles étant porteurs d’un Super-LumiNova à émission bleue très efficace.

Véritable réussite, le cadran de la Yema Superman Maxi Dial Blue peut à lui seul, selon moi, justifier l’acquisition du modèle.

Profil boite Yema Superman Maxi Dial Blue

Enfin, un dernier argument pour ceux qui portent une attention particulière à la mécanique embarquée.
Yema motorise en effet sa Superman Maxi Dial Blue de son nouveau calibre baptisé YEMA2000 – un calibre produit par sa maison mère, Ambre.
J’avais eu l’occasion de vous en parler dans mon article dédié notamment aux Yema Superman GMT et vous invite donc à le consulter si vous souhaitez en savoir plus.

Pour les autres, il convient de retenir deux points.
Le calibre YEMA2000 affiche des performances très honorables avec une dérive de -10/+10 secondes par jour et délivre une classique réserve de marche de 42 heures.

La suite de cet article ci-dessous…

Yema Superman Maxi Dial Blue :
Une montre de plongée abordable et irrésistible

Vous l’avez compris : je suis totalement sous le charme.

Yema nous plonge en effet dans une ambiance toolwatch très sympa grâce à cet acier brossé dont sont constitués boîte, bracelet et lunette, l’aspect monochrome du modèle lui conférant par ailleurs une grande sobriété.

Wristshot de la montre Yema Superman Maxi Dial Blue

De ce spectacle émerge un superbe cadran bicolore bleu marine / blanc qui permet à la Superman Maxi Dial Blue de bénéficier d’une excellente fonctionnalité tout en affichant une personnalité tout à fait à part.

Je ne serais d’ailleurs pas étonné que Yema nous en propose dans le futur des déclinaisons – et je l’y encourage vivement : cadran noir, vert, orange… ?
La palette des possibles est large côté cadran compte tenu de la sobriété et de la neutralité de l’acier.
Affaire à suivre…

A découvrir : montre Wristshot de la montre Yema Superman Maxi Dial Blue

J’ai certes émis quelques réserves : un triangle de la lunette qui aurait pu être plus grand et une extension de plongée un peu courte. J’y ajoute une réserve de marche classique compte tenu de la tendance du marché.

Mais ces points sont balayés pour ne pas dire atomisés par le prix réduit de la Superman Maxi Dial Blue que Yema propose au tarif de 990 € sur bracelet acier et 929 € sur bracelet cuir ou bracelet Tropic.

Vous aussi vous ne pouvez pas y résister ? Rendez-vous ici :

Précommander la Yema Superman Maxi Dial Blue.

Information complémentaire
  • Disponible immédiatement en précommande sur le site Yema, la livraison de la Superman Maxi Dial Blue est prévue pour la fin avril 2021
  • Poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 Commentaires
Paul : Serait-ce la mode des lunettes en acier brossé ?? Il y en a chez Seiko (la Prospex Diver SBP185), chez Oris (la nouvelle Aquis Date cadran rouge), chez BND... etc. C'est en tout cas très beau !
Jeanjean : Très sympa ce cadran. Merci pour la découverte.