Pays :

test Rolex Submariner 114060

La note de la rédaction
78.5 / 100
La référence 114060 de la Rolex Submariner, montre de plongée entrée dans la légende, embarque les toutes dernières innovations de la marque. Passage au crible d'une montre polyvalente sport chic.
L'essentiel

Rolex Submariner 114060

Réf.: M114060-0002
6,000.00 € Prix public conseillé en France au 26 septembre 2013
Marque Rolex
Modèle
Submariner 114060
Référence constructeur
M114060-0002
Boîtier (matière)
Acier 904L
Diamètre boîtier (hors couronne)
40 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
44,55 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Rolex 3130
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Minute
Seconde
Heure
Verre
Saphir
Capacité de la réserve de marche
50h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
47,83 mm
Hauteur boîtier
12,70 mm
Etanchéité
300 m
Bracelet (matière)
Acier 904L
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier 904L
Poids total
150 grammes
Prix public conseillé en France au 26 septembre 2013
6,000.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 11.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 0
Finitions (/20) 14
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 0
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 19
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 2
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 4
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour un voyage de noces en Polynésie !
L'avis des internautes
90%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Rolex Submariner : une montre de plongée légendaire

Figurant au catalogue Rolex depuis 60 ans – le premier modèle est dévoilé à l’occasion de la Foire de Bâle de 1954 (découvrez le catalogue et les prix Rolex), la Submariner fait partie, au même titre que l’Omega Speedmaster ou que la Jaeger-LeCoultre Reverso, de ces montres de légende reconnaissables entre toutes.

Subtil mélange entre efficacité et chic sportif, la Rolex Submariner est l’archétype de la montre polyvalente. Une caractéristique qui explique son succès depuis son apparition au début des années 50.

Subtil mélange entre efficacité et chic sportif, la Rolex Submariner est l’archétype de la montre polyvalente que l’on peut porter aussi bien en costume qu’avec un scaphandre de plongée.
La communication Rolex la présente d’ailleurs comme le partenaire idéal sur terre comme en mer, ce qui, au-delà du claim marketing, résume bien la situation.

Son succès, qui ne se dément pas au fil des années, s’explique en grande partie par la cohérence que cette montre de plongée a su garder tout au long de son histoire.

Son design a au final peu évolué depuis le premier modèle des années 1950, plaçant naturellement la Rolex Submariner au dessus des modes.

Côté technique en revanche, les nombreuses améliorations apportées par Rolex à cette montre de plongée au fil du temps ont été davantage dictées par la recherche d’efficacité que par des problématiques esthétiques.

Les Submariner ont ainsi évolué en douceur au fur et à mesure des références produites, sans jamais rompre la continuité avec les modèles précédents.

 

Submariner 114060 : la rupture dans la continuité

La référence 114060, dernier modèle en date dévoilé par Rolex à l’occasion de la Foire de Bâle 2012 et qui vient en remplacement de la Submariner 14060M, ne déroge pas à la règle – même si elle n’a finalement plus grand chose en commun avec le modèle précédent.

Toujours réalisé en acier 904L, le boîtier de la Submariner 114060 a cependant bénéficié de dimensions revues à la hausse.

Si son boîtier de 40mm de diamètre est toujours réalisé en acier 904L – un alliage, utilisé quasi exclusivement par Rolex, censé être plus résistant à la corrosion que le traditionnel 316L, sa forme est entièrement nouvelle.

Premier point – et petite concession à la tendance de ces dernières années en horlogerie : la Submariner 114060 bénéficie d’un nouveau boîtier qui semble plus musclé que celui des références précédentes.

Les cornes sont également de dimensions plus généreuses et les Solid End Link du bracelet – extrémité du bracelet qui fait la jonction avec le boîtier – donnent à l’ensemble un aspect monobloc et très qualitatif.

Le protège couronne gagne lui aussi en épaisseur, mais perd un peu en profondeur.

La couronne est de fait un peu moins protégée des chocs mais elle est également beaucoup plus accessible en termes de manipulation.

La lunette tournante, élément clé sur toute montre de plongée digne de ce nom, conserve la ligne générale typique de la Submariner.

Cette Rolex Submariner dévoilée à la Foire de Bâle 2012 est équipée d'un insert réalisé dans un nouveau matériau exclusif à la marque : le Cerachrom.

Son insert fait en revanche appel à un nouveau matériau exclusif à Rolex, le Cerachrom.

Réalisé dans un alliage de céramique, le Cerachrom est insensible aux rayures, à la corrosion et sa couleur ne se dégrade pas, même après de longues expositions aux UV.

S’il ne fera pas le bonheur futur des amateurs de montres vintage bien patinées, le Cerachrom illustre parfaitement la démarche de Rolex axée sur l’efficacité des montres qu’elle produit.
Les précédents inserts en aluminium se patinaient effectivement au fil des décennies – arborant parfois une couleur délavée qui faisait le bonheur des collectionneurs et accessoirement, des spéculateurs.
Voilà le problème à présent résolu par la manufacture.

 

Une qualité de finition irréprochable

La finition de cette nouvelle lunette est irréprochable, Rolex poussant le souci du détail jusqu’à graver les graduations dans l’insert et à les recouvrir de platine par traitement PVD.

La finition de la lunette de la 114060 est irréprochable, Rolex poussant le souci du détail jusqu’à graver les graduations dans l’insert et à les recouvrir de platine par traitement PVD.

Cette lunette dernière génération est à présent quasiment parfaite.

Sa manipulation est facile mais franche et sans le moindre jeu.

Sa lisibilité ne souffre également pas la critique, notamment grâce à une perle luminescente bien saillante.

Un seul regret : la surface parfaitement lisse et très réfléchissante du Cerachrom rend visible les petites salissures et autres traces de doigts.

L’amateur maniaque ne pourra dès lors pas s’empêcher de nettoyer la lunette de sa Submariner plusieurs fois par jour… Rien de rédhibitoire cependant !

 

Le cadran et les aiguilles de la Rolex Submariner 114060 sont quant à eux fidèles au design historique des Submariner.

Ils bénéficient cependant de certaines évolutions guidées, là encore, par un seul souci : celui d’une meilleure efficacité.

Les aiguilles et index de la Sub 114060, plus larges que sur les références précédentes, sont recouverts de Chromalight - un matériau luminescent exclusif à Rolex.

Les aiguilles sont ainsi légèrement plus larges et à présent recouvertes, comme les index (eux aussi agrandis par rapport à ses ainées), de Chromalight – un matériau luminescent exclusif à Rolex.

Censé être plus performant que le Super-LumiNova, le Chromalight a la particularité d’émettre une luminescence bleue.

Difficile de dire s’il est vraiment plus performant qu’un bon traitement Super-LumiNova – il en existe de différentes qualités – mais il convient de reconnaître que la luminosité de la Rolex Submariner 114060 est exemplaire et du plus bel effet.

 

Rolex Submariner : polyvalence et efficacité

Côté mécanique, la Rolex Submariner 114060 embarque le désormais célèbre calibre de manufacture Rolex 3130.
Sobre et sans fioriture, le 3130 est le fruit d’une longue succession de petites améliorations incrémentales apportées par Rolex au fil du temps.

Il utilise par exemple le nouveau spiral parachrom bleu développé dans un alliage censé le rendre insensible aux chocs et aux champs magnétiques.

A défaut de bénéficier d’incroyables finitions – Rolex n’a au passage jamais cédé à la mode des montres avec vue sur le mouvement, les calibres Rolex ont une réputation de très grande fiabilité et de précision sur le long terme.

Preuve en sont notamment les très nombreuses Submariner vintage équipées du calibre 1530 – le lointain ancêtre des 3130 qui a notamment motorisé la Rolex Submariner 5508 – qui font aujourd’hui le bonheur des collectionneurs et qui restent parfaitement fiables et précises après plus de 50 ans de service…

Le classique bracelet Oyster à trois maillons brossés de la Submariner 114060 est équipé d'un fermoir Glidelock - fermoir qui à lui seul pourrait justifier l'achat de la montre !

Concluons ce passage au crible par la nouveauté la plus spectaculaire qu’offre cette Submariner 114060 : le fermoir Glidelock qui accompagne le classique bracelet Oyster à trois maillons brossés.

Alors que les fermoirs Rolex étaient jusqu’à présent fonctionnels mais bénéficiaient d’une finition pour le moins très basique, le nouveau Glidelock place la barre haut tant en termes de finitions que de fonctionnalité.

Il dispose en effet d’un très astucieux système de réglage fin qui permet d’ajuster sa longueur par pas de 2 millimètres, et ce sans le moindre outil.

Ce système s’avère idéal pour adapter facilement la taille du bracelet à l’activité que vous pratiquez ou aux conditions météo.

Vous pouvez ainsi soit l’agrandir avant une plongée sous-marine – si vous portez votre montre par dessus la combinaison – soit le resserrer si vous la portez à même la peau – le diamètre du poignet se réduisant au fur et à mesure que la profondeur augmente.
Bref, aussi surprenant que cela puisse paraitre, le fermoir Rolex Glidelock pourrait justifier à lui seul l’acquisition de la 114060.

Digne descendante d'une lignée de montres de plongée légendaire, la Rolex Submariner 114060 bénéficie d'une ligne classique modernisée dans un souci de plus grande efficacité.

Au poignet la Rolex Submariner 114060 est fidèle à ce qui a construit la réputation de ses aînées.

Sa solidité apparente n’a ainsi d’égal que son confort, amélioré encore par les capacités de réglage apportées par le Glidelock.

Bien qu’un peu plus trapue que les références précédentes, elle reste au final d’une taille raisonnable (40mm de diamètre pour 12,7mm d’épaisseur). Bénéficiant de proportions idéales, la Submariner est présente au poignet sans être trop imposante.

La manipulation de la couronne Triplock – un système spécifique à Rolex faisant appel à plusieurs joints pour garantir à la montre une parfaite étanchéité – est un régal et donne une véritable impression de solidité que l’amateur saura apprécier.

Les lisibilités nocturne et diurne sont parfaites – même si un traitement antireflets du verre saphir serait de nature à encore améliorer cette dernière, notamment en cas de forte luminosité tel qu’un ciel blanc par exemple.
Un petit détail pas rédhibitoire du tout mais qui demeure surtout surprenant compte tenu des traitements appliqués par la concurrence aux verres saphirs de leurs modèles.

 

Conclusion

La Rolex Submariner 114060 est sans conteste la digne héritière d’une longue et prestigieuse lignée de montres de plongée qui ont vu le jour il y a 60 ans.
Polyvalente par excellence, ce nouveau modèle bénéficie d’une ligne très classique qui a été cependant modernisé par l’emploi de matériaux high-tech (lunette Cerachrom) et des dimensions légèrement revues à la hausse.
Pour ceux qui détiennent déjà dans leur collection une Submariner ancienne génération, le fermoir Glidelock de la 114060 peut constituer à lui seul une bonne raison d’acquérir la montre.
Quant à ceux qui n’ont pas encore testé de montres de plongée signées Rolex, leur qualité de réalisation irréprochable, la solidité et la fiabilité de leur mouvement ainsi que leur design intemporel sont autant de bonnes raisons de franchir le cap.

Les + :

  • un design intemporel
  • une qualité de finition irréprochable
  • un calibre solide, fiable et précis – et certifié Chronomètre par le COSC
  • une montre d’une grande polyvalence et très fonctionnelle
  • le fermoir Glidelock
  • une montre conforme à la norme ISO 6425 définissant les montres de plongée

 

Les – :

  • l’absence de traitement antireflets sur le verre saphir
  • le côté salissant du bel insert Cerachrom de la lunette

 

Informations complémentaires :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *