Pays :

test Audemars Piguet Royal Oak Chronographe acier réf. 26331

La note de la rédaction
80 / 100
Le retour sur le devant de la scène horlogère des cadrans bicolores accompagne sans nul doute la tendance vintage. Mais quand il s'agit d'une Royal Oak et d'un cadran panda, c'est le coup de foudre.
L'essentiel

Audemars Piguet Royal Oak Chronographe

Réf.: 26331ST.OO.1220ST.03
24,600.00 € Prix public conseillé en France au 27 septembre 2017
Les +
  • un chronographe chic et sport somptueux
  • un cadran époustouflant
  • une qualité de réalisation hors normes
  • des proportions très équilibrées pour un excellent confort de porté
  • l’agrément de manipulation des fonctions chronographe
  • un mouvement chronographe éprouvé
Les -
  • l’absence d’un système d’ajustement de la taille du bracelet
  • pour certains : l’emplacement « excentré » du guichet de quantième
  • une étanchéité limitée à 50m
  • une montre sensible aux aléas de la vie quotidienne (chocs, rayures…)
  • son prix, mais qui est le résultat d’une conception irréprochable et exclusive
Marque Audemars Piguet
Modèle
Royal Oak Chronographe
Référence constructeur
26331ST.OO.1220ST.03
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
41 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
45,45 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre 2385
Fonctions
Date
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
40h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
NA
Longueur corne à corne
51,60 mm
Hauteur boîtier
11,02 mm
Etanchéité
50 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Papillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
180 grammes
Prix public conseillé en France au 27 septembre 2017
24,600.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 12.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1.5
Finitions (/20) 20
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 2
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 1
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Lors d'une dégustation de grands crus !
L'avis des internautes
96%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Tendance vintage : le retour des cadrans bicolores

Cela n’aura échappé à personne : la tendance est sans conteste au vintage.
Réédition de modèles anciens pour les marques établies, designs inspirés du passé pour les marques plus récentes, réduction du diamètre des montres après des années d’inflation, retour (encore timide) de l’or jaune…

En d’autres termes, la plupart des marques (se) rassurent et évitent la prise de risques inconsidérés.

Certains s’en plaignent, criant à la facilité et au manque d’inspiration des maisons horlogères.

D’autres au contraire – dont TWO fait partie, sous réserve que la créativité persiste par ailleurs – s’en réjouissent, trouvant dans ces modèles néo-vintage une conception contemporaine mais des dessins classiques quand ils ne sont pas emblématiques.

SIHH 2017 : à l'occasion des 20 ans de son légendaire chronographe de luxe, Audemars Piguet dévoile huit nouvelles références somptueuses jonglant entre les matériaux (acier, titane et platine ou or rose), les couleurs de cadrans et les types de bracelets (métal ou alligator).

A l’intérieur de cette tendance s’en dessine depuis quelques temps une autre : le retour aux cadrans bicolores – autrement appelés bitons, un terme disgracieux utilisés par quelques geeks des montres.

Ce type de cadrans arborant deux couleurs a été démocratisé dans les années 60/70 avec l’arrivée sur le marché de chronographes et plus précisément de montres de pilotes automobiles.

Ces deux coloris – en général noir et blanc – avaient pour vocation de faciliter la lecture tout en apportant un look nouveau inspiré des compteurs de tableaux de bord – cadran blanc / compteurs noirs dit Panda ou cadran noir / compteurs blancs dit Panda inversé.

En 2017, certains – des marques plutôt jeunes – ont choisi d’adopter d’autres couleurs tout en conservant l’esprit sportif de ces années.
Les amateurs ont ainsi vu, entre autres, l’arrivée à Baselworld 2017 de la March LA.B Agenda ou encore de la Bell & Ross Bellytanker présentée il y a quelques jours.

D’autres maisons, plus anciennes, ont choisi de respecter les codes chromatiques des sixties en demeurant sur un classique combo black & white.
C’est par exemple le cas d’Hamilton et de son Intra-Matic 68.

C’est également le cas de la maison Audemars Piguet – même si le cadran Panda n’est pas nouveau dans l’offre de la manufacture du Brassus – qui a livré à l’occasion du SIHH 2017 huit nouveaux chronographes dans la gamme Royal Oak parmi lesquels une version dotée d’un cadran noir avec compteurs argentés (sur boîte acier) et une version affichant un cadran argenté et des compteurs noirs (sur acier).

C’est sur cette dernière version, affichant un cadran Panda, que nous avons jeté notre dévolu.

Audemars Piguet Royal Oak Chrono :
Un cadran époustouflant

Le cadran de la nouvelle Royal Oak Chronographe évolue à l'occasion de ses 20 ans en conservant certes une disposition tricompax de ces compteurs mais en faisant la part belle à la lisibilité des temps chronométrés.

Pour les 20 ans de son chronographe fétiche, Audemars Piguet nous livre une nouvelle référence dont l’atout maître est sans conteste son cadran.

Revisité par rapport aux versions précédentes, il conserve certes sa disposition tricompax mais propose quelques subtiles évolutions.

Alors que les trois compteurs des précédentes versions affichaient une taille identique, cette 26331 fait la part belle aux compteurs dédiés à la lecture des temps chronométrés.
Ainsi, les totalisateurs 30 minutes (à 3h) et 12 heures (à 9h) affichent un diamètre supérieur à celui du compteur de petite seconde positionné à 6h – sa dimension réduite lui faisant perdre au passage ses graduations en chiffres arabes.

Il en résulte une lisibilité et donc une fonctionnalité optimisées.

Ces changements de proportions ont contraint Audemars Piguet à décentrer le guichet dateur, auparavant placé à équidistance des index à 4 et 5h et dorénavant situé à proximité du 5.
Rien de rédhibitoire cependant (mais c’est une affaire de goût) tant le spectacle est somptueux.

Intégralement noirs et bénéficiant d’un guillochage circulaire finement exécuté, ces trois compteurs prennent place dans un cadran décoré d’un traditionnel motif Grande Tapisserie.

Intégralement noirs et bénéficiant d'un guillochage circulaire finement exécuté, les trois nouveaux compteurs de la Royal Oak Chronographe prennent place dans un cadran décoré d'un traditionnel et somptueux motif Grande Tapisserie dont la lumineuse teinte argentée tranche avec la noirceur des compteurs.

Aussi traditionnel soit-il (au sens caractéristique de la Royal Oak), il n’en reste pas moins absolument sublime dans cette livrée argentée dont la luminosité tranche avec le noir des compteurs.

Pour mémoire, inventé par Roland Tille, ce type de guillochage ornait déjà le cadran de la première version de 1972 de la Royal Oak mais dans une version dite Petite Tapisserie.

Si le résultat évoque visuellement les cadrans Panda des chronographes des années 60/70, la qualité d’exécution ne laisse aucun doute : cette montre de sport masculine signée Audemars Piguet est une luxueuse montre résolument contemporaine.

Côté moteur en revanche, pas de changement.
Audemars Piguet équipe en effet cette nouvelle Royal Oak Chronographe du classique et fiable calibre 2385 – un Piguet 1185 disposant notamment d’un embrayage vertical et d’un mécanisme de roue à colonnes – qui apporte en particulier au maniement des poussoirs du chronographe une onctuosité qui est un pur régal.

Royal Oak Chronographe :
Une montre de sport ultra luxueuse

Si l’introduction au catalogue de la manufacture du Brassus lors du SIHH 2016 d’une sublime Royal Oak Chronograph 26320 or jaune dotée d’un cadran bleu nous a littéralement enthousiasmée, il n’en reste pas moins que ce modèle, tout d’or jaune vêtu, doit être assumé au porté.
Cette toute nouvelle version est de fait plus sage et discrète, boîte et bracelet acier obligent.

L'acier étant aussi précieux (voire plus) que l'or chez Audemars Piguet, ce nouveau chronographe dévoilé en janvier dernier bénéficie de l'exceptionnelle qualité de réalisation caractéristique des montres de la manufacture du Brassus en général et de la Royal Oak en particulier.

L’acier étant aussi précieux (voire plus) que l’or chez Audemars Piguet – rappelons au passage que la Royal Oak, dessinée par Gérald Genta en 1972, avait pour vocation de devenir la première montre de sport de luxe en acier -, ce nouveau chronographe dévoilé en janvier dernier bénéficie de l’exceptionnelle qualité de réalisation caractéristique des montres Audemars Piguet en général et de la Royal Oak en particulier.

L’alternance de surfaces poli-miroir (flanc de la lunette octogonale, arrêtes de la boîte et du bracelet, extrémité des poussoirs de chronographe) et de zones minutieusement satinées (partie supérieure de la lunette, boîte et bracelet, base des poussoirs du chrono et couronne de remontoir) témoigne d’une exécution irréprochable qui constitue au passage l’un des marqueurs identitaire de cette montre de sport ultra haut de gamme et hautement désirable.

Ne vous y trompez cependant pas : s’il convient d’assumer la version or jaune, cette version acier ne passe pas non plus inaperçue au poignet en dépit d’une teinte plus neutre.

Revisitée à l'occasion de ses 20 ans, cette nouvelle Royal Oak Chronographe est une pure merveille. Son design identitaire et masculin, sa conception admirable, son mouvement fiable et éprouvé et son somptueux cadran Panda en font un chronographe d'exception auquel il est difficile de résister...

Chacun des maillons de son bracelet et chaque partie de sa boîte capte en effet le moindre rayon de lumière, accrochant par la même occasion votre regard tant ce spectacle est un régal pour l’œil.

Malgré une réelle présence au poignet – cette Royal Oak 26331 titre quand même 180 grammes avec un bracelet ajusté pour un poignet standard de 17,5cm Ø (versus, rappelons-le, 260 grammes pour la version or jaune ajustée à l’identique) -, le confort est absolument parfait grâce à ses courtes cornes et à un fond vissé qui vient se poser dans le creux du poignet.

Un seul petit regret cependant : l’absence d’un système d’ajustement facile du bracelet qui serait bien utile en cas de dilatation (chaleur) ou de contraction (fraicheur) du poignet, cette Royal Oak Chronographe devant être portée ajustée.

Pour finir, il convient de préciser que le souci de perfection qui caractérise cette Royal Oak Chronographe pousse Audemars Piguet à aller jusqu’à proposer une très belle finition intérieure de la boucle déployante de son modèle – une partie en général négligée par les marques.

Audemars Piguet Royal Oak Chronographe réf. 26331 :
Ce qu’il faut retenir…

Revisitée à l’occasion de ses 20 ans, cette nouvelle Royal Oak Chronographe est une pure merveille.
Son design identitaire et masculin, sa conception admirable, son mouvement fiable et éprouvé et son somptueux cadran Panda en font un chronographe d’exception avec lequel la concurrence peine à rivaliser.
Son prix, 24.600 €, est certes élevé pour un modèle acier.
Mais il trouve sa justification (en partie en tout cas) dans une qualité d’exécution inégalée et exclusive.
Reste maintenant à choisir laquelle, parmi les 8 références introduites cette année au SIHH, vous allez retenir – un choix pas si évident que cela et qui risque de sérieusement se compliquer si, par mégarde, vous jetez un œil à l’Edition Spéciale en titane et platine (à voir ICI) !
Quelle que soit votre décision, vous ne vous tromperez pas : cette Audemars Piguet fait en effet honneur à sa prestigieuse lignée tout en rendant hommage au travail de son père designer, Gérald Genta.
Joyeux anniversaire à la Royal Oak Chronographe et longue vie à ce chronographe légendaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *