Pays :

test Hamilton Pan-Europ Auto

La note de la rédaction
69.5 / 100
Proposée à moins de 1.000 €, la Pan-Europ dévoilée par Hamilton à l'occasion de BaselWorld 2014 est incontestablement l'une des belles surprises de l'année dans sa catégorie. Une montre à découvrir !
L'essentiel

Hamilton Pan-Europ Auto

Réf.: h35405741
895.00 € Prix public conseillé en France au 3 septembre 2014
Marque Hamilton
Modèle
Pan-Europ Auto
Référence constructeur
h35405741
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
42 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
46,95 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
H-30
Base calibre
ETA
Fonctions
Date
Heure
Jour
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets 1 face (5,9 mm d'épaisseur)
Capacité de la réserve de marche
80h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
22 mm
Longueur corne à corne
45,80 mm
Hauteur boîtier
11,80 mm
Etanchéité
50 m
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
100 grammes
Prix public conseillé en France au 3 septembre 2014
895.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 9
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 2
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 4
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 0
Capacité de la réserve de marche (/2) 2
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 11.5
Finitions cadran (/6) 4
Finitions boîtier (/6) 4
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 0.5
Qualité du verre (/4) 2
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 14.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 2
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 5.5
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 1
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 0.5
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour un WE ensoleillé !
L'avis des internautes
81%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Hamilton Pan-Europ Auto : ambiance vintage et colorée

Une fois encore, c’est en revisitant son passé qu’une marque nous convie à la découverte d’un modèle attachant – découvrez les collections et les prix Hamilton.

Retour en 1971 pour admirer le chronographe Hamilton Pan-Europ, rutilant de rouge et de bleu dans sa boîte coussin.
Motorisé par l’un des premiers mouvements chronographes automatiques, le calibre 11, fruit
du travail commun de plusieurs acteurs – Heuer, Buren, Breitling et Dubois Dépraz, la marque originaire de Pennsylvanie en a proposé ensuite de nouvelles versions en 2011 et 2012.

Forte du succès rencontré par ces rééditions, Hamilton a dévoilé à l’occasion de BaselWorld 2014 une nouvelle Pan-Europ très séduisante, à l’ambiance colorée et sportive et dotée de l’affichage de la date et du jour de la semaine.

En effet, quelle gaieté, quelle fraîcheur, lorsque la Pan-Europ Auto apparaît dans sa livrée inox, toute de bleu et rouge rehaussée !

Foin de la grisaille ambiante, Hamilton nous invite à sourire et à attirer les regards bienveillants avec une montre de sport qui évoque une époque révolue de créativité joyeuse et débridée.

C’est une boîte de forme coussin et de taille modérée qui abrite cette mécanique.
La filiale du Swatch Group nous évite les épaisseurs caricaturales et les dimensions exagérées pour passer au poignet une montre automatique confortable, qui se glissera sous la chemise sans souci avec moins de 12mm d’épaisseur.

La boîte elle-même est de dimensions contemporaines (42mm de diamètre) et s’adaptera au poignet modeste grâce à des cornes courtes qui ne déborderont pas du poignet.
Rien à craindre de ce côté : le confort est optimal.

La finition du boitier ne souffre pas la critique non plus.
Brossé radial sur le dessus qui accompagne les lignes des anses, large chanfrein poli qui adoucit le profil, allant s’amenuisant vers les extrémités, et brossé longitudinal sur les flancs de la carrure : le travail est très proprement réalisé – encore plus au regard du prix de la montre.

La couronne non vissée, polie sur le pourtour, est d’une préhension aisée.
Elle entoure d’un microbillage circulaire le poli du H central.

Hamilton nous propose sur cette Pan-Europ version 2014 du travail soigné jusque dans les détails et le résultat en est fort plaisant !

Une montre de sport séduisante

Le visage de la montre est lui aussi agréable, à la fois sportif et estival.
Hamilton n’en fait cependant pas trop, se limitant à quelques discrets clins d’œil.

Ainsi la lunette aluminium rotative unidirectionnelle à 120 crans est-elle d’un bleu mat, présent mais jamais criard.
Elle est ponctuée de graduations et chiffres assez discrets mais parfaitement lisibles.
La rotation est de bonne qualité et ne nécessite pas d’efforts excessifs.

Disposant d'un look sportif qui conviendra en priorité aux tenues décontractées, la Pan-Europ Auto se décline soit en version cadran bleu, soit en version cadran gris.

Petit bémol : une lunette de plongée unidirectionnelle s’impose-t-elle sur une montre dont l’étanchéité est de 5 bars (soit environ 50 mètres) ? Non, bien entendu.

Une graduation complète sur 60 minutes aurait en revanche permis une utilisation pratique – pour marquer des repères temporels utiles dans la vie quotidienne notamment (parcmètre, rendez-vous… etc).
Rien de rédhibitoire cependant !

Le cadran de l’Hamilton Pan-Europ, protégé d’un verre saphir à peine bombé et traité antireflets, offre un joli spectacle bicolore.

Sa périphérie est constituée d’un large rehaut incliné blanc qui intègre les douze index métalliques biseautés traversés d’un barreau de Super-LumiNova.

Parfaitement lisibles et proprement réalisés, les repères des minutes sont complétés par des subdivisions en cinquièmes de secondes… qui ne risquent guère de servir puisque la fréquence du mouvement compte en sixième de seconde.

Mais qu’à cela ne tienne : cette graduation accentue le côté sport de la montre. Et puis ce n’est pas un chronographe non plus !

De même, l’utilité de la graduation rouge des 15 premières minutes du rehaut n’a d’autre vocation que de répondre à la superbe trotteuse d’un rouge pétard qui anime de son mouvement le cadran de la montre.

Les aiguilles heures et minutes sont de beaux éléments de métal polis brillants, ornés d’un léger trait de Super-LumiNova, qui font le pendant
des index.
L’ensemble offre une excellente lisibilité diurne et une lisibilité modérée mais garantie la nuit.
Ces aiguilles bénéficient d’une finition arrondie
de leur profil – un travail qui les rend agréables et qualitatives au regard.

Elles se déplacent au-dessus d’un cadran dont
la couleur bleue est un ravissement pour l’œil.
Mis en valeur par un traitement soleillé de belle facture, le cadran de cette nouvelle Pan-Europ Auto renvoie des reflets du plus bel effet – une nouvelle fois une réussite pour une montre dont le tarif demeure très contenu.

Enfin, pour le plus grand plaisir des amateurs de sobriété, le cadran compte peu de littérature.
Seul un double guichet laisse lire le jour et la date par un biseautage à la finition soignée et dont
la police de caractères est sobre et nette.

Un mouvement moderne et performant

Le réglage des fonctions de l’Hamilton Pan-Europ Auto est simplissime.

Au premier cran tiré, la couronne règle dans un sens la date et dans l’autre le jour. Ces réglages sont rapides et faciles à mettre en œuvre.
Au second cran tiré, le stop seconde bloque la trotteuse et permet un réglage précis de la montre
au top horaire.
Enfin la couronne n’étant pas vissée, le remontage manuel de cette montre automatique est aisément praticable et agréable.

Autre point fort de cette Pan-Europ d’ailleurs : sa très confortable réserve de marche de 80h !
Elle vous permettra d’abandonner votre Hamilton le vendredi soir sur votre table de nuit et de la repasser au poignet le lundi matin sans que la montre se soit arrêtée.

Enfin, parce qu’Hamilton ne fait pas les choses à moitié, le passage du jour et de la date à minuit sont instantanés et synchronisés.
Rares sont les mouvements à proposer ce confort – surtout dans cette gamme de prix !

C’est au calibre H-30 que l’on doit ces délicatesses fort pratiques.
Pendant que les cloneurs s’emploient à décalquer des conceptions d’anciennes références de mouvements, ETA répond aux besoins de notre temps avec des mouvements de longue durée de marche et d’une grande facilité de réglage – prenant ainsi une franche longueur d’avance sur
la concurrence.

Ceux qui ont pratiqué Hamilton ces dernières années seront d’autre part agréablement surpris par les progrès également réalisés dans la décoration du mouvement.

Platine et ponts perlés, colimaçonnage, rotor gravé et squeletté : même s’il ne s’agit pas de Haute Horlogerie, le calibre H-30 offre un spectacle très éloigné de ce qui était proposé sur les mouvements de série du temps passé.

La démarche de qualité mérite d’autant plus d’être relevée que le tarif de cette montre – et des montres Hamilton en général – n’ont pas suivi en proportion la montée en gamme des modèles !

 

Hamilton Pan-Europ Auto : une montre, deux bracelets

Hamilton, décidément en veine de générosité, livre deux bracelets avec la Pan-Europ Auto – ainsi qu’un petit outil permettant de passer de l’un à l’autre.

Il s’agit en premier lieu d’un textile de style NATO amélioré, avec empiècement cuir et boucles brossées de section carrée.
De très belle qualité, il est souple et confortable, ne sciant pas la peau comme le font les bracelets nylon basiques.

Il est en revanche un peu court pour les poignets de 17,5cm de circonférence et plus, manquant de quelques centimètres pour pouvoir passer dans le second passant – et a fortiori pour pouvoir être repassé à l’envers dans celui-ci.
Ce qui n’empêche cependant en rien de porter la Pan-Europ dans cette configuration – qui reste notre préférée.

La montre est d’autre part livrée avec un combiné cuir noir/synthétique rouge vif au look sportif et moelleux à souhait.
Souple et résistant à l’humidité, il est d’un confort absolu.

Ce bracelet cuir dispose par ailleurs d’une excellente boucle déployante siglée Hamilton.
Il s’agit d’un modèle à lames qui a l’intelligence de faire passer le brin long sous la boucle, bien au contact de la peau (fragile) du poignet.
Finies les irritations et le bout du bracelet est bien protégé.

Enfin, les barrettes de fixation de la montre sont courbes afin que le bracelet cuir épouse l’arrondi de la boîte.
Notre conseil pratique : quand vous passez du cuir au bracelet textile, ne remettez pas les barrettes juste après avoir enlevé le bracelet cuir. Il faut en effet positionné la NATO sur la boîte et procéder à la mise en place des barrettes – démarche inverse de celle adoptée pour un NATO standard.
Celles-ci étant courbes et l’extrémité du NATO Hamilton fermé d’un empiècement métal plat, le bracelet ne peut en effet pas passer dans l’intervalle laissé entre la boîte et la barrette.

 

Conclusion

Hamilton nous propose avec cette nouvelle Pan-Europ Auto une montre au look sportif très sympa et équipée d’un mouvement performant dispensant des fonctions utiles et bien conçues.
Cette pièce colorée et typée, à réserver aux tenues décontractées, devraient séduire rapidement la communauté des amateurs de montres grâce à l’ambiance vintage qui s’en dégage, au sentiment de qualité qui en émane et à ses performances mécaniques.
Sans parler de son prix tout doux.

 

Les + :

  • un dessin inspiré du passé bien revisité
  • une montre dotée d’une vraie personnalité / un look très sympa
  • des complications pratiques au quotidien
  • le changement instantané du jour et de la date
  • la réserve de marche de 80h
  • le package (2 bracelets + un outil) avec lequel la montre est vendue
  • un très alléchant rapport qualité / prix

 

Les – :

  • le bracelet textile un peu court
  • l’étanchéité symbolique
  • la lunette unidirectionnelle décorative mais sans réelle fonction pratique
  • une montre au look très sportif et coloré que vous devrez réserver aux tenues décontractées

 

Informations complémentaires :

  • l’Hamilton Pan-Europ Auto est également disponible dans une version plus sobre avec cadran gris soleillé (réf. h35415781) accompagnée d’un bracelet style NATO gris et bleu et du même bracelet cuir noir que la version photographiée dans ce test – Prix public = 895 €
  • poignet du rédacteur / testeur = 18 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *