Pays :

test Omega Seamaster Aqua Terra acier (version 2017)

La note de la rédaction
80 / 100
A l'aise aussi bien sur Terre qu'en Mer, la Seamaster Aqua Terra d'Omega fait un retour sur le devant de la scène. Au programme : un look sport chic, un mouvement fiable et robuste et un prix serré.
L'essentiel

Omega Seamaster Aqua Terra Master Chronometer 41mm

Réf.: 220.12.41.21.02.002
5,000.00 € Prix public conseillé en France au 31 octobre 2017
Les +
  • une montre sport chic d’une grande polyvalence qui dispose des qualités requises pour être votre seule et unique montre
  • son très beau cadran : décor Teck, index et aiguilles noircis…
  • son bracelet caoutchouc esthétiquement réussi et très confortable
  • un modèle certifié Master Chronometer (précision, résistance…)
  • une aiguille des heures avec réglage GMT (réglage de l’aiguille des heures indépendant de celui des minutes par incrément d’1h, dans les 2 sens)
  • sa grande fonctionnalité : lisibilité et étanchéité à 150m
  • son mouvement résistant aux champs magnétiques mais néanmoins visible au dos
  • son rapport qualité / prix
Les -
  • un réglage de la date qui se fait via l’aiguille des heures (mais dans les 2 sens) – donc qui prend plus de temps qu’une heure sautante classique
  • un changement de date glissant (et non sautant) et un peu long
Marque Omega
Modèle
Seamaster Aqua Terra Master Chronometer 41mm
Référence constructeur
220.12.41.21.02.002
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
41 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
44,08 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre Omega Co-Axial 8900 Master Chronometer
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Date
Heure (réglage indépendant)
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
60h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20 mm
Longueur corne à corne
47,35 mm
Hauteur boîtier
13,35 mm
Etanchéité
150 m
Bracelet (matière)
Caoutchouc
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
108 grammes
Prix public conseillé en France au 31 octobre 2017
5,000.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 15
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 3
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 3
Finitions (/20) 14.5
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 4.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 16.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 3.5
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour faire la Transat Jacques Vabre 2017 !
L'avis des internautes
93%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Seamaster Aqua Terra : LA montre polyvalente par Omega

Si les premières Seamaster font leur apparition au catalogue Omega dès 1948, il faut attendre 2002 pour découvrir la ligne Aqua Terra.
Dotée d’un nom de baptême évocateur – Mer Terre en français -, la Seamaster Aqua Terra puise dès sa naissance son inspiration à la fois dans l’Omega Speedmaster – pour la boîte et les cornes – et dans la Railmaster (notamment) à laquelle elle emprunte son aiguillage.

Si les premières Seamaster font leur apparition au catalogue Omega dès 1948, il faut attendre 2002 pour découvrir la ligne Aqua Terra - une montre dotée d'un nom de baptême évocateur de sa polyvalence. Ci-dessus la version or rouge GMT avec cadran motif Teck vertical sortie en 2012.

D’emblée, la filiale du Swatch Group la décline aussi bien au féminin qu’au masculin en proposant quatre tailles de boîtier : Big Size (41mm de diamètre – on peut aujourd’hui rire du nom donné à une montre dont le diamètre en 2017 n’a plus rien de big !), Gent’s (38mm), Mid Size (35mm) et enfin Lady’s (28mm).

Lors de sa sortie, Omega la propose soit sur boîte acier, soit dans des versions habillées d’or 18 carats et motorise l’Aqua Terra de mouvements automatiques co-axiaux certifiés chronomètre par le COSC (avec fond saphir) ou de mouvements à quartz (avec fond plein).

Etanche à 150m et équipée d’une couronne vissée, cette Seamaster se présente dès ses débuts sur cadran noir, bleu ou argenté orné du logo Omega en applique, le tout protégé par une glace saphir bombée inrayable.
Son cadran se caractérise par ailleurs par la présence d’index triangulaires rivés (avec point luminescent en bordure extérieure) ou peints au Super-LumiNova et d’aiguilles enduites de matière luminescente.

Sorte de trait d’union entre les montres classiques et habillées de la gamme et les montres de plongée techniques, la Seamaster Aqua Terra joue dès son lancement la carte de la polyvalence, à la fois élégante, fonctionnelle et robuste.

Quinze ans plus tard – aujourd’hui donc ! -, Omega en présente de nouvelles versions à quelques semaines des fêtes de Noël que la filiale du N°1 mondial de l’horlogerie décline aussi bien pour la Femme que pour l’Homme.

Passage au crible de la version acier sur bracelet caoutchouc avant de vous la présenter d’ici quelques jours dans l’un des univers pour lesquels elle a été conçue.

Omega Seamaster Aqua Terra :
Une montre sport chic

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Omega a pris soin de préserver l’ADN de la nouvelle Seamaster Aqua Terra tout en l’enrichissant.

Les amateurs retrouveront pour commencer sur cette nouvelle Omega Seamaster Aqua Terra un boîtier au diamètre (41mm) et à l'épaisseur (13,35mm) appréciables dont la fine carrure satinée et les cornes dites 'lyre' évoquent sans nul doute la Speedmaster Moonwatch.

Les amateurs y retrouveront pour commencer un boîtier au diamètre (41mm) et à l’épaisseur (13,35mm) appréciables dont la fine carrure satinée et les cornes dites lyre évoquent sans nul doute la Speedmaster Moonwatch.

Le boîtier de cette version 2017 diffère en revanche de celui de ses aînées en étant fermé au dos d’une bague vissée satiné circulaire dont le pourtour extérieur poli adopte un motif rappelant la crête des vagues, clin d’œil aux origines aquatiques de l’Aqua Terra.

Côté visage, cette nouvelle Seamaster reprend certains des codes de sa lignée.

Son cadran argenté est ainsi rythmé d’index en applique à la surface noircie et au fini poli-miroir, la partie centrale étant enduite de Super-LumiNova blanc à émission bleue.

Il en résulte à la fois une lisibilité irréprochable, de jour comme de nuit, mais également un côté discrètement luxueux très agréable renforcé par une réalisation impeccable.

Le cadran se pare à 12h du logo Omega et de la marque en appliques et en toutes lettres réalisés dans cette même exécution noircie dont le rendu, tantôt mat tantôt brillant en fonction de l’inclinaison de la montre, vient égayer ce visage sobre.

Afin de dynamiser l'ensemble et y apporter une touche sportive mais une nouvelle fois discrète, les designers de chez Omega ont opté pour quelques touches de couleur orange - couleur qui s'applique en particulier à l'aiguille des secondes dans une finition laquée très réussie.

Afin de dynamiser le visage de cette montre automatique et y apporter une touche sportive mais une nouvelle fois discrète, les designers de chez Omega ont opté pour quelques touches de couleur orange – couleur qui s’applique en particulier à l’aiguille des secondes dans une finition laquée très réussie.

C’est en revanche au niveau du motif dont est décoré son cadran que cette Seamaster Aqua Terra nouvelle génération évolue discrètement.

Si le motif Teck évocateur des ponts en bois des yachts et autres voiliers des dernières versions est conservé, il est désormais horizontal et non plus vertical.

Ce changement a-t-il été guidé par la volonté d’évoquer la ligne d’horizon lorsque vous êtes en mer ? C’est possible.
Ce qui est en revanche certain, c’est qu’il rappelle l’univers maritime constitutif de l’ADN Aqua Terra et qu’il apporte de la profondeur à son cadran pour un rendu visuel à la fois élégant, discret, sobre mais néanmoins sportif.

Une Seamaster Aqua Terra très aboutie

La plus notable des évolutions dont bénéficie cette nouvelle ligne de Seamaster Aqua Terra est à chercher du côté de la précision et de la robustesse et non de son esthétique, cette version acier 41mm affichant la certification Master Chronometer délivrée par le METAS.

Si Omega continue d’habiller sa Seamaster Aqua Terra au choix d’un bracelet acier ou d’un bracelet cuir, la filiale du Swatch Group décline également cette nouvelle montre de sport chic sur bracelet caoutchouc fermé d’une boucle déployante avec poussoirs de sécurité et relié au boîtier par un maillon en métal.

Adoptant un motif central tressé agrémenté d’une surpiqûre orange, ce nouveau bracelet, très confortable au porté, renforce la vocation aquatique du modèle tout en lui donnant un petit coup de jeunesse bien vu.

La plus notable des évolutions dont bénéficie cette nouvelle ligne de Seamaster Aqua Terra est cependant à chercher du côté de la précision et de la robustesse et non de son esthétique.

En effet, hormis les versions 28mm embarquant un mouvement à quartz (Calibre 4061), ces nouvelles références, motorisées par le Calibre 8900 (pour les versions acier de 41mm) affichent la certification Master Chronometer délivrée par le METAS.

De quoi s’agit-il ?

Tout en préservant l'ADN de la ligne, Omega nous livre une nouvelle Seamaster Aqua Terra très aboutie affichant un design retravaillé avec subtilité, une montée en gamme côté exécution et un mouvement performant, l'ensemble étant estampillé Master Chronometer.

Sans rentrer dans des détails trop techniques (pour en savoir plus, rendez-vous ici : Tout savoir de la Certification Master Chronometer), forte des tests de fiabilisation, de résistance et de précision qu’elle a endurés, cette Seamaster Aqua Terra affiche une excellente précision située dans une marge de tolérance comprise entre 0 et +5 secondes par jour, une résistance aux champs magnétiques inégalée dans l’histoire de l’horlogerie (résistance à des champs magnétiques jusqu’à 15.000 gauss) ainsi qu’une isochronie et une étanchéité testées et garanties.

Cette certification serait presqu’anodine – les montres Omega bénéficient de plus en plus souvent du label Master Chronometer – si ce nouveau modèle n’affichait pas un prix très attractif compte tenu de la prestation livrée.

En effet, à 5.000 € (sur bracelet caoutchouc ou cuir) et 5.100 € (sur bracelet acier), cette nouvelle Omega Seamaster Aqua Terra bénéficie d’un excellent rapport qualité / prix à mettre par exemple en regard de la Rolex Datejust 41 réf. 116300, que l’on peut considérer comme concurrente, dont le prix public s’établit à 6.750 €.

Omega Seamaster Aqua Terra :
Ce qu’il faut retenir…

Tout en préservant l’ADN de la ligne, Omega nous livre une nouvelle Seamaster Aqua Terra très aboutie.
Si son design n’a rien de révolutionnaire en comparaison avec les références précédentes, il évolue cependant avec subtilité dans le bon sens, servi par un lifting revigorant.
Vous en apprécierez en particulier la montée en gamme grâce à une réalisation impeccable, l’élégante sobriété, la fonctionnalité et la très grande polyvalence.
Côté mécanique, la certification Master Chronometer lui assure précision et robustesse sur le long terme et devrait rassurer les plus inquiets.
Son excellent rapport qualité / prix devrait achever de vous convaincre, cette Seamaster Aqua Terra pouvant sans problème être votre seule et unique montre, à porter aussi bien en milieux urbain qu’aquatique.
Que demander de plus ?

Derniers articles Omega

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *