Pays :

test Panerai Luminor Submersible Depth Gauge PAM 193

La note de la rédaction
74.5 / 100
Passage au crible d'une Panerai extrême, la Luminor Depth Gauge. Plus qu'une montre, il s'agit d'un instrument professionnel épais de 2,27cm et doté d'un profondimètre. Revue d'un monstre marin.
L'essentiel

Panerai Luminor Submersible Depth Gauge PAM 193

Réf.: PAM 193
12,500.00 € Prix public conseillé en France au 30 juillet 2012
Marque Panerai
Modèle
Luminor Submersible Depth Gauge PAM 193
Référence constructeur
PAM 193
Boîtier (matière)
Titane / acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
47 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
54,02 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
OP XV
Base calibre
ETA 7750
Fonctions
Heure
Minute
Profondimètre
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
42h
Fond transparent
Non
Entre-cornes
26 mm
Longueur corne à corne
57,40 mm
Hauteur boîtier
22,70 mm
Etanchéité
120 m
Bracelet (matière)
Caoutchouc
Boucle (type)
Ardillon
Boucle (matière)
Acier
Poids total
188 grammes
Prix public conseillé en France au 30 juillet 2012
12,500.00 €
Confort / Agrément (/15) 10
Mouvement (/20) 12
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 2
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 2
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 2
Finitions (/20) 17.5
Finitions cadran (/6) 4.5
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 18
Lisibilité diurne (/5) 5
Lisibilité nocturne (/4) 4
Etanchéité (/3) 1
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 4
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 6
Série limitée (/3) 2
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2) 1
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2)
Présence de "goodies" (/1) 1
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 11
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Pour taquiner la raie aux Maldives !
L'avis des internautes
83%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Panerai et les montres de plongée

On ne présente plus l’Officine Panerai dont les origines remontent aux premières montres de plongée produites dans les années 1930 pour la Marine italienne.

Plus qu'une montre, la PAM 193 est un instrument professionnel épais de 2,27cm et doté d'un profondimètre.

 

Panerai a depuis développé une longue tradition de plongeuses, les Luminor Submersible, reconnaissables dans le catalogue de la marque grâce à leur lunette tournante – voir notamment les Essais des Panerai PAM 305 et PAM 382.

La Luminor PAM 193 Depth Gauge essayée aujourd’hui s’inspire des fondamentaux de cette tradition Submersible mais en pousse les codes à l’extrême.

C’est, hormis la PAM 341 Egiziano de 61mm de diamètre et la PAM 300 Mare Nostrum de 52mm, la Panerai la plus volumineuse produite à ce jour.

Elle est d’ailleurs officiellement considérée comme un instrument et non comme une montre par la marque florentine qui la classe dans la même famille que son curvimètre et autres baromètre et chronomètre de marine.

 

Une montre dotée d’un profondimètre électronique

La PAM 193 reprend le châssis en titane de 47 mm de diamètre des Luminor 2500m
(comme la PAM 358) et y ajoute un profondimètre sur le fond, faisant ainsi passer l’épaisseur de l’ensemble de 2 cm à 2,27 cm.
Cette épaisseur est sans doute un record, certaines montres étant presque plus fines que le fond de boîte de la 193 !

Cependant, si l’allure du boîtier est commune à d’autres modèles de montres Panerai,
la PAM 193 présentent de nombreuses particularités qui la rendent unique.

Le module de profondimètre de la Luminor Depth Gauge PAM193 est composé d'un circuit électronique relié à une membrane en silicone.

 

A commencer bien sûr par son module profondimètre. 

Contrairement aux marques concurrentes – IWC et Jaeger-LeCoultre notamment, Officine Panerai n’a pas utilisé de profondimètre mécanique mais un module électronique certifié par le METAS (Swiss Federal Office of Metrology). 

Ce module est composé d’un circuit électronique relié à une membrane en silicone – visible en photos – en contact direct avec l’eau via les rainures du fond de boîte.

Il prend une mesure de pression toutes les 1,25 seconde et offre une précision de 20cm – ce qui devrait largement suffire pour une petite plongée entre amis ! 

Le choix d’un module électronique offre de nombreux atouts sur le plan de la fonctionnalité.  

Un fonctionnement d’une grande simplicité

Son utilisation est pour commencer d’une grande simplicité.

Une première pression sur le bouton poussoir situé à 10h indique la profondeur maximale atteinte lors de la dernière plongée.
Cette information est essentielle pour calculer les éventuels paliers ou le délai à attendre entre deux plongées si ces dernières se font sans palier – ce qui est le cas d’une plongée loisir de moins d’1h à moins de 30 mètres de profondeur.

Le profondimètre prend une mesure de pression toutes les 1,25 seconde et offre une précision de 20cm – ce qui devrait largement suffire pour une petite plongée entre amis !

Une deuxième pression maintenue 6 secondes active le profondimètre. L’aiguille est alors sur 0 avant de plonger puis indique en temps réel la profondeur à laquelle vous vous trouvez. 

L’autre avantage du module électronique est qu’il intègre 3 échelles différentes avec une seule aiguille : de 0 à 20m, de 20 à 60m et enfin de 60 à 120m.
Plus la profondeur augmente et plus l’échelle s’agrandit.

Cela permet d’avoir une lisibilité maximale les 20 premiers mètres – avec une graduation spécifique pour chaque mètre, nécessaire pour les paliers, tout en affichant la profondeur maximale pour laquelle la précision d’affichage est moins vitale.

La batterie lithium offre une autonomie théorique de 500h, ce qui laisse largement le temps de profiter des fonds sous-marins avant de retourner au bureau.
Un plongeur amateur ne devrait ainsi pas avoir besoin de faire changer sa pile entre 2 entretiens périodiques du mouvement – tous les 4 à 5 ans. 

PAM 193 : un design à part

Comme toute bonne montre de plongée, la Luminor Depth Gauge PAM 193 possède bien sûr une lunette tournante.
A l’instar de ses grandes soeurs Luminor 2500m, cette dernière est en acier (comme le protège couronne), un choix judicieux pour limiter la sensibilité aux chocs et rayures – la surface de l’acier étant plus dure que celle du titane.

Cette lunette bénéficie en revanche d’un design différent de celui des autres 2500m : les inserts sont beaucoup plus petits et ne dépassent pas de la tranche de la lunette.

Comme toute bonne montre de plongée, la Luminor Depth Gauge PAM 193 possède bien sûr une lunette tournante.

Si la prise en main est en léger recul – elle reste néanmoins très bonne, la montre gagne fortement en fiabilité sur le long terme, les inserts des PAM 194, PAM 285 ou encore PAM 358 pouvant se désolidariser en cas de chocs mal placés.

Autre spécificité de la 193, elle possède un cadran au tritium et non au Super-LumiNova.

Ce matériau a depuis été abandonné – il est en effet légèrement radioactif – mais possède deux avantages : sa luminosité est régulière sur la durée et il développe en vieillissant une magnifique patine – proche de celle dont Panerai s’inspire avec ses nouveaux cadrans couleur coquille d’oeuf.

Notons au passage que cette Luminor, ultime instrument de plongée, est étanche à 120 mètres en raison du profondimètre et ne possède pas de valve à hélium.

 

La Luminor Depth Gauge au quotidien

Coté mouvement, la Depth Gauge fait confiance à un calibre classique de la maison, à savoir l’OP XV.
Il s’agit en l’occurrence d’une base ETA 7750 certifiée C.O.S.C. et amputée de son module de chronographe.
La décoration est sommaire mais ce mouvement robuste fait parfaitement l’affaire pour une pièce de ce type.

Abordons pour finir une question essentielle : peut-on décemment porter une montre de 47 mm de diamètre, de 22,7 mm d’épaisseur et pesant 188 grammes ?
La réponse, aussi surprenante soit-elle, est oui !

Les 47 mm ne sont en réalité pas si spectaculaires : de nombreuses Panerai plus civilisées ont ce diamètre – comme par exemple la PAM 372 – et proposent une faible ouverture de cadran qui limite l’impression de taille.
Vue de face, la montre a ainsi l’air d’avoir une taille presque standard.

Autre spécificité de la Luminor Submersible PAM193, elle possède un cadran au tritium et non au Super-LumiNova.

Reste l’épaisseur…
Elle n’est au final pas si impressionnante, elle non plus, grâce à un dessin de boîte particulièrement réussi.
Les flancs du boîtier 1950 gardent une certaine harmonie, une grosse partie de l’épaisseur venant du fond de boîte.
Et ce dernier se positionne bien sur le poignet et parvient presque à se faire oublier.

Il a même l’avantage de rehausser le protège couronne et donc de libérer les mouvements du poignet.
La Panerai Luminor Depth Gauge est ainsi quasiment plus confortable que sa cousine 194.

Bien entendu, dans la mesure où il s’agit de confort, il faut bien avoir en tête que l’on a malgré tout affaire à une montre très présente.
Mais elle ne devient jamais véritablement gênante.
Un porté quotidien est dès lors tout à fait possible si on ne tient pas compte des considérations
de look.
Dit autrement, porter une PAM 193 avec un costume, c’est un peu comme porter ce même costume avec des palmes aux pieds !

Conclusion

La Panerai Luminor Submersible Depth Gauge PAM 193 est une montre difficile à classifier…
Véritable instrument professionnel ? Elle en a les qualités mais pas les caractéristiques, d’autres appareils (ordinateurs de plongée) offrant des performances très supérieures pour une fraction de son prix.
Gadget de luxe ? Non plus dans la mesure où son fonctionnement hybride électronique  / mécanique ouvre des perspectives très intéressantes et inédites en l’horlogerie…
Quoiqu’il en soit, sa rareté – elle n’a été produite qu’à 600 exemplaires en 2007, son look radical et sa qualité de finition en font un très beau jouet qui saura ravir le plongeur amateur fortuné…

 

Les + :

  • la qualité de réalisation
  • la fonctionnalité du profondimètre
  • son cadran Tritium
  • sa rareté

 

Les – :

  • son épaisseur qui ne la rend absolument pas polyvalente
  • son prix

 

Informations complémentaires :

  • la Panerai Luminor Depth Gauge PAM 193 est livrée avec 2 bracelets et l’outil permettant de passer de l’un à l’autre : un bracelet caoutchouc et un bracelet strap en nylon (à porter par dessus la combinaison de plongée)
  • poignet du rédacteur / testeur = 17 cm
  • voir les tarifs du neuf Panerai ainsi que les prix Rolex

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *