Pays :

test Omega Speedmaster Racing

La note de la rédaction
74 / 100
Vous souhaitez vous offrir une Speedmaster mais trouvez la version Professional trop sage ? Omega propose depuis cette année une version Racing disponible en plusieurs coloris. Passage en revue.
L'essentiel

Omega Speedmaster Racing

Réf.: 326.32.40.50.06.001
3,500.00 € Prix public conseillé en France au 10 décembre 2012
Marque Omega
Modèle
Speedmaster Racing
Référence constructeur
326.32.40.50.06.001
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
40 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
42,38 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre Omega 3330
Base calibre
Calibre Omega 3330
Fonctions
Chronographe
Date
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir bombé antireflets
Capacité de la réserve de marche
52h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
18 mm
Longueur corne à corne
45,77 mm
Hauteur boîtier
14,98 mm
Etanchéité
100 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
159 grammes
Prix public conseillé en France au 10 décembre 2012
3,500.00 €
Confort / Agrément (/15) 13
Mouvement (/20) 12.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1.5
Finitions (/20) 16
Finitions cadran (/6) 4.5
Finitions boîtier (/6) 4.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 13
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 2
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 2
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4.5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 0.5
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour assister à la retransmission d'un Grand Prix de F1 dans l'espace !
L'avis des internautes
88%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Omega Speedmaster Moonwatch, montre icône

L’Omega Speedmaster Professional Moonwatch est un grand classique horloger qui fait désormais partie des montres iconiques – découvrez les collections et les prix Omega.

Première montre à avoir été portée sur la lune, son design intemporel à la fois sportif et élégant, sa lisibilité exemplaire et son excellent rapport qualité/prix en ont fait un chronographe incontournable pour les collectionneurs – et un best seller pour Omega.

BaselWorld 2012 a été l'occasion pour Omega de dévoiler un grand nombre de nouveautés, parmi lesquelles la Speedmaster Racing, déclinaison sportive typée course automobile de la légéndaire Moonwatch.

Revers de la médaille, la Speedmaster Moonwatch rencontre un tel succès auprès du public qu’elle en est presque devenue un standard horloger que l’acheteur en recherche d’une montre originale hésitera peut-être à acquérir.

Aussi, afin de séduire de nouveaux clients potentiels, Omega enrichit chaque année la gamme de nouvelles déclinaisons.
La Foire de Bâle 2012 a ainsi été l’occasion pour la Manufacture de Bienne de dévoiler, parmi les nombreuses nouveautés présentées, plusieurs nouveaux modèles de Speedmaster – dont la Speedmaster First Omega In Space, (sélectionnée dans notre dossier Montres Hommes : Guide d’achat Noël 2012), en hommage à la montre portée par l’astronaute Walter Schirra lors de son vol orbital en 1962.

Alors que cette réédition a davantage pour vocation de séduire une clientèle à la recherche d’une pièce à dimension historique, la Speedmaster Racing, autre nouveauté 2012, est là pour attirer les amateurs potentiels à la recherche d’une montre de sport plus fun.
L’Omega Speedmaster Racing inaugure ainsi un boîtier de 40mm – soit 2mm de moins que la Moonwatch, un mouvement automatique et non plus manuel, et surtout la possibilité de choisir la couleur de son cadran.

Speedmaster Racing : une montre de pilote auto

La principale nouveauté de cette version Racing est bien sûr le large choix de combinaisons de couleurs pour l’ensemble cadran / compteurs / aiguilles / bracelet que propose Omega.

La principale nouveauté de cette version Racing réside dans la grande variété de combinaisons de cadrans qu'elle offre.

Cadran noir / compteurs noirs / aiguilles et index blancs ; cadran noir / compteurs, aiguilles et index blancs ; cadran bleu / compteurs noirs / aiguilles et index blancs ; cadran rouge / compteurs noirs / aiguilles et index blancs…
Au total pas moins de 13 versions différentes disponibles – en incluant les versions bracelets caoutchouc versus bracelet acier. Il y en a ainsi pour tous les goûts et vous pourrez sans doute assortir cette montre de pilote de courses automobiles à la carrosserie de votre bolide.

La version cadran gris / compteurs noirs / index blancs / aiguilles du chronographe de couleur jaune essayée aujourd’hui apporte à la montre un côté très sport sans tomber dans le flashy.

Les compteurs de chronographe ont une texture de type nid d’abeille qui colle bien avec l’esprit sport auto revendiqué – on pourra d’ailleurs y voir une grille de calandre ou encore une sorte de matériau composite par exemple, faisant de cette nouvelle Speedmaster un chronographe très typé.

Les touches de couleur jaune des aiguilles liées à la fonction chronographe confèrent à cette Speedmaster une dimension sportive typée course auto qui tranche avec la Speedmaster Professional classique.

Au poignet, la Speedmaster Racing est très confortable grâce à son volume réduit.
Attention d’ailleurs à ce point : ce chronographe, équipé des célèbres anses lyres chères à Omega, chausse petit et peut donner l’impression de faire moins que ses 40mm de diamètre.
Les poignets de petite taille, y compris les poignets féminins, apprécieront. Pour les autres, un essai en boutique s’impose.

Notons qu’Omega propose, en alternative à son bracelet acier, un bracelet caoutchouc reprenant la texture nid d’abeille des compteurs – le combi boîte acier/ bracelet caoutchouc conférant à la montre une allure encore plus sportive et qui s’avère être une bonne solution pour les périodes estivales.

La finition, qu’il s’agisse du cadran ou du boîtier, alternant les surfaces polies et brossées, est de belle facture et tout à fait conforme aux standards élevés de la marque.

Enfin, côté lisibilité, la prestation offerte est de très bonne qualité – même si des aiguilles des heures et minutes davantage différenciées auraient permis d’en améliorer encore le résultat.

Côté mouvement : Calibre Omega 3330

L’autre importante différence avec la Moonwatch classique réside dans le mouvement qui motorise la Speedmaster Racing, cette dernière étant équipée du nouveau calibre Omega 3330 – mouvement mécanique à remontage automatique, chronographe à roue à colonnes, spiral en silicium et échappement co-axial.

Equipée d'un fond plein en acier décoré de l'hippocampe classique, la Speedmaster Racing cache le calibre Omega 3330, certifié par le COSC.

L’échappement co-axial a été inventé par George Daniels, horloger indépendant disparu en 2012. Il est considéré par beaucoup comme l’un des plus grands – si ce n’est le plus grand – horloger du XXème siècle et comme le successeur spirituel d’Abraham-Louis Breguet dont il était l’un des grands spécialistes – il a notamment restauré de nombreuses montres Breguet dans son atelier.

A l’instar de A-L Breguet, George Daniels avait à cœur d’améliorer le fonctionnement des montres mécaniques et a inventé pour ce faire l’échappement co-axial. Ce système a pour objectif d’optimiser la précision chronométrique d’une montre sur le long terme en limitant le besoin de lubrification de l’échappement – permettant ainsi au mouvement de ne plus être tributaire du vieillissement des huiles comme l’est un échappement à ancre traditionnel.

Omega y ajoute un spiral en silicium dont la particularité est d’être insensible aux variations de température et aux champs magnétiques.

Bénéficiant des derniers raffinements mécaniques Omega, la Speedmaster Racing est ainsi parée pour faire preuve d’une précision à toute épreuve.
Il convient d’ailleurs de signaler que son calibre, équipé de 31 rubis, oscillant à la fréquence de 28.800 alternances par heure et offrant 52 heures de réserve de marche, est certifié par le C.O.S.C.

Enfin, ce chronographe n’est pas équipé d’un transparent mais les photos du mouvement laissent voir une finition de belle facture.

Conclusion

Cette version Racing ne détrônera sans doute pas la légendaire Speedmaster Professional Moonwatch dans le cœur des amateurs. Mais ce n’est certainement pas le but recherché par Omega.
Cette nouveauté 2012 se positionne en revanche comme une alternative très sportive et colorée destinée à toucher un public plus large.
Le fait qu’elle soit équipée des derniers raffinements mécaniques d’Omega et qu’elle bénéficie d’un excellent rapport qualité / prix lui confère un avantage certain par rapport à la concurrence.

 

Les + :

  • une édition de la Speedmaster véritablement différente de la Moonwatch classique
  • le choix des coloris et configurations proposés par la marque
  • son calibre équipé de la technologie co-axiale et d’un spiral silicium + sa certification COSC
  • une montre garantie 4 ans

 

Les – :

  • le côté coloré de la montre qui la positionne définitivement comme une montre sportive et la rend peu polyvalente

 

Informations complémentaires :

  • l’Omega Speedmaster Racing est livrée avec un stylet pour la correction de la date
  • prix de la Speedmaster Racing sur bracelet acier = 3.500€ / sur bracelet caoutchouc = 3.400€
  • poignet du rédacteur / testeur = 17 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *