Pays :

test Omega Seamaster Diver 300m Master Chronometer cadran blanc : une superbe montre de plongée

La note de la rédaction
79.5 / 100
Omega célébrait en 2018 les 25 ans de son iconique montre de plongée : la Seamaster Diver 300m. Le succès aidant, la marque en dévoile de nouvelles versions - dont cette superbe version cadran blanc.
L'essentiel

Omega Seamaster Diver 300m Master Chronometer

Réf.: 210.30.42.20.04.001
4,900.00 € Prix public conseillé en France au 2 octobre 2019
Les +
  • un ADN fidèle à la Seamaster Diver 300m originale
  • un magnifique cadran blanc, associant fonctionnalité et élégance
  • une polyvalence absolue
  • un bracelet esthétiquement réussi et très bien pensé
  • une montre associant robustesse et précision
  • une luminescence nocturne bicolore : émission verte pour l’aiguille des minutes et la perle de la lunette tournante versus émission bleue pour les aiguilles des heures et des secondes et pour les index
  • une très belle qualité d’exécution
  • une garantie de 5 ans
  • un rapport qualité / prix imbattable sur ce segment
Les -
  • une montre dont le poids pourra en dissuader certains
  • pour les fans de la première heure : le passage de 41 à 42mm de diamètre – mais qui ne pose aucun souci au quotidien
  • un fond saphir qui réjouira les amateurs de « montres avec vue sur le mouvement » mais qui n’était pas indispensable comte tenu de la vocation aquatique du modèle
Marque Omega
Modèle
Seamaster Diver 300m Master Chronometer
Référence constructeur
210.30.42.20.04.001
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
42 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
46,02 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre Omega 8800
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Date
Heure
Minute
Seconde
Valve hélium
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
55h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
49,40 mm
Hauteur boîtier
13,45 mm
Etanchéité
300 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Prix public conseillé en France au 2 octobre 2019
4,900.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 14
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 3
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2.5
Finitions (/20) 15
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 4.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1.5
Fonctionnalité (/20) 17.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 3.5
Etanchéité (/3) 2
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? A l'occasion du prochain Dîner en blanc. Ou à une soirée Eddy Barclay !
L'avis des internautes
94%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Omega Seamaster Diver 300m : un irrésistible cadran blanc

Source insondable d’inspiration pour les marques, porteuse de rêves et d’exploits en tout genre pour ceux qui les portent, la montre de plongée sous-marine figure dans les catalogues de toutes les maisons horlogères – ou presque.

Ce segment porteur est cependant dominé par trois acteurs majeurs : Seiko et ses abordables Prospex, Rolex et ses Submariner et bien entendu Omega et ses incontournables Seamaster 300.

La marque du Swatch Group vient d’ailleurs de faire boire la tasse à sa rivale à la couronne en embarquant une Seamaster expérimentale, la Planet Ocean Ultra Deep Professional, à -10.928 mètres sous la surface de la mer (soit 12 mètres de plus que le record précédemment détenu par Rolex).
Tout un symbole !

Les qualités intrinsèques de la Seamaster Diver 300 en ont fait au fil du temps un modèle plébiscité par les amateurs à la fois pour sa résistance, sa fonctionnalité et son élégance. Relancée avec succès à Baselworld 2018 dans une ligne significativement upgradée, Omega en a dévoilé de nouvelles versions cette année dont cette superbe référence cadran blanc.

Mais pour en revenir à des montres disponibles au catalogue Omega actuel, la filiale du N°1 mondial de l’horlogerie remettait sur le devant de la scène horlogère en 2018 sa Seamaster Diver 300m, un modèle apparu en 1993 et célèbre pour être la montre portée par James Bond.

Mais pas que !
Ses qualités intrinsèques en ont fait au fil du temps un modèle plébiscité par les amateurs à la fois pour sa résistance, sa fonctionnalité et son élégance.

Forte du succès mérité rencontré par la nouvelle collection introduite à Baselworld 2018 que la marque a pris soin d’upgrader significativement, Omega en a dévoilé de nouvelles versions cette année dont cette superbe référence qui m’a fait littéralement craquer.

Penchez-vous quelques instants sur l’offre existante dans l’univers des montres de plongée, quel qu’en soit le prix et, sauf à être atteint de cécité, vous verrez qu’elles sont à de rares exceptions toutes parées d’un cadran noir (c’est la grande majorité) ou bleu.
Sorti de ces deux tonalités, le choix se restreint comme peau de chagrin.

C’est la raison principale pour laquelle cette Omega Seamaster Diver 300m Master Chronometer dévoilée en mai dernier a su me conquérir : elle est porteuse d’un cadran blanc immaculé.

Mais pas n’importe quel cadran, vous vous en doutez.
Omega le façonne (comme ceux des autres nouvelles références de la gamme, qu’il s’agisse de chronographes ou de simples trois aiguilles-date) en céramique et le décore du célèbre motif vagues gravé au laser, dureté oblige.

La structure noircie des index accueille, comme l’extrémité et les arêtes des aiguilles squelettées également noircies, un Super-LumiNova blanc très légèrement teinté qui se détache discrètement mais efficacement du blanc virginal du cadran. Résultat ? Un cadran à la fois élégant et d’une grande fonctionnalité.

Orné d’index en appliques de type bâton à 3 et 9h, d’un index doublé à 12h et d’un guichet de date rectangulaire à 6h, le cadran de la Seamaster Diver 300m Master Chronometer est rythmé d’index de type point en appliques pour marquer les intervalles de cinq minutes.

La structure noircie des index accueille, comme l’extrémité et les arêtes des aiguilles squelettées également noircies, un Super-LumiNova blanc très légèrement teinté qui se détache discrètement mais efficacement du blanc virginal du cadran.

L’ensemble offre à son propriétaire une excellente lisibilité diurne mais également nocturne grâce à une luminescence bicolore : émission verte pour l’aiguille des minutes et la perle de la lunette tournante (les deux indicateurs vitaux quand vous plongez) versus émission bleue pour les aiguilles des heures et des secondes et pour les index.

Par souci de cohérence esthétique, Omega utilise pour les marquages du cadran de cette Seamaster Diver 300 Master Chronometer une typo noire, seul le Seamaster s’habillant d’un rouge glossy, venant ainsi dynamiser l’ensemble tout en restant élégant – et renvoyant accessoirement à la pointe de la trotteuse de grande seconde également rouge.

Et c’est exactement ici que réside la grande force de cette référence : originale parce qu’il s’agit d’une montre de plongée parée d’un (très beau) cadran blanc, elle bénéficie d’une grande élégance qui n’altère en aucune manière sa fonctionnalité.

Elégance, fonctionnalité et polyvalence totale

Ce beau et masculin visage est d’autre part mis en valeur par la présence d’une incontournable lunette tournante unidirectionnelle qu’Omega nous livre en céramique (bis) noire.

Offrant au regard un rendu brillant sans être pour autant ostentatoire, ladite lunette renforce la dimension luxueuse de cette Seamaster Diver 300 Master Chronometer tout en en renforçant la fonctionnalité et la durabilité.
En effet, les propriétés mécaniques de la céramique permettent à cette lunette d’offrir une nettement meilleure résistance aux rayures que les classiques inserts de lunette en aluminium utilisés par le passé – et donc une meilleure capacité à vieillir.

Malgré un prix particulièrement compétitif, Omega habille cette Seamaster Diver 300 Master Chronometer d’un cadran et d’une lunette en céramique. Outre sa résistance aux rayures et autres assauts du temps, la céramique offre à cette très belle montre de plongée un rendu luxueux qui reste néanmoins discret.

Les autres caractéristiques présentées par cette montre automatique aquatique sont les mêmes que celles qui caractérisent la version cadran noir que j’ai passée au crible il y a un an.

Boîte acier de 42mm de diamètre (soit 1mm de plus que les références de la génération précédente), cornes lyres alternant surfaces satinées et finitions poli-miroir, valve à hélium à 10h pour les adeptes de la plongée à saturation…

La réalisation est très belle, associant une nouvelle fois fonctionnalité et élégance tout en se gardant d’être tape-à-l’œil.

Comme toutes les nouvelles références de la gamme, cette Seamaster Diver 300 Master Chronometer est, comme son nom l’indique, certifiée… Master Chronometer.

Là encore, je me permets de vous renvoyer vers le test de la version cadran noir et, pour en savoir davantage encore, au dossier que j’ai consacré à cette drastique certification ici : Qu’est-ce que la certification Master Chronometer ?

Ce que vous devez simplement retenir, c’est que cette nouvelle génération d’Omega Seamaster Diver 300 Master Chronometer affiche une excellente précision (-0/+5 secondes par jour) et une résistance inégalée aux champs magnétiques (15.000 gauss).

Enfin, Omega habille cette version cadran blanc au choix d’un bracelet caoutchouc noir ou d’un bracelet acier cinq maillons.

Alternant traitements polis (discrets) et surfaces satinées, ce dernier bénéficie d’une agréable souplesse qui permet à la montre de bien envelopper le poignet pour un confort de porter optimisé.

Au nombre de ses atouts majeurs, cette Seamaster Diver 300 compte, outre sa certification Master Chronometer, un beau et confortable bracelet équipé d’une boucle déployante fort bien pensée et intelligemment mise en œuvre. Vous y retrouverez en effet non seulement une rallonge de confort pour le quotidien mais aussi une extension pour la plongée.

Il convient néanmoins de savoir que la Seamaster Diver 300 Master Chronometer affiche au compteur 175 grammes quand elle est habillée d’un bracelet réglé pour un poignet de 17,5cm de circonférence.
Ce poids, qui ne choquera ni ne gênera ceux qui ont l’habitude de porter des montres tout acier, doit cependant être pris en compte lors d’un éventuel achat parce qu’il n’est pas anodin.

Ledit bracelet est fermé d’une boucle déployante fort bien conçue.

Il est tout d’abord équipé d’une rallonge de confort qui permet d’ajuster le bracelet à votre poignet par incrément d’un millimètre jusqu’à environ +4mm – par exemple lorsqu’en hiver, vous passez d’une rue congelée à des bureaux surchauffés et que votre poignet se dilate dans cette chaleur soudainement tropicale. Ou l’inverse.
Ce réglage se fait bien entendu sans faire appel au moindre outil.

Montre de plongée bien pensée oblige, le bracelet de l’Omega Seamaster Diver 300 Master Chronometer est également équipé d’une extension de plongée qui vous permettra de gagner 2,5 centimètres afin de pouvoir porter votre montre par-dessus les manches de votre combinaison.
Là-encore, aucun outil ne sera nécessaire, la conception de ce bracelet étant particulièrement aboutie.

Omega Seamaster Diver 300 Master Chronometer :
Ce qu’il faut retenir…

Réalisation très sérieuse et flatteuse, fonctionnalité irréprochable en plongée doublée d’une élégance décontractée qui en fait une montre de tous les jours et de toutes les situations et performances redoutables en termes de précision et de résistance aux agressions extérieures. S’y ajoute sur cette version un cadran blanc magnifique !

Il n’y a franchement pas grand-chose à redire au sujet de cette Seamaster Diver 300 Master Chronometer.

Fort bien aînée, Omega l’a fait sérieusement monter en gamme en dévoilant les nouvelles collections en 2018.

Réalisation très sérieuse et flatteuse, fonctionnalité irréprochable en plongée doublée d’une élégance décontractée qui en fait une montre de tous les jours et de toutes les situations et performances redoutables en termes de précision et de résistance aux agressions extérieures.

S’y ajoute sur cette version un cadran blanc magnifique qui n’altère aucune des qualités précédemment listées tout en ajoutant à cette Omega Seamaster Diver 300 Master Chronometer une touche d’originalité savoureuse.

Enfin, mais ce n’est pas spécifique à cette référence, il convient de mentionner son prix et surtout son rapport qualité / prix.

En effet, avec un tarif recommandé qui s’établit à seulement 4.900 € sur bracelet acier (et 4.600 € sur caoutchouc), cette montre Omega enfonce tous les compétiteurs du segment au premier rang desquels figure Rolex dont la Submariner Date 116610LN est vendue… 7.800 €.

Derniers articles Omega
La note de la rédaction
81.5 / 100

test Omega Speedmaster Moonwatch Cal. 321 : LA Speedmaster ultime

ACTUALITÉ The Watch Observer lance son eshop

La note de la rédaction
81.5 / 100

test Omega Speedmaster Moonwatch Cal. 321 : LA Speedmaster ultime

ACTUALITÉ The Watch Observer lance son eshop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *