Pays :

test IWC Portugaise Calendrier Perpétuel

La note de la rédaction
76.5 / 100
Quand le grand classique d'IWC, la Portugaise, rencontre cette remarquable complication qu'est le quantième perpétuel, les attentes sont très élevées. Voyons comment la marque de Schaffhausen y répond.
L'essentiel

Réf.: IWC502121
31,200.00 € Prix public conseillé en France au 13 juillet 2010
Marque IWC
Référence constructeur
IWC502121
Boîtier (matière)
Or gris
Diamètre boîtier (hors couronne)
44,2 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
45,8 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
IWC 51614
Base calibre
IWC 50000
Fonctions
Calendrier perpétuel
Heure
Indicateur de réserve de marche
Minute
Phases de lune
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
168h (7 jours)
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
21,9 mm
Longueur corne à corne
52,1 mm
Hauteur boîtier
15,48 mm
Etanchéité
30 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Or gris
Poids total
168 grammes
Prix public conseillé en France au 13 juillet 2010
31,200.00 €
Confort / Agrément (/15) 13
Mouvement (/20) 16.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 1
Capacité de la réserve de marche (/2) 2
Complications (/5) 4.5
Finitions (/20) 19
Finitions cadran (/6) 5.5
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1.5
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 11
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 1
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 13
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour le réveillon 2499 !
L'avis des internautes
82%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Une montre élégante

Au premier coup d’œil, c’est un sentiment d’élégance qui ressort de cette IWC.
Le très beau bracelet alligator, le boîtier en or gris, le cadran d’un bleu très sombre et changeant ainsi que les jeux de finition du cadran sont parfaitement maîtrisés.

On notera que l’or gris porte mal son nom…
Il offre en effet des reflets très chaleureux, distillés avec parcimonie grâce au brossage des parties droites du boîtier et des parties arrondies au niveau de la lunette ou du fond de boîte.

Ces finitions, associées au dessin des cornes, font oublier l’épaisseur de la montre.
Cette impression est confirmée une fois la montre au poignet, où elle trouve parfaitement sa place et se laisse même oublier, pourvu qu’on ait un poignet pas trop petit quand même !

Un cadran harmonieux

Le cadran joue avec bonheur sur les finitions et les aspects.
Marque de fabrique de la gamme, l’ouverture de cadran est très large et l’heure y est parfaitement lisible.
Les sous cadrans permettent d’afficher le calendrier complet, la réserve de marche, la lune avec ses phases ainsi que le nombre de jours avant la pleine lune suivante.

Pour permettre une bonne lecture de toutes les informations disponibles, IWC a travaillé sur les contrastes des aiguilles et des sous cadrans très finement.
Petite ombre au tableau : le guichet de l’année et ses disques manquent un peu de discrétion dans un cadran très harmonieux.

Côté mouvement : calibre IWC 51614

De l’autre coté de la montre, le calibre 51614 se dévoile très largement par un fond saphir qui paraît immense – pour notre plus grand bonheur.

Là encore, la réalisation est belle et très bien exécutée.

Il permet de voir la masse oscillante avec le médaillon Probus Scaffusia, le système de remontage automatique Pellaton, le barillet permettant une réserve de marche de 7 jours ainsi que le balancier vibrant à 21.600 alternances par heure.

Petit regret : la conception modulaire du calibre place de fait la complication côté cadran et rend donc invisible la spécificité de ce magnifique modèle.

Enfin, le quantième perpétuel est une complication très aboutie et délicate qu’IWC maîtrise complètement au point de fournir un guichet de remplacement permettant l’affichage de l’année jusqu’en 2499 !

Accompagnée comme ici d’une réserve de marche de 7 jours, d’un réglage du calendrier par la couronne, elle laisserait presque croire que c’est une montre normale.
Attention toutefois lors du réglage de la date : le système ne permet pas de retour en arrière !

Conclusion

Avec cette nouvelle Portugaise Calendrier Perpétuel, IWC nous livre une montre rare.
Malgré des dimensions importantes, l’intérêt de la complication, le plaisir de l’avoir au poignet et de la regarder l’emportent très largement.

 

Les + :

  • le calendrier perpétuel
  • l’élégance générale
  • la qualité des finitions

 

Les – :

  • les dimensions et surtout l’épaisseur
  • le guichet blanc pour la lecture de l’année

 

Informations complémentaires :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
  • Besoin d’un Prix public ? Consultez les Prix du Neuf IWC
Derniers articles IWC
La note de la rédaction
81 / 100

test IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 : un QP intemporel

ACTUALITÉ The Watch Observer lance son eshop

La note de la rédaction
81 / 100

test IWC Portugieser Calendrier Perpétuel 42 réf. IW3442 : un QP intemporel

ACTUALITÉ The Watch Observer lance son eshop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *