Pays :

test Auricoste Type 20 Flyback

La note de la rédaction
70.5 / 100
Rare fabricant à avoir fourni l'armée française en chronographes Type 20, Auricoste continue de rendre hommage à ce mythe de la montre militaire avec le Type 20 Flyback. TWO l'a testé pour vous.
L'essentiel

Auricoste Type 20 Flyback

Réf.: A20AP
3,990.00 € Prix public conseillé en France au 27 août 2012
Marque Auricoste
Modèle
Type 20 Flyback
Référence constructeur
A20AP
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
42 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
46,45 mm
Mouvement
Automatique
Base calibre
ETA 2892A2
Fonctions
Chronographe
Flyback
Heure
Minute
Seconde
Verre
Plexiglas
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
22 mm
Longueur corne à corne
50,93 mm
Hauteur boîtier
15,68 mm
Etanchéité
100 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
125 grammes
Prix public conseillé en France au 27 août 2012
3,990.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 9.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 2.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3)
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
Finitions (/20) 13
Finitions cadran (/6) 4.5
Finitions boîtier (/6) 4
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 0.5
Fonctionnalité (/20) 15.5
Lisibilité diurne (/5) 4.5
Lisibilité nocturne (/4) 3.5
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 3.5
Bonus (/10) 5.5
Série limitée (/3) 3
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0.5
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 13
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour un baptême de l'air !
L'avis des internautes
81%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Le Type 20 : une montre militaire certifiée retour en vol

Au début des années 50, le Ministère français de la Guerre impose à ses différentes unités l’utilisation de chronographes dotés d’une fonction de retour en vol.

Cette caractéristique, appelée flyback en anglais, permet aux pilotes et aux marins de relancer immédiatement un chronométrage sans passer par un arrêt et une remise à zéro du chronographe.

Particulièrement utile lors d’un changement de cap, cette fonction améliore la qualité de la navigation en annulant les temps morts – le temps perdu entre la relance de deux mesures diminuant effectivement la précision du calcul de la trajectoire.

Définie selon un cahier des charges strict, l’administration française lance ainsi des appels d’offre auprès de différents horlogers pour la fabrication de ce Type 20.
D’autres spécifications sont toutefois requises par le bureau du Ministère, comme par exemple la présence d’un cadran noir doté d’aiguilles et d’index luminescents.

A l’époque, les marques qui répondent à toutes ces exigences sont peu nombreuses et l’on retrouve parmi ces dernières Vixa, Dodane ou encore la célèbre maison Breguet.

Auricoste, fabricant reconnu de chronomètres de marine (voir notamment l’Essai de la Spirotechnique), se voit également commander près de 2.000 chronographes qui seront répartis entre les différentes divisions de l’Aéronavale et le Centre d’Essai en Vol (CEV).

Aujourd’hui encore, en hommage à sa production passée, Auricoste continue de proposer un chronographe Type 20 mais désormais doté de caractéristiques et de finitions modernes.

Un boîtier à lunette bidirectionnelle

Dès sa prise en main, le Type 20 Flyback sélectionné pour notre Essai dégage une allure à la fois robuste et militaire grâce à l’association d’un boîtier en acier massif, d’un cadran noir et d’un bracelet en cuir.

De style classique, le boîtier de ce chronographe affiche une belle présence au poignet avec une taille généreuse et masculine de 42 mm de diamètre.
Ces dimensions restent toutefois très raisonnables pour ce type de pièce et devraient convenir à la plupart des poignets.

Relativement légère, cette montre d’aviateur Auricoste est ainsi agréable à porter grâce notamment à son bracelet en cuir doté d’une forte épaisseur.

De très belle facture, ce dernier a été découpé dans une partie de l’alligator où la grandeur des écailles décroît progressivement.

Le rendu est très réussi et sa couleur brun havane combinée à des surpiqûres crème contribue à donner à cette montre une allure chaleureuse et habillée.

Equipé d’une boucle déployante à fermoir papillon, cette dernière sécurise l’ouverture du bracelet.
On pourra cependant regretter que sa finition intérieure ne soit pas un peu plus poussée.

Taillé dans un bloc d’inox, le boîtier de ce Type 20 dispose d’une couronne et d’un fond vissés qui le rendent étanche jusqu’à 100 mètres.

Il présente par ailleurs une lunette bidirectionnelle dans la même veine que les Breguet de l’époque, celles des Auricoste d’alors n’étant pas pourvues d’indication des heures.
D’un déplacement extrêmement doux, cette lunette mesure les longues durées jusqu’à 12 heures en plaçant son curseur principal en face de l’aiguille des heures.
Dotée d’un discret crantage et d’une finition brossée, elle apporte une touche de technicité au design militaire de cette Auricoste.

Un cadran noir à sous compteurs argentés

Si les Type 20 disposent habituellement d’un cadran totalement noir, nous avons délibérément retenu pour notre Essai une version à compteurs argentés.
Moins stricte, cette déclinaison offre une touche d’originalité comparativement à la version à cadran uni qui séduira plutôt les amateurs recherchant la fidélité historique.

De facture classique, ce cadran bicolore associe un fond noir mat à des sous compteurs argentés qui ont été guillochés et usinés dans la masse du cadran.

Doté d’un aiguillage blanc laqué, l’ensemble offre un bon contraste de lecture grâce aux reliefs des différents matériaux employés.

C’est notamment le cas lorsque les aiguilles blanches sont situées au-dessus des sous compteurs argentés.

L’aiguillage et les chiffres arabes sont luminescents et offrent une bonne lecture dans l’obscurité.

Originalité du modèle d’Auricoste – que les amateurs apprécieront, ce chronographe est équipé d’une glace en hésalite, un verre en plexiglas qui rappelle ceux utilisés sur les modèles d’origine.

Extrêmement robuste, ce type de verre présente l’avantage de supporter des chocs très violents et de ne pas éclater en morceaux contrairement aux verres minéraux ou aux verres saphir – certes plus résistants aux rayures mais également plus fragiles.

Ce matériau offre par ailleurs une excellente transparence, avec très peu de reflets, ne nécessitant ainsi aucun traitement à ce niveau.

L’amateur de sobriété regrettera cependant la littérature un peu abondante du cadran – même si ce point n’est pas rédhibitoire.

Un chronographe avec fonction flyback

Côté mécanique, ce chronographe Type 20 est équipé d’un mouvement à remontage automatique conçu et réalisé par le fabricant suisse Dubois Dépraz.

Equipé de 57 rubis, le DD 42022 est un calibre modulaire développé sur la base d’un
ETA 2892A2, un mouvement réputé pour sa robustesse et sa précision.

Fonctionnant à une fréquence de 28.800 alternances par heure, ce DD 42022 bénéficie d’un balancier et d’un spiral de qualité chronomètre.
Il a d’ailleurs fait preuve d’une très bonne précision de marche au chronocomparateur avec
un +3 secondes/jour.

 

Côté fonctionnalité, le déclenchement du chronographe est net et franc et se fait par l’actionnement du bouton-poussoir situé à 2h.

Le temps mesuré s’affiche alors en secondes et minutes via la grande aiguille des secondes et
dans le sous compteur de 30 minutes.

Pour utiliser la fonction flyback, il suffit d’appuyer sur le bouton-poussoir positionné à 4h pendant que le mécanisme est encore en marche, ce dernier relançant instantanément un chronométrage.

Doté d’une réserve de marche de 42 heures,
ce mouvement, comme sur les calibres d’origine,
ne bénéficie toutefois pas de la date.

Pour terminer, même si le fond fermé de ce Type 20 ne permet pas de voir sa mécanique, il convient de préciser que celle-ci présente une finition soignée avec Côtes de Genève et ponts perlés.

 

Conclusion

Avec son Type 20 Flyback, Auricoste est l’une des rares marques à proposer encore aujourd’hui un chronographe inspiré de la prestigieuse histoire du modèle.
D’une belle réalisation d’ensemble, cette montre devrait séduire les amateurs à la recherche d’un chronographe au design militaire mais dont le style est suffisamment classique pour rester élégant en toute situation.

 

Les + :

  • un chronographe au design rétro et militaire
  • une belle réalisation d’ensemble
  • la présence d’un verre hésalite, comme sur les modèles d’origine
  • un mouvement mécanique doté d’une fonction flyback

 

Les – :

  • la finition intérieure de la boucle déployante perfectible
  • un cadran à la littérature un peu abondante
  • l’absence de la date – comme pour le modèle d’origine

 

Information complémentaire :

  • l’Auricoste Type 20 Flyback est une série limitée à 50 exemplaires
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *