Pays :

test Breitling Super Avenger Black Steel Limited Edition

La note de la rédaction
63.5 / 100
Breitling reprend l'un de ses modèles phare et le passe en mode furtif. Au menu, fiabilité, testostérone et mensurations hors nomes. Serez-vous de taille ? 
L'essentiel

Breitling Super Avenger Black Steel Limited Edition

Réf.: Super Avenger Black Steel Limited Edition
4,500.00 € Prix public conseillé en France au 9 décembre 2010
Les +
  • ensemble cohérent
  • lisibilité excellente
  • robustesse éprouvée
Les -
  • poids et proportions conséquents au quotidien
  • un second bracelet aurait été le bienvenu
Marque Breitling
Modèle
Super Avenger Black Steel Limited Edition
Référence constructeur
Super Avenger Black Steel Limited Edition
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
48,40 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
54,08 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre 13 Breitling
Base calibre
Valjoux 7750
Fonctions
Chronographe
Date
Heure
Verre
Saphir bombé antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
23,94 mm
Longueur corne à corne
59,39 mm
Hauteur boîtier
18,44 mm
Etanchéité
300 m
Bracelet (matière)
Caoutchouc naturel
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
180 grammes
Prix public conseillé en France au 9 décembre 2010
4,500.00 €
Confort / Agrément (/15) 10
Mouvement (/20) 8.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 1
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 3
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1.5
Finitions (/20) 12
Finitions cadran (/6) 3
Finitions boîtier (/6) 3
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 18
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 3
Etanchéité (/3) 3
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 3
Série limitée (/3) 1
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2)
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 12
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Lors d'un WE baroud avec Arnold Schwarzenegger et Sylvester Stallone !
L'avis des internautes
75%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Avant-propos

La mode du « all black » sévit actuellement sur la plupart des manufactures et Breitling n’a pas échappé à la règle.
Au catalogue, à ce jour, deux modèles ont été sélectionnés pour recevoir ce traitement de faveur et devenir des séries limitées : la Super Avenger et l’Avenger Seawolf.
C’est la première que nous avons testée.
Elle a été introduite fin 2009 pour une série limitée de 3.000 exemplaires.

Noir c’est noir !

Le chrono Super Avenger Black Steel se dispense de mode d’emploi…
Massive, lourde, elle se prédestine naturellement aux poignets masculins, de préférence d’un certain gabarit.

Avec ses dimensions plus que généreuses (48,4 mm de diamètre hors couronne), ne comptez pas sur cette Breitling pour être l’alliée discrète d’un rendez-vous corporate : elle ne permet même pas à la plupart des chemises de se fermer !
Son bracelet en caoutchouc naturel est souple et agréable au porté. Le choix de cette matière renvoie d’ailleurs directement à son caractère sportif.

La carrure noire est traitée au nitrure de carbone, un procédé de teinte dans la masse et hautement résistant, même aux chocs les plus rudes.

Elle pourra ainsi vous accompagner en plongée, jogging, escalade, ou autre.

La taille généreuse des poussoirs en rend leur manipulation possible même avec des gants type plongée ou ski.

Dans la même perspective « sportive », la couronne de remontoir est vissée et les poussoirs de marche / stop du chronographe requièrent une poussée vigoureuse avant d’entrer en service.

Virile, sécurisée de toutes parts et massive, on ne risque pas d’activer la Breitling Super Avenger par hasard !

Une montre fonctionnelle et exclusive

La Super Avenger fait partie de la collection Aeromarine de Breitling qui s’adresse aux professionnels des airs et de la mer.
La lisibilité est donc primordiale.
En ce sens, Breitling a doté la Super Avenger de larges aiguilles pourvues de SuperLumiNova.
A l’usage, elle garantit donc une lisibilité parfaite de chaque aiguille ainsi que de chaque index, même à distance.
De nuit, quand le plein de lumière a été effectué, la « capacité de lecture nocturne » est de 6 heures environ.

Les compteurs du chrono se détachent en blanc sur fond noir, assurant une parfaite lisibilité pour chacune des indications de temps.

Le guichet de date à 3 heures, qui vient compléter l’habituelle mécanique du Calibre 13 de Breitling motorisant la Super Avenger, est globalement lisible.
Mais le presbyte regrettera que la date ne soit pas surmontée d’une loupe…

Une montre taillée dans le roc

La carrure noire est traitée au nitrure de carbone, un procédé de teinte dans la masse et hautement résistant, même aux chocs les plus rudes.
Le verre saphir bombé anti-reflets des deux côtés présente le même niveau de résistance.
En conséquence, seul un choc d’une rare violence, ou avec un objet particulièrement contondant, peut laisser son empreinte.
En usage quotidien, nous n’avons constaté aucune emprise sérieuse qui puisse marquer la Super Avenger.

L’ensemble est cerné d’une lunette tournante unidirectionnelle à cliquet pour les décomptes horaires. Son mouvement est ferme et ne risque pas d’être actionné par inadvertance.

De nuit, quand le plein de lumière a été effectué, la capacité de lecture nocturne est de 6 heures environ.

Au quotidien

Au porté, cette Breitling se caractérise par la sensation de « puissance » qu’elle dégage.
Elle se rappelle en effet en permanence au bon souvenir de son propriétaire par un poids conséquent – ainsi qu’aux regards extérieurs par son look sans concession.

La forme arrondie de ses cornes la rend agréable au porté compte tenu de ses dimensions XXL. Mais il n’en demeure pas moins que vous ne pourrez à aucun moment ignorer son poids et que serez parfois tenu, en fin de journée, de retirer la montre pour libérer le poignet.

Cette Breitling a été testée en plongée domestique, en altitude et sur une échelle de température de moins 5° à plus 40°. Son fonctionnement s’est avéré en tout point irréprochable.
Seul bémol, le bracelet en caoutchouc naturel qui peut devenir inconfortable une fois humide.

Il peut heureusement être remplacé sans difficulté. Cela dit, si l’on veut conserver à la montre son orientation résolument sportive, le caoutchouc naturel reste ce qu’il y a de plus résistant.

En conclusion

Breitling positionne ce modèle sur le créneau ultra-opérationnel. Il a su le doter des attributs de design et de robustesse qui rendent l’ensemble cohérent.
Une montre exclusive se distingue par son usage exclusif. Il sera ainsi difficile d’en faire une montre du quotidien en raison de son poids, de son look sans compromis et de sa taille qui empêche toute chemise de se fermer.
En somme, le caractère de cette Breitling est si prononcé que ce n’est pas elle qui se fera à votre mode de vie, mais plutôt l’inverse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *