Pays :

test Rolex Yacht-Master II

La note de la rédaction
79 / 100
Partenaire très impliqué dans le monde de la compétition nautique, Rolex se devait de concevoir LA montre mécanique de régate. C'est fait avec cette montre de sport dotée d'un compte à rebours unique.
L'essentiel

Rolex Yacht-Master II

Réf.: 116680
15,150.00 € Prix public conseillé en France au 2 juillet 2014
Marque Rolex
Modèle
Yacht-Master II
Référence constructeur
116680
Boîtier (matière)
Acier 904L
Diamètre boîtier (hors couronne)
44 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
46,77 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre Rolex 4161
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Compte à rebours
Heure (réglage indépendant)
Minute
Seconde
Verre
Saphir
Capacité de la réserve de marche
72h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
21 mm
Longueur corne à corne
49,90 mm
Hauteur boîtier
14 mm
Etanchéité
100 m
Bracelet (matière)
Acier 904L
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier 904L
Poids total
172 grammes
Prix public conseillé en France au 2 juillet 2014
15,150.00 €
Confort / Agrément (/15) 13
Mouvement (/20) 14.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1.5
Complications (/5) 2.5
Finitions (/20) 14.5
Finitions cadran (/6) 5.5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 0
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 17.5
Lisibilité diurne (/5) 4.5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 4
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4.5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 1.5
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Lors de la Maxi Yacht Rolex Cup fin août !
L'avis des internautes
84%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Rolex : des montres solides, fiables et utiles

Le catalogue Rolex se subdivise en deux lignes de montres principales – découvrez les collections actuelles et les prix Rolex.

On retrouve d’un côté l’univers sport chic et varié des Oyster Perpetual Datejust et Day-Date, des modèles emblématiques de la marque dont la lunette est tantôt crénelée (comme celle des horloges de bien des aéroports de la planète), tantôt lisse.

L’autre versant des collections est constitué de la non moins célèbre lignée des montres professionnelles, la manufacture ayant eu l’idée dans les années 50 de concevoir des variantes utilitaires basées sur son boîtier Oyster.

De la Rolex Submariner au Daytona en passant par les GMT-Master II, les Explorer, Sea-Dweller, Sky-Dweller et autres Milgauss, ces montres de sport séduisent bien des clients en quête de modèles solides et fiables agrémentés de ce petit plus fonctionnel qui les rend à la fois spécifiques et utiles.

L’apparition de la première Rolex Yacht-Master fut en son temps une sorte d’approche luxueuse de la Submariner – au prix sans doute d’une certaine incompréhension des amateurs.
Sa lunette en platine rythmée de gros chiffres en relief, son positionnement tarifaire plus élevé et son caractère plus esthétique qu’utilitaire en ont fait une montre moins accessible au grand public aussi séduisante soit-elle.

Toujours présente au catalogue, elle a été rejointe en 2013 par une grande sœur qui renoue résolument avec l’idée de montre-outil, un concept cher à Rolex comme à sa clientèle : la Rolex Yacht-Master II.

Présentée à l’occasion de BaselWorld 2013, la version acier de ce chronographe de régate est une pièce rare à la fois technique et utile.

Elle s’adresse à une clientèle de niche en proposant une fonction adaptée à la régate qui relève davantage du domaine de la virtuosité horlogère que d’une démarche commerciale et grand public.

Il s’agit en effet d’une complication très pointue : un chronographe compte à rebours sur 10 minutes maximum, à mémoire mécanique programmable par pas d’une minute…

Rolex Yacht-Master II : une forte personnalité

Avec sa volumineuse carrure monobloc en acier 904L intégralement polie, la Yacht-Master II se caractérise tout d’abord par un boîtier plus large que celui des autres montres professionnelles du catalogue Rolex.
Affichant 44mm de diamètre, ce chrono de régate s’impose avec une forte présence au poignet.

Son boîtier massif offre un profil assez trapu aux flancs arrondis.
Mais les courtes cornes qui le prolongent évitent à la montre d’être posée en équilibre sur le poignet et permettent à la Yacht-Master II de bénéficier d’un excellent confort de porté.

La couronne de remontoir est vissée mais pas les poussoirs de chronographe, déclenchement instinctif oblige.
Ils bénéficient néanmoins d’une bonne protection latérale aux chocs évitant les mises en marche et arrêts accidentels.

Rolex a légèrement augmenté l’entre-cornes du boîtier Oyster – en le passant de 20 à 21mm – mais en conservant une chute importante au bracelet, celui-ci s’affinant rapidement avec moins de 16mm au niveau du maillon final.

D’un point de vue visuel, ce choix permet de ne pas donner le sentiment d’une montre encore plus massive – même si l’étroit bracelet comparé au boîtier généreux ne manquera pas de surprendre certains.

Le bracelet de la Rolex Yacht-Master II est équipé du fermoir de sécurité Oysterlock à boucle déployante avec rallonge de confort Easylink de 5mm, si agréable et pratique à régler au quotidien.

Seul bémol : le débordement latéral de la pièce de bout du bracelet par rapport aux cornes un peu surprenant et qui donne le sentiment d’un petit manque de cohérence esthétique sur ce point. Rien de rédhibitoire cependant.

Enfin, la glace saphir affleure la lunette crantée dont l’insert Cerachrom bleu vif, un matériau exclusif à Rolex, se marie bien avec les autres choix chromatiques du cadran en nous plongeant dans l’univers marin.
Attention cependant si vous êtes timide : la Rolex Yacht-Master II ne passe pas inaperçue !

 

Une montre de sport ludique et très technique

Le visage de la Rolex Yacht-Master II est en effet bien visible : blanc laqué mat agrémenté de rouge et de bleu – l’ambiance marine est assurée !

Le cadran parait assez complexe de prime abord.
Mais c’est sa fonction qui contraint à une double lisibilité.

D’abord, celle des heures et minutes traditionnelles, avec des index carrés qui agrémentent la minuterie.
Pas de guichet de date qui interromprait la continuité des douze index très visibles et qui brillent d’un joli bleu turquoise en ambiance sombre.

Les aiguilles luminescentes des heures et minutes – partiellement évidée pour celle des heures – sont d’un bleu discret que reprennent le cerclage des index et le tour de la petite seconde permanente.

De fait, c’est toute la partie montre de base (heures, minutes, secondes) qui est ainsi mise en léger retrait visuel au profit de la partie chronographe de régate, priorité absolue de l’affichage et star incontestable de cette montre automatique.

Le chronographe bénéficie ainsi de la meilleure lisibilité possible.
Une succincte description s’impose afin de bien comprendre le fonctionnement de cette étonnante Rolex Yacht-Master II.

La trotteuse centrale rouge vif du chronographe pointe sa petite flèche vers une minuterie aux graduations simples et nettes.

Une courte aiguille, munie en son extrémité d’une flèche blanche encadrée du même rouge que celui de la trotteuse du chronographe, décompte les minutes le long d’un secteur en forme de trois-quart de cercle.
Enfin, les chiffres de la lunette tournante externe reprennent l’indication des 10 minutes programmables du compte à rebours.

Penchons-nous maintenant sur le fonctionnement exclusif de ce mouvement 4161 made in Rolex.

L’objet de la Yacht-Master II est de permettre au régatier de décompter un maximum de dix minutes afin de passer au plus juste la ligne de départ de la course.
La lisibilité du temps décompté est donc capitale.

Rolex fait ainsi le choix non pas d’une minute sautante – qui pourrait créer de la confusion – mais d’une aiguille qui vient doucement glisser le long du segment du compte à rebours.
Afin de faciliter une lecture instinctive indispensable dans le feu de l’action, des repères triangulaires rouges s’intercalent entre chaque minute.

Un coup d’œil suffit : c’est simple, clair et parfaitement lisible !

Compte à rebours de régate : une programmation simple et sécurisée

Le délai réglementaire d’approche des concurrents d’une régate n’est cependant pas fixe.
Il peut être de cinq ou dix minutes – à chaque organisateur son timing.

Rolex a donc conçu un système mécanique de programmation du compte à rebours en s’appuyant sur trois éléments de la montre : la couronne rotative sur 90° Ring Command qui interagit avec le mouvement, le poussoir de reset du chronographe et la couronne de remontoir.

La programmation du chronographe est simple et intégralement sécurisée.

En voici les étapes :
1- tournez la lunette externe de 90° vers la gauche
2- appuyez ensuite fermement sur le poussoir à 4h qui se verrouille et empêche le déclenchement du chronographe
3- dévissez la couronne de remontoir et tournez-la jusqu’à positionner la courte aiguille des minutes du chronographe sur la valeur désirée, de 10 à 1 (en fonction du délai d’approche de la régate à laquelle vous participez). Il convient de signaler ici que le réglage par saut d’une minute bénéficie d’un retour rétrograde instantané de 0 à 10 – autre finesse mécanique du calibre 4161 – par ailleurs très ludique à observer.
4- la programmation est terminée : il suffit dès lors de revisser la couronne de remontoir et de tourner la lunette de 90° vers la droite (retour dans sa position initiale) pour que le poussoir du bas se déverrouille automatiquement et que la fonction chronographe soit de nouveau disponible.

Il ne vous reste plus qu’à attendre le coup d’envoi des organisateurs vous indiquant quand enclencher la fonction compte à rebours (poussoir à 2h).
Et à ne pas manquer le passage de la ligne de départ… Parce que là, c’est à vous de jouer, Rolex déclinant toute responsabilité en cas de mauvais départ !

Autre subtilité fort pratique offerte par cette Rolex Yacht-Master II : cette programmation est mémorisée jusqu’à ce que l’on décide de la modifier.
Ainsi, il est possible par exemple de laisser un délai de cinq minutes en permanence, chaque reset du chronographe le repositionnant à moins cinq minutes automatiquement.

Les douze index carré de la Yacht-Master II assurent à cette Rolex une très bonne lisibilité et brillent d’un joli bleu turquoise en ambiance sombre.

En bref, la Yacht-Master propose une très belle complication exclusive à Rolex, mécaniquement aboutie et sécurisée et dont le maniement s’avère simple et très amusant.

Un seul regret – sachant que l’ajout de cette complication n’est peut-être pas techniquement envisageable dans une montre aux dimensions humaines : l’absence de vibration (une sonnerie serait inaudible sur un bateau) signalant la fin du temps décompté…

Une fois équipés tous les régatiers de la planète – à tout le moins ceux qui ont les moyens de s’offrir ce véritable petit bijou de mécanique, il reste pour Rolex à convaincre le piéton qui pourra toujours en détourner la fonction principale en compte-minute de luxe avec un chronographe limité à dix minutes.

Une chose est certaine : il aura la satisfaction de ne pas avoir la Rolex de tout le monde et de bénéficier d’une qualité de fabrication toujours excellente.

 

Conclusion

Rolex fait plaisir et se fait plaisir avec cette montre-outil de luxe au champ d’utilisation ô combien restreint mais néanmoins cohérente avec la forte implication de la marque dans l’univers de la compétition nautique.
Le partenaire de la Giraglia Rolex Cup (entre autres) qui s’est déroulée mi-juin se devait donc de concevoir LA montre mécanique de régate. C’est fait avec cette Yacht-Master II que la marque décline en plusieurs versions.
Compte tenu des sommes engagées dans le milieu nautique, elle est d’un prix accessible et saura accompagner les heureux compétiteurs avec toute l’élégance sportive requise.
Pour les autres, il reste la séduction du rêve, la force de la marque et la mécanique performante. Cela fait déjà beaucoup.

 

Les + :

  • un design original pour une montre sport chic
  • une modèle exclusif
  • une complication unique
  • un agrément de manipulation exceptionnel
  • une très belle qualité de réalisation
  • son calibre Rolex 4161 certifié chronomètre par le COSC

 

Les – :

  • la flèche de l’aiguille du compte à rebours qui n’est pas luminescente
  • l’étonnant débordement latéral de la pièce de bout du bracelet par rapport aux cornes
  • une utilité toute relative de la complication chronographe hors compétition nautique

 

Information complémentaire :

  • poignet du rédacteur / testeur = 18 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *