Pays :

test Omega Seamaster 300 Master Chronometer cadran bleu : SUBLIME

La note de la rédaction
81.5 / 100
En mars, Omega dévoilait un trio de Seamaster 300 certifiées Master Chronometer. Je vous propose aujourd’hui un passage au grill de la sublime et performante version acier habillée d’un cadran bleu.
L'essentiel

Omega Seamaster 300 Master Chronometer

Réf.: 234.30.41.21.03.001
6,400.00 € Prix public conseillé en France au 21 mai 2021
Les +
  • une montre intemporelle d’une grande élégance
  • une fonctionnalité redoutable
  • un dessin inspiré du passé
  • un look sport-chic pour une polyvalence totale
  • un magnifique cadran
  • une très belle qualité de réalisation
  • un mouvement ultra robuste, fiable et performant
  • une montre certifiée Master Chronometer
  • un rapport qualité / prix exceptionnel
Les -
  • une réserve de marche (60 heures) certes au-dessus de la moyenne du marché (environ 42 heures) mais en-deçà de la tendance qui tire vers les 70 heures
  • l’extension limitée de la boucle déployante qui s’apparente davantage à une rallonge de confort qu’à une extension de plongée
Marque Omega
Modèle
Seamaster 300 Master Chronometer acier
Référence constructeur
234.30.41.21.03.001
Boîtier (matière)
Acier / Lunette céramique
Diamètre boîtier (hors couronne)
41,00 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
43,30 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
Calibre Omega Co-Axial Master Chronometer 8912
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Heure ; minute ; seconde
Verre
Saphir bombé antireflets 1 face
Capacité de la réserve de marche
60h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
21 mm
Longueur corne à corne
47,90 mm
Hauteur boîtier
13,85 mm
Etanchéité
300 m
Bracelet (matière)
Acier
Boucle (type)
Boucle déployante avec rallonge de confort
Boucle (matière)
Acier
Poids total
140 grammes (bracelet acier réglé pour une poignet de 17,5 cm de circonférence)
Prix public conseillé en France au 21 mai 2021
6,400.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 14.5
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 3.5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 3
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
Finitions (/20) 16
Finitions cadran (/6) 5
Finitions boîtier (/6) 5
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 1
Fonctionnalité (/20) 18
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 2
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3) 0
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 0
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1) 0
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 15
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Avec des amateurs de Rolex qui attendent leur Submariner depuis 2 ans...
L'avis des internautes
97%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Aux origines de l’Omega Seamaster 300 Master Chronometer

Véritable montre de plongée iconique, la Seamaster 300, avant d’acquérir ce statut, fait son apparition en 1957 aux côtés de deux autres montres qui ont elles-aussi marqué l’Histoire de l’horlogerie : la Speedmaster et la Railmaster.

Depuis sa naissance et compte tenu de son succès auprès des amateurs de montres et des adeptes de la plongée sous-marine, la Seamaster 300 a été déclinée en de multiples versions.
Sans en retracer la lignée, il convient de signaler deux modèles qui ont suscité un fort enthousiasme auprès des collectionneurs et dont découle ce trio de nouveautés.

En effet, à Baselworld 2014, la manufacture sise à Bienne (Suisse) dévoile la très belle Seamaster 300 Master Co-Axial.
Particulièrement fidèle au modèle de 1957 mais néanmoins contemporaine, elle se présente sur une belle boîte acier de 41mm munie d’une lunette tournante unidirectionnelle avec insert en céramique et accueille un cadran noir mat dont les index ont été creusés dans la rondelle de métal – index et aiguilles étant pourvus d’un Super-LumiNova teinté beige.
Parée d’un bracelet acier avec extension de plongée (6 positions développant une rallonge de 9,6mm au maximum), elle est motorisée par le calibre 8400 issu de la manufacture Omega – un mouvement certifié chronomètre par le COSC résistant aux champs magnétiques jusqu’à 15.000 gauss et développant une réserve de marche de 60 heures.

Omega Seamaster 300 : une montre de plongée iconique
A gauche, l’Omega Seamaster 300 Master Co-Axial – A droite, la Seamaster 300 Spectre.

Absolument superbe, elle est suivie l’année d’après d’une irrésistible version : la Seamaster 300 Spectre, une édition limitée à 7.007 exemplaires produites à l’occasion du nouvel (à l’époque) opus des aventures de James Bond.
Véritable collector en puissance, elle se distingue de son aînée de 2014 par sa lunette bidirectionnelle graduée de 0 à 11 (permettant l’affichage d’un fuseau horaire additionnel) et par son aiguille des secondes de type lollipop – une aiguille en forme de sucette qui équipait les Seamaster de la fin des années 50.
Elle abandonne enfin le bracelet acier au profit d’un bracelet NATO Omega Admiralty Grey.

Dignes descendantes de ces deux versions et de la prestigieuse lignée des Omega Seamaster, la marque du Swatch Group en proposait en mars dernier trois nouvelles versions que vous pouvez d’ailleurs découvrir et même réserver ici en attendant leur disponibilité : En savoir plus sur l’Omega Seamaster 300 Master Chronometer.

Omega Seamaster 300 Master Chronometer : test
Mars 2021 : Omega lance trois nouvelles Seamaster 300 certifiées Master Chronometer dont cette version acier sur acier cadran et lunette bleus.

 

Une conception et des performances validées par
la drastique certification Master Chronometer

A l’occasion d’une conférence virtuelle, Omega dévoilait en effet les Seamaster 300 Master Chronometer.

Si la version forgée dans un nouvel alliage haut de gamme mis au point par Omega, l’or bronze, a focalisé (c’est mérité) l’attention des amateurs – j’en ai fait une revue vidéo que vous pouvez découvrir ici : Revue vidéo de l’Omega Seamaster 300 Master Chronometer or bronze -, j’ai choisi pour ce passage au crible la version acier cadran et lunette bleus.
D’abord parce qu’elle aussi est magnifique mais également parce qu’elle est plus abordable avec un prix qui s’établit à seulement 6.400 €.
Il s’agit certes d’un budget mais compte tenu de la prestation délivrée et de la concurrence (je pense par exemple à Rolex), son rapport qualité / prix est exemplaire.

Montre de plongée Omega Seamaster 300 Master Chronometer acier

L’Omega Seamaster 300 Master Chronometer se présente ainsi sur un boîtier acier qui reprend le dessin de celui de la Spectre.
On y retrouve ainsi une belle boîte anglée de 41mm de diamètre parfaitement exécutée avec une belle alternance de traitements de surfaces : poli-miroir (partie supérieure des cornes) versus finition satinée (carrure galbée), un joli chanfrein poli venant faire la jonction entre les deux.

Le confort de porter au quotidien est irréprochable grâce à sa conception équilibrée et à un fond bombé d’un diamètre plus réduit que celui de la boîte qui vient parfaitement se positionner sur le poignet.
Vous profiterez d’ailleurs au dos de cette nouvelle Seamaster 300 du spectacle offert par la mécanique embarquée abritée derrière une glace saphir.
C’est ici que réside en effet l’un des atouts forts offerts par cette nouvelle Omega qui la distingue par la même occasion de ses deux aînées précitées.

Au poignet - Omega Seamaster 300 Master Chronometer

Elle est motorisée par le calibre Co-Axial Master Chronometer 8912.
Constitué en partie de composants amagnétiques lui permettant de proposer une résistance aux champs magnétiques que votre corps lui-même pourrait à peine supporter (jusqu’à 15.000 gauss), le calibre 8912 offre en plus une précision parmi les plus redoutables du marché, sa variation quotidienne de marche étant au maximum de -0/+5 secondes.

Pour la valider, au même titre que son étanchéité (300 mètres), sa réserve de marche (60 heures) ou encore sa résistance aux champs magnétiques, cette Omega passe entre les mains du METAS, un organisme parfaitement indépendant de la marque et du groupe auquel elle appartient pour subir une batterie de tests drastiques entrepris sur la montre finie.

Fond saphir - Omega Seamaster 300 Master Chronometer

A l’issue de ces tests, l’Omega Seamaster 300 se voit décerner la certification Master Chronometer – sans aucun doute la certification la plus exigeante du marché qui en garantit non seulement la bienfacture mais également les performances (fiabilité, robustesse et précision).

Le plus beau sur cette nouvelle Omega Seamaster 300 Master Chronometer se trouve néanmoins côté visage.

 

Omega Seamaster 300 Master Chronometer :
Une élégance inspirée du passé mais
une fonctionnalité contemporaine

La montée en gamme proposée par cette nouveauté Omega par rapport notamment à la Spectre ne s’arrête en effet pas à son mouvement et à sa certification.
Elle concerne également son cadran.

Abrité derrière un verre saphir dôme traité antireflet sur la face interne qui vient en renforcer la dimension vintage, il bénéficie en 2021 d’une construction dite sandwich – un nom évocateur de la technique utilisée.
Il s’agit en effet de revêtir de matière luminescente une base sur laquelle vient ensuite se superposer le cadran, celui-ci ayant été préalablement découpé des index et chiffres.

Focus cadran - Montre cadran sandwich - Omega Seamaster 300 Master Chronometer

Omega nous le propose sur le modèle que j’ai choisi en une version mate et légèrement granuleuse d’un bleu intense mais néanmoins lumineux, une déclinaison sur cadran noir étant également disponible.
Toujours dans cet esprit vintage, la manufacture fait appel à un Super-LumiNova teinté beige évocateur du tritium oxydé des montres anciennes.

Pour parachever son œuvre, Omega reprend l’identitaire aiguille des secondes de type lollipop ainsi que l’aiguille des heures de type Broad Arrow que l’on retrouve notamment sur la Spectre.
Ultra lisible de jour comme de nuit (luminescence verte pour la perle de la lunette et l’aiguille des minutes versus émission bleue pour le reste), le cadran de cette Omega Seamaster 300 Master Chronometer peut en plus se targuer d’une grande élégance, ses sobres marquages étant ceux de la toute première Seamaster 300.

Contribuant à l’harmonie visuelle de cette montre automatique haut de gamme mais également à sa résistance, la marque fait le choix d’une lunette unidirectionnelle 120 clics avec insert en céramique bleu.

Vue rapprochée - Omega Seamaster 300 version 2021

Le modèle accueille pour finir un bracelet qui vient renforcer sa dimension sport-chic et en conséquence sa polyvalence absolue.
Réalisé en acier et constitué de trois rangées de courts maillons (polis pour les maillons latéraux et brossés pour les maillons centraux) pour une articulation optimale, il est fermé d’une boucle déployante équipée d’un bouton d’ajustement ultra pratique permettant d’accéder à deux positions différentes à l’aide du pouce.
Très utiles pour ajuster le bracelet en cas de dilatation / contraction du poignet, elles sont en revanche insuffisantes pour faire office d’extension de plongée.

Omega Seamaster 300 Master Chronometer acier :
Un véritable coup de cœur !

J’ai bien entendu succombé aux charmes irrésistibles de la version or bronze dévoilée simultanément.
Mais cette version acier sur acier cadran bleu de la Seamaster 300 Master Chronometer est loin d’être en reste.

Sous ses allures vintage parfaitement maîtrisées se cache en effet une montre contemporaine et intemporelle.

Montre de luxe Homme - Lunette de plongée en céramique bleue - Montre cadran sandwich - Omega Seamaster 300 Master Chronometer

A sa grande élégance inspirée du passé qui n’a rien d’ostentatoire, sa conception irréprochable, sa fonctionnalité optimale et sa polyvalence inégalable s’associent une résistance, une précision et une fiabilité hors normes.

Cerise sur le gâteau évoquée en introduction de mon propos : proposée à seulement (je sais, je me répète) 6.400 €, l’Omega Seamaster 300 Master Chronometer acier affiche un rapport qualité / prix exceptionnel qui achèvera de convaincre les plus dubitatifs d’entre vous.

Alors oui, je ne suis pas avare de superlatifs mais c’est parce que je suis littéralement conquis.
Et parce qu’elle le vaut bien !

Accédez au site de la marque : site officiel Omega

Une montre confortable - Omega Seamaster 300 millésime 2021

Information complémentaire
  • Omega décline son modèle en différentes versions : cadran bleu ou noir disponible sur bracelet acier ou bracelet cuir
  • Poignet du rédacteur / testeur = 17,5 cm
LES MARQUES LES PLUS CONSULTÉES