Pays :

test Sinn U1000 – EZM6

La note de la rédaction
69 / 100
La Sinn U1000 sort des profondeurs et débarque sur TWO. La marque de Francfort concentre son savoir-faire dans un chronographe de plongée extrême, technique et fonctionnel que j'ai testé pour vous.
L'essentiel

Sinn U1000 - EZM6

Réf.: 1011.010
3,060.00 € Prix public conseillé en France au 8 août 2011
Les caractéristiques techniques
Marque
Modèle U1000 - EZM6
Référence constructeur 1011.010
Boîtier (matière) Acier
Diamètre boîtier (hors couronne) 44 mm
Diamètre boîtier (avec couronne) 48,43 mm
Mouvement Automatique
Calibre SZ02
Base calibre Valjoux 7750
Fonctions Chronographe Date Heure Minute Seconde
Verre Saphir bombé antireflets double face
Capacité de la réserve de marche 42h
Entre-cornes 21,90 mm
Longueur corne à corne 50,41 mm
Hauteur boîtier 18,15 mm
Etanchéité 1000 m
Bracelet (matière) Silicone
Boucle (type) Boucle déployante
Boucle (matière) Acier
Poids total 205 grammes
Prix public conseillé en France au 8 août 2011 3,060.00 €
La note de la rédaction 69/100
Confort / Agrément (/15) 12
Mouvement (/20) 10.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1.5
Finitions (/20) 13.5
Finitions cadran (/6) 4
Finitions boîtier (/6) 4
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1.5
Fonctionnalité (/20) 17
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 3
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 2
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 3
Bonus (/10) 2
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2)
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
  • Pour quelles occasions ? Quand la porter ?
  • Sous l'eau !
  • A propos de Sinn

    L’horloger Sinn a débuté son histoire il y a 50 ans, avec des montres orientées pilotes automobile et aviateurs.

    Férus de montres techniques, la marque a rapidement proposé des montres de plongée pour avoir aujourd’hui une gamme complète de plongeuses à l’allure rugueuse – comme l’U1 déjà présentée sur The Watch Observer ou l’UX, montre à équipression pouvant résister à toutes les profondeurs.

    Ici, c’est au chronographe de plongée que Sinn s’attaque, en le concevant comme un véritable instrument, gardant en ligne de mire des objectifs de solidité et de fonctionnalité.

     

    Sinn U1000 : une montre robuste

    La robustesse de l’U1000 est assurée de multiples façons et sa résistance à la pression (1.000 mètres) en est un premier gage.

    Si de nombreux modèles du marché parviennent à tenir une étanchéité équivalente, rares sont ceux qui ont un chronographe fonctionnel jusqu’à 1.000 mètres – même si certains diront qu’un chronographe n’est pas indispensable sur une montre de plongée !

    Cette performance est par ailleurs validée par la Lloyd à Hambourg, témoignant ainsi du sérieux de la démarche.

    Autre signe de robustesse, la boîte est réalisée en acier de sous-marin, un matériau que Sinn utilise sur toutes ses montres de plongée.
    Ledit acier bénéficie ensuite de son traitement de surface « Tegiment ».

    Il en résulte une montre particulièrement résistante aux agressions de l’eau de mer et aussi aux chocs, nombreux lors des plongées.

    A noter que la résistance aux rayures obtenue est supérieure à 1.200 Vickers – contre 300 pour un acier classique.

    Les autres éléments exposés comme la couronne, la lunette ou les poussoirs sont surdimensionnés.

    Ils respirent eux aussi la solidité et sont prêts à affronter les plongées.

    Dans cet ensemble très costaud, un élément peu visible paraît pourtant un peu laissé pour compte dans la conception : les attaches du bracelet.
    Les pompes sont en effet assez fines.

    Comparé au soin apporté au reste, on est surpris de trouver de telles pièces dans cette montre.
    Dommage !

     

     

    Une très bonne lisibilité

    Côté fonctionnalité, la lisibilité vient en haut de la liste.

    Celle-ci est excellente dans toutes les conditions – et en particulier sous l’eau.
    Le contraste de jour est très bon et le SuperLumiNova très réactif dès que la luminosité baisse.

    La lecture des temps écoulés sur la lunette est un peu moins performante, en raison principalement de contrastes moins marqués.
    Ceux qui y attachent plus d’importance verront ce point amélioré dans la version SDR (équipée d’une lunette noire) de ce modèle.

    Mais la lisibilité n’est pas uniquement une affaire de contrastes.
    Pour améliorer celle du chronographe, Sinn a décidé de surdimensionner le sous cadran des minutes et de le modifier pour qu’il soit sur 60mn et non 30mn. Cette disposition permet une lecture rapide et instinctive des temps chronométrés.

    Enfin, pour préserver cette très bonne lisibilité, l’épais saphir est bombé et traité d’un efficace
    anti-reflet sur les deux faces.

     

    Une montre fonctionnelle

    A l’utilisation, ce chronographe se révèle bien pensé.

    La lunette est classiquement unidirectionnelle.
    Mais il faut exercer une légère pression verticalement pour pouvoir la régler.
    Cela permet d’éviter les manipulations involontaires.

    Les poussoirs sont à gauche. Cette disposition peu commune se révèle en fait pratique (à défaut d’être esthétique).

    En effet, elle permet déjà d’éviter de trop exposer les poussoirs aux chocs, mais aussi le dos de la main à ces excroissances imposantes.

     

    Trop imposantes ?
    D’un point de vue pratique en tout cas non : avec des gants, dans des conditions de température parfois inconfortables, la manipulation ne se révèlera jamais problématique et l’habitude de déclenchement avec le pouce du fait de la position vient rapidement.

    Le bracelet silicone, point sensible sur une montre de plongée, est solide, souple et agréable.
    La boucle déployante est en acier « Tegiment », comme la boîte.
    Il dispose d’une extension classique permettant d’allonger le bracelet de votre Sinn et de la porter sur une combinaison de plongée.
    Attention cependant : comme souvent sur les montres équipées d’un bracelet caoutchouc muni d’une boucle déployante, il vous faudra couper votre bracelet afin de l’ajuster à votre taille.
    Pensez à le faire « progressivement » !

    Un bémol important : on regrette vivement l’absence de réglage fin puisque cette rallonge augmente la taille du bracelet de 7 mm sans possibilité de la moduler.
    En d’autres termes, c’est 0 mm ou +7 mm !
    Une rallonge réglable aurait été à sa place sur un modèle technique comme celui-ci.

    Un mot enfin des finitions.
    Sinn ne les a pas oubliées.
    Les aiguilles, le cadran et le traitement de la boîte sont de très bonne facture.
    Les peintures sur le cadran sont très précises et l’application du SuperLumiNova régulière.

    Le côté outil de la montre ressort ainsi clairement au premier abord.
    Mais la qualité est présente dès qu’on s’attarde sur les détails.

     

    Côté mouvement

    Finissons par le calibre.
    Le SZ02 qui équipe l’U1000 est un Valjoux 7750 modifié par Sinn.

    S’il en a les grandes caractéristiques, et donc les qualités reconnues de robustesse (mais aussi un déclenchement ferme, que compense en partie la taille des poussoirs), Sinn le modifie pour lui permettre d’indiquer les temps chronométrés sur un sous cadran gradué sur 60 minutes.

    Autre modification maison, la lubrification est assurée par des huiles spéciales permettant une viscosité constante et donc un fonctionnement inchangé de -45°c à +80°c.

     

    Dernier élément classique chez Sinn, le remplissage de la boîte à l’Argon.
    Il permet d’assurer un environnement plus sain pour les huiles et donc un vieillissement retardé de celles-ci.
    Un témoin situé à 4h dans le flanc de la boîte permet d’en voir l’évolution.
    Quand il vire au bleu foncé, il est temps de penser à la maintenance.

     

    Conclusion

    Dans la famille des montres de plongée, certaines sont tellement polyvalentes qu’elles ne choqueront pas quand vous êtes en costume.
    La Sinn U1000 – EZM6 ne fait pas partie de celles-là !
    Elle a été entièrement conçue pour être utilisée en plongée sous-marine.
    Et ses nombreuses qualités sous l’eau pourront être perçues comme des défauts sur terre.
    Mais si vous êtes un plongeur exigeant et/ou amateur de montres techniques, cette U1000 ne demandera qu’à vous séduire.

     

    Les + :

    • une pure plongeuse
    • une excellente lisibilité
    • son côté très fonctionnel

     

    Les – :

    • une montre difficilement portable sortie de l’eau
    • l’absence de réglage fin sur l’extension du bracelet
    • les attaches du bracelet

     

    Informations complémentaires :

    • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
    • le prix affiché dans « Données constructeur » est le prix public de la montre en France à la date de publication de l’Essai

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *