Pays :

test Tissot Seastar 1000

La note de la rédaction
60 / 100
Nouveauté dévoilée à BaselWorld 2014, la Seastar 1000 est une montre de plongée aux dimensions XXL mais bénéficiant d'un tarif XXS. Passage au crible d'une montre de sport au look très estival.
L'essentiel

Tissot Seastar 1000

995.00 € Prix public conseillé en France au 11 juin 2014
Marque Tissot
Modèle
Seastar 1000
Boîtier (matière)
Acier 316L
Diamètre boîtier (hors couronne)
48 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
51,58 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
C01.211
Base calibre
ETA / Lemania 5100
Fonctions
Chronographe
Date
Heure
Minute
Seconde
Valve hélium
Verre
Saphir
Capacité de la réserve de marche
46h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
22 mm
Longueur corne à corne
54,60 mm
Hauteur boîtier
17,60 mm
Etanchéité
300 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
200 grammes
Prix public conseillé en France au 11 juin 2014
995.00 €
Confort / Agrément (/15) 12
Mouvement (/20) 7.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 1
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 3.5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 0
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
Finitions (/20) 9.5
Finitions cadran (/6) 3
Finitions boîtier (/6) 3
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 0.5
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 14.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 2
Etanchéité (/3) 1.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 3
Bonus (/10) 1.5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 0.5
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 0
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour vos prochaines vacances !
L'avis des internautes
74%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Tissot : une tradition d’innovation

Tissot, marque d’entrée de gamme du Swatch Group, s’emploie depuis des décennies à créer des modèles diversifiés destinés à un large public, tout en maintenant des tarifs contenus – découvrez les collections actuelles et les prix Tissot.

La filiale du numéro 1 mondial de l’horlogerie ne se contente cependant pas de proposer des montres à des prix accessibles.
Ancrée dans la tradition, Tissot joue également la carte de la modernité technique en intégrant des matériaux moins traditionnels dans sa production, restant en cela fidèle à l’esprit pionnier de ses fondateurs.

Les amateurs ont ainsi certainement en mémoire les fameuses montres Tissot en bois, en pierre ou encore en nacre.

Ils se souviennent aussi sans doute que Tissot est à l’origine du mouvement mécanique synthétique avec l’Astrolon dévoilée en 1971.
Qui voit une IDEA 2001 mesure aisément l’audace de la recherche Tissot et le côté précurseur de cette marque qui fêtait en 2013 ses 160 ans… et dont les travaux sont en partie à l’origine des Swatch mécaniques contemporaines et plus récemment de la révolutionnaire Swatch Sistem51.

Au-delà des matériaux, Tissot est également à l’origine de quelques performances et innovations qui ont marqué de leur empreinte l’Histoire de l’horlogerie.
Sans remonter trop dans le temps, citons au nombre de ses faits d’arme le lancement de la première montre tactile en 1999, la Tissot T-Touch – dont Tissot vient de dévoiler à Bâle des versions solaires – ou encore la première place remportée en 2011 et en 2013 au Concours International de Chronométrie.

Sachant que la marque travaille sur une montée en gamme permanente de ses collections tout en maintenant une politique tarifaire très serrée (prix moyen entre 500 et 1.000 €), on ne s’étonnera guère d’apprendre que Tissot a exporté au titre de 2013 la bagatelle de… 4 millions de montres automatiques et à quartz !

Partons aujourd’hui à la découverte d’une nouveauté 2014 virile et très estivale.

Tissot Seastar 1000 : une montre au look technique

Le dessin de la Seastar 1000 est résolument imposant.

Cette Tissot affirme en effet sa présence par sa taille – 48mm de diamètre – et par sa couleur d’un bleu éclatant.
Inutile de chercher à passer inaperçu : cette Tissot se voit et se vivra sans complexe, de préférence au grand air et au soleil.

Son boîtier présente des finitions soignées, alternant surfaces polies et brossées, avec un vrai travail sur le profil et les flancs creusés qui confère à la montre un look technique.

La lunette unidirectionnelle, caractéristique d’une montre de plongée digne de ce nom, est large et facilement manipulable grâce à des ergots de préhension bien marqués en périphérie.

Elle est coiffée d’autre part d’un insert en céramique brillant mais lisible qui devrait résister à bien des rayures qui endommageraient les matériaux plus traditionnels tel que l’aluminium ou le plastique.

Couronne et poussoirs vissés du chronographe bénéficient eux aussi d’une manipulation simple et agréable.

Côté opposé, la Tissot Seastar 1000 se caractérise par la présence d’une valve automatique dont le rôle sera de permettre l’évacuation de l’hélium en surpression lors de la remontée d’une plongée profonde sous cloche.
La montre est ainsi sur le principe (nous ne l’avons pas testée en conditions) apte à un usage professionnel jusqu’à 30 bars – soit l’équivalant d’environ 300 mètres.

Même si cette caractéristique s’avère anecdotique pour le public au quotidien, cette valve confère à la Seastar 1000 renforce son look technique.
Et pour une montre vendue moins de 1.000 €,
elle offre une qualité de réalisation impressionnante.

 

Une montre de plongée ludique et estivale

Autant le boîtier dégage une impression de sérieux et de technicité avec son côté solide et massif, autant le visage de cette montre de plongée joue davantage la carte estivale et ludique.
Ce sentiment découle bien entendu de la couleur du cadran, qui donne envie de piscines ou de lagons bleus !

Fun dans son apparence, le cadran de la Tissot Seastar 1000 bénéficie néanmoins d’une finition tout à fait sérieuse et réfléchie.

Les aiguilles des heures et minutes par exemple, larges et luminescentes en leur extrémité, ont été évidées afin de ne pas obstruer la lecture des temps chronométrés sur les sous compteurs du cadran.
Il s’agit là d’une bonne idée, d’autant que les registres sont relativement regroupés au centre.

Ils laissent d’ailleurs ainsi l’opportunité de rythmer le cadran de la Seastar 1000 avec de larges index cerclés et luminescents qui offrent une excellente lisibilité diurne.

La lisibilité nocturne de cette montre de plongée signée Tissot est en revanche moins convaincante, la matière luminescente manquant un peu de peps pour assurer une lecture de l’heure toute la nuit.

De couleur uniforme, ce cadran alterne enfin les traitements de surfaces et les reliefs pour un rendu visuel séduisant et efficace – et fort appréciable pour une pièce positionnée dans cette gamme de prix.

Côté mécanique, Tissot a fait le choix de son mouvement C01.211 – dont le but avoué est d’offrir robustesse et performance tout en étant le moins cher possible.
Une gageure ? En apparence seulement, puisque dormait dans les cartons du Swatch Group l’excellent et réputé Lemania 5100 qui comportait déjà des pièces en matériau synthétique dans une architecture simplifiée. Sa production avait été stoppée, il ne demandait qu’à revivre !

Partant d’une base aussi robuste et fiable, il n’y avait pas de grandes craintes à avoir sur la capacité d’ETA à produire une version entièrement revue, optimisée et simplifiée à l’extrême, avec plus d’éléments composites et un échappement synthétique haute performance.

La Tissot Seastar embarque ainsi un moteur utilitaire et devrait vivre de nombreuses années paisibles au rythme lent de ses 3hz.

 

La Tissot Seastar au quotidien

Cette Tissot Seastar 1000 est incontestablement une montre relativement lourde, affichant 200 grammes dans cette configuration sur bracelet acier.
Elle nécessitera dès lors un petit temps d’adaptation pour ceux qui sont coutumiers des montres légères.

Les anses courtes et plongeantes guident cependant le bracelet au plus près du poignet, évitant à la montre de ballotter une fois le bracelet réglé et assurant un confort de porté tout à fait acceptable.

Celui-ci bénéficie au passage d’un ajustement fin en 3 positions pour la vie de tous les jours (gonflement du poignet par fortes températures par exemple) et d’une extension de plongée pour les activités nautiques.
Cette dernière étant cependant relativement courte, vous pourrez la passer sur une combinaison de 2mm d’épaisseur mais pas beaucoup plus.

Avec son look robuste, entre la montre de plongée et la montre fun, la Seastar 1000 sera une compagne idéale pour vos vacances estivales.
En revanche, ses imposantes mensurations et sa couleur bleue en font une montre qu’il vous sera difficile de porter en costume / cravate.

La marque a cependant eu la bonne idée de proposer deux autres versions dont l’une est équipée d’un bracelet caoutchouc noir et affiche un cadran et un insert céramique de la même couleur – une déclinaison certes moins estivale mais nettement plus polyvalente.
A chacun de faire son choix !

 

Conclusion

Tissot nous propose avec cette nouvelle Seastar 1000 une montre de sport qui ne manque pas d’atouts : look technique et masculin, excellente qualité de réalisation compte tenu du prix (insert céramique, valve…), fonction chronographe et prix attractif.
Etanche à 300m, cette montre de plongée grand bleu au mouvement robuste s’avèrera une compagne idéale pour vos prochaines vacances estivales !

 

Les + :

  • un design cohérent et très sportif
  • un boîtier technique aux lignes affirmées
  • la présence d’un insert céramique et d’une valve à hélium sur une montre à moins de 1.000 €
  • un mouvement optimisé pour la robustesse
  • la fonction chronographe
  • un excellent rapport qualité / prix

 

Les – :

  • une montre peu polyvalente compte tenu de sa couleur et de ses dimensions
  • la boucle du bracelet acier, en dessous de la qualité du reste
  • le fond saphir, tendance mais pas indispensable
  • une montre certes confortable mais qui demeure relativement lourde
  • l’extension plongée du bracelet, un peu trop courte

 

Informations complémentaires :

  • Tissot propose la Seastar 1000 en deux versions équipées de bracelet caoutchouc : cadran noir / insert noir et cadran noir / insert bordeaux – Prix public = 965 €
  • poignet du rédacteur / testeur = 18 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *