Pays :

test Panerai Radiomir Marina Militare PAM 339

La note de la rédaction
75 / 100
Edition spéciale millésime 2010, la 339 est sans doute la Panerai qui a fait le plus de buzz ces dernières années auprès des amateurs du monde entier. Passage en revue d'une pièce très spéciale !
L'essentiel

Panerai Radiomir Marina Militare PAM 339

Réf.: PAM 339
10,500.00 € Prix public conseillé en France au 15 septembre 2011
Marque Panerai
Modèle
Radiomir Marina Militare PAM 339
Référence constructeur
PAM 339
Boîtier (matière)
Composite (aluminium recouvert de céramique)
Diamètre boîtier (hors couronne)
47 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
50,75 mm
Calibre
Panerai P.2002
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Heure (réglage indépendant)
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets 1 face (5,9 mm d'épaisseur)
Capacité de la réserve de marche
8 jours (192h)
Fond transparent
Non
Entre-cornes
25,98 mm (largeur bracelet)
Longueur corne à corne
50,95 mm
Hauteur boîtier
14,07 mm
Etanchéité
100 m
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Composite (aluminium recouvert de céramique)
Poids total
82 grammes
Prix public conseillé en France au 15 septembre 2011
10,500.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 11.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 2
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 15.5
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 4.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 17
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 6
Série limitée (/3) 3
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 1
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 11
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour une tournée des bars à Florence !
L'avis des internautes
76%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

A propos de la PAM 339

La PAM 339 est vraiment une montre singulière dans le catalogue Panerai.

Même si elle semble venir tout droit des années 1930 avec son look très vintage, elle marque un tournant dans l’histoire de la marque de Firenze en étant l’une des premières Editions Spéciales « 100% moderne ».

Panerai PAM 339 : une création originale

Moderne tout d’abord au niveau du design.

En effet, contrairement à ses aînées, les Radiomir 232 et 249 California qui étaient des rééditions fidèles de modèles anciens, la 339 est une création originale qui ne fait pas référence au passé de Panerai.

Mélangeant de nombreux ingrédients modernes dans une ambiance ultra vintage, cette PAM 339 séduira les amateurs du style Panerai.

 

Son LumiNova couleur jaune-vanille (ou coquille d’oeuf) censé rappeler la patine des cadrans tritium vintage est d’ailleurs un des principaux marqueurs esthétiques des Panerai depuis les années 2010 – pour ne pas dire une tendance lourde qui se généralise petit à petit à une grande partie du catalogue.

Côté cadran, la PAM 339 reprend la célèbre appellation Marina Militare chère aux collectionneurs.

Les montres Marina Militare se comptent sur les doigts de la main et bénéficient immédiatement du statut de collector que les amoureux des montres Panerai recherchent avec ardeur.

Cerise sur le gâteau, un  beau « 8 giorni brevettato » orne également le cadran.

Autre caractéristique très recherchée (apparue pour la première fois sur la mythique PAM 203 qui atteint aujourd’hui une côte astronomique de plus de 50.000 € sur le marché de l’occasion), ce petit logo est lui aussi très rare.

 

Un boîtier en composite

Moderne, cette Panerai l’est également de par le matériau dans lequel est fait son boîtier : le « composite ».
Derrière cette appellation se cache de l’aluminium « céramisé » : il s’agit en réalité d’une base aluminium recouverte d’une fine couche de céramique.

Ce matériau présente sur le papier de nombreux avantages.
Ultra léger, il est aussi plus résistant aux rayures que la céramique tout en étant moins sensible à la casse en cas de chute grâce à sa structure métallique.
Ce n’est pas la première fois que ce matériau est utilisé en horlogerie – Horus l’a utilisé par le passé – mais son emploi par d’autres marques reste pour le moins limité.

Ce composite sera d’ailleurs certainement lui aussi une tendance lourde pour l’Officine dans les années à venir : il permet de répondre à la demande pour des montres aux teintes mates et s’adapte mieux à la production des boîtiers « Luminor » que la céramique – dont la forme particulière rend les versions céramiques sensibles à la casse en cas de chute.

Plusieurs modèles utilisant ce matériau ont d’ailleurs été annoncés depuis la présentation de la 339.

 

Au poignet, la PAM 339 est très lisible (comme toujours avec Panerai) et particulièrement confortable au porté.

Un mouvement de manufacture : Calibre Parenai P.2002

Côté mouvement, cette Panerai PAM 339 est motorisée par le Calibre P.2002, premier mouvement 100% manufacture de la marque sorti en 2006.
Il dispose d’une réserve de marche de 8 jours grâce à ses trois barillets.

A noter que la version utilisée dans la 339 est une version simplifiée par rapport à celle de la Luminor 233. Privé de stop seconde, de réserve de marche et d’aiguille GMT, il conserve en revanche le saut par paliers d’une heure de l’aiguille des heures (réglage type GMT), pratique pour une remise à l’heure rapide.

Très doux à manipuler, ce calibre n’a qu’un défaut : doté d’une bride glissante qui ne bute pas en fin de remontage, il ne permet pas de savoir quand la montre est remontée à fond…

Autre regret : contrairement aux mouvements Unitas moins chers, les calibres manufacture Panerai ne sont pas certifiés par le C.O.S.C.

 

PAM 339 : une montre entourée de mystère…

A toutes ces particularités s’ajoute une bonne dose de mystère qui font de la Radiomir Marina Militare PAM 339 une pièce « sulfureuse » et très spéculative.

Alors que la PAM 339 a été dévoilée au SIHH 2010 arborant le Marina Militare sur le cadran, plusieurs prototypes ont par la suite été montrés au public sans ladite inscription – alors que c’était l’une des raisons de son succès.
Différentes rumeurs font état d’un litige avec la marine militaire italienne qui n’apprécierait pas que des marques utilisent son nom sans son accord…
Impossible de savoir si ces rumeurs sont fondées.

Autre sujet de discussion dans le milieu des amateurs de la marque : la 339 va battre des records de retard de livraison.
Annoncés en janvier 2010, ses 1.500 exemplaires ne sont pas encore tous livrés, alors que les modèles 2012 seront bientôt annoncés !

Enfin, et c’est sans doute le plus étonnant pour une pièce qui fait tant parler d’elle, elle a tout simplement disparu du site officiel Panerai qui ne la mentionne pas alors qu’il référence toutes les éditions spéciales produites depuis 1997 !
Contactée par notre équipe, la marque nous a informé que le site était en train d’être refait et que ce travail terminé, la PAM 339 referait son apparition.
Affaire à suivre donc !

 

La Radiomir Marina Militare PAM 339 au quotidien

Au poignet, la montre est très lisible (comme toujours avec Panerai) et particulièrement confortable au porter.

Le bracelet Assolutamente qui semble se généraliser sur de nombreux modèles est une belle réussite.

Étonnamment légère (seulement 82 grammes !), elle demeure agréable grâce à la forme coussin de son boîtier et à ses anses courtes.
Ses 47mm de diamètre ne sont au final pas aussi impressionnants que l’on pourrait s’y attendre même si elle ne sera pas forcément à l’aise en costume/cravate.

Le boîtier composite, qui oscille entre le noir et le marron foncé, est une vraie réussite esthétique.
Son aspect mat et son touché très doux lui confèrent par ailleurs une sensation moins froide que la céramique.

Le cadran brun est également magnifique, sa couleur passant du chocolat au gris selon l’éclairage et se mariant parfaitement avec les index coquille d’oeuf.

Enfin, le bracelet « Assolutamente » qui semble se généraliser sur de nombreux modèles est très réussi.
D’aspect très viril et esthétiquement très beau, il vous faudra pourtant en prendre soin compte tenu de sa finition nubuck qui le rend sensible à l’eau et aux taches.

Conclusion

Panerai nous propose avec cette Radiomir Marina Militare PAM 339 une montre étonnante.
Mélangeant de nombreux ingrédients modernes dans une ambiance ultra vintage, elle séduira les amateurs du style Panerai.
C’est une pièce majeure qui donne sans doute quelques tendances lourdes de ce que sera la marque de Firenze dans les prochaines années.
Reste que sa rareté et ses particularités en font une pièce très spéculative qui atteint des sommets tarifaires que ses prestations horlogères intrinsèques peinent à justifier rationnellement…
Mais la raison a-t-elle quelque chose à voir avec la passion quand on parle horlogerie ??

 

Les + :

  • un look vintage très réussi
  • l’originalité des matériaux utilisés
  • sa rareté et son excellente cote

 

Les – :

  • un tarif élevé en 2ème main
  • une version « simplifiée » du Calibre P2002
  • l’absence d’ancrage historique

 

Informations complémentaires :

  • le prix affiché dans « Données constructeur » est le prix public de la montre en France à la date de publication de l’Essai
  • la Panerai Radiomir Marina Militare PAM 339 est une édition limitée à 1.500 pièces
  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
  • voir les prix Panerai

 

Pour voir cette Panerai PAM 339 en vidéo (ou rendez-vous ICI sur notre page Youtube) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *