Pays :

test Omega Speedmaster Chronoscope Or Bronze : une toute nouvelle Speedmaster irrésistible (test & photos Live)

La note de la rédaction
80.5 / 100
A ceux qui trouvent que la légendaire Speedmaster ne change pas, Omega leur apporte une magnifique réponse en dévoilant cette version Chronoscope inédite et irrésistible. Mon test et les photos Live.
L'essentiel

Omega Speedmaster Chronoscope Or Bronze

Réf.: 329.92.43.51.10.001
13,900.00 € Prix public conseillé en France au 22 octobre 2021
Les +
  • une TOUTE NOUVELLE Speedmaster qui renouvelle le légendaire chronographe
  • une magnifique boîte en or bronze
  • une très belle lunette en céramique brune
  • un cadran absolument somptueux inspiré du passé qui mérite une inspection à la loupe
  • une qualité de réalisation irréprochable
  • des tonalités chaudes
  • une dimension élégante renforcée au détriment de la dimension sportive (un constat surtout valable pour cette version en or bronze et moins pour les déclinaisons acier)
  • un inédit calibre manufacture
  • un chronographe certifié Master Chronometer
Les -
  • réputée notamment pour sa lisibilité instinctive exceptionnelle, cette version Chronoscope, tout en demeurant parfaitement lisible, n’offre pas le même confort que la Speedmaster Moonwatch
  • l’absence de lisibilité nocturne, normale sur une montre habillée mais inhabituelle sur une Speedmaster
  • une réserve de marche de 60 heures, certes supérieure à la moyenne du marché (environ 42 heures), mais un peu en retrait par rapport à la tendance qui pousse vers les 70h
Marque Omega
Modèle
Speedmaster Chronoscope Or Bronze
Référence constructeur
329.92.43.51.10.001
Boîtier (matière)
Or Bronze
Diamètre boîtier (hors couronne)
43 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
45,55 mm
Mouvement
Remontage manuel
Calibre
Cal. Omega Co-Axial Master Chronometer 9908
Base calibre
Manufacture
Verre
Saphir bombé antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
60h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
21 mm
Longueur corne à corne
48,33 mm
Hauteur boîtier
12,96 mm
Etanchéité
50 m
Bracelet (matière)
Cuir
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Or Bronze
Poids total
102 grammes
Prix public conseillé en France au 22 octobre 2021
13,900.00 €
Confort / Agrément (/15) 15
Mouvement (/20) 15
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 4
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 3
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
Finitions (/20) 19
Finitions cadran (/6) 5.5
Finitions boîtier (/6) 5.5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 4
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 12.5
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 0
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Avec une chemise en jean bleu marine, pour la mettre en valeur !
L'avis des internautes
71%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Omega Speedmaster : un chronographe mythique

Apparue au catalogue de la marque du Swatch Group en 1957 en même temps que la Seamaster 300 et que la Railmaster, l’Omega Speedmaster s’est hissée dès les années 60 au rang de chronographe mythique.

Pourquoi ou plutôt comment ?

Tout d’abord, en étant, suite à un appel d’offres de la NASA et après toute une batterie de tests auxquels même l’acteur Dwayne Johnson, alias The Rock, ne survivrait pas, homologuée par l’agence spatiale américaine le 1er mars 1965 pour toutes ses missions spéciales habitées.

Montre Omega Speedmaster Moonwatch - une légende
La légendaire Omega Speedmaster Moonwatch.

Ensuite parce qu’elle est arrimée au poignet de Buzz Aldrin rejoignant Neils Armstrong le 21 juillet 1969 lors des premiers pas de l’homme sur la Lune.
Pour en savoir bien plus sur l’histoire incroyable de cet incontournable chronographe Omega, je vous invite à lire l’article suivant : Test de l’Omega Speedmaster Moonwatch.

Depuis cette accession au Panthéon de l’Histoire de l’horlogerie, Omega a produit un grand nombre de références de Speedmaster, dont des éditions anniversaire, pour le plus grand bonheur des amateurs de belles montres et autres collectionneurs de Speed.

L’une des toutes dernières nées de la collection, un véritable must-have, est la Speedmaster Moonwatch Master Chronometer.

Montre Omega Speedmaster Moonwatch Master Chronometer
L’Omega Speedmaster Moonwatch Master Chronometer, dévoilée par la manufacture en janvier 2021.

Oui mais voilà : certains n’ont pas manqué de critiquer cette multiplication de versions, allant jusqu’à dire qu’Omega n’avait jamais su produire autre chose que la Speedmaster.
Ce qui, si c’était vrai, serait déjà un exploit compte tenu du design intemporel de ce chronographe au succès plus que mérité et envié par un grand nombre de maisons horlogères.

Cela n’en reste pas moins une aberration totale, Omega ayant donné naissance à un grand nombre de montres au succès colossal dans ses collections Seamaster, Constellation (je pense notamment aux très belles Globemaster) ou encore De Ville (avec en particulier les somptueuses Tresor).

Quoiqu’il en soit et comme s’il s’agissait de faire taire ces irréductibles grincheux, la maison sise à Bienne a frappé fort le 23 septembre dernier en dévoilant une inédite et magnifique Speedmaster baptisée Chronoscope.

Revue exclusive de la montre Omega Speedmaster Chronoscope

 

Aux origines de l’Omega Speedmaster Chronoscope

Raynald Aeschlimann, CEO Omega (que je salue au passage s’il me lit), a en effet dévoilé il y a environ un mois, à l’occasion de la Fashion Week à Milan, la Speedmaster Chronoscope, une nouveauté bien entendu certifiée Master Chronometer.

Son nom, comme celui de la marque qui en est à l’origine, provient du grec – (chronos signifiant temps et scope se traduisant par observer).
Ainsi, un chronoscope est un outil qui sert à mesurer la durée d’un phénomène ou celle entre un point A et un point B.
Voilà pour le nom.

Montre chronographe Omega CK 988
Fin des années 30 / début des années 40, Omega dévoile des montres chronographes parées de différentes échelles. Ci-dessus la réf. CK 988 (circa 1939). Crédit : Phillips

Surtout, cette nouvelle montre Omega puise ses origines dans le très riche passé de la maison dont les origines remontent non pas aux calendes grecques mais à 1848 – ce qui n’est pas rien !

On trouverait ainsi (nous indique le communiqué de presse) un tout premier Chronoscope en 1885, la maison ne s’appelant à l’époque pas encore Omega, un nom qu’elle adopte en 1894 lorsque François Chevillat construit le calibre 19″‘ considéré comme l’aboutissement ultime de la technique horlogère d’alors – d’où le choix d’Omega.

On le trouve par ailleurs sur des modèles de la ligne De Ville lancés par Omega en 2007 avec les De Ville Co-Axial Chronoscope.

Mais au-delà du choix de ce patronyme qui donne en 2021 naissance à une petite collection composée de sept références, la Speedmaster Chronoscope présentée il y a quelques jours puise son inspiration dans des chronographes Omega de la fin des années 30 et des années 40.
Je pense ainsi à des modèles tels que les références CK 988 (photo ci-dessus), CK 2048 ou encore CK 2078.

Omega dévoile la nouvelle Speedmaster Chronoscope

On trouve ainsi à l’époque des montres-instruments – n’oublions pas qu’à cette époque, la montre-bracelet est avant tout un outil – dont les cadrans sont parés, en fonction de la vocation de la montre, de diverses informations et autres échelles pour un usage avant tout pratique et souvent professionnel.

Parmi ces dernières, les plus courantes sont les échelles tachymétrique, télémétrique et pulsométrique.
La première permet de mesurer la vitesse en fonction de la distance parcourue.
La deuxième sert quant à elle à mesurer la distance en fonction de la vitesse du son.
L’échelle pulsométrique a enfin pour vocation de mesurer les battements du cœur.

Cette toute nouvelle, surprenante mais très réussie (enfin c’est mon avis) montre Omega choisit de réunir ces trois échelles sur un seul et même modèle : la Speedmaster Chronoscope (pour ceux qui suivent difficilement).

LA SUITE DE CET ARTICLE CI-DESSOUS…

Vue de face - Montre Omega Speedmaster Chronoscope

Omega Speedmaster Chronoscope :
L’ADN de la légendaire Speedmaster préservé

Se basant sur le design intemporel de son légendaire chronographe mais également sur certaines de ces créations des années 40, Omega décide de donner naissance à une toute nouvelle collection.

Les amateurs inconditionnels de Speedmaster – j’en fais partie – reconnaîtront du premier coup d’œil le design identitaire de ce chrono qu’ils chérissent tant.
Poussoirs de chronographe de type champignon, fine carrure accueillant un épaulement protecteur aux dimensions contenues séparé d’une couronne de remontoir figurant le symbole Ω en relief, cornes twistées séparées de la carrure par un large chanfrein poli-miroir, verre saphir bombé traité antireflet.. etc.

Montre chronographe Omega Speedmaster Chronoscope

Les marqueurs identitaires de la légendaire Speed sont bien au rendez-vous.

Le premier changement à signaler se trouve du côté des mensurations, l’Omega Speedmaster Chronoscope optant pour un boîtier de 43 millimètres de diamètre quand la classique Speed se contente de 42mm.

J’avoue qu’en découvrant sur le papier cet inédit diamètre, j’ai pris peur.
Pourtant, au poignet – le mien mesure 17,5cm de circonférence, soit une taille tout à fait standard -, ces 43mm ne posent aucun problème au quotidien.

Bien équilibré grâce à une épaisseur maîtrisée de moins de 13mm, le boîtier de l’Omega Speedmaster Chronoscope permet une assise sur le poignet parfaite, l’impact visuel étant d’autre part identique à celui de la version classique.
L’élargissement à 43mm n’est donc pas un sujet à mon avis.

Autour du poignet - Montre Omega Speedmaster Chronoscope

L’échelle tachymétrique portée sur l’insert de la lunette externe – caractéristique emblématique du modèle puisque l’Omega Speedmaster est le premier chronographe de l’histoire à externaliser en 1957 ladite échelle auparavant présente sur le cadran – répond elle-aussi présente sur la Chronoscope version 2021.

Sur cette irrésistible version en or bronze testée et photographiée pour vous – l’or bronze étant cet alliage mis au point par Omega composé de bronze (50%) et enrichi de 37,5% d’or (poinçonné 9K), de palladium et d’argent -, ladite lunette arbore une teinte brune et est réalisée en céramique.

Cette teinte chaude, qui répond harmonieusement et avec élégance à celle du boîtier, fait par ailleurs écho au cadran de cette inédite Omega Speedmaster Chronoscope.

Vue de profil - Montre Omega Speedmaster Chronoscope

 

Omega Speedmaster Chronoscope or bronze :
Une élégance des 40’s servie par une conception du XXIème siècle

Parce que si boîte et lunette nous rappellent sans nul doute possible l’Omega Speedmaster, le cadran de cette Chronoscope est une véritable nouveauté.

Cadran montre marron - Chronographe Omega Speedmaster Chronoscope

Contrairement à la classique Moonwatch, cette nouvelle montre Omega accueille pour commencer un cadran deux compteurs.
Ce n’est pas nouveau dans la gamme Speedmaster me direz-vous, l’exemple des Speed ’57 nous le confirmant.

Ce qui est en revanche totalement inédit avec cette Chronoscope, c’est que l’on retrouve à 9h une petite seconde et à 3h un totalisateur de chronographe concentrique : heures et minutes sont en effet totalisées au moyen de deux aiguilles dans un seul et même sous-compteur.

Totalisateur de chrono - Montre Omega Speedmaster Chronoscope
Omega inaugure sur cette Speedmaster Chronoscope un totalisateur concentrique des temps chronométrés (les deux aiguilles du compteur à 3h étant sur cette photo superposées l’une au-dessus de l’autre).

Omega nous propose ici une teinte argentée rehaussée d’un traitement azuré circulaire, l’ensemble se détachant efficacement et élégamment sur ce cadran de couleur brune rythmé d’index appliqués en or positionnés sur un anneau lui aussi azuré circulaire.

Renforçant la dimension chic de son chrono, la marque du Swatch Group fait par ailleurs appel à un aiguillage de type feuille réalisé dans le même matériau que les index.

Index chiffres arabes - Montre Omega Speedmaster Chronoscope

Surtout, et c’est plus particulièrement ici que l’inspiration des années 40 se fait sentir, l’Omega Speedmaster Chronoscope accueille trois échelles différentes : tachymètre, télémètre et pulsomètre.
Colimaçonnées et minutieusement peintes sur la partie centrale mate du cadran, elles traversent de part en part les sous-compteurs à 3 et 9h, comme cela se faisait dans le passé.

Alors certes l’option retenue rend sans doute moins aisée la lecture desdites échelles lorsqu’elles traversent les compteurs.
Mais le résultat est esthétiquement magnifique.

D’une très grande élégance matinée d’une petite touche sportive, le cadran de la Speedmaster Chronoscope or bronze est un régal à l’œil nu – et encore plus si vous chaussez une loupe.
Profondeur, alternance de traitements de surface, tonalités : il résulte des choix opérés une agréable harmonie et une élégance qui fleurent bon les années 40.

Détail du cadran de la Montre Omega Speedmaster Chronoscope

Il n’en va pas de même côté moteur, le mouvement mécanique à remontage manuel de l’Omega Speedmaster Chronoscope nous replongeant directement dans le XXIème siècle.

Photo du mouvement de la montre Omega Speedmaster Chronoscope

Tout nouveau, le Calibre Omega 9908, équipé de deux barillets montés en série, d’un spiral en silicium ou encore d’une roue à colonnes, délivre 60 heures de réserve de marche.
Certifié, comme la montre dans son ensemble, Master Chronometer, il résiste ainsi à des champs magnétiques jusqu’à 15.000 gauss (de quoi faire rôtir The Rock !) et affiche une redoutable précision de -0/+5 secondes par jour.

Il inaugure enfin une inédite décoration chez Omega avec des Côtes de Genève en arabesque qui prennent naissance au niveau du balancier et non au centre du mouvement.

LA SUITE DE CET ARTICLE CI-DESSOUS…

Omega Speedmaster Chronoscope :
Un vrai COUP DE CŒUR !

Véritable fan de l’Omega Speedmaster classique (mais aussi, entre autres de la version Moonwatch Calibre 321) qui doit, à mon humble avis, figurer dans toute collection de montres digne de ce nom, je suis complètement tombé sous le charme de cette Speedmaster Chronoscope.

Photo au poignet - montre Omega Speedmaster Chronoscope

Je n’ai malheureusement pas vu les versions acier qui ont également l’air très réussies (Omega a dévoilé simultanément 7 références) mais cette itération habillée d’or bronze est une vraie beauté.

Tout en préservant l’ADN de l’iconique Speedmaster, chronographe parmi les chronographes, cette Speedmaster Chronoscope Or Bronze parvient à se distinguer en profondeur de la Moonwatch.

Boîte en or bronze, aiguilles feuilles, cadran et lunette céramique bruns, index chiffres arabes appliqués, alternance de traitements de surface… sans oublier la présence de ces trois échelles qui nous plongent dans une atmosphère résolument vintage renforcée par la présence d’un bracelet en cuir brun inspiré du passé.

Les teintes sont chaudes et d’une discrète mais grande élégance, cette Omega Speedmaster Chronoscope Or Bronze embarquant enfin un calibre manufacture de dernière génération pour lui assurer robustesse et précision.

Bref, c’est un sans faute et un coup de cœur !

Test de la montre Omega Speedmaster Chronoscope

Information complémentaire
  • Omega décline sa nouvelle Speedmaster Chronoscope en six autres versions, en plus du modèle en or bronze : boîte acier, lunette bleue, cadran argenté, bracelet acier (réf. 329.30.43.51.02.001) ; boîte acier, lunette bleue, cadran argenté, bracelet cuir bleu (réf. 329.33.43.51.02.001) ; boîte acier, lunette bleue, cadran bleu / compteurs argentés, bracelet acier (329.30.43.51.03.001) ; boîte acier, lunette bleue, cadran bleu / compteurs argentés, bracelet cuir brun (329.32.43.51.03.001) ; boîte acier, lunette noire, cadran argenté / compteurs noirs, bracelet cuir micro-perforé noir (329.32.43.51.02.001) et boîte acier, lunette noire, cadran argenté / compteurs noirs, bracelet acier (329.30.43.51.02.002)
  • Poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *