Pays :

test Hanhart Pioneer Mk I (Primus 1938 Fliegerchronograph)

La note de la rédaction
66 / 100
Peu connu du grand public, ce chronographe d'aviateur Hanhart figure pourtant parmi les classiques des montres bracelets militaires. Présentation de la Pioneer Mk I (anciennement Primus 1938).
L'essentiel

Hanhart Pioneer Mk I (Primus 1938 Fliegerchronograph)

Réf.: 714.0100-00
2,690.00 € Prix public conseillé en France au 10 février 2011
Les +
  • une réédition fidèle au modèle original
  • la qualité des finitions
  • son rapport qualité / prix
Les -
  • les aiguilles rouge du chronographe, peu lisibles par faible luminosité
  • l’épaisseur de la montre
  • la qualité du bracelet qui n’est pas à la hauteur du boîtier
Marque Hanhart
Modèle
Pioneer Mk I (Primus 1938 Fliegerchronograph)
Référence constructeur
714.0100-00
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
40 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
45,46 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Valjoux 7750
Base calibre
Valjoux 7750
Fonctions
Chronographe
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir bombé antireflets
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
20,08 mm
Longueur corne à corne
49,25 mm
Hauteur boîtier
15,11 mm
Etanchéité
100 m
Bracelet (matière)
Cuir
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
109 grammes
Prix public conseillé en France au 10 février 2011
2,690.00 €
Confort / Agrément (/15) 13
Mouvement (/20) 8.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 3.5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3)
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 13.5
Finitions cadran (/6) 4.5
Finitions boîtier (/6) 4
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 1
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 14
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4) 3
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 3
Bonus (/10) 3
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 1
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Aux manettes d'un Messerschmitt Bf 109 lors du meeting de la Ferté-Alais !
L'avis des internautes
69%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Avant-propos

Hanhart produit à la fin des années 30 un chronographe mono-poussoir, étanche et capable de résister aux fluctuations rapides de pression.

Ce chronographe, qui donnera lieu à de nombreuses déclinaisons, est en dotation dans les aviations allemande et française pendant et après la Seconde Guerre mondiale.
Il sera ensuite remplacé par les Type XX dans les années 50.

Au début des années 60, Hanhart se recentre pendant plusieurs années sur la production de chronographes.
La Primus doit cependant attendre 1997 pour revenir au catalogue de la marque.

Une réédition fidèle à l’originale

Cette Pioneer Mk I est ainsi l’héritière directe de ce chronographe devenu un vrai classique parmi les montres militaires.
Hanhart a choisi de rééditer ce modèle dans une configuration très fidèle à l’originale, malgré de petites modifications.

Le design et la conception sont cohérents avec l’utilisation prévue de la montre, à savoir un instrument d’aviateur. L’impression qui domine est ainsi la robustesse…

Commençons par les similitudes.
La configuration bicompax (deux sous compteurs), la lunette crénelée pivotante avec son repère rouge, le mono-poussoir rouge, les aiguilles très vintage, le boîtier aux flancs droits ou encore la couronne surdimensionnée.

Au rayon des différences, on trouvera sur la version actuelle des aiguilles rouges pour le chronographe et un mouvement automatique quand le version originale proposait un mouvement à remontage manuel.

Le résultat est une montre à la très bonne lisibilité et à l’allure résolument vintage.
Les aiguilles rouges du chronographe donnent une touche de fantaisie dans ce cadran très fonctionnel.
Si de jour la lisibilité est excellente, on pourra regretter que le chronographe devienne peu lisible dès que la luminosité diminue – en raison de la couleur des aiguilles.

Une montre robuste

La prise en main de la Pioneer Mk I est conforme à ce que l’on pourrait attendre d’une montre militaire : déclenchement du chronographe un peu rude, couronne surdimensionnée qui peut surprendre, boîtier assez épais…
Mais l’ensemble est cohérent avec l’utilisation prévue de la montre, à savoir un instrument d’aviateur.

L’impression qui domine est ainsi la robustesse.

Conclusion

Pour ceux qui aiment les montres historiques mais redoutent les aléas des vieilles mécaniques, Hanhart leur offre la possibilité, avec cette Pioneer Mk I, d’acquérir une montre de belle qualité, à la conception moderne mais au look résolument vintage. Le tout à un tarif relativement doux.
Un garde-temps à découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *