Pays :

test Hermès Slim Quantième Perpétuel

La note de la rédaction
79.5 / 100
Basel 2015 : La Montre Hermès créée la surprise en dévoilant la ligne Slim. Aux côtés de l'ultra épurée Slim 39,5mm, la Maison horlogère propose un quantième perpétuel somptueux d'une grande élégance.
L'essentiel

Réf.: 041406WW00
28,700.00 € Prix public conseillé en France au 29 novembre 2016
Les +
  • une élégante montre classique au design intemporel
  • une belle personnalité, sous des apparences de montres classiques
  • des proportions idéales
  • un cadran de très belle facture
  • des aiguilles des heures et minutes très belles et lisibles en toutes circonstances
  • un somptueux bracelet et une belle boucle à ardillon
  • une montre à complications fournie avec une documentation d’une grande clarté
  • un rapport qualité / prix attractif pour un QP en or
Les -
  • l’absence d’aiguille des secondes (grande ou petite), qui aurait apporté une activité permanente à ce beau visage
  • la lecture du mois si vous êtes presbyte
  • l’absence de lecture directe de l’année en cours
  • une décoration du mouvement que certains auraient aimé plus sobre
Marque Hermès
Référence constructeur
041406WW00
Boîtier (matière)
Or rose 750 5N
Diamètre boîtier (hors couronne)
39,50 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
41,30 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre H1950 + Module Aghenor AGH-111.RS
Base calibre
Seed VMF 5401 (Vaucher)
Fonctions
2ème fuseau horaire
Heure
Indicateur jour/nuit
Minute
Quantième perpétuel (jour, date, mois, année bissextile, phases de Lune)
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20mm
Longueur corne à corne
44,22 mm
Hauteur boîtier
9,28 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Or rose 18 carats 5N
Poids total
58 grammes
Prix public conseillé en France au 29 novembre 2016
28,700.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 15
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 5
Finitions (/20) 18
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 11.5
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3.5
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour circuler dans les allées du SIHH 2017 !
L'avis des internautes
90%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Slim d’Hermès – des montres pour amateurs de belle horlogerie

Il y a un an, The Watch Observer vous entraînait à la découverte d’une montre classique Homme d’une rare élégance : la Slim d’Hermès.

Au programme de cette nouveauté dévoilée à Baseworld 2015 et conçue pour les amateurs et collectionneurs éclairés : un boîtier élégant, un cadran somptueux, un calibre extra-plat et un prix particulièrement attractif compte tenu de la prestation proposée – une montre à (re)découvrir ici : Slim d’Hermès 39,5mm – revue complète.

Cette montre au design intemporel, qui, à l’occasion de Baselworld 2016, s’est vue adjoindre deux nouvelles déclinaisons elles aussi très réussies, a été lancée en 2015 aux côtés de la Slim Quantième Perpétuel.

Baselworld 2015 : La Montre Hermès lance la collection Slim - une série de montres automatiques, déclinées pour Hommes et Femmes, qui associent, sous des apparences de montres classiques, une forte personnalité. Ci-dessus une nouvelle venue dans la gamme, habillée d'un magnifique cadran indigo.

Autre référence destinée à séduire les vrais amateurs d’horlogerie, cette montre à complications fait appel, comme la version trois aiguilles, aux différents savoir-faire du célèbre Groupe.

Si les liens de Hermès avec l’univers des montres de luxe sont centenaires, c’est véritablement à partir de l’année 1978 que l’aventure horlogère débute avec la création et l’installation de La Montre Hermès à Bienne, en Suisse.
Vont suivre des acquisitions et autres prises de participations stratégiques qui vont permettre de réunir sous La Montre Hermès les savoir-faire nécessaires à la conception de montres dignes de ce nom : mouvements avec l’entrée au capital de Vaucher Manufacture Fleurier (VMF) en 2006, boîtes de montres haut de gamme avec l’entrée au capital (2011) puis l’acquisition complète (2013) de Joseph Erard Holding et cadrans avec le rachat de Natéber SA en 2012.

Mouvement, boîte, cadran.
Il ne manquait que les bracelets pour la fabrication desquels La Montre Hermès se dote, en tant que sellier-maroquinier d’exception, d’un atelier.

Le Groupe dispose désormais de toutes les compétences nécessaires qui vont aboutir notamment au lancement de la ligne Slim et, en particulier, à cette version dotée d’un quantième perpétuel, une complication Ô combien classique et séduisante dans cette version toute en élégance.

Slim d’Hermès Quantième Perpétuel : élégance et personnalité

Apparue au catalogue Hermès en même temps que la version trois aiguilles, la Slim d’Hermès Quantième Perpétuel en adopte, pour notre plus grand plaisir, les principes fondateurs.

Vous y retrouverez ainsi, pour commencer, une grande élégance.

L'un des grands atouts de la gamme Slim d'Hermès réside, comme son nom le laisse deviner, dans l'adoption de proportions très agréables. La version Quantième Perpétuel, pour notre plus grand plaisir, ne déroge pas à la règle avec un diamètre de 39,5mm pour 9,28mm d'épaisseur seulement.

Celle-ci débute par un diamètre contenu (39,5mm) et fort agréable à vivre au quotidien – d’autant plus que certaines maisons horlogères franchissent allègrement, quand il s’agit de quantième perpétuel, les 40mm pour pouvoir proposer à leurs clients un cadran le plus aéré possible.

C’est là précisément le premier atout de cette montre automatique haut de gamme : elle parvient, dans des dimensions raisonnables, à demeurer élégante, masculine et fonctionnelle.

La Slim d’Hermès Quantième Perpétuel se présente – à ce jour en tout cas ! – en une version unique au boîtier en or rose à la finition intégralement polie dotée, comme sa petite sœur, de fines cornes qui tournent à angle droit pour rejoindre le bracelet et renforcer la personnalité masculine du modèle.

Bien entendu, cette montre Hermès porte à merveille son nom et fait honneur à la collection Slim dont elle provient en affichant une épaisseur de seulement 9,28mm – une performance qu’il convient de saluer au regard des multiples informations que son cadran nous propose.

Parce que, cela ne vous aura pas échappé, le deuxième – et probablement le principal – atout de cette Slim Quantième Perpétuel réside dans la beauté et la fonctionnalité de son visage.

En effet, comme sur la Slim 39,5mm, l’élégante simplicité du boîtier de cette version QP permet de mettre en exergue son somptueux cadran qui constitue un pur bonheur – démultiplié si vous le scrutez à la loupe.

Vous trouverez sur la Slim QP une conception exceptionnelle digne de pièces de Haute Horlogerie : cadran creusé dans la masse pour limiter l'épaisseur de la montre et traitements de surfaces différenciés en fonction des zones de lecture (alternance de types de guillochages, de surfaces poudrées et de satinés circulaires).

Vous y retrouverez une originale typographie – dessinée par le Studio Philippe Apeloig en étroite collaboration avec Philippe Delhotal, Directeur de création de La Montre Hermès – qui confère au modèle, sous des apparences classiques, une personnalité véritablement à part et très séduisante.

Vous y trouverez également une conception exceptionnelle digne de pièces de Haute Horlogerie : cadran creusé dans la masse pour limiter l’épaisseur de la montre et traitements de surfaces différenciés en fonction des zones de lecture (alternance de types de guillochages, de surfaces poudrées et de satinés circulaires).

Esthétiquement abouti et bénéficiant d’une exécution particulièrement soignée, le cadran de la Slim d’Hermès Quantième Perpétuel offre un grand confort de lecture grâce à un agencement optimisé.

Un calendrier perpétuel réglé jusqu’en 2100

Si cette Slim porte le nom de Quantième Perpétuel, elle ne se contente pas de l’affichage de la date (à 12h), du mois et de l’année (regroupés à 9h) et des phases de Lune (à 3h).

Proposant une construction modulaire (base cal. H1950 + module Aghenor), le mouvement qui anime le modèle Hermès Slim Quantième Perpétuel offre une vue très agréable, avec notamment un micro-rotor (qui permet de limiter l'épaisseur de la montre) et une décoration très typée Hermès.

Hermès y ajoute un second fuseau horaire (à 6h) et un indicateur jour / nuit (petite ouverture située juste à côté du puits central des aiguilles, à 4h30), histoire d’éviter d’appeler vos amis en pleine nuit lorsque vous êtes à l’autre bout du monde.

Pragmatique, les designers de la prestigieuse maison ont choisit de faire la part belle aux informations les plus utiles au quotidien (la date et, si vous voyagez beaucoup, de 2nd fuseau horaire) ainsi qu’à l’indicateur de phases de Lune, apportant ainsi à ce visage une touche de poésie et laissant en léger retrait l’affichage du mois et de l’année.

Si la lecture des heures, minutes, date et 2nd fuseau horaire bénéficie d’une très bonne lisibilité, celle du mois s’avère plus compliqué si vous avez passé la quarantaine.

En effet, la Slim Quantième Perpétuel est programmée pour afficher la date exacte jusqu’en 2100, en tenant compte des mois en 28, 29, 30 et 31 jours.

Pour y parvenir, son mouvement – nous allons y revenir – doit posséder une mémoire mécanique de 1.461 jours, soit quatre ans – ce qui explique la subdivision du compteur à 9h en 4 x 12 mois dont seuls 4 mois sur 12 sont imprimés, les 8 restants étant matérialisés par des points – d’où une lecture parfois difficile du mois en cours.

Dans la mesure où il est rare, sauf crise d’amnésie aigue, d’avoir besoin de savoir quel mois nous sommes, cet affichage du mois et de l’année et leur fonctionnement sans aucune intervention de votre part avant le 1er mars 2100 – le calendrier grégorien ayant décidé que cette année-là, comme 3 siècles sur 4, serait non bissextile – relève d’avantage de l’exploit mécanique que de l’instrument de bord utilisé au quotidien.
Donc rien de rédhibitoire.

Dans une élégante boîte aux proportions enthousiasmantes, cette montre de luxe, de prime abord classique, révèle un visage qui associe une vraie personnalité, une conception haut de gamme et une belle fonctionnalité. Ce n'est pas un hasard si Hermès a remporté avec ce QP le Prix de la 'Montre calendrier' au QPHG 2015.

Pour permettre l’affichage de ces multiples fonctions dans un espace aussi élégant que réduit, La Montre Hermès fait tout d’abord appel à la manufacture de mouvements Vaucher Manufacture Fleurier (VMF) dont elle partage l’actionnariat avec Parmigiani Fleurier.

VMF fournit ainsi le calibre H1950, celui-là même qui motorise la Slim 39,5mm.
Au programme, un mouvement extra-plat de 2,6mm d’épaisseur, une fréquence de 21.600 alternances par heure, une réserve de marche de 42h, un micro-rotor en tungstène et une décoration réalisée exclusivement pour la Slim selon un cahier des charges élaboré par La Montre Hermès (visible au travers du fond saphir de la montre).

La maison horlogère y adjoint un module Agenhor, l’AGH-111.RS, pour le quantième perpétuel et le double fuseau.
Vous ne le verrez pas en retournant cette Slim d’Hermès, celui étant positionné sous le cadran, sur la partie supérieure de la platine.

Que les plus inquiets se rassurent cependant : La Montre Hermès n’en est pas à sa première collaboration avec Agenhor, la manufacture œuvrant par ailleurs pour certains des plus grands noms de l’horlogerie suisse dans le cadre de complications parfois spectaculaires (Van Cleef & Arpels, Harry Winston, MB&F…).

Conclusion

Ce n’est pas un hasard si la Slim d’Hermès Quantième Perpétuel s’est vue remettre le premier Prix dans la catégorie Montre calendrier lors du GPHG 2015 (Grand Prix d’Horlogerie de Genève).
Dans une élégante boîte aux proportions enthousiasmantes, cette montre de luxe, de prime abord classique, révèle un visage qui associe une vraie personnalité, une conception haut de gamme et une belle fonctionnalité.
Bref, une autre très belle réussite signée La Montre Hermès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *