Pays :

test Apple Watch

Commercialisée depuis le 24 avril dernier en France, l'Apple Watch est le premier produit de l'ère Tim Cook. Passage au crible d'une montre connectée très attendue mais qui s'avère au final décevante.
L'essentiel

Apple Watch 42mm

699.00 € Prix public conseillé en France au 2 septembre 2015
Marque Apple
Modèle
Watch 42mm
Boîtier (matière)
Acier inoxydable
Diamètre boîtier (hors couronne)
42,50mm (hauteur) x 36,30mm (largeur)
Diamètre boîtier (avec couronne)
42,50mm (hauteur) x 37,96mm (largeur)
Mouvement
Non applicable
Calibre
Non applicable / Processeur S1
Base calibre
Non applicable
Fonctions
Agenda
Application santé
Chronographe
Date
GMT
Indicateur de réserve de marche
Jour
Météo
Mois
Notifications (appels, SMS, mails, alertes)
Phases de lune
Réveil
Seconde
Téléphone
Verre
Cristal de saphir / Ecran Retina avec Force Touch
Capacité de la réserve de marche
18h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
Non applicable
Longueur corne à corne
Non applicable
Hauteur boîtier
12,40 mm
Etanchéité
0 m
Bracelet (matière)
Caoutchouc
Boucle (type)
Non applicable
Poids total
76 grammes
Prix public conseillé en France au 2 septembre 2015
699.00 €
L'avis des internautes
53%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Montres connectées : un marché en pleine effervescence

L’offre en matière de montres connectées s’est considérablement étoffée au cours de ces dernières années en prenant depuis quelques mois une toute autre dimension.

Destinées à l’origine à accompagner l’utilisateur au cours de ses activités sportives, ces montres connectées proposées par TomTom, Garmin ou encore Pebble pour ne citer que ces trois là fournissent des informations du type distance parcourue, vitesse moyenne par kilomètre, durée des entraînements, nombre de pas effectués chaque jour ou encore nombre de calories brûlées.

Ce secteur concurrentiel a été secoué par l’arrivée des géants de la téléphonie mobile avec, entre autres, Samsung, Sony ou encore LG.
Sans pour autant inquiéter outre mesure l’industrie horlogère traditionnelle.

L’annonce par Apple du lancement de son modèle de montre connectée a en revanche fait couler beaucoup d’encre, certains allant jusqu’à imaginer un tsunami de l’ordre de celui qui a profondément affecté l’horlogerie suisse lors de l’avènement du quartz au tout début des années 70 – visualiser la vidéo que nous avons réalisée : Apple Watch : le film exclusif.

L'annonce par Apple du lancement de son modèle de montre connectée a fait couler beaucoup d'encre, certains allant jusqu'à prédire un tsunami de l'ordre de celui qui a profondément affecté l'horlogerie suisse lors de l'avènement du quartz au tout début des années 70.

Considérant les succès commerciaux à répétition remportés par la firme de Cupertino avec l’iPod, l’iPhone puis l’iPad, son savoir-faire en matière de design, sa capacité d’innovation et sa maîtrise du marketing, le secteur de la montre classique mécanique comme à quartz a pu trembler ici ou là, se lançant parfois à son tour dans la recherche d’une parade à ce raz-de-marée annoncé par les plus pessimistes.

Quand certains acteurs majeurs de l’horlogerie sont restés muets jusqu’à présent, à l’instar de Rolex (explorez les collections et les prix Rolex), Jaeger-LeCoultre (créateur de l’iconique Reverso) ou encore Omega (découvrez le catalogue et les prix Omega), d’autres ont choisi de contre-attaquer rapidement.

C’est ainsi le cas de Swatch qui a dévoilé en août dernier sa montre Zero One, de Tissot ou encore de Breitling, deux marques à avoir présenté à BaselWorld 2015 un prototype de leur montre connectée.
C’est également le cas de Montblanc qui a opté pour une solution intermédiaire en proposant d’équiper ses montres mécaniques d’un bracelet connecté – une solution intelligente (que nous n’avons cependant pas testée pour le moment) également retenue par IWC – qui permet de faire le pont entre montre mécanique et technologie connectée.

Quoiqu’il en soit, que les montres traditionnelles soient équipées ou non de fonctions connectées, elles auront du mal à égaler les chiffres de vente de l’Apple Watch.

En effet, selon les différentes études publiées ces dernières semaines, la firme californienne, dont l’offre se décline en trois modèles – la Watch classique (acier), la Watch Sport (aluminium) et la Watch Edition (or 18 carats) – aurait livré de 2 à 4 millions d’Apple Watch au cours du 2ème trimestre 2015.

Aussi impressionnant soit ce chiffre (même dans sa version basse), l’engouement des premiers mois pour l’Apple Watch semble aujourd’hui passé – un moment idéal pour passer au crible la bête que nous avons testée dans sa version en acier inoxydable (42,50mm de hauteur x 36,30mm de largeur) avec bracelet caoutchouc noir.

Apple Watch : une montre connectée ludique au design réussi

L’entreprise californienne n’a plus grand chose à prouver en termes de design.
Les succès colossaux de ses iPhone, iMac, MacBook et autres iPad sont en effet en partie le fruit d’une esthétique particulièrement soignée.

24 avril 2015 : l'Apple Watch est désormais en vente dans trois configurations : la Watch Sport, la Watch et la Watch Edition avec son boîtier en or 18 carats. Ci-dessus la version Watch avec boîtier en acier inoxydable et bracelet caoutchouc.

Concevoir une montre, même connectée, pouvait s’avérer un exercice risqué pour Apple qui s’en sort au final pourtant plutôt bien.

Le design de l’Apple Watch, avec ses lignes très épurées et sa finition propre mais très simple – et à mille lieues de ce qui se pratique dans l’horlogerie traditionnelle – en fait une montre qui sait rester discrète tout en correspondant bien à la vocation de l’objet.

Les dimensions retenues pour la version XL que nous avons testée demeurent par ailleurs tout à fait contenues.

Même son épaisseur (12,40mm) que beaucoup critiquent, oubliant qu’un chronographe à remontage automatique égale voire dépasse très souvent cette hauteur, à l’instar par exemple de la célèbre Rolex Daytona avec ses 12,34mm ou, dans un registre différent d’un point de vue tarifaire et esthétique mais néanmoins séduisant l’Hamilton Khaki Pilot Pioneer Auto Chrono et ses 16mm de hauteur.

Son bracelet caoutchouc, lui aussi très simple mais bien pensé, s’avère confortable au porter, facile à régler et très facile à changer.

Le design de l'Apple Watch, avec ses lignes très épurées et sa finition propre mais très simple en comparaison de ce qui se pratique dans l'horlogerie traditionnelle, en fait une montre qui sait rester discrète tout en correspondant bien à la vocation de l'objet.

Agréable au poignet, l’Apple Watch dispose d’un système de mise en route ultra facile caractéristique des compétences de l’entreprise en matière d’ergonomie : une simple photo de votre montre réalisée avec votre iPhone et votre Apple Watch s’y connecte !

Le reste se fera du bout des doigts.
L’Apple Watch classique est dès lors coiffée d’un écran en cristal de saphir particulièrement résistant qui vous permettra de swiper d’une page à l’autre sans rayer l’écran et d’entrer dans les différentes fonctionnalités de la montre en en tapotant l’écran.

La fonction tactile est complétée d’une molette latérale et d’un bouton rectangulaire qui donne accès à une sélection de contacts que vous aurez préalablement effectuée.

Si l’interface est d’aspect ludique et soigné avec son organisation autour d’une page d’accueil sous forme de bulles colorées, il vous faudra consacrer un temps conséquent au paramétrage de votre montre, le côté intuitif d’un MacBook ou d’un iPhone n’étant pas de mise sur l’Apple Watch.

Une fois cette étape franchie, vous accéderez en appuyant sur la couronne positionnée à 2h à vos mails, SMS, photos, répertoires et autres applications que vous aurez éventuellement installées – et elles sont nombreuses sur l’Apple Watch.

La lisibilité est également au rendez-vous avec des pixels que vous distinguerez à peine, résolution Retina et dalle OLED (pour le contraste) obligent.
Le confort de lecture est donc au rendez-vous.

 

Apple Watch : une montre connectée inaboutie

Par souci de préserver au maximum ses 18h d’autonomie – jugée par beaucoup insuffisante -, l’Apple Watch n’est pas en mesure d’offrir un affichage permanent, l’écran se mettant automatiquement et obligatoirement en veille au bout de quelques secondes.
Un point agaçant même s’il suffit d’un mouvement du poignet pour que l’écran s’illumine à nouveau.

Par souci de préserver au maximum ses 18h d'autonomie, l'écran de l'Apple Watch se met automatiquement en veille au bout de quelques secondes. Un détail quelque peu agaçant dans la mesure où il n'est pas possible de paramétrer cette désactivation !

Pour ce qui est en revanche de la nécessité (vivement critiquée) de recharger la montre chaque nuit, il s’agit, pour les amateurs de montres mécaniques en tout cas, d’un non sujet.

Lequel d’entre nous garde en effet son tourbillon Breguet 5377 ou son Omega Speedmaster au poignet lorsqu’il se couche ?

De fait, poser l’Apple Watch sur sa base aimantée pour la recharger chaque nuit ne doit pas constituer un frein à son achat – même si une autonomie supérieure serait la bienvenue.

Pour rester dans le domaine horloger justement, ces mêmes amateurs apprécieront notamment la possibilité de changer le type d’affichage de l’heure, l’Apple Watch proposant dans sa configuration standard plus de 10 écrans différents (dont certains visibles sur notre diaporama) – avec un coup de cœur spécial pour l’affichage Mickey qui bat du pied au rythme des secondes – agrémentés de la possibilité de les personnaliser, qu’il s’agisse des couleurs ou de l’affichage des éventuelles complications.

Seul bémol : une personnalisation qui, une nouvelle fois, n’est pas très intuitive.

Enfin, ceux qui changent souvent de fuseau horaire apprécieront que leur Apple Watch se cale automatiquement sur le fuseau local de destination dès leur iPhone activé.

Mais l’intérêt de l’Apple Watch s’arrête plus ou moins, en l’état actuel du modèle en tout cas, ici…

Si l'Apple Watch est indiscutablement une montre très ludique, elle n'en demeure pas moins une excroissance de votre iPhone, se cantonnant ainsi au statut de gadget de luxe - en attendant une future version dotée d'éventuelles fonctionnalités réellement utiles au quotidien.

En effet, la montre créée par l’entreprise dirigée par Tim Cook souffre d’un premier handicap de taille : sa dépendance à l’iPhone qui doit toujours rester en permanence proche de l’Apple Watch, cette dernière n’étant que le reflet miniaturisé de votre Smartphone…

Second point faible rédhibitoire, directement lié au premier : dépourvue de fonctionnalités véritablement utiles, innovantes et autonomes, l’Apple Watch n’apporte pas grand chose de plus que ne vous offre déjà votre iPhone si ce n’est que vous ne plongerez plus toutes les 5 minutes sur votre Smartphone à chaque notification reçue, un rapide coup d’œil à l’Apple Watch étant suffisant.

Troisième et dernier handicap qui découle des deux précédents : son prix.
A 699 € pour la version testée et compte tenu des faiblesses pointées, l’Apple Watch est un produit cher et ne bénéficie pas d’un rapport prix / fonctionnalités utiles attrayant.

Alors autant s’acheter une vraie montre !

Dans cette gamme de prix, et pour se cantonner à quelques marques du Swatch Group, vous trouverez par exemple chez Tissot (explorez le catalogue et les prix Tissot), Mido (découvrez les collections et les prix Mido) ou Hamilton (explorez les collections et les prix Hamilton) des montres mécaniques et des montres a quartz Swiss Made qui donnent l’heure, sont dotées de complications horlogères utiles (chronographe, affichage du jour, de la date, du mois… voire beaucoup plus avec la Tissot T-Touch Expert Solar par exemple et ses 20 fonctions) et qui bénéficient d’une qualité de réalisation autrement plus attrayante !

 

Conclusion

Si l’Apple Watch est indiscutablement une montre très ludique, elle n’en demeure pas moins une excroissance de votre iPhone, se cantonnant ainsi au statut de gadget de luxe – offrant notamment la possibilité de passer et de recevoir des appels téléphoniques !
Dépendant de votre Smartphone dont elle ne doit pas trop s’éloigner, elle n’apporte en effet pas de réelle valeur ajoutée dans la vie de tous les jours faute de fonctionnalités novatrices et autonomes.
Attention cependant : la firme de Cupertino n’a bien évidemment pas dit son dernier mot et saura très certainement tirer les enseignements de ces premiers résultats en demi-teintes.
Les premières rumeurs sur les caractéristiques de l’Apple Watch 2 (sortie programmée pour 2016) commencent d’ailleurs à filtrer – comme une amélioration de l’autonomie de la montre, la présence d’une caméra frontale pour les appels FaceTime ou encore une plus grande indépendance fonctionnelle vis-à-vis de l’iPhone.
Ces évolutions seront-elles suffisamment significatives pour séduire les déçus de la V1 ?
Affaire à suivre…

 

Les + :

  • un produit au design à la fois discret et moderne
  • des dimensions et un poids raisonnables
  • l’affichage des différents cadrans
  • une mise en fonctionnement ultra simple
  • un grand confort de porté
  • une montre polyvalente (travail / WE)
  • la lisibilité et l’intelligibilité des informations fournies
  • le grand nombre d’applications disponibles
  • une montre qui vous évitera de vous jeter sur votre iPhone à chaque alerte reçue
  • les différents bracelets vendus en option et le système de changement rapide de bracelet très bien conçu

 

Les – :

  • un produit fonctionnellement inabouti / une montre gadget
  • une montre dépendante de votre Smartphone
  • l’absence de valeur ajoutée par rapport au Smartphone
  • l’impossibilité de paramétrer un affichage permanent
  • une interface utilisateur complexe
  • une montre non étanche
  • une montre aux fonctionnalités (notifications) intrusives mais paramétrables
  • un prix élevé

 

Informations complémentaires :

  • l’Apple Watch est compatible avec les iPhone 5, iPhone 5s, iPhone 6 et iPhone 6 Plus
  • Apple livre sa montre connectée avec : 1 câble de charge magnétique (2m) ;  1 adaptateur secteur USB (5 W) ; 1 guide de démarrage rapide
  • Informations techniques – L’Apple Watch est équipée d’un capteur de luminosité ambiante ; d’un haut-parleur et d’un microphone / Wi-Fi (802.11b/g/n 2.4GHz) / Bluetooth 4.0
  • Apple propose différents de bracelets (couleurs et matières) vendus en option dont un bracelet en maille milanaise, des modèles en cuir et différents types de caoutchouc
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *