Pays :

test IWC Portugaise Quantième Perpétuel 5034

La note de la rédaction
79.5 / 100
IWC profite du 75è anniversaire de sa Portugaise pour faire évoluer certains modèles phares dont le Calendrier Perpétuel testé aujourd’hui. Passage au crible d’une montre toujours aussi spectaculaire.
L'essentiel

Réf.: IW503404
38,700.00 € Prix public conseillé en France au 3 juin 2015
Marque IWC
Référence constructeur
IW503404
Boîtier (matière)
Or rouge 18 ct
Diamètre boîtier (hors couronne)
44,20 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
47,70 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
IWC 52615
Base calibre
IWC 52000
Fonctions
Heure
Indicateur de réserve de marche
Minute
Quantième perpétuel (jour, date, mois, année, phases de lune)
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face bord arqué
Capacité de la réserve de marche
7 jours
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
22 mm
Longueur corne à corne
52 mm
Hauteur boîtier
15,07 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Or rouge 18 ct
Poids total
158 grammes
Prix public conseillé en France au 3 juin 2015
38,700.00 €
Confort / Agrément (/15) 13.5
Mouvement (/20) 17
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 2
Complications (/5) 5
Finitions (/20) 19
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 11.5
Lisibilité diurne (/5) 4.5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4.5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 1.5
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Lors de votre prochain voyage d'affaires !
L'avis des internautes
88%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

IWC Portugaise 2015 : un mythe préservé

Si la qualité première d’un design réussi est de bien vieillir, l’IWC Portugaise dessinée par la marque de Schaffhausen au début du siècle dernier relève sans aucun doute du chef d’œuvre.

Contrairement à de nombreux modèles de montres du passé aujourd’hui démodés, la Portugaise demeure résolument contemporaine.

Elle ne renie cependant pas pour autant ses origines.
Boîte de grand diamètre, cadran très ouvert et aiguilles feuille font ainsi toujours le bonheur des passionnés, même après 75 ans au catalogue – profitez-en pour explorer les collections et les prix IWC.

Devenue une véritable icône au même titre que des modèles tels que l’Omega Speedmaster, la Reverso Jaeger-LeCoultre ou encore la Rolex Submariner, l’IWC Portugaise a été déclinée en de nombreuses versions allant de la simple trois aiguilles à la grande complication et dans des versions acier ou habillées de métaux précieux.

Pour autant, les Portugaise demeurent immédiatement reconnaissables grâce à leur ADN qu’IWC a su judicieusement préserver au fil du temps.

Le challenge pour la Manufacture du Groupe Richemont consistait ainsi, à l’occasion du SIHH 2015 qui a vu le renouveau de la gamme, à faire évoluer cette collection sans pour autant la dénaturer – un exercice délicat mais un challenge relevé comme l’illustre cette nouvelle 5034.

Il ne s’agit d’ailleurs pas ici d’un nouveau modèle à proprement parler mais plutôt d’un rafraîchissement de la version précédente.

IWC parlait en effet, lors de la présentation de cette nouvelle référence en janvier à Genève, d’améliorations fonctionnelles et mécaniques – en gros, il s’agit de la même montre que la Manufacture a upgradée grâce à quelques changements subtils mais bien vus.

IWC Portugaise QP : un magnifique cadran à la lecture intuitive

Si le beau boîtier de ce QP édition 2015 conserve le même diamètre masculin que celui de la version précédente – à savoir 44,2mm – et affiche une finition impeccable caractéristique des productions de la marque, son visage a quant à lui bénéficié de quelques optimisations.

Occupant la place centrale de son magnifique cadran ardoise – véritable spécialité d’IWC qui pourrait à elle seule justifier l’achat du modèle, l’indicateur de phases de Lune gagne en élégance sur cette dernière version.

Les designers de la Manufacture ont en effet abandonné le compte à rebours circulaire indiquant le nombre de jours restants jusqu’à la prochaine pleine lune au profit d’un ciel nocturne constellé d’étoiles en relief.

Elégant et poétique, ce choix permet d’autre part d’aérer ce cadran par ailleurs riche en informations.

Le cadran de cette Portugaise Calendrier Perpétuel évolue également en abandonnant son ancienne minuterie clou au profit d’une minuterie chemin de fer, plus moderne et plus dynamique – et cohérente avec l’IWC Portugaise Automatique.

La marque joue enfin la carte de la sobriété et de l’élégance en choisissant, pour les différents sous compteurs et guichets, la même couleur que celle utilisée pour le cadran.

Il résulte des options retenues pour cette version or rouge cadran ardoise une lisibilité excellente et intuitive des informations délivrées – cette lecture étant facilitée par le choix d’aiguilles de longueur distincte.
On retrouve ainsi jour et petite seconde dans le sous compteur à 9h, date et réserve de marche à 3h et indication du mois à 6h.

La finition de l’ensemble est excellente.
Le soleillage du magnifique cadran ardoise ainsi que le guillochage circulaire des sous compteurs sont parfaitement réalisés et conformes aux standards IWC.

Au rang des évolutions apportées à cette jolie montre classique, il convient également de signaler que cette nouvelle Portugaise est désormais coiffée d’un verre saphir à bord arqué, plus chaleureux que l’ancien.

Alors que les photos peuvent laisser présager d’une montre ostentatoire, il n’en est pourtant rien lorsque vous passez la montre au poignet.

Certes le modèle ne passe pas inaperçu compte tenu de ses dimensions, de son impressionnante ouverture de cadran et de son boîtier en or rouge.
Mais la sobre teinte de son cadran conjuguée à la chaleur de son boîtier en font une montre qui sait incontestablement rester élégante et en aucun cas vulgaire.

Portugaise Calendrier Perpétuel : une montre automatique conçue pour être transmise de génération en génération

En retournant cette Portugaise, vous découvrirez le nouveau calibre de manufacture 52615 qui occupe confortablement l’espace qui lui est réservé.

Issue de la famille des calibres 52000, la bête, qui délivre une réserve de marche de 7 jours grâce à deux barillets, anime quand même la bagatelle de neuf fonctions et affichages différents : heures, minutes, secondes, jour de la semaine, date, mois, affichage de l’année à 4 chiffres, cycles de la Lune et réserve de marche.

On retrouve ainsi sur le 52615 quelques-uns des raffinements chers à la marque et certaines optimisations par rapport aux calibres précédents appréciables : un spiral Breguet, un balancier sans raquette afin d’optimiser au maximum la précision, une roue en céramique noire pour limiter l’usure de son système de remontage Pellaton, des vis bleuies ou encore la présence d’un beau rotor squeletté en or rose.

Le réglage au quotidien est d’une grande simplicité.
Il suffit en effet de tourner la couronne comme pour régler une simple date.

Il y a toutefois deux contreparties à cette simplicité.

Il est impossible de revenir en arrière.
Ainsi, si vous tournez trop la couronne et dépassez la date voulue, vous n’aurez d’autre solution que de laisser la montre s’arrêter et attendre que la bonne date arrive – ou de la renvoyer à la Manufacture.

Ce calibre comporte d’autre part une zone de la mort située entre 20h à 2h du matin.
Changer la date ou reculer les aiguilles dans cette plage horaire entraînerait des dommages mécaniques graves.
Il convient donc de la manipuler avec précaution !

S’il n’y a rien de rédhibitoire pour les propriétaires soigneux, il est dommage que cette nouvelle génération de calibres n’inclue pas l’élimination de cette zone de la mort assez contraignante en cas notamment de voyages vers l’Ouest…

Si l’affichage des phases de Lune devra être corrigé d’un jour au bout de 577,5 années, celui de la date devra l’être par un horloger en 2100 et en 2200.
Vous – ou plutôt vos descendants – retournerez voir ses descendants en 2300 afin que le guichet de remplacement fourni lors de l’achat de la montre soit installé, le curseur séculaire actuel portant les chiffres 20, 21 et 22 alors que le curseur de remplacement porte les chiffres 23 et 24.

Après ce remplacement, votre IWC Portugaise Calendrier Perpétuel sera prête à fonctionner jusqu’en 2499.
De quoi voir venir…

 

Conclusion

IWC nous propose avec cette nouvelle Portugaise Calendrier Perpétuel une élégante pièce dotée d’un design très réussi et intemporel et dont le sublime cadran ardoise constitue l’un des atouts majeurs.
Elle permet par ailleurs d’accéder à une grande complication pour un tarif presque raisonnable.
Ses imposantes dimensions pour une montre habillée et son boîtier or rouge imposent cependant un essayage avant toute décision d’achat.

 

Les + :

  • une montre de légende dotée d’un design intemporel
  • son beau boîtier en or rouge bénéficiant d’une finition impeccable
  • son sublime cadran ardoise
  • ses fonctions, utiles au quotidien et faciles à lire et à régler
  • son bracelet Santoni
  • son tarif raisonnable pour une grande complication

 

Les – :

  • des mensurations imposantes pour une montre habillée
  • la finition du mouvement qui n’est pas à la hauteur du reste
  • la présence de cette zone de la mort entre 20h et 2h du matin

 

Information complémentaire :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
Derniers articles IWC
La note de la rédaction
81 / 100

test IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 : un QP intemporel

ACTUALITÉ The Watch Observer lance son eshop

La note de la rédaction
81 / 100

test IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 : un QP intemporel

ACTUALITÉ The Watch Observer lance son eshop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *