Pays :

test Omega Seamaster Ploprof

La note de la rédaction
71.5 / 100
Alors que beaucoup de plongeuses privilégient le look sur la fonctionnalité, Omega réédite son modèle mythique, la Ploprof : une montre conçue dans ses moindres détails pour la plongée. Revue.
L'essentiel

Omega Seamaster Ploprof

Réf.: 224.30.55.21.01.001
6,400.00 € Prix public conseillé en France au 21 juillet 2010
Marque Omega
Modèle
Seamaster Ploprof
Référence constructeur
224.30.55.21.01.001
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
46 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
55 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Omega 8500
Base calibre
Omega 8500
Fonctions
Date
Heure
Minute
Seconde
Valve hélium
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
60h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
23,96 mm
Longueur corne à corne
48,09 mm
Hauteur boîtier
17,51 mm
Etanchéité
1200 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
272 grammes
Prix public conseillé en France au 21 juillet 2010
6,400.00 €
Confort / Agrément (/15) 7
Mouvement (/20) 11.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 17
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 20
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 3
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 4
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 2
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2)
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? En plongée sous-marine...
L'avis des internautes
82%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Avant-propos

Alors que beaucoup de plongeuses font passer le look avant la fonctionnalité sous-marine, Omega jette un (gros) pavé dans la marre en rééditant son modèle mythique, la célèbre Ploprof (pour PLOngeur PROFessionnel).
Une montre conçue dans ses moindres détails pour la plongée.

Alors, simple coup marketing ou naissance d’une nouvelle icône ?

Cette Omega dispose d'une lisibilité nocturne parfaite - et du plus bel effet !

Ploprof : une conception sans concession

L’Omega Ploprof ne ressemble à rien d’autre qu’à une Ploprof.
Elle est immédiatement reconnaissable pour les passionnés mais suscite un certain étonnement chez les profanes avec son boîtier taillé à la serpe.
Angles vifs à peine adoucis par des arrêtes polies, curieux poussoir orange sur le côté…

Le design radical de cet instrument ne laissera personne indifférent !

Un des principaux atouts de cette réédition est qu’elle bénéficie d’une construction moderne tout en restant esthétiquement fidèle au modèle original des années 70.

Seule entorse : le fond est désormais vissé et non plus monobloc, détail regrettable bien que cela ne pénalise en rien la fonctionnalité !

Une montre qui porte bien son nom

Cette Omega Ploprof porte-t-elle bien son nom ?
Peut-elle être considérée comme étant l’une des plongeuses mécaniques les plus abouties du marché ?

Tout est ici en tout cas pensé pour un usage sous-marin intensif.

Pour commencer, la lisibilité est parfaite dans toutes les conditions, pour l’heure comme pour le temps de plongée, notamment grâce aux index luminescents de la couronne.

Tout est ici pensé pour un usage sous-marin intensif, faisant de cette Omega Seamaster Ploprof l'une des plongeuses les plus abouties du marché.

 

Ensuite, la forme du boîtier offre la meilleure protection possible de la couronne : une fois vissée, cette dernière est entièrement protégée par un « chapeau » de métal coulissant.
Impossible de l’accrocher ou de la cogner.
Et positionnée à gauche, elle ne gêne pas les mouvements du poignet.

D’autre part, la lunette est parfaitement sécurisée par le poussoir de blocage orange. Mais sa manipulation reste très facile, y compris avec une seule main.
Elle est recouverte d’un saphir inrayable (appréciable en cas de « câlin » avec un bout de corail ou un rocher).

Enfin, le bracelet serait à lui seul une excellente raison d’acheter la montre…

La boucle déployante massive fonctionne un peu comme une menotte : il suffit de resserrer le bracelet millimètre par millimètre pour l’ajuster parfaitement sur votre combinaison de plongée. Un vrai bonheur !

Coté mouvement, le nouveau calibre co-axial 8500 certifié COSC est une alternative plus qualitative que les éternels ETA 2892 et équivalents.

Une montre à essayer avant de l’acheter

Si cette Omega Ploprof est véritablement parfaite pour un usage sous-marin, elle reste une montre à essayer impérativement avant d’en faire l’acquisition.
Son ouverture de cadran raisonnable (30mm) est agréable.
Mais son poids impressionnant est problématique : avoir 272 grammes (soit plus d’¼ de kilo !) pendu au poignet peut vite être gênant hors de l’eau…

On atteint ici la limite de l’exercice : une montre de plongée parfaite en conditions aquatiques n’est pas forcément une montre idéale sur la terre ferme…

Si Omega sortait une version titane (donc plus légère), la concurrence aurait vraiment du souci à se faire !

 

Les + :

  • une montre véritablement conçue pour la plongée
  • un design inimitable
  • une esthétique fidèle au modèle historique

 

Les – :

  • son poids impressionnant une fois sortie de l’eau

 

Informations complémentaires :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17 cm
  • le prix affiché dans « Données constructeur » est le prix public de la montre à la date de publication de l’Essai
  • consultez les prix des montres Omega

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *