Pays :

test Omega Speedmaster Professional Apollo-Soyuz 35th Anniversary

La note de la rédaction
71 / 100
Nouveauté 2010, la Speedmaster Professional Apollo-Soyuz 35th Anniversary est dotée d'un cadran en météorite. Un must pour la première montre à être allée sur la lune ! Je l'ai testée pour vous.
L'essentiel

Omega Speedmaster Professional Apollo-Soyuz 35th Anniversary

Réf.: 311.30.42.30.99.001
6,200.00 € Prix public conseillé en France au 6 septembre 2010
Les +
  • l’originalité / l’exclusivité du cadran météorite
  • sa polyvalence
  • son prix en comparaison de ses concurrentes équipées d’un cadran météorite
Les -
  • une lisibilité un peu moins bonne que sur la Speedmaster classique
  • son prix par rapport à la Speedmaster classique
Marque Omega
Modèle
Speedmaster Professional Apollo-Soyuz 35th Anniversary
Référence constructeur
311.30.42.30.99.001
Boîtier (matière)
Acier 316L
Diamètre boîtier (hors couronne)
42 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
43 mm
Mouvement
Remontage manuel
Calibre
Omega 1861
Base calibre
Lemania 1873
Fonctions
Chronographe
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
48h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
20,21 mm
Longueur corne à corne
48,09 mm
Hauteur boîtier
14,44 mm
Etanchéité
50 m
Bracelet (matière)
Acier 316L
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier 316L
Poids total
147 grammes
Prix public conseillé en France au 6 septembre 2010
6,200.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 10
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 18.5
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 4.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 13
Lisibilité diurne (/5) 4.5
Lisibilité nocturne (/4) 2
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 2
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4.5
Série limitée (/3) 1
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 0.5
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 11
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? La tête dans les étoiles...
L'avis des internautes
81%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Une déclinaison exclusive de la Speed classique

Plus besoin de la présenter, l’Omega Speedmaster (déjà testée par The Watch Observer) fait l’unanimité grâce à ses nombreuses qualités et est devenue une icône.

Confortable, lisible, fiable… Elle n’a pas été homologuée par la NASA sans raison.

Offrant de plus un rapport qualité / prix imbattable, c’est la montre que presque tous les amateurs ont possédée, possèdent, ou envisagent de posséder un jour…

La Speedmaster classique n’a donc qu’un seul « défaut » : son « omniprésence » qui pourra rebuter ceux qui cherchent à se démarquer…

Ce à quoi Omega, qui a bien compris le problème, répond en multipliant les séries limitées commémorant les grandes heures de la conquête spatiale.
Histoire de redonner un peu d’exclusivité à son modèle phare.

Le charme indéniable et l'exclusivité du cadran de cette Speedmaster ne laisseront personne à l'abri d'un coup de coeur inattendu...

Un cadran qui rend chaque pièce unique

Soyons franc : l’intérêt historique de la mission commémorée ici (la première poignée de main « spatiale » entre un équipage américain et un équipage russe), aura du mal à justifier à lui seul un achat…

Le fond gravé a été réalisé avec beaucoup de soin.
Mais le motif de décoration lui donne un côté un peu « médaillon souvenir ».

Non, le principal intérêt de cette « Apollo-Soyuz 35th Anniversary » réside bien dans son cadran en météorite.

Bien que bicolore, il est constitué d’un seul bloc : les compteurs du chronographe sont laissés dans leur couleur argentée naturelle, alors que le reste du cadran a subi un traitement galvanique noir pour une meilleur lisibilité.

Les météorites subissant des températures extrêmes lors de leur entrée dans l’atmosphère, la roche a une texture particulière, comme cristallisée, ce qui rend chaque cadran véritablement unique.

Le résultat est très plaisant esthétiquement, avec des reflets métalliques et colorés (du bleu nuit à l’argenté) encore jamais observés avec d’autres matériaux.

Cela donne à cette « Apollo-Soyuz » une véritable personnalité.
On est donc loin de la simple déclinaison se contentant de proposer un nouveau coloris sur le cadran !

Les compteurs du chronographe sont laissés dans leur couleur météorite argentée naturelle, alors que le reste du cadran a subi un traitement galvanique noir pour une meilleure lisibilité.

Conclusion

Cette Speedmaster Professional Moonwatch « Apollo-Soyuz 35th Anniversary » est donc une déclinaison vraiment atypique du modèle phare d’Omega, à conseiller en priorité aux passionnés de la conquête spatiale et aux collectionneurs de Speedmasters.
Mais le charme indéniable et l’exclusivité de son cadran ne laisseront personne à l’abri d’un coup de coeur inattendu…
Une montre à essayer absolument pour se faire une opinion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *