Pays :

test Hermès Slim 39,5 mm

La note de la rédaction
77.5 / 100
Découverte lors de BaselWorld cette année, la ligne Slim d'Hermès constitue sans conteste l'une des très belles surprises de cette édition 2015. Passage au crible d'une montre d'une rare élégance.
L'essentiel

Hermès Slim 39,5mm

Réf.: 041759WW00
5,650.00 € Prix public conseillé en France au 27 novembre 2015
Les +
  • une montre d’une très grande élégance
  • un design minimaliste et intemporel
  • un cadran sobre de toute beauté animé notamment d’une très belle typographie
  • la qualité de réalisation globale
  • un confort de porté exemplaire
  • une lisibilité diurne parfaite
  • un beau bracelet fermé d’une jolie et originale boucle
  • son mouvement à micro-rotor
  • son rapport qualité / prix
Les -
  • un boîtier dont le diamètre aurait peut-être mérité 1 à 2mm de moins tant l’ouverture de cadran est grande
  • une décoration du mouvement que certains auraient aimé plus sobre
  • un poids plume qui ne conviendra pas à ceux qui aiment les montres lourdes

 

Marque Hermès
Modèle
Slim 39,5mm
Référence constructeur
041759WW00
Boîtier (matière)
Acier 316L
Diamètre boîtier (hors couronne)
39,5 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
41,27 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
calibre H1950
Base calibre
Seed VMF 5401 (Vaucher)
Fonctions
Seconde
Minute
Heure
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
44,20 mm
Hauteur boîtier
7,62 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier 316L
Poids total
49 grammes
Prix public conseillé en France au 27 novembre 2015
5,650.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 13.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2.5
Finitions (/20) 17.5
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 4.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3.5
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour rester élégant en toute discrétion !
L'avis des internautes
84%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

La Montre Hermès – Histoire résumée

Si La Montre Hermès figure au rang de ces maisons dont les fondations ne sont pas 100% horlogères, ses liens avec l’univers des montres de luxe sont centenaires.

Les premières ramifications se tissent de manière indirecte quand Emile Hermès fait fabriquer vers 1912 par les artisans sellier-maroquiniers de la maison pour Jacqueline, l’une de ses filles, un bracelet de cuir lui permettant de porter au poignet une montre de poche – une anecdote qui donnera naissance, 100 ans plus tard, au modèle Hermès In the Pocket.

Certes le magasin historique du Faubourg Saint-Honoré se lance dès 1928 dans la distribution de montres – on y retrouve ainsi les premières montres signées Hermès mais également des modèles d’Universal Genève, de Vacheron Constantin ou encore de Mido pour ne citer que ces trois marques.

Si le magasin historique du Faubourg Saint-Honoré se lance dès 1928 dans la distribution de montres - on y retrouve ainsi entre autres les premières montres signées Hermès -, c'est à partir de 1978 que l'aventure horlogère débute véritablement avec la création de La Montre Hermès SA.

Mais c’est à partir de 1978 que l’aventure horlogère débute véritablement.
C’est en effet à cette date qu’Hermès créé et installe sa filiale horlogère, La Montre Hermès, à Bienne (Suisse).

La nouvelle entité va ainsi au fur à mesure des opportunités qui se présentent procéder à des acquisitions stratégiques lui permettant d’intégrer progressivement, par le biais de prises de participations ou de rachats purs et simples, les savoir-faire horlogers qui lui manquent.

C’est ainsi qu’en 2006, Hermès International entre au capital de Vaucher Manufacture Fleurier (VMF) dont elle est désormais, aux côtés de la Fondation de Famille Sandoz (propriétaire de la marque Parmigiani Fleurier), actionnaire majoritaire.
VMF, qui réalise des calibres offrant différents niveaux de personnalisation ou développe des mouvements exclusifs à partir d’une feuille blanche, va désormais travailler main dans la main avec La Montre Hermès en motorisant une partie de ses collections.

En septembre 2011, l’entreprise entre au capital de Joseph Erard Holding – spécialisée dans la fabrication de boîtes de montres haut de gamme – et finalise son acquisition en novembre 2013 en devenant propriétaire de l’intégralité du capital de l’entité.

En avril 2012 enfin, c’est l’acquisition de 100% du capital de Natéber SA, manufacture de cadrans basée à La Chaux-de-Fonds en Suisse.

S’étant doté d’un atelier spécialement dédié à la fabrication des bracelets en cuir, La Montre Hermès dispose désormais de tous les savoir-faire pour produire ses montres.

Si les collections de montres Hermès ont su jusqu’à présent séduire un large public de Femmes et d’Hommes à la recherche de montres reflétant l’image de la prestigieuse Maison, la collection Slim introduite à l’occasion de BaselWorld 2015 marque un véritable tournant dans l’Histoire de La Montre Hermès – et en particulier la Slim 39,5 mm.

 

Hermès Slim 39,5 : élégance et minimalisme

Depuis ses premiers modèles, qu’il s’agisse de montres Femmes ou de modèles destinés à la clientèle masculine, les collections Hermès ont su conquérir un très large public.
Chacun connaît en effet, au moins de nom, les gammes Arceau, Cape Cod ou encore Clipper.

Si les collections de montres Hermès ont su jusqu'à présent séduire un large public, la Slim 39,5 mm introduite à l'occasion de BaselWorld 2015 marque un véritable tournant dans l'Histoire de La Montre Hermès en disposant des atouts nécessaires à la conquête des amateurs de montres.

La seule typologie de clients que peinait a priori à convaincre Hermès jusqu’à présent était celle des collectionneurs et amateurs avisés.

Cette nouvelle Slim 39,5 mm pourrait changer la donne – elle dispose en tout cas de tous les attributs nécessaires pour y parvenir.

Laissant de côté les sources d’inspiration habituelles des créations précédentes, la Slim joue sur le registre montre classique épurée.

Elle adopte pour commencer un boîtier rond d’une extrême simplicité dont les amateurs éclairés apprécieront le diamètre raisonnable.

Dessiné par Philippe Delhotal, directeur de création de La Montre Hermès, sa sobriété n’a d’égal que sa finesse, la Slim affichant une épaisseur de seulement 7,62mm.

Seule exception à ce spectacle tout en courbes fluides, le boîtier de la Slim est prolongé de fines cornes qui tournent à angle droit pour rejoindre le bracelet et renforcer la personnalité masculine du modèle.

Il en résulte une boîte, ici en version acier, d’une très grande élégance qui assure par ailleurs un confort de porté optimal, la Slim ne dépassant pas les 50 grammes – un poids plume qui pourra cependant gêner ceux qui apprécient les montres présentes – entendez lourdes – au poignet.

Parce que toute aussi légère qu’elle puisse être, la Slim d’Hermès bénéficie d’une belle présence visuelle grâce à une fine lunette polie permettant une très grande ouverture de cadran.
Et c’est ici que se joue sans doute l’une des clés de la réussite de cette montre particulièrement séduisante : la beauté simple de son boîtier n’est là que pour mettre en valeur son somptueux cadran.

La Slim d'Hermès s'habille d'un boîtier rond d'une extrême simplicité dont les amateurs éclairés apprécieront le diamètre raisonnable mais également la vocation : mettre en valeur le somptueux cadran de la montre.

En effet, point fort de cette élégante montre signée Hermès, le cadran très haut de gamme de la Slim est un pur régal pour l’œil avisé.

Premier élément distinctif de ce visage riche en détails : la très belle et originale typographie des index chiffres qui bénéficie d’un tracé d’une étonnante légèreté et d’une exécution parfaite.
Dessinée par le Studio Philippe Apeloig en étroite collaboration avec Philippe Delhotal, elle insuffle une forte identité visuelle à la Slim et la rend unique.

Vous apprécierez en particulier le chiffre 8 en forme de petit bonhomme qui apporte une petite touche fun à cette montre habillée à la conception par ailleurs rigoureuse.

Mais ce faisant, cette typographie caractéristique de la Slim n’entrave en rien le confort de lecture.

 

Une montre automatique pour amateurs de belle horlogerie

C’est d’ailleurs là un autre point fort de cette montre automatique : son exceptionnelle lisibilité diurne.

Celle-ci résulte notamment des fines et sobres aiguilles facettées et sablées de la Slim qui captent la lumière sans jamais se confondre avec le cadran argenté opalin.

Conçu sur trois niveaux, ce dernier absorbe la lumière – contribuant ce faisant à la lisibilité de la Slim – grâce à un délicat traitement des surfaces différencié en fonction des zones.

Conçu sur trois niveaux, le cadran de la Slim absorbe parfaitement la lumière grâce à un délicat traitement des surfaces différencié en fonction des zones. Résultat ? Une lisibilité instinctive de l'heure.

L’anneau périphérique des heures est ainsi poudré quand la partie centrale accueillant les graduations des minutes est décorée d’un motif guilloché d’une incroyable finesse, le registre à 6h dédié à la petite seconde bénéficiant quant à lui d’un motif au guillochures légèrement plus espacées – pour en savoir plus sur le guillochage : Montres de luxe et Métiers d’art : le guillochage.

Invisibles à l’œil nu (mais visibles sur nos photos), ces traitements minutieux et impeccablement exécutés délimitent les zones du cadran pour une lecture instinctive de l’heure.

Ils apportent d’autre part au visage de la Slim du volume, de la matière, en lui permettant, malgré son extrême sobriété, de ne paraître à aucun moment vide et encore moins ennuyeux.

 

Côté mécanique, La Montre Hermès a bien entendu fait appel à Vaucher Manufacture Fleurier (VMF) pour produire le calibre H1950 qu’embarque la Slim 39,5 mm.

Si VMF dispose des compétences pour concevoir, développer et produire pour ses clients – et a fortiori pour ses actionnaires – des mouvements en partant de zéro, il n’est pas nécessaire de le faire quand la Manufacture dispose dans son catalogue d’un mouvement correspondant aux besoins de son client.

C’est le cas en l’occurrence pour la Slim 39,5 mm, le calibre H1950 qui la motorise descendant directement du Seed VMF 5401, un mouvement extra-plat de seulement 2,6mm d’épaisseur.

Hermès motorise la Slim 39,5 mm avec le calibre H1950, descendant direct du Seed VMF 5401, un mouvement extra-plat de seulement 2,6mm d'épaisseur. Au programme : un micro-rotor en tungstène et une décoration spécifique réalisée pour Hermès.

Battant à la fréquence de 21.600 alternances par heure et développant 42h de réserve de marche, il est doté d’un micro-rotor en tungstène.

Le choix d’un tel rotor permet de gagner de précieux millimètres côté épaisseur.
Celui du tungstène assure quant à lui un remontage efficace, sa densité étant quasiment équivalente à celle de l’or tout en bénéficiant d’un cours d’achat nettement plus attractif qui permet de contenir le prix final de la Slim.

Bien entendu, VMF ne livre pas à Hermès le 5401 brut.
Il bénéficie d’une décoration spécifique réalisée pour la Slim selon un cahier des charges précis, la finesse des composants du mouvement au regard de la décoration souhaitée ayant au passage nécessité un nouveau projet de développement avec Vaucher.

Vous y découvrirez ainsi des ponts anglés à la main et une décoration en Semi de H – une décoration caractéristique des productions Hermès qui vient fortement trancher avec l’extrême sobriété du visage de la Slim.
Certains apprécieront le contraste. D’autres non. Affaire de goût.

 

Conclusion

Avec la Slim 39,5 mm, Hermès dispose désormais de l’atout qui lui faisait défaut pour partir à la conquête d’une nouvelle typologie de clients : celle des amateurs et collectionneurs de montres.
Son design particulièrement épuré et intemporel, son somptueux cadran, sa conception très haut de gamme et son calibre extra-plat dont découle la finesse du modèle en font une montre sobre et d’une incroyable élégance.
Son prix compétitif au regard de la prestation proposée constitue enfin le dernier argument qui finira de vous convaincre.
Slim d’Hermès : une montre pour amateurs de belle horlogerie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *