Pays :

test Roger Dubuis La Monegasque Chronograph

La note de la rédaction
77.5 / 100
Roger Dubuis a revu sa gamme en profondeur et présente en 2011 une nouvelle montre très attendue qui rappelle la "Sympathie", un des modèles emblématiques de la marque : la Monegasque Chronograph.
L'essentiel

Roger Dubuis La Monegasque Chronograph

Réf.: MG44-680-90-00/0ER01/B
21,400.00 € Prix public conseillé en France au 21 novembre 2011
Marque Roger Dubuis
Modèle
La Monegasque Chronograph
Référence constructeur
MG44-680-90-00/0ER01/B
Boîtier (matière)
Acier
Diamètre boîtier (hors couronne)
44 mm
Diamètre boîtier (avec couronne)
47,81 mm
Mouvement
Automatique
Calibre
RD680
Base calibre
Manufacture
Fonctions
Chronographe
Heure
Minute
Seconde
Verre
Saphir antireflets double face
Capacité de la réserve de marche
48h
Fond transparent
Oui
Entre-cornes
25 mm
Longueur corne à corne
52 mm
Hauteur boîtier
13,40 mm
Etanchéité
50 m
Bracelet (matière)
Alligator
Boucle (type)
Boucle déployante
Boucle (matière)
Acier
Poids total
123 grammes
Prix public conseillé en France au 21 novembre 2011
21,400.00 €
Confort / Agrément (/15) 14
Mouvement (/20) 15
Optimisation / Décoration du mouvement (/5) 5
Agrément de manipulation et de réglage (/5) 5
Contrôle du mouvement par la Manufacture / distinctions diverses (/3) 3
Capacité de la réserve de marche (/2) 1
Complications (/5) 1
Finitions (/20) 19
Finitions cadran (/6) 6
Finitions boîtier (/6) 6
Qualité du travail de déco° / gravure du fond de boîte (/2) 2
Qualité du verre (/4) 3
Finitions de la boucle (interne et externe) (/2) 2
Fonctionnalité (/20) 11.5
Lisibilité diurne (/5) 4
Lisibilité nocturne (/4)
Etanchéité (/3) 0.5
Facilité de réglage et de changement du bracelet (/4) 3
Sécurité / solidité de la boucle (/4) 4
Bonus (/10) 4
Série limitée (/3)
Montre fournie avec plusieurs bracelets (/2)
Qualité de la boîte et de la sur-boîte (/1) 1
Portabilité avec manches de chemise fermées (/2) 2
Présence de "goodies" (/1)
Intelligibilité du booklet (/1) 1
Rapport qualité / prix (/15) 14
Pour quelles occasions ? Quand la porter ? Quand les jeux sont faits et que rien ne va plus !
L'avis des internautes
89%
aiment cette montre
Donnez votre avis sur cette montre

Roger Dubuis, manufacture d’exception

Encore peu connue du grand public – les tarifs proposés par la marque sont relativement segmentants, Roger Dubuis compte parmi les plus extraordinaires manufactures de ces dernières années.

La marque a conçu et produit en interne plus de calibres (en terme de références, pas de volume !) en 15 ans qu’un grand nombre de manufactures en 50 ans.
Le décollage a été tellement rapide que Roger Dubuis s’est trouvée en rupture de cash pour cause d’investissements trop massifs dans son outil de production… qui a été depuis racheté par le groupe Richemont, notamment pour produire les calibres haut de gamme de la maison Cartier.
Depuis, le site Cartier de La Chaux-de-Fonds, en Suisse, permet à la marque d’intégrer l’ensemble du processus de production et de proposer ainsi ses montres et ses propres calibres – voir notamment les Essais de la Santos-Dumont Squelette et de la Calibre.

Quant à Roger Dubuis, désormais entièrement sous contrôle de cet actionnaire, elle est entrée dans une ère de rationalisation et revoit le nombre de ses modèles comme de ses mouvements à la baisse… Ce qui ne signifie pas qu’elle en oublie son héritage des années 2000.

En témoigne La Monegasque Chronograph que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui.

La Monegasque : un magnifique boîtier

La Monegasque, grande nouveauté 2011, est le premier modèle dessiné par un designer maison – la marque faisait appel jusqu’alors à des indépendants.

Plus précisément, il s’agit en l’occurrence d’une réinterprétation assagie d’un des premiers modèles Roger Dubuis, la Sympathie, montre complètement baroque que l’on ne pouvait qu’adorer ou détester !

La Monegasque reprend les courbes inspirées du boîtier de la Sympathie au niveau de sa lunette. Le reste du boîtier possède quant à lui une forme coussin moins radicale.

Cette pièce suscitera sûrement des réactions moins tranchées et devrait séduire un public plus large.

Le travail réalisé sur le boîtier est tout simplement splendide : sa forme très travaillée est magnifiée par une alternance de surfaces polies/brossées parfaitement réalisées.
Son boîtier acier se hisse au niveau des meilleures références du genre et n’a rien à envier à celui d’une Royal Oak ou d’une Nautilus au niveau de sa qualité de réalisation.

 

Un cadran tout en relief

Coté cadran, l’ambiance générale de La Monegasque Chronograph est, comme son nom l’indique, très casino : le dessin de l’ensemble évoque en effet assez clairement un jeu de roulette.

Il convient de préciser que la version anthracite essayée aujourd’hui est relativement sage.
Mais il existe des variantes avec cadran or, index rouges et touches de vert encore plus explicites !

 

La finition est là aussi assez bluffante : chaque élément de ce chronographe possède une texture et un relief spécifique. Roger Dubuis a de toute évidence apporté un très grand soin au moindre détail.
Il faut cependant vraiment avoir la montre en main pour en apprécier toute la subtilité tant il est difficile de percevoir chaque nuance sur les photos.

Au poignet, la Monegasque Chronograph se porte sans problème malgré son boîtier de 44 mm.

La lisibilité est bonne sans être optimale, le cadran étant assez chargé.
Choix étonnant, l’aiguille du compteur des minutes est rhodiée en noir alors que celle des secondes est couleur acier. Cela renforce ainsi la lisibilité de l’aiguille la moins importante…

 

Côté mouvement : Calibre RD680

Coté mouvement, la Monegasque Chronograph n’est pas en reste.
Elle inaugure en effet le nouveau calibre chronographe de manufacture RD680.

Les mouvements de chronographe sont parmi les plus délicats à concevoir.
Roger Dubuis complique encore le tout en dotant le RD680 d’un micro-rotor – une des spécialités de la maison, réputée délicate à maîtriser.
La forme des ponts permet d’admirer en détail les entrailles de ce mouvement et donne une grande impression de profondeur.

Le travail de finition est ici aussi très soigné et illustre parfaitement « l’école Suisse » avec de beaux anglages et des Côtes de Genève parfaitement réalisées.

 

Ce mouvement est également doté d’une roue à colonne et possède la double certification C.O.S.C. et Poinçon de Genève.

Il est amusant de penser qu’il ne s’agit pourtant ici que de « l’entrée de gamme » de la marque en matière de mouvements chronographiques, le RD78 étant encore plus époustouflant avec son micro-rotor « secret » et son architecture générale davantage ouverte.

Fait étrange, le RD680 délaisse totalement la croix celtique qui était jusqu’à présent une des signatures stylistiques de Roger Dubuis – voir notamment la cage du tourbillon volant essayé par The Watch Observer.
Les amateurs de la marque regretteront sans doute ce choix. Cette croix apportait en effet une touche « exotique » à ces mécaniques d’exception… S’agit-il d’une concession faite à certains marchés sensibles sur le plan religieux ? Mystère…

 

Conclusion

La Roger Dubuis Monegasque Chronograph est une franche réussite.
C’est une version assagie des modèles baroco-flamboyants de la grande époque de la marque qui réussit néanmoins à garder une identité propre.
Ses magnifiques finitions en font une alternative très crédible pour les amateurs de haute horlogerie souhaitant sortir des sentiers battus.

 

Les + :

  • une finition de très haut niveau
  • la beauté du mouvement à micro-rotor
  • la double certification (Poinçon de Genève et C.O.S.C.)

 

Les – :

  • une lisibilité perfectible
  • la décoration du micro-rotor

 

Informations complémentaires :

  • poignet du rédacteur / testeur = 17 cm
  • le prix affiché dans « Données constructeur » est le prix public de la montre en France à la date de publication de l’Essai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *